Ville de Peñiscola (Comunidad Valenciana)

espagne

Présentation

Située au nord de Valence sur la côte méditerranéenne de l’Espagne, la charmante ville de Peñíscola n’est pas une destination comme les autres. Elle est marquée par une histoire particulière, celle de l’antipape Benoit XIII, dit Cardinal d’Aragon, qui, exclu d’Avignon, vint y vivre le reste de sa vie après près de vingt années de résistance à Rome. Mais Peñíscola c’est également une topographie originale, issue d’un accident naturel qui la place sur une péninsule, un peu en recul du reste du monde. De là, entourée par les eaux bleue intense de la méditerranée, la ville offre un mélange de nature, culture et douceur de vivre. On y vient visiter les nombreuses ruines qui retracent les siècles d’histoire de cette cité méditerranéenne, mais aussi pour profiter d’une gastronomie valencienne unique et d’un esprit convivial et chaleureux. C'est une Espagne un peu à part qui séduit de plus en plus de visiteurs. La destination est donc à découvrir pour le charme authentique qu’elle a su préserver.

La ville de Peñiscola appartient à la communauté Comunidad Valenciana et à la province Castellón.

La ville de Peñiscola s'étend sur 79 km² et compte 7 560 habitants (recensement de 2009) pour une densité de 95,70 habitants par km². L'altitude maximum est de 46 m, l'altitude moyenne est de 46 m.
Le maire de la ville de Peñiscola est actuellement Andrés Martínez Castellà (Parti populaire) pour le mandat 2 011.
Un habitant de la ville de Peñiscola est appelé un Peniscolà. Le nom français de la ville est Peníscola, le nom anglais de la ville est Peniscola, le nom espagnol est Peñíscola.
Le Saint-patron de la ville de Peñiscola est Virgen de la Ermitana. Le site Internet de Peñiscola est http://www.peniscola.org

Points ou centres d'intérêts

Un paradis de la nature

La topologie de Peñíscola est une grande partie de son charme et a influencé son destin. Ce sont sans doute les merveilles naturelles qui la bordent et sur lesquelles elle est installée qui l’ont transformée en cité touristique dans un passé récent. Située sur une péninsule rocheuse, jadis retenue à la terre par un simple bandeau de sable, la ville était imprenable. Elle est entourée de plages immenses qui font partie de la Costa del Azahar et laissent place à des marais protégés pour leur faune et leur flore dans la partie nord de la ville. Mais les charmes naturels de la cité ne s’arrêtent pas là puisqu’on y trouve également une eau douce dont la source jaillit sur ce rocher assiégé par les eaux salées. D’autres filets d’eau douce émanent même du fond de la mer, créant un lieu mystérieux et fascinant. Mais la véritable curiosité géologique du lieu est le Bufador, ce tunnel naturel taillé dans la roche à travers lequel les eaux de la Méditerranée pénètrent et sortent continuellement, avec d’impressionnants grondements les jours de tempête. Autre attrait naturel de Peñíscola, son jardin del Castillo, grand espace composé de fleurs et plantes qui s’étend au pied du château et constitue le poumon de la vieille ville.

Pour poursuivre la visite du patrimoine naturel dont a hérité la ville, il faut se rendre sur les Islas Columbretes, formées de quatre petites îles d’origine volcanique : la Grossa, la Ferrera, la Foradada et le Carallot. Elles abritent une faune surprenante ce qui en fait l’un des archipels écologiquement les plus intéressants de la Méditerranée. On y accède depuis Peñíscola par bateau. Enfin, un parc naturel, celui de la Serra d’Irta, borde la ville d’une chaîne de montagnes de plus de 15 kilomètres qui longe la côte en plongeant dans la mer. On y observe un littoral grandiose xcomposé de falaises et de criques, disposant en outre d’une faune et d’une flore à ne pas manquer.

Un passé chargé d’histoire

Lorsque l’on pénètre dans Peñíscola, on est impressionné par la richesse de son passé qui se ressent dans ses murs. La ville fut une colonie grecque, puis romaine, et faisait à l’époque figure de port stratégique dans le commerce méditerranéen des produits manufacturés comme la céramique ou les tissus. Ce sont les colons qui échangeaient ces produits contre des denrées locales comme l’huile d’olive ou le vin. Mais la ville a également connu une domination musulmane durant plusieurs siècles. Le lieu était situé à la frontière des mondes chrétien et musulman et servait de base arrière aux pirates qui sévissaient dans le secteur. Mais dans son passé, Peñiscola est également tombée aux mains des français et plus particulièrement de Napoléon Ier en 1812.

Le Château Templier, aujourd’hui fierté architecturale de la ville, fut construit au XIIIème siècle sur les vestiges d’un alcazar arabe. Il a par ailleurs servi de prison pour incarcérer les opposants au régime ou de caserne, avant qu’il ne soit classé monument historique. Mais c’est Philippe II qui ordonna la construction des fortifications de Peñíscola. En 1972, la ville entière a été classée Conjunto historico-artistico pour son patrimoine historique si riche. C’est donc bien cette histoire tumultueuse et européenne que murmurent à ses visiteurs les ruelles pittoresque de la ville. Pour en savoir plus, il ne faut pas hésiter à prendre un guide et effectuer une visite détaillée.

Le patrimoine architectural de Peñiscola, un voyage dans le temps

Qui dit ville d’histoire, dit ville au patrimoine riche et captivant. Peñíscola ne fait pas exception et on y retrouve un grand nombre de monuments et édifices à contempler avec attention pour découvrir toujours un peu plus le vrai visage de la ville dans toute sa complexité historique et culturelle. Le Château Templier est évidemment le lieu le plus touristique de la ville. Les fortifications qui entourent Peñíscola sont l’œuvre de l’architecte italien Giovanni Battista Antonelli qui les imagina au XVIème siècle. Parmi les trois entrées de la cité, il en est une plus célèbre que les autres : le « Portal Fosc » ou « Porte Fosc ». L’architecte Juan de Herrera serait l’auteur de cet édifice du XVIème siècle. Une autre Porte, celle du Saint Père ou du Pape Lune selon la traduction, donnait jadis à la cité un accès sécurisé à la mer. Parmi les autres lieux architecturaux incontournables de la ville, on peut citer l’église Paroissiale de Santa Maria, d’inspiration gothique avec ses consoles sculptées, mais avec quelques influences romanes. Autre lieu incontournable : l’Ermitage de la Mère de Dieu, situé près du Château. Il abrite la statue de la sainte patronne de la ville. D’autres ermitages et vestiges attendent le visiteur curieux de partir à la rencontre des civilisations qui se sont succédées sur ces terres.

La gastronomie de Peñíscola : un savoir-être

L’un des atouts de la région de Valence en Espagne est incontestablement la richesse de l’art culinaire qui s’y exprime. De par la localisation de Peñíscola, sa gastronomie est fortement marquée par la mer et la pêche. On trouve ainsi classiquement sur les menus des All-i-Pebre, de l’ail et du poivre, des poulpes, seiches et autres fruits de mer frais. Surtout, s’admire ici tout l’art d’assortir les riz en fonction des plats. Paella et Fideua ne quittent pas le visiteur du séjour. Entre richesse des produits frais et créativité, la ville s’avère rapidement être un paradis pour les amateurs de bonne cuisine. Et c’est bien pour cela qu’elle a acquis une solide réputation en la matière. Parmi les spécialités, on peut citer les « datiles de mar », « les caixetes » ou les mille façons qu’ont les cuisiniers locaux de préparer le poisson fraîchement pêché. Les endroits où l’on trouve le plus de restaurants sont le port et la vieille ville. C’est là que les établissements s’enchaînent. Pour une cuisine savoureuse et typique, il ne faut pas hésiter à sortir des sentiers battus pour découvrir des ruelles moins fréquentées et leurs cantines conviviales et à bas prix.

L’atmosphère festive de Peñíscola

La ville donne plusieurs rendez-vous festifs à ses visiteurs. Qu’ils soient basés sur des fêtes religieuses ou simples manifestations folkloriques, ils sont l’occasion de déployer en ville une atmosphère festive et conviviale que les touristes se réjouissent de partager avec les locaux. On célèbre ainsi plusieurs saints comme San Antonio Abad en janvier ou San Isidro en mai. Dans une ambiance plus déjantée, le Carnaval dure trois jours en février, pendant lequel la ville vit aux rythmes fous des costumes et événements organisés pour l’occasion. La fête patronale célèbre la patronne de la ville, la Virgen de la Ermitana, tous les mois de septembre. On retrouve alors des fêtes maures et chrétiennes mêlées les unes aux autres dans un folklore commun. Pour les plus religieux, la Romeria à la ermita est un pèlerinage qui a lieu chaque année le dimanche suivant Pâques. Dans une atmosphère plus décontractée, le festival de jazz, organisé par la ville en été, ravit chaque année les amateurs du genre. Les festivités ont tendance à se développer dans la ville de Peñiscola et on voit peu à peu s’instaurer en institutions locales des célébrations telles qu’un festival de magie lors du Peñiscola Magic Summer ou encore la programmation théâtrale de la ville, tournées vers un public large et éclectique.

La facette culturelle de la ville

Peñíscola est une ville de culture. Plusieurs prix y sont remis, à l’image de celui de la Nouvelle « ciudad de Peñíscola» qui réunit dans la ville un jury dont les membres font partie de la Real Academia Española et qui se tient chaque début d’année pour départager des productions littéraires venues du monde entier. Le début de l’année en ville est également marqué par l’organisation du Festival International du Cinéma de Comédie, un registre particulier qui installe une ambiance artistique et gaie sur la cité. La saison des festivals se poursuit ensuite avec la tenue tous les étés d’un Festival International de Musique Ancienne et Baroque qui ne manque pas de séduire les amateurs de musique plus classique. Ce sont ces mêmes mélomanes qui reviennent dès septembre pour le Cycle de Concerts de Musique Classique qui a lieu dans le mythique Salón Gótico du Château de la ville. S’agissant des musées de la ville, ils raviront les amateurs. Le Musée de la Mer a été fondé pour aider à la préservation et la sauvegarde du patrimoine culturel et marin de Peñíscola. On y visite des expositions retraçant l’histoire de la pêche et de la navigation dans la ville à travers son passé.

Les activités sportives de la ville

Si la ville propose de nombreuses visites et promenades, sa facette sportive ne doit pas pour autant être négligée. Grâce à sa situation géographique, l’endroit est idéal pour les amateurs de sports de plein air. Peñíscola offre un large panel d’activités diverses à exercer dans la nature environnante ou au cœur même de la ville : cyclisme, marche nordique, randonnées pédestres ou encore activités nautiques telles que la plongée, la pêche ou les sorties en bateau. Les amateurs de sensations fortes seront également satisfaits avec la possibilité de s’adonner au windsurf, ski nautique, wakeboard ou encore à la planche à voile.

Rédacteur :

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
ES
Code postal :
12598
Latitude :
40.36029
Longitude :
0.40285
Zone horaire :
Europe/Madrid
Fuseau horaire :
UTC+1
Heure d'été :
Y

Villes voisines

  • Benicarló ~7 km
  • Santa Magdalena de Pulpis ~9 km
  • Cálig ~12 km
  • Vinar?s ~14 km
  • Cervera del Maestre ~15 km
  • San Jorge ~18 km
  • Alcossebre ~17 km

Mairie de Peñiscola

Adresse de la mairie de Peñiscola
Mairie de Peñiscola
Pça. constitució, 1
12598 - PeÑiscola
Maire
Andres Martinez Castella
Parti Populaire
Numero de téléphone de la mairie
+(34) 964 480 050
tarif (1,18€/min)
Numéro de fax
+(34) 964 489 212
tarif (1,18€/min)
Email
sac@peniscola.org
Site officiel de Peñiscola
http://www.peniscola.org
Booking.com

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

La question se pose alors de savoir comment rejoindre cette péninsule si prometteuse pour un séjour autant nature que culturel. La gare de Benicarló-Peñíscola se situe à une dizaine de kilomètres du centre-ville et est partagée entre Peñíscola et sa voisine Benicarlo. Une navette de bus relie régulièrement la gare à la ville. Il est également possible de rejoindre cette destination en car depuis plusieurs villes importantes de la région comme Madrid. L’aéroport le plus proche est quant à lui situé à plus de 50 kilomètres de Peñíscola, il s’agit de l’aéroport de Castellon. Depuis cet aéroport, il est possible de rejoindre la ville par bus ou taxi. L’option de louer une voiture dans le hall des arrivées est également intéressante car elle permet par la suite une plus grande liberté de déplacement. Cependant, la ville est petite et on la visite plutôt à pied. Ceux qui ont loué un véhicule pourront le garer sur le Paseo Maritimo ou dans le parking Voramar prévu à cet effet. Les autres aéroports sont plus loin mais peuvent être une option, à l’image de ceux de Reus à 125 kilomètres, Valencia à 148 kilomètres ou Barcelone à plus de 200 kilomètres. Il suffira ensuite de poursuivre le parcours par voie ferrée.