Ville de Dobrich (Dobrich)

bulgarie

Présentation

Dobrich est une ville du nord-est de Bulgarie, qui est la neuvième la plus peuplée du pays. Elle a été un site habité dès le début du IVème siècle av.J.C et les plus vieilles ruines découvertes dans la ville remontent au IIème siècle ap.J.C.  Alors que Dobrich fut décimée au cours du XIème siècle parmi de nombreuses autres villes bulgares, elle fut refondée au XVIème siècle par un marchand turc. Entre le XVIIème et XIXème siècle, la ville a été un centre de commerce et agricole, particulièrement avec la production de blé, de lin, de laine et de fromage, ainsi qu’avec de divers artisanats tels que le tissage, la maroquinerie et la dinanderie. De 1913 à 1940, Dobrich a appartenu à la Roumanie. Ce n’est qu’après les Accords de Craiova que la ville fut rattachée à la Bulgarie. De 1949 jusqu’en  1990, la ville fut rebaptisée Tolbukhin sous le gouvernement communiste. Le 19 septembre 1990, la ville prit finalement son nom actuel de Dobrich.

La ville de Dobrich appartient à la région Dobrich et à la province Dobrich.

La ville de Dobrich s'étend sur 109,018 km² et compte 93 163 habitants (recensement de 2012) pour une densité de 854,57 habitants par km². L'altitude moyenne est de 225 m.
Le maire de la ville de Dobrich est actuellement Detelina Nikolova.
Le nom français de la ville est Dobritch.
Le site Internet de Dobrich est http://www.dobrich.org

Points ou centres d'intérêts

Balchik

Puisque Dobrich se trouve seulement à 30 km de la côte, les visiteurs peuvent profiter des villes côtières facilement accessibles. Une de ces villes est la magnifique ville de Balchick, à une demi-heure de voiture. Historiquement Balchik était un village Thraces, puis qui accueillit de nombreux colons ioniens de la Grèce antique. Le mot ‘Balchik’ signifierait ‘petite ville’, bien que certaines personnes pensent que le nom vienne de ‘Balik’. Tout comme Dobrich, Balchik a appartenu également à a Roumanie au début du XXème siècle jusqu’à sa réunification avec la Bulgarie à la moitié du siècle. Balchik était également le centre du mouvement des peintres avant-gardistes roumains, qui était une de leurs destinations préférées. De par sa popularité avec la communauté artistique, Balchik devint  la résidence des  peintres post-impressionnistes  et de leur école officieuse, l’Ecole de peinture de Balchik’. Pendant son appartenance à la Roumanie, Blachik était la destination préférée de la Reine Marie de Roumanie et de sa famille puisqu’ils y passaient souvent les mois les plus chauds de l’année. La résidence de la reine Marie, le Palais de Balchik et son jardin botanique sont très fréquentés, et c’est une visite à ne pas manquer si vous êtes à Dobrich ou à Balchik.

Le Palais de Balchik et les jardins botaniques

La résidence populaire de la Reine Marie et de sa famille, le Palais Balchik, était officiellement connu sous le nom du ‘ Palais du nid tranquille’. Bien que le palais soit plutôt jeune en termes des résidences royales européennes, construit entre les années 1926 et 1937’, sa relative jeunesse et son manque d’histoire  sont compensés par sa beauté architecturale et ses jardins botaniques  adjacents. Le palais fut construit par la famille royale de Roumanie, plus précisément par la Reine Marie de Roumanie, et il présente des villas résidentielles, une cave à vin, une salle fumeur, un monastère, une source et une chapelle. Le parc voisin a été converti en jardin botanique. A la suite de la visite de la Reine Marie de Roumanie à Blachik en 1921 et de son attirance par la ville, elle décida de construire un palais à Balchik. Les vignes, les jardins et les moulins ont été achetés par la famille royale afin de construire le palace à cet endroit même. Bien qu’à l’origine les motifs du palais soient orientaux et des Balkans, les architectes employés étaient italiens, et le jardinier était suisse. Les touristes peuvent aujourd’hui visiter le palais et les jardins botaniques, qui sont vivement recommandés si vous visitez Dobrich ou Balchik.  

Albena

A seulement 12 km de Balchik et à 40 minutes de voiture de Dobrich, se trouve la station balnéaire d’Albéna. Bien que la station soit principalement construite à cet effet, la région et la côte de la Mer Noire ont  conservé leur beauté naturelle. Et bien que seulement construite dans les années 60, la station balnéaire d’Albena  est devenue florissante et un passage obligatoire pour ceux qui visitent la région, voire même le pays. La plage principale d’Albéna s’étend sur  5 km de long par  150 m de large avec du sable fin et propre et une belle étendue d’eau claire cristal. La mer est également calme et chaude, parfaite pour barboter puisque la profondeur n’est pas supérieure à 1,6 m jusqu’à 150 m du bord. Grâce aux conditions de l’eau et de la situation de la plage, la côte d’Albena est  destination parfaite pour les familles, qui peuvent se baigner  et pratiquer toutes les activités de plage en toute sécurité. Vous trouverez également des piscines et d’autres installations sportives, des terrains de football, des courts de tennis et de golf. La réserve nationale Baltata est aussi à quelques pas d’Albena, et ceux qui ont assez de temps pour pouvoir en profiter, devraient donc visiter la diversité géographique de la forêt et des espaces côtiers.

Kavarna

Plus loin sur la côte, à seulement trois quarts d’heure de Dobrich, se trouve la ville de Kavarna, une destination fortement recommandée à tous ceux qui visitent cette région de Bulgarie ou ceux qui souhaite passer une journée hors de Dobrich. Kavarna est une autre ville côtière de Bulgarie, fondée par les grecs qui remonte au Vème siècle av.J.C. Cependant, la ville subit un terrible tremblement de terre au Ier siècle ap.J.C, qui  fit effondrer la ville dans la mer. Après les grecs, la ville fut habitée par les romains qui en firent une ville prospère et en plein essor. Cette prospérité continua jusqu’au VIIème siècle jusqu’à la destruction de la ville par les slaves et les bulgares, et elle fut reconstruite comme une nouvelle localité appartenant au Premier Empire Bulgare. Kavarna abrite toujours des vestiges du Moyen-Age, tels que des remparts, une basilique et plusieurs églises médiévales. Kavarna est une destination idéale pour ceux qui aiment l’histoire ou tout simplement pour ceux qui aiment se balader dans les endroits nouveaux. Mais c’est également une destination idéale pour profiter de la nature presque intacte de la Mer Noire, ou d’une partie de golf, de se baigner ou de se détendre au soleil.  

Kaliakra

A seulement 12 kilomètres de Kavarna, se trouve la splendide réserve naturelle de Kaliakra. La situation géographique de Kaliakra est parfaite pour observer les nombreux oiseaux, puisque dans les environs de Via Pontica, il y a une importante route de migration d’oiseaux venant d’Afrique du Sud vers l’Europe du Nord et de l’Est. Bien qu’il y ait de nombreux oiseaux migrateurs à passer au-dessus de la réserve, il y a également de nombreux oiseaux qui choisissent  Kaliakra pour se reproduire. Parmi ces oiseaux, les visiteurs peuvent s’attendre à voir de nombreux oiseaux rares, tels que le traquet pie, le cormoran huppé, le faucon sacre, la  pie-grièche à poitrine rose, pour n'en citer que quelques-uns. En plus des oiseaux, les touristes et les habitants locaux peuvent toujours apprécier des rencontres avec des dauphins et des cormorans. La visite d Kaliakra comprend également des falaises qui s’élèvent à 70 m au-dessus de la mer. En plus de la  découverte de la nature, il y a également de nombreuses réalisations humaines à voir à Kaliakra. La réserve naturelle faisait autrefois partie de la Principauté de Karvuna, et des parties du fort médiéval sont toujours debout, ainsi que des remparts, bains et canalisation, et la résidence du despote Dobrotitsa de Karvuna.

Kranevo

Une autre magnifique ville côtière à visiter au sud de Dobrich, est le village de Kranevo. A seulement 40 minutes de voiture, il serait vraiment dommage de ne pas prendre le temps de la visiter. Comme la plupart des autres villes de la région, elle a appartenu à la Roumanie, il y a environ une trentaine d’année. Les visiteurs peuvent marcher le long de la côte ou visiter le phare du Cap Ekrene, qui se trouve à seulement 3 kilomètres du centre de Kranevo. Puisque Kranevo est à seulement trente minutes à pied d’Albena, elle présente une autre option pour les touristes qui visitent les environs.

Le Musée régional d’histoire de Dobrich

Le Musée régional d’histoire de Dobrich présente depuis 60 ans des expositions sur l’histoire de la région, et qui depuis 1953 le musée est également un centre de recherche. Le bâtiment d’origine dans lequel le musée se trouvait, était l’ancien casino où se déroula la première exposition en 1960. Le musée a contribué à la recherche sur les forteresses  anciennes et médiévales, ainsi que sur les cimetières et les habitats. La collection du musée comprend des pièces datant du 6ème millénaire av.J.C, ainsi que des exemples des plus vieux objets en or transformé dans le monde entier, qui font de ce musée une visite incontournable pour les passionnés d’histoire.

Le centre de protection des animaux et de la nature

Les visiteurs de Dobrich peuvent profiter du ‘Centre de protection des animaux et de la nature’ de la ville. Bien qu’appelé ‘centre’, cette attraction s’apparente plus à un zoo. Les visiteurs du ‘centre de protection des animaux et de la nature’, le seul dans son genre en Bulgarie et en Europe de l’est,  peuvent découvrir plus de 100 espèces différentes d’animaux. L’objectif de centre est d’aider à la reproduction des espèces d’animaux en voie de disparition et de les réintroduire à la vie sauvage. Les visiteurs peuvent voir des biches, des chevreuils, des lamas, des mouflons, des chevaux, des faisans, des bisons et de nombreux oiseaux d’eau, qui sont tous pris en charge par le centre.

Le musée ethnographique du vieux Dobrich

Pour ceux qui veulent savoir comment les habitants de la ville de Dobrich ont vécu à travers les âges, le musée ethnographique  du vieux Dobrich devrait être une priorité sur leur liste des endroits à visiter. Le musée présente de nombreux objets d’artisanat traditionnel de la région de la Dobroudja, avec des pièces de la fin du XIXème jusqu’à travers le XXème siècle. Le musée se situe sur l’ancien site du Marché Odun, dans le centre de Dobrich. Le musée est la ‘maison’ de nombreux artisans, descendant de ces mêmes artisans qui auraient parfait leur commerce  au XIXème siècle dans les rues de Dobrich.

Rédacteur :

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
BG
Code postal :
9300
Latitude :
43.56700
Longitude :
27.83300
Zone horaire :
Europe/Sofia
Fuseau horaire :
UTC+2
Heure d'été :
Y

Villes voisines

  • General Kolevo ~2 km
  • Branishhe ~4 km
  • Plachidol ~6 km
  • Paskalevo ~7 km
  • Polkovnik Minkovo ~5 km
  • Pobeda ~6 km
  • Primorci ~6 km
  • Bogdan ~7 km
  • Vrachanci ~7 km

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

Si vous voulez vous rendre à Dobrich depuis l’étranger, l’avion est probablement la meilleure option. Il y a plusieurs aéroports internationaux en Bulgarie, avec de nombreux vols vers Sofia, mais l’aéroport le plus proche de Dobrich est celui de Varna. Il y a de nombreux transports publics depuis l’aéroport de Varna, tels que des bus, des taxis et des trains pour aller dans le centre de Varna. Le train est l’option la plus rentable écomiquement  car les taxis peuvent être très chers. Le service de train entre Varna et Dobrich circule toutes les quatre heures, et malgré ses détours, le trajet dure à peine deux heures. L’aéroport de Varna se trouve à seulement  une heure de Dobrich, et l’aéroport de Bourgas en est juste à deux heures de voiture, et il serait à conseiller si vous préféreriez avoir la vue imprenable sur la mer Noire sur le chemin. Il y a des possibilités de vol sur Plovdiv, mais l’aéroport se trouve de l’autre côté du pays, comme celui de Sofia, et il n’est qu’à recommander si vous voulez traverser tout le pays.

Les transports de Dobrich

Aéroport international
Varna ~37 km

Les hôtels de Dobrich (Dobrich)

Reserver votre chambre

Two-Bedroom Holiday Home in Dropla


9641 - Yordan Yovkovo

Prix indicatif: EUR - EUR