Ville de Manila (NCR - National Capital Region)

philippines

Présentation

Nichée dans la baie de Manille, la ville philippine du même nom, Manille, n’est pas seulement une ville asiatique qui fait partie du top 10 des villes les plus peuplées du monde, c’est aussi une ville au passé marqué par une domination coloniale comme peut l’attester l’architecture des bâtiments qu’elle abrite.

Capitale des Philippines, Manille est une ville paradisiaque fondée en 1571 par le conquistador Miguel Lopez de Legazpi. Baignée par un climat chaud toute l’année, avec des températures moyennes qui atteignent 30° toute l’année, Manille est une destination propice pour le farniente et la détente, en bordure de mer, des vacances en famille, en groupe ou en couple.

Séparée en deux par la rivière Pasig, la ville de Manille offre du côté de la rive sud, ancien territoire des colons, une ville luxueuse aux allures occidentales qui regorge de nombreux lieux de divertissements, tandis que du côté de la rive nord, ancien territoire des indigènes, elle offre une ville plus traditionnelle et charmante, animée quotidiennement par un marché effervescent, de magnifiques spots propices à une large palette d’activités.

Au centre de Manille, dans le Vieux Centre, les amateurs d’art et d’histoire pourront découvrir bon nombre de sites historiques de la ville qui ont réussi à traverser le temps et échapper à la destruction durant les guerres du début du XXe siècle. 

Population : 1 660 714 (recensement 2007)

Décalage horaire : + 7 heures (hiver), + 6 heures (été)

Monnaie : peso philippin

Langue : tagalog, anglais

La ville de Manila appartient à la région NCR - National Capital Region et à la province Manila.

La ville de Manila s'étend sur 38,55 km² et compte 1 660 714 habitants (recensement de 2010) pour une densité de 43 079,48 habitants par km². L'altitude moyenne est de 160 m.
Le maire de la ville de Manila est actuellement Alfredo Siojo Lim.
Un habitant de la ville de Manila est appelé un Manileño. Le nom français de la ville est Manille.
Le surnom de la ville est "Pearl of the Orient" et la devise de Manila est "Linisin at Ikarangal ang Maynila". La ville de Manila a été fondée en 1571.

Points ou centres d'intérêts

Plonger dans l’histoire de Manille en découvrant son ancien quartier colonial : Intramuros

Ancien quartier colonial fondé en 1571 par les espagnols, la Vieille Ville de Manille nommée Intramuros, est le véritable centre-ville de Manille et le quartier le plus ancien de la capitale philippine qui abrite plusieurs bâtiments historiques au style architectural du XVIIe siècle et des maisons coloniales, témoins de son passé sous domination coloniale espagnole, à l’instar de la Cathédrale de Manille et bon nombre d’établissements éducatifs distingués.

Erigé sur un ancien site malais islamique que l’on appelait Maynilad à cause d’une plante d’eau, nilad, qui pousse en abondance sur les berges du fleuve Pasig, le quartier Intramuros devint une propriété coloniale espagnole lorsque les espagnols vainquirent les autochtones pour s’emparer des richesses locales. C’est en 1573 que les plans d’Intramuros sont édités et en 1606 que ce site historique est achevé.

Conçu sur le socle d’une charpente médiévale de château, Intramuros se dote de murs hauts de 22 mètres et larges de 8 mètres, s’étend sur un une surface de 64 hectares et sert durant la domination coloniale de centre militaire, politique et religieux pour les espagnols. Le quartier Intramuros situé le long de la rive sud de Pasig, met à la disposition des visiteurs de la ville de Manille, un large choix de restaurants (gastronomie locale ou internationale) et de bars aux ambiances variées, des plus torrides aux plus douces.

Détruit en partie durant la seconde guerre mondiale, Intramuros a été restauré et modernisé dans les années 1980 sous l’impulsion d’Imelda Marcos, la première dame des Philippines.

Se balader dans le parc du palais présidentiel, le Palais de Malacañan (Palasyo ng Malakanyang)

Résidence officielle du président des Philippines, le Palais de Malacañan (Palasyo ng Malakanyang) a été construit en 1750 par Don Luis Rochas et servit au début de résidence d’été pour le gouverneur général lors de la période coloniale espagnole.

L’étymologie officielle du nom du palais viendrait d’une phrase en tagalog « may lakan diyan » qui signifie « il y a un homme noble ici », car avant de devenir la résidence des gouverneurs généraux espagnols, le palais état la résidence d’un riche commerçant espagnol. Cependant, certains pro espagnols affirment que le nom du palais viendrait du terme « mamalakaya » qui fait référence aux pêcheurs qui jetaient leurs filets sur le l’emplacement d’une ancienne rivière où se tient l’actuel Palais.

Situé dans le district de San Miguel dans le quartier Intramuros, du côté de la rive droite du fleuve Pasig, le Palais de Malacañan a subi plusieurs destructions et rénovations, et fut la résidence de 18 gouverneurs généraux espagnols ainsi que de 14 gouverneurs civils et militaires américains jusqu’à l’indépendance de l’archipel des Philippines en 1946.

En plus de pouvoir admirer l’architecture du palais, les visiteurs pourront se balader dans le jardin public attenant au palais, le Parc Liberté, qui abrite entre autres, 4 statues symbolisant les 4 libertés et une fontaine Art Déco construite dans les années 1930 à l’entrée principale du palais. 

Effectuer un pèlerinage à la Basilique du Nazaréen noir de Manille

La Basilique du Nazaréen noir de Manille, encore appelée Quiapo Church est un édifice religieux catholique érigé au début du XVIIe siècle par les franciscains et fut baptisée en 1988 de basilique mineure par le pape Jean-Paul II.

Située dans le district de Quiapo, elle en fut la toute première église et subit au fil du temps, plusieurs rénovations (après l’incendie de 1639, après le tremblement de terre de 1863, après l’incendie de 1928, après les bombardements de 1945) dont la plus importante est celle de 1984, car elle fut agrandie à cette date pour accueillir le nombre croissant de pèlerins.

Tous les 9 janvier, la Basilique Mineure du Nazaréen noir est le point de départ de la procession du Nazaréen noir qui rassemble des millions de croyants, et elle attire tellement de pèlerins qu’elle reste ouverte 24h/24h. Son incroyable attrait est dû au fait qu’elle abrite une statue considérée comme miraculeuse, celle du Christ noir portant sa croix.

Site web : http://quiapochurch.com:8080/MBBN/

Adresse : 910 Plaza Miranda, Quiapo, Manille, P. Box 610

Numéro de téléphone : 733 – 4434 / 733 – 4945 loc. 100

Horaires des messes : Lundi à Jeudi 5h à 10h (toutes les heures, 12h, 17h, 18h
Vendredi 4h à 12h15 (toutes les heures), 14h (Sermon), 15h (Heure Sainte), 16h à 20h (toutes les heures)
Samedi 5h à 20h (toutes les heures)
Dimanche 5h à 12h15 (toutes les heures), 15h, 16h à 19h (toutes les heures), 20h (Bénédiction des Sacrements Bénis)
Horaire des confessions : Lundi à Samedi 18h à 21h

Visite culturelle au Musée Métropolitain de Manille

Inauguré pour la première en 1976, le Musée Métropolitain de Manille, que l’on surnomme encore le MET, abrite une riche collection d’œuvres des Beaux-arts, de trouvailles et objets historiques, d’arts graphiques, de sculptures, de peintures, d’œuvres philippines modernes, entre autres, qu’elle a commencé à accumuler dès les années 1990. Ce sont d’ailleurs les collections d’objets historiques associées à la collection Bangko Sentral d’art révélées dans 5 expositions permanentes qui constituent le cœur du musée.

Situé au sein du complexe Bangko Sentral ng Pilipinas, la Banque centrale des Philippines, le MET est le premier musée des Philippines spécialisé dans les arts visuels contemporains et modernes. Au sein du musée, les visiteurs du monde entier peuvent bénéficier d’un programme didactique bilingue et découvrir la collection riche du Musée Métropolitain de Manille qui se compose de 92 œuvres d’art, 70 tableaux, 22 sculptures et 24 pièces d’œuvres contemporaines. La plupart des œuvres exposées au MET ont été réalisées par des artistes contemporains philippines.

Site web : http://www.museemet.ph/

Adresse : Bangko Sentral ng Pilipinas Complex, Boulevard de Roxas, Manille

Horaires d’ouverture : Lundi à Samedi 10h – 17h30
Lundi à Vendredi 10h – 16h30 (galeries sur la Poterie et l’Or)

Droits d’entrée : 100P / 80P (tarif senior)

Visiter l’Eglise Saint Augustin pour combiner visite culturelle et découverte architecturale / historique

Véritable joyau baroque datant de l’époque coloniale espagnole, l’Eglise Saint Augustin (San Augustin) est la plus vieille église de Manille et fait partie des plus anciennes églises des Philippines.

Depuis 1993, l’église Saint Augustin fait partie du Patrimoine de l’Humanité de l’Unesco et bien qu’elle n’ouvre ses portes qu’à partir de 15h30, l’église permet aux visiteurs de découvrir un intérieur baroque magnifique, les 4 panneaux retraçant la vie de Saint Augustin de son ornementale porte en bois ainsi que les peintures trompe-l’œil réalisées par des artistes italiens du XIXe siècle.

Endommagée au fil du temps par des tremblements de terre (à partir du XVIIe siècle) et les bombardements de 1945, l’église a été rénovée autant de fois, la faisant ainsi passer d’un édifice en bambou et nypa à un édifice en bois, puis, en pierre. En 1586, un monastère adjacent à l’église fut construit et fut détruit durant la bataille de Manille avant d’être reconstruit en 1970 comme musée sous l’égide de l’architecte Angel Nakpil.

Située au sein du quartier historique fortifié de Manille, l’Intramuros, les offices religieux sont assurés par les moines augustins qui sont les fondateurs historiques de l’église.  

Adresse : Calle Real del Palacio, General Luna, Manille

Numéro de téléphone : 063 – 2527 4060

Culte : Catholique romain

Droits d’entrée : Gratuite pour l’église
100 P (tarif adulte) / 50 P (tarif étudiant) pour le musée

Prendre des cours d’histoire dans le magnifique site verdoyant de Rizal Park

Situé en plein cœur de Manille, à proximité du quartier Intramuros, Rizal Park, le parc central de la ville, est un véritable oasis de détente. Abritant le momument dédié à l’héros national : José Rizal, une statue sculptée par l’artiste suisse Richard Kissling et gardée jour et nuit par des militaires, le Rizal Park était autrefois nommé Luneta en raison de sa forme de petite lune.

Créé au sud du quartier Intramuros par les colons espagnols dans le but de prévenir les attaques des nationalistes philippins, le Rizal Park, anciennement appelé Bagumbayan et surnommé Luneta, fut la scène de l’exécution de l’écrivain José Rizal en décembre 1896 qui devint ainsi un héros de la révolution philippine.

Renommé en l’honneur de José Rizal, le Rizal Park permet aux familles qui visitent Manille d’en savoir un peu plus sur son passé mouvementé, mais également d’assister à des concerts de plein air, des ballets, des pièces de théâtre et de s’adonner à différents types d’activités (culturelles, de plein air, sportives, de détente, de découverte, etc.). Pour cause, le parc abrite des jardins chinois et japonais, la bibliothèque nationale des Philippines, une reproduction miniature de l’archipel des Philippines, un planétarium, un lac artificiel, un musée national, un espace de fontaines, un pavillon habité par des papillons et des orchidées, une place de jeu d’échecs, entre autres.

Horaires de visites guidées : Mercredi à Samedi 9h – 17h

Droits d’entrée : 10 P (visite guidée)

Visiter l’authentique quartier de Chinatown

Situé à Binondo (quartier de Manille), le quartier chinois, Chinatown abrite une église catholique, un marché chinois, des plages, plusieurs ponts qui traversent la rivière ainsi qu’un fascinant cimetière chinois. Situé au nord de Manille, le cimetière chinois est l’un des plus populaires de la capitale des Philippines. Fondé au milieu du XIXe siècle par Lim Om et Tan Quien Sien, le cimetière chinois de Manille avait pour but de donner une sépulture traditionnelle aux chinois dédécés dont les corps ne pouvaient pas être rapatriés en Chine. Conçu comme une belle petite ville, le cimetière chinois de Manille est composé de rues bordées de tombes et parfois, de maisons somptueuses dédiées à la sépulture des morts.

Revivre un épisode sombre de l’histoire de Manille sur l’île de Corregidor

Située à l’entrée de la baie de Manille, l’île de Corregidor plaira tout particulièrement aux amateurs d’histoire, car l’île est célèbre pour le champ de bataille datant de la seconde guerre mondiale qu’elle abrite. Classée site historique, l’île de Corregidor est idéale pour une excursion d’une journée en famille, en couple ou en solitaire. Pour s’y rendre, il sera nécessaire d’emprunter une navette qui relie l’île à Manille. Baptisée du nom de la bataille de la seconde guerre mondiale qui fit rage sur son territoire, l’île de Corregidor est aussi connue pour être le site de bataille où le général Mac Arthur prononça sa célèbre phrase « i shall return ».

S’amuser, se détendre et se restaurer dans la ville de Tagaytay

La partie sud de Manille offre un ensemble de paysages et de panoramas naturels à la beauté époustouflante. Les amoureux d’activités de plein air et de nature pourront découvrir, sillonner, se balader à pied, en vélo ou à cheval, toute la région, entre volcans, criques, montagnes et lacs. L’une des villes les plus attrayantes de la région sud de Manille est Tagaytay qui longe une crête dominant le volcan Taal. Si au départ de Tagaytay, il est possible de gravir le volcan Taal afin de découvrir arrivé à son sommet, le lac contenu dans le volcan (lui-même contenu dans un lac), la ville est aussi propice pour s’accorder un moment de détente et de relaxation dans un spa ou de s’adonner à la gourmandise en dégustant de somptueux repas dans l’un des restaurants qui la peuplent.

Rédacteur :

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
PH
Code postal :
1000
Latitude :
14.60417
Longitude :
120.98222
Zone horaire :
Asia/Manila
Fuseau horaire :
UTC+8
Heure d'été :
N

Villes voisines

  • Quiapo ~0 km
  • 19 de Juinio ~1 km
  • 1st ~1 km
  • 2nd ~1 km
  • 3 Marias ~1 km
  • 3rd ~1 km
  • 4th ~1 km
  • A. B. Tan ~1 km
  • A. Mabini ~1 km
Booking.com

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

L’arrivée par la voie des airs à Manille se fait grâce à son aéroport international, l’aéroport international Ninoy Aquino, situé à 8 kilomètres au sud-est du centre-ville et doté de 3 terminaux. Il faut compter une durée de vol moyenne de 19 heures entre Manille et Paris.

La ville dispose d’un réseau de métro aérien, LRT, depuis les années 1970 dont les lignes suivent en grande partie les principaux axes de la ville. Composé de 29 stations, le LRT se divise en deux lignes principales : ligne jaune et ligne violette, et s’étire sur un trajet de 29 kilomètres.

A Manille, il existe également un réseau de métro souterrain, MRT-3, et un service de ferry doté de 17 stations.

Pour se déplacer dans Manille, il est possible d’avoir recours aux jeepneys, anciens jeeps de l’armée américaine transformés en minibus colorés, principaux transports collectifs de la ville. Mais il est aussi possible de faire comme les philippins et de se servir de tricycles (capacité d’accueil 3 ou 7 personnes maximum) pour parcourir de courtes distances. Des taxis sont également disponibles dans la ville et permettent de se rendre sur les principaux sites touristiques qu’elle compte.

La capitale des Philippines souffre de nombreux embouteillages chroniques, ce qui n’incite pas beaucoup de visiteurs à louer une voiture pour se déplacer.

Les transports de Manila

Aéroport international
Ninoy Aquino Intl ~11 km