Pays Australie

australie

L'Australie possède 8 états, 59 régions et 15 840 villes.

L'Australie est un pays d'Océanie d'une superfice de 7 686 850 km² (densité de 2,6 hab./km² environ).
La population de l'Australie est de 22 607 571 habitants au dernier recensement.
La capitale de l'Australie est la ville de Canberra qui compte 323 056 habitants.

La reine de la monarchie parlementaire de l'Australie est Élisabeth II.

Vous aimez ? Partagez !

Australie

« Avance belle et juste Australie »

L'Australie ou Commonwealth d'Australie est le plus grand pays de l'Océanie comprenant l'île proprement dite, la Tasmanie et plus de 8.000 petites îles.

L'Australie est indépendante depuis 1901 mais reste une monarchie constitutionnelle parlementaire fédérale membre du Commonwealth of Nations menant une politique démocrate libérale. Un gouverneur général, représentant de la reine Élisabeth II est nommé par la Reine sur proposition du Premier Ministre australien.

 

Le pays est entouré des Océans Pacifique, Indien et Austral (les zones des océans Atlantique, Pacifique et Indien concernées par le traité sur l'Antarctique stipulant qu'elles ne deviendront pas l'enjeu de conflits internationaux et que les activités resteront pacifiques).

L’Australie en un coup d’œil

Monarchie constitutionnelle parlementaire fédérale, membre du Commonwealth

Capitale : Canberra

Divisions administratives : 6 États et 3 territoires continentaux

Population : plus de 24 millions d'habitants

Langues principales:anglais, langues aborigènes pâma-nyungan

Religion principale : christianisme (22% sans religion)

Monarque actuel : Élisabeth II d'Angleterre

Gouverneur généra actuel : Peter Cosgrove

Premier ministre actuel : Malcolm Turnbull

Monnaie : Dollar australien (1 dollar australien = 100 cents)

Conversion en euro : 100 dollars australiens = 68 euro

Tourisme : aucune restriction

Un pays de démesures

L'Australie est un pays immense couvrant 7.686.850 km² et séparé du continent asiatique par les mers d'Arafura et de Timor. De plus, elle bénéficie d'une superficie quasi égale en zone économique exclusive, un espace maritime large de 200 milles marins compris entre le littoral et les eaux internationales permettant à un état côtier d'avoir la souveraineté en ce qui concerne l'exploitation de ses ressources. De par sa superficie, l'Australie propose à ses visiteurs une multitude de paysages et de climats différents.

La grande majorité des habitants sont installés sur la bande côtière et principalement dans les grandes villes comme Sydney, Melbourne, Perth, Adélaïde, Brisbane ou Canberra, la capitale.

Le littoral est bordé à l'ouest par des hauts plateaux surmontés de quelques sommets et à l'est par la Cordillère australienne, l'unique chaîne de montagnes de l'île dont le plus haut sommet, le Mont Kosciuszko, culmine à 2.228 mètres d'altitude.

Le centre du pays est occupé par les vastes zones désertiques de l'Australie occidentale qui couvrent 40% du pays et par des plaines verdoyantes délimitées par les plateaux d'un côté et par la cordillère de l'autre côté. Des grandes forêts couvrent le nord du pays.

 

Le climat australien est tout aussi varié que ses paysages.

La plus grande partie de l'Australie a un climat de type désertique ou semi-aride. L'extrême nord a un climat tropical voire équatorial tandis que le sud-est et le sud-ouest profitent d'un climat tempéré.

Les précipitations sont rares et peuvent même être inexistantes pendant plusieurs saisons d'affilée dans plus de 80% du pays. En revanche certaines régions et notamment le Queensland dans le nord-est profitent de pluies parfois abondantes durant la saison des moussons.

Durant l'été austral (correspondant à l'hiver dans l'hémisphère nord), les températures peuvent monter jusqu'à 50°. En revanche, les températures restent douces durant l'hiver austral et sont rarement négatives dans la plus grande partie de l'Australie.

Certaines régions montagneuses peuvent cependant connaître des épisodes neigeux et des stations de sports d'hiver se sont installées dans l’État de Victoria, en Nouvelle-Galles du Sud, dans le Territoire de la capitale australienne et en Tasmanie.

Les forêts et broussailles du sud-ouest ainsi que les arbustes (mallees) du sud de l'Australie forment le Bush qui abrite une faune et une flore endémiques. Un fouillis de plantes carnivores, d'orchidées, d'eucalyptus et de buissons sert de refuge à de nombreux oiseaux, reptiles et mammifères. Koalas, diables de Tasmanie, wombat, dugongs sont quelques-uns des représentants de la faune typique de l'Australie.

 

Malheureusement l'Australie et la Tasmanie ont été victimes de la déforestation au profit de l'agriculture et de l'importation d'espèces animales et végétales qui ont provoqué l'extinction d'espèces endémiques. C'est ainsi que la plupart des espèces de kangourou, le tigre de Tasmanie et de nombreux marsupiaux ont totalement disparus.

 

L'Australie est aussi connue pour sa Grande Barrière de Corail, le plus grand récif corallien du monde s'étalant sur plus de 2.500 kilomètres et couvrant 344.000 km² au large des côtes du Queensland.

La Grande Barrière menacée par la pollution et le réchauffement climatique bénéficie actuellement d'un programme de sauvegarde. La pêche y est interdite dans une large zone et le tourisme est strictement contrôlé. Sa gestion est assurée par le Great Barrier Reef Marine Park Authority depuis 1975.

 

La Tasmanie séparée du sud-est de l'île principale par le Détroit de Bass profite d'un climat de type océanique à quatre saisons distinctes. L'île possède de hautes montagnes et des glaciers mais surtout l'une des plus vastes forêts tempérées humides de l'hémisphère sud.

La majorité des 500.000 habitants de la Tasmanie se concentre en zone urbaine et notamment à Hobart, une ancienne colonie pénitentiaire située dans le sud de l'île.

Le temps du rêve

Selon la tradition orale des peuples aborigènes d'Australie, la création de la Terre a été précédée du « Temps du rêve », un monde immatériel et spirituel à l'origine de toutes choses habité par des êtres métaphysiques qui créèrent la terre.

De cette croyance découle le caractère sacré donné à certains lieux qui auraient un « pouvoir de rêve ». Elle explique également les mauvais présages et les malheurs s'abattant sur les hommes. Il serait également possible de communiquer avec les esprits.

 

Le peuplement de l'Australie a débuté aux alentours de 50.000 avant JC avec une première vague migratoire qui a touché dans un premier temps l'Indonésie et la Malaisie avant de continuer sa route vers la Nouvelle-Guinée et enfin la Mélanésie, l'Australie et la Tasmanie qui ne formaient qu'un seul bloc à cette époque. En effet, La Nouvelle-Guinée, l'Australie et la Tasmanie formaient un vaste plateau appelé le Sahul. La montée du niveau de la mer vers 10.000 avant JC a ensuite immergé une partie de ce continent ne laissant plus apparaître que les parties les plus élevées, les îles actuelles.

 

Il est probable que les premiers hominidés, une civilisation de chasseurs-cueilleurs, arrivés en Nouvelle-Guinée maîtrisaient déjà la navigation et venaient d'Indonésie après avoir traversé la mer de Timor. Ils se sont ensuite répandus sur l'ensemble du territoire du Sahul profitant du bas niveau des eaux qui avaient laissé les détroits de Torres et de Bass à sec. La Tasmanie aurait été habitée vers 30.000 avant JC.

Le pays des Aborigènes

Les premiers habitants de l'Australie étaient d'habiles artistes comme en témoigne l'abondance de peintures rupestres mais également d'écorces ou de tissus peints. Les premiers instruments de musique, les didgeridoo fabriqués en eucalyptus ou en bambou apparaissent à l'âge de pierre, il y a 20.000 ans. Ils étaient probablement destinés à accompagner le chant et la danse durant les cérémonies.

Les aborigènes utilisaient également le boomerang pour la chasse et la guerre. Le plus ancien spécimen retrouvé en Australie a été daté de 11.000 ans.

 

Les différentes tribus peuplant l'Australie ont profité du commerce avec la Nouvelle-Guinée et l'Indonésie. Lorsque le niveau de l'eau les ont isolées, ils ont continué ces échanges commerciaux mais également culturels en naviguant d'île en île jusqu'en Indonésie ce qui explique le brassage ethnologique.

L'arrivée des Européens

L'histoire à proprement parlé de l'Australie commence au 17ème siècle avec l'arrivée des Européens sur le continent même si certains historiens pensent qu'un explorateur portugais du nom de Cristovao de Mendoça avait déjà découvert l'île en 1522.

 

Sans possibilité de confirmer ces faits à l'heure actuelle, il est généralement convenu que c'est le navigateur hollandais Willem Janszoon qui débarque le premier sur la Péninsule du Cap York située à l'extrême nord du Queensland. Il ouvre ainsi la voie aux aventuriers et cartographes hollandais, français et britanniques qui vont explorer l'Australie baptisée Nouvelle-Hollande durant tout le 17ème siècle et au début du siècle suivant.

Durant toutes ces années, l'Australie n'est jamais colonisée et il faut attendre 1770 et l'arrivée de James Cook commandant de l'Endeavour à Botany Bay sur la côte est de l'Australie pour éveiller l'intérêt des Britanniques. C'est sur cet emplacement que sera fondée la première colonie, quelques années avant la création de la colonie de Sydney.

Cook poursuit ensuite son exploration en longeant la côte vers le nord et revendique les terres côtières de l'est au nom de la Couronne britannique, fondant ainsi la Nouvelle-Galles-du-Sud. Une réplique du voilier mouille dans le port de Sydney, il accueille une partie des collections du musée maritime national australien.

La Grande-Bretagne envoie des forçats en Nouvelle-Galles-du-Sud qui devient une colonie pénitentiaire dès 1788. On estime que plus de 160.000 prisonniers ont été ainsi déportés vers l'Australie. Dans un premier temps, la cohabitation entre colons et aborigènes se passe bien mais très vite l'alcool utilisé comme monnaie d'échange et les maladies rapportées d'Europe déciment la population. Les aborigènes dépossédés de leurs terres et de leurs ressources se révoltent régulièrement mais ne sont pas de taille à s'opposer aux Britanniques.

En Tasmanie, la situation est encore plus catastrophique, la population aborigène passant de 6.000 à 300 personnes durant les premières décennies du 19ème siècle.

Une commission spéciale est créée en 1838 et c'est sur sa recommandation qu'un « protecteur des Aborigènes » est nommé. Il est chargé d'apprendre la langue et de protéger les droits des populations locales.La fonction a été supprimée en 1970.

 

Petit à petit la colonie pénitentiaire devient une véritable communauté et les bagnards qui ont purgé leur peine retrouvent leur rang. Les derniers bagnards ont été envoyés en Australie en 1848.

Le commerce principalement de la laine s'intensifie avec l'Europe. De nouvelles colonies libres sont fondées en Australie Méridionale, dans le Queensland et dans l'état du Victoria.

La découverte de l'intérieur des terres est difficile et de nombreux explorateurs perdent la vie dans des contrées hostiles.

Les Européens finissent par prendre le contrôle de la quasi totalité de l'Australie qui profite de leur connaissance en élevage et des compétences Aborigènes pour dynamiser son économie.

Au milieu du 19ème siècle, la découverte d'or provoque une ruée et une incroyable augmentation de la population. Les bushrangers, des bandits de grand chemin vivant dans le bush et délestant les voyageurs vont en profiter pour s'enrichir. Ils sont rejoints par les plus pauvres des colons qui trouvent ainsi un moyen de lutter contre la famine.

Parallèlement, les colonies deviennent autonomes tout en étant soumises à la loi britannique. La couronne garde également le contrôle du commerce international et des affaires étrangères.

Si les conditions de vie des Aborigènes s'améliore lentement, il faut attendre les années 1930 pour voir la naissance d'un mouvement en faveur de leurs droits civiques et 1992 pour que les Aborigènes se voient reconnaître leurs droits à la propriété de leurs terres. En 2010, un Aborigène devient pour la première fois membre de la Chambre des Représentants du Parlement fédéral australien.

L'indépendance et les Guerres mondiales

En 1901, après plus de 20 ans de discussions, l'Australie obtient son indépendance. Les six colonies sont regroupées en un seul État fédéral et sa constitution est approuvée par le parlement britannique.

La nouvelle capitale Canberra est construite.

 

L'Australie va payer un lourd tribut durant les Guerres Mondiales. Elle participe activement à la Première Guerre Mondiale en envoyant plus de 300.000 soldats volontaires qui joueront un rôle décisif dans l'issue du conflit. Plus de 60.000 d'entre eux tomberont sur les champs de bataille en Turquie, en France et en Belgique.

Le traité de Versailles accorde à l'Australie le contrôle de l'ex-colonie allemande de Nouvelle-Guinée et une place au sein de la Société des Nations en dédommagement.

 

La crise économique de 1930 va toucher de plein fouet l'Australie qui voit son commerce international s'effondrer. C'est dans ce contexte difficile que l'Europe est à nouveau touchée par la guerre suite à l'invasion de la Pologne par l'armée allemande. L'Australie entre dans le conflit et envoie des troupes en Grande Bretagne. La Deuxième Force Impériale australienne mène des opérations dans le bassin méditerranéen. Après l'attaque de Pearl Harbor, l'Australie rappelle ses troupes afin de faire face à la menace japonaise qui a déjà touché Singapour.

La marine japonaise attaque notamment Sydney et de nombreux Australiens sont faits prisonniers. Le général américain Mac Arthur prend alors le commandement des troupes de la zone du Pacifique Sud-Ouest. Des bases militaires américaines sont construites dans le nord du pays ce qui permet d'éviter l'invasion du pays par le Japon. Le général Mac Arthur peut dès lors organiser la reconquête du Pacifique. Le Japon capitule officiellement le 2 septembre 1945 à bord de l'USS Missouri.

Une immigration massive

La guerre a permis à l'Australie de jouer un rôle de premier plan sur la scène internationale. Le pays profite également de son industrialisation et de son rapprochement avec les États-Unis.

Une politique favorisant l'immigration va être mise en place afin de peupler le pays, attirant plus de deux millions d'Européens fuyant leurs pays appauvris par la guerre et attirés par la promesse du travail.

Cette main d’œuvre abondante va permettre la mise en place de grands projets et nettement l'irrigation de l'intérieur des terres. Parallèlement, la politique d'immigration est à l'origine de la diversification des cultures au sein de la société australienne qui était alors essentiellement composée de Britanniques.

 

L'âge d'or de l'économie australienne a cependant pris fin et dans les années 1980, le chômage est en nette augmentation. Une réforme économique impliquant une réduction des dépenses publiques et la privatisation de certains services publics a permis à l'Australie de se maintenir hors de l'eau et à développer son commerce avec de nouveaux partenaires, notamment la Chine.

Vie politique

L'Australie est une démocratie parlementaire membre du Commonwealth. Un gouverneur général représente le souverain britannique, la reine Élisabeth II. La fonction est actuellement occupée par Sir Peter Cosgrove. Il est nommé par la Reine à qui il fait un serment d'allégeance pour une durée indéterminée (généralement 5 ans).

Le rôle du gouverneur général est honorifique mais il détient également diverses compétences et est président du Conseil exécutif ainsi que Commandant en chef des forces armées.

Le Parlement fédéral est composé de la Chambre des Représentants et du Sénat.

Actuellement, le Premier Ministre d'Australie est Malcolm Turnbull, chef du Parti libéral.

Une mosaïque de cultures

La population de l'Australie a dépassé les 24 millions mais moins de 500.000 des habitants sont des Aborigènes qui se regroupent principalement dans le Queensland et en Nouvelle-Galles-du-Sud.

Les non-Aborigènes sont soit des descendants des premiers colons britanniques, soit issus de la vague d'immigration qui a suivi la fin de la seconde Guerre Mondiale.

 

L'anglais australien qui diffère légèrement de l'anglais britannique au niveau de l'orthographe et du vocabulaire est la langue la plus parlée dans le pays. Il est parlé au quotidien par plus de 80% des habitants. Malgré ce fort pourcentage, l'Australie n'a pas de langue officielle.

On recense aujourd'hui huit langues aborigènes encore utilisées par plus de 1.000 personnes alors qu'on estime qu'il existait plusieurs centaines de langues aborigènes à l'arrivée des colons britanniques. Différents dialectes ne sont plus parlés que par les personnes âges et sont donc en voie de disparition.

 

La Constitution australienne prévoit la séparation de l’Église et de l’État et aucune religion n'est considérée comme officielle. Un peu plus de 60% de la population est chrétienne (catholicisme ou anglicanisme) et près de 25% se disent athées. Les autres religions représentées en Australie sont l'Hindouisme, le Bouddhisme, l'Islam et le Judaïsme.

 

Comme dans toutes les anciennes colonies britanniques, le sport est très populaire, en particulier le cricket, le rugby à XIII et le football australien (Australian Rules).

Le football australien se pratique à deux équipes de 18 joueurs qui doivent placer, avec les mains ou les pieds, un ballon ovale dans le but adverse. Ce sport typiquement australien a été inventé au 19ème siècle par Tom Wills. Pour les uns, il est un dérivé du rugby, pour les autres, il aurait pour origine un jeu aborigène, le marngrook. Cette version est souvent privilégiée par les Australiens fiers d'avoir un sport national.

 

Le marngrook n'est pas le seul héritage aborigène et la culture australienne est un mélange d'influences européennes et indigènes. Les Aborigènes perpétuent encore aujourd'hui leurs traditions transmises oralement depuis des millénaires. La danse, le chant, la peinture, la pratique du boomerang, les croyances ou encore une alimentation principalement à base de baies font partie de leur quotidien.

 

Si les Aborigènes n'avaient que des habitats temporaires servant de simples abris avant la colonisation, l'architecture australienne a très vite évolué avec la fondation des villes dont Sydney et Hobart en Tasmanie. Certains bâtiments datant de la fin du 18ème siècle et du début du 19ème sont toujours visibles comme le pénitencier de Port-Arthur ou la caserne Hyde Park Barracks de Sydney qui abrite aujourd'hui un musée retraçant l'histoire des bagnards.

Notons également quelques beaux monuments de styles géorgien et victorien ainsi que les maisons Queenslander, vastes demeures construites sur un sous-sol, entourées de vérandas et largement ouvertes par une double porte extérieure.

L'architecture australienne contemporaine se veut souvent avant-gardiste. L'Opéra et le Harbour Bridge de Sydney ou le National Museum of Australia consacré à la culture aborigène de Canberra en sont des exemples.

 

La cuisine australienne rappelle la gastronomie britannique à base de viandes, de pommes de terre et de légumes. Les Australiens sont également des grands amateurs de barbecue.

Cependant, depuis la fin de la seconde Guerre mondiale, les immigrants venus des quatre coins du monde ont importés leurs habitudes alimentaires dans les grandes villes du pays et l'alimentation s'est largement diversifiée.

 

Les repas sont généralement accompagnés de vin australien ou de bière locale. Les Australiens apprécient également le rhum produit en grande quantité en Nouvelle-Galles-du-Sud et le thé parfumé à l'eucalyptus, le Billy Tea.

Tourisme

Pour visiter l'Australie, il est indispensable d'obtenir un visa touristique permettant de rester dans le pays pour des séjours d'une durée maximale de trois mois. Pour obtenir un visa à long terme (jusque 12 mois), le touriste doit pouvoir justifier de ressources financières suffisantes et prendre une assurance santé. Il ne pourra en aucun cas travailler ou être rémunéré d'une façon ou d'une autre sur le sol australien.

 

L'Australie est un pays sûr pour les touristes et les soins de santé sont de haute qualité mais onéreux. Il faut néanmoins prendre certaines précautions pour profiter pleinement du séjour :

  • ne pas se baigner ou surfer sur des plages non surveillées et non équipées de filets anti-requins

  • se méfier des « rips », des courants d'une grande puissance et des bancs de méduses

  • ne pas s'aventurer dans l'arrière-pays sans avertir des proches ou les forces de l'ordre (longues distances à parcourir dans des lieux isolés sans réseau de téléphonie mobile et sans garage ou station d'essence)

  • se méfier des brusques changements de temps

  • ne pas se déplacer seul dans la brousse et privilégier l'accompagnement d'un guide

  • ne pas allumer de feu

  • se protéger contre les piqûres d'insectes responsables de la dengue

 

Le pays attire un grand nombre de touristes chaque année. Il est important de bien préparer le voyage et de choisir les sites à visiter car il est quasi impossible de visiter l'Australie entièrement en un seul séjour.

Des plages idylliques pour les amateurs de surf ou de plongée sous-marine aux excursions dans les parcs nationaux à la découverte de la faune et de la flore en passant par la découverte des grandes villes ou de la Tasmanie, l'Australie offre des possibilités infinies correspondant aux goûts de chaque visiteur.