Ville de São Gonçalo (Nordeste)

bresil

Présentation

São Gonçalo est une ville et une municipalité dans l’état de Rio de Janeiro au Brésil. São Gonçalo est une banlieue de la ville de Niterói qui était autrefois la capitale de l’état de Rio de Janeiro. São Gonçalo est avant tout une ville industrielle, mais une partie de l’économie est également basée sur la culture des agrumes. La ville compte 973,372 habitants, ce qui en fait la deuxième ville en importance de l’état, après la ville de Rio de Janeiro. Aujourd’hui, São Gonçalo fait partie de la grande région métropolitaine de Rio de Janeiro et elle est située à seulement 26 km de Rio. En raison de la proximité entre São Gonçalo et Rio, les visiteurs qui séjournent à São Gonçalo peuvent tout aussi bien visiter le meilleur de Rio sans avoir à dormir dans la ville même de Rio. São Gonçalo est située en bord de mer de l’autre côté de la baie de Guanabara. Les températures à São Gonçalo atteignent leur maximum (29 à 30 °C) durant les mois de décembre et février. Durant les mois d’hiver, les températures descendent à 19 °C. La langue officielle du Brésil est le portugais et la monnaie est le Réal brésilien. São Gonçalo est dans le fuseau horaire UTC -3 et UTC -2 durant les mois d’été.

La ville de São Gonçalo appartient à la région Nordeste et à l'état Paraíba.

La ville de São Gonçalo compte 997 372 habitants. L'altitude maximum est de 19 m.
Un habitant de la ville de São Gonçalo est appelé un gonçalense. Le nom espagnol est São Gonçalo.

Points ou centres d'intérêts

Copacabana

Copacabana est le nom du quartier de Rio de Janeiro surtout connu pour sa plage. Aujourd’hui, la plage de Copacabana est l’une des plus célèbres plages au monde. Cette plage de sable blanc aux eaux d'azur s’étend sur 4 km. Le nom de la plage vient de celui d’une chapelle qui a été construite dans le voisinage et qui était dédiée à la Vierge de Copacabana, le saint patron de Bolivie. La plage de Copacabana borde l’océan Atlantique à partir de l’avenue de la Princesa Isabel jusqu’à la tour de sauveteur numéro 6. À l’extrémité de la plage de Copacabana, deux autres plages débutent. Les extrémités de la plage de Copacabana sont marquées par deux forts historiques. Le fort situé à l’extrémité sud de la plage, le fort Copacabana a été construit en 1914. Celui à l’extrémité nord de la plage, le fort Duque de Caxias, a été construit en 1779. Le long de la plage on trouve plusieurs restaurants, bars, clubs, des hôtels et quelques bâtiments résidentiels. Une promenade a aussi été construite le long de la plage. Le quartier de Copacabana compte environ 160,000 habitants. Pendant plusieurs années, alors que Rio de Janeiro était la capitale du Brésil, Copacabana était l’un des meilleurs quartiers dand tout le pays. À partir des années 1970, le quartier a commencé à décliner. Ce quartier est aujourd’hui surpeuplé, mais quelques bâtiments témoignent toujours des jours de grandeur du quartier.

La statue du Christ rédempteur

La statue du Christ rédempteur s’élève au-dessus de la ville de Rio de Janeiro. La statue a été construite dans le style Art déco. Elle mesure 30 m et ses bras étendus mesurent 28 m d’une main à l’autre. La statue est située au sommet de la montagne Corcovado dans le parc national de la forêt de Tijuca. Le sommet de la montagne Corcovado culmine à une hauteur de 700 m, de sorte qu’à côté de la statue, on a une vue sur toute la ville. La statue fut construite entre 1922 et 1931 en béton et en pierre à savon. L’idée de construire la statue du Christ rédempteur remonte au début des années 1850 alors qu’un prêtre suggéra de construire une statue sur le mont Carcovado afin d’honorer la princesse Isabel qui était la fille de l’Empereur Pedro II. Plus tard, dans les années 1920, l’idée resurgit, mais cette fois sans l’idée qu’elle soit dédiée à la princesse Isabel. Les bras grand ouverts de la statue du Christ rédempteur symbolisent la paix. La statue fut créée par un groupe d’ingénieurs et de sculpteurs. En 2010, un vaste projet de restauration de la statue débuta dans le but de la nettoyer et de remplacer certaines de ses parties.  Adresse : parc national de Tijuca, Alto da Boa Vista.

Le pain de sucre

La montagne "Pain de sucre" est le fameux pic de Rio de Jaineiro qui sort de la baie de Guanabara, la même baie où est située São Gonçalo. Cette montagne s’élève à 396 m. Le nom de la montagne provient de ce que sa forme  ressemble à celle des pains de sucre raffiné tel qu’ils étaient produits et vendus jusqu’à la fin du XIXe siècle. La canne à sucre était autrefois un important produit d’exportation du Brésil et au XVIe siècle, les Portugais lancèrent l’expression « pain de sucre » pour décrire la forme qu’avaient les morceaux de sucre qui étaient exportés sur les navires. La montagne Pain de sucre est la plus célèbre d’une série de montagnes et de rochers qui s’élèvent autour du port de Rio de Janeiro. Aujourd’hui, un téléphérique a été construit qui relie le Pain de sucre et le rocher Morro da Urca. On compte en fait deux téléphériques: l’un qui se rend en haut du rocher Morro da Urca et un autre qui amène les passagers au Pain de sucre. Les routes des téléphériques s’étendent sur une distance de 1,400 m. On peut aussi se rendre au Pain de sucre et aux autres montagnes de la région par la route.

Ipanema

Ipanema est aussi un quartier de Rio de Janeiro, situé approximativement à 26 km de São Gonçalo. Ce quartier se trouve dans la zone sud de la ville de Rio de Janeiro. La plage d’Ipanema est très célèbre en raison de la chanson intitulée « La fille d’Ipanema ». Le nom Ipanema provient de la langue tupi. Les Tupi étaient un groupe indigène du Brésil et le nom Ipanema dans cette langue signifie le lac qui sent mauvais. Ipanema est adjacent au quartier de Copacabana, mais il est bien distinct de Copacabana. Les rues d’Ipanema forment un quadrillage. Ce quartier est l’un des endroits les plus chers pour vivre à Rio de Janeiro. Sur la plage d’Ipanema, on peut pratiquer différents sports tels que le football, le volleyball, et le footvolley, un sport local qui combine le football et le volleyball. Les deux montagnes à l’extrémité ouest de la plage s’appellent les Dois Irmãos, en français : les deux frères. On peut boire sur la plage de la bière et de la cachaça. Tous les dimanches, la route qui longe la plage est fermée à la circulation de sorte que les gens peuvent marcher , faire du vélo, du skateboard et du roller-skate directement au bord de l’océan.

La forêt Tijuca

La forêt Tijuca est une forêt tropicale humide située dans les montagnes de la ville de Rio de Janeiro. Cette forêt a été plantée par l’homme et elle est reconnue comme la plus grande forêt tropicale humide urbaine au monde, mais ce titre est disputé avec l’autre forêt du même nom située à Johannesburg en Afrique du Sud. Les entrées de la forêt tropicale humide sont situées dans le voisinage et le quartier de Tijuca. Le mon Tijuca provient d’un mot de la langue indigène tupi qui signifie "marais", et fait référence à la lagune de Tijuca qui est située dans le quartier de Tijuca. La forêt Tijuca a été plantée de façon à reprendre la terre autour de la ville de Rio de Janeiro qui avait été utilisée dans les dernières années pour la culture du sucre et du café. À la fin du XIXe siècle, le Major Manuel Gomes Archer entreprit des travaux de plantation de façon à protéger l’approvisionnement en eau de Rio. Aujourd’hui, la forêt Tijuca abrite une faune et une flore qui comprennent plusieurs espèces, y compris des espèces menacées de disparition. Depuis 1961, la forêt Tijuca est un parc national qui abrite un certain nombre de sites touristiques incluant la statue du Christ rédempteur qui s’élève sur la montagne Corcovado. Le parc comprend aussi 30 chutes, la chapelle Mayrink, un gazebo et la pierre de Gávea.

Le stade Maracanã

Le stade de football Maracanã est situé à Rio de Janeiro, à 26 km de São Gonçalo. Le stade porte le nom du quartier dans lequel il est situé et il appartient au gouvernement de Rio de Janeiro. Le stade a ouvert ses portes en 1950 et fut rénové en 2000, 2006 et 2013. Le stade offre des tours guidés qui amènent les visiteurs dans les vestiaires, dans le Grandstand, où sont exposés des souvenirs des joueurs qui ont marqué l’histoire du stade. Le tour dure environ une heure.

Adresse : Rua Professor Eurico Rabelo, Maracanã. Site Internet : http://www.maracana.com/site/en. Heures d’ouverture :9 h à 17 h (les tours débutent à l’heure). Droits d’entrée : lundi au jeudi : plein tarif 36.00 R $, demi-tarif : 18.00 R $ (excluant le parking),
Premium : 56.00 R $ ou demi-tarif : 28.00 R $ (incluant le parking pour une voiture ou une minivan), VIP : 72.00 R $ ou demi-tarif : 36.00 R $ (incluant le parking pour un bus). Vendredi, samedi et dimanche : tarif de base 40.00 R $ ou demi-tarif : 20.00 R $ (excluant le parking), Premium 60.00 R $ ou demi-tarif : 30.00 R $ (incluant le parking pour une voiture ou une minivan), VIP  76.00 R $ ou demi-tarif : 38.00 R $ (incluant le parking pour un bus).

Le théâtre municipal do Rio de Janeiro

Le théâtre municipal de Rio de Janeiro est situé dans la ville de Rio de Janeiro. Ce théâtre, qui a été construit au début du XXe siècle, est aujourd’hui considéré comme l’un des plus importants et des plus magnifiques théâtres de tout le pays. La conception de ce bâtiment, inspirée par l’architecture de l’Opéra de Paris, est éclectique. Le théâtre est situé sur le square Cinelândia. 

Site Internet: http://www.theatromunicipal.rj.gov.br/. Heures d’ouverture : 10 h à 18 h (après 18 h, seuls les détenteurs de billets pour le spectacle peuvent entrer). Les tours sont offerts du mardi au jeudi à 12 h, 14 h, 15 h et 16 h. Le samedi et les jours fériés, les tours sont offerts à 11 h, 12 h et 13 h. L’horaire des tours peut varier en fonction de l’horaire des spectacles.

La pierre de Gávea

La pierre de Gávea est une montagne située dans la forêt Tijuca à Rio de Janeiro. Cette montagne, qui s’élève à 844 m, est l’une des plus hautes montagnes au monde à se terminer directement dans l’océan. La montagne fut baptisée en 1501 de ce nom portugais qui signifie « le rocher des trois-mâts » et fut la première montagne au Brésil avec un nom portugais. Les marins qui virent cette montagne pour la première fois lui trouvèrent une ressemblance avec la forme d’un trois-mâts. L’érosion et la météorisation au fil des ans ont façonné une forme de visage sur le rocher ainsi qu’un certain nombre de motifs que certains qualifient d’inscriptions. Certaines personnes croient que ces inscriptions ont été laissées par d’anciennes civilisations, mais il n’existe aucune théorie à l’appui de cette hypothèse et la montagne n’est pas considérée comme un site archéologique.

Le musée national des Beaux-Arts

Le musée national des Beaux-Arts est situé à Rio de Janeiro. Le musée a été fondé en 1937, mais la majeure partie de la collection du musée fut acquise lorsque la cour portugaise fut transférée au Brésil au début du XIXe siècle. Une autre partie de la collection provient de la collection royale apportée au Brésil par le roi John VI. Quand le roi retourna en Europe, sa collection resta au Brésil. Aujourd’hui, ce musée possède la plus importante collection d’art brésilien, tout particulièrement en raison des sculptures et des tableaux du XIXe siècle. La collection du musée comprend au total 20,000 œuvres d’art.

Adresse :  199 Av. Rio Branco,  Centre (Cinelândia). Heures d’ouverture : du mardi à vendredi de 10 h à 18 h; les samedis, dimanches et jours fériés de 12 h à 17 h. Droits d’entée : plein tarif 8 R $, tarif réduit 4 R $.

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
BR
Code postal :
58814-000
Latitude :
-7.33333
Longitude :
-37.55000
Zone horaire :
America/Fortaleza
Fuseau horaire :
UTC-3
Heure d'été :
N

Villes voisines

  • Imaculada ~8 km
  • Santa Terezinha ~9 km
  • Mãe D'Água ~16 km
Booking.com

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

Les deux principaux aéroports internationaux pour entrer au Brésil sont celui de Rio de Janeiro et celui de São Paulo. L’aéroport de Rio est l’aéroport Galeão (http://www.aeroportogaleao.net/en/). La compagnie aérienne nationale du Brésil est TAM. Cette compagnie aérienne dessert des vols vers Londres, Paris, New York, Miami et sept villes sud-américaines. On peut aussi entrer au Brésil par la terre à partir de neuf pays. Les bus internationaux franchissent la frontière, mais il est plus économique de prendre un bus qui vous laissera à la frontière. Vous traversez ensuite la frontière à pied pour monter à bord d'un autre bus de l’autre côté de la frontière. Cette façon de faire allonge par contre la durée du voyage. On peut aussi louer une voiture ou une motocyclette. Une fois au pays, les bus sont les moyens de transport les plus utilisés pour les longues distances par les Brésiliens et les étrangers. Les bus sont généralement à l’heure et ils sont propres et confortables. Le réseau de bus est très étendu à travers le pays (sauf dans le bassin amazonien). Il existe plusieurs sociétés de bus au pays et les voyageurs doivent chercher pour le meilleur prix parce que les prix sont assez élevés. La gare de bus à São Luís est appelée Praia Grande (la grande plage) et se trouve près de la plage. On trouve aussi quelques lignes de train au Brésil, mais le train n’est pas un moyen pratique de se déplacer d’une ville à l’autre, sauf sur quelques trajets que les voyageurs choisissent davantage pour leur nouveauté que pour leur efficacité. Dans la ville de Rio de Janeiro, dont São Gonçalo fait partie, il existe plusieurs moyens de se déplacer. Tout d’abord, on peut prendre le ferry pour traverser la baie et se rendre dans les différentes îles. Les bus sont assez fréquents à Rio, mais ils sont souvent ralentis par le trafic, souvent bondés et ciblés par les voleurs. Enfin, Rio possède aussi un système de métro efficace qui offre du service de 5 h à minuit du lundi au samedi et de 7 h à 23 h les dimanches et jours fériés.