Ville de Bruges (Région Flamande)

belgique

Présentation

Bruges, chef-lieu de la Flandres Occidentale, est une des plus grandes villes flamandes. Réputée pour son atmosphère romantique, elle est la destination idéale pour un grand nombre de couples amoureux venant de toute l'Europe. Mais elle est aussi une destination culturelle de premier choix. Elle fut capitale européenne de la culture en 2002. C'est également dans cette ville qu'est situé le prestigieux Collège d'Europe, centre de formation d'excellence sur le droit européen. Qu'on veuille se perdre dans le dédale de canaux qui valent à la ville le surnom de "Venise du nord" ou découvrir une architecture du Moyen-Âge parfaitement préservée ou encore admirer les chef-d'oeuvres de la peinture flamande ou tout simplement marcher dans les pas de Colin Farrell, protagoniste de Bons Baiser de Bruges, il y a toujours une bonne raison de se rendre à Bruges !

La ville de Bruges appartient à la région Région Flamande, à la province Flandre Occidentale, à l'arrondissement Bruges et au canton Bruges.

Le bourgmestre de la ville de Bruges est actuellement Renaat Landuyt (sp.a).
Un habitant de la ville de Bruges est appelé un Brugeois. Le nom anglais de la ville est Bruges.

Points ou centres d'intérêts

Romantisme à tous les étages

Bruges est souvent surnommée la «Venise du nord». Tout comme sa cousine italienne, Bruges est parcourue de canaux, bordés de maisons en pierre, de moulins et de restes de forteresses. C’est l’endroit idéal pour s'y perdre en amoureux, au fil de l’eau, surtout dans la petite brume hivernale qui enveloppe la ville et lui donne un air encore plus mystérieux et romantique. Pour en profiter pleinement, on va flâner du côté du Groeneri, une zone piétonne qui borde les canaux et permet d’admirer les façades des bâtiments anciens, les petits pont comme le St-Boniface, petit pont en dos d’âne où les amoureux aiment se prendre en photo. On passera ensuite par le Minnewater (Lac d'Amour) où embarquaient autrefois les barges qui assuraient la liaison entre Bruges et Gand. La légende veut que le lac ait été créé par un amant pour rendre hommage à son aimée, morte en fuyant son père qui désapprouvait leur union. Aujourd’hui, c’est certainement le lieu le plus romantique de Bruges, avec son parc charmant et ses cygnes blancs. Le cygne est d’ailleurs l’un des symbole de Bruges et possède également sa légende : Pieter Lanchals, collaborateur de l’empereur Maximilien d’Autriche, fut décapité sur la Grand-Place. En punition, Bruges fut condamnée à garder pour toujours ces «longs cous» (langhals) sur ses eaux. Ils font pourtant désormais partie du charme romantique de Bruges.

Bruges séduira les amoureux aussi par son patrimoine historique, ses vieilles bâtisses pittoresques comme l’église Notre-Dame, datant du XIIème-XVème siècle, toute en briques et haute avec sa tour de 122 mètres. A l’intérieur on peut admirer une Vierge à l’enfant peinte par Michel-Ange. Le Beffroi qui domine la Grande Place, permet d'avoir une vue exceptionnelle, à condition de monter ses 366 marches. Son carillon de 47 cloches est un des plus célèbres d’Europe. Et le cinéphiles se souviendront de ce monument central dans le film Bons baisers de Bruges ! La Cathédrale Saint-Sauveur, la plus ancienne de Bruges recèle une très belle collection de peintures primitives flamandes. Il y a aussi l’église Saint-Anne, construite au début du XVIIème dans un style baroque, tout en marbre et boiseries. N’oublions surtout pas les remparts dont la verdure encercle la ville et cache de nombreux trésors : les quatre moulins à vent, les anciennes portes de la ville comme la Kruispoort (Porte Sainte-Croix) construite entre 1297 et 1304. C’est par là qu’entrèrent successivement Charles Quint, Napoléon et l'armée allemande.

La promenade en amoureux se terminera dans la fraîcheur d’un parc, à ne pas manquer au printemps, en particulier le Béguinage. Ce lieu où habitaient autrefois les béguines, une communauté religieuse laïque de femmes, généralement célibataires ou veuves, figure au patrimoine mondial de l’UNESCO. Derrière ses façades blanchies à la chaux, se cachent un cloître et un jardin tout à fait admirable où fleurissent les narcisses. On se dirige ensuite vers le Koningin Astridpark (Parc de la Reine Astrid) qui, avec son petit étang et son magnifique kiosque doré, ravit les amoureux et les amoureuses.

Une ville d'art et de culture

Bruges est aussi une ville que l’on visite pour ses musée et sa vie culturelle. En premier lieu, le musée Groeninge où est exposé un ensemble varié de l’histoire de la peinture belge, principalement des primitifs flamands célèbres mais aussi des chefs-d’oeuvres néoclassiques des XVIIIème et XIXème siècles, des expressionistes flamands et des oeuvres de l’après-guerre. Parmi les toiles de renommée mondiale que l’on peut y admirer : La Vierge du chanoine Van der Paele de 1436 et le Portrait de Marguerite Van Eyck toutes deux signées Van Eyck et considérées comme ses plus belles toiles ; L'Annonciation de P. Christus, le plus ancien tableau néerlandais à perspective unifiée ; La Mort de la Vierge de H. Van der Goes, le Triptyque Moreel de H. Memling et l'effroyable Jugement de Cambyse de G. David. Parmi les peintres plus tardifs, on découvre des toiles d'Isenbrandt, de Benson, de Blondeel, de Provost et de la famille Pourbus. Les peintres du XVIIème au XIXème siècle sont représentés entre autres par F. Khnopff, un des enfants de Bruges. La collection d'art moderne et contemporain comprend des peintres belges comme Rik Wouters, G. Van de Woestijne, Permeke, ainsi que Vantongerloo, Delvaux, Magritte, Raveel et Panamarenko. Le cabinet Broodthaers contient toutes les éditions imprimées de l'artiste.

Direction ensuite le Gruuthuse museum, installé dans un luxueux palais de ville des seigneurs de Gruuthuse. Dans cette ancienne demeure baroque est désormais exposée une collection d’objets de la vie quotidienne du XVème au XIXème siècle : meubles, tapisseries, instruments de musique et médicaux et pièces de monnaies, entre autres, témoignent de la vie dans un Bruges passé. La Salle d’honneur, avec ses poutres richement ornées, ses tapisseries et son âtre donne une idée du faste et de la richesse des seigneurs de Gruuthuse qui étaient des riches commerçants. A ne pas manquer également le buste de Charles Quint, sculpté dans le bois et la terre cuite en 1520, ainsi que la chapelle, nichée au deuxième étage du palais, fabriquée en chêne.

Le Stadsschouwburg (théâtre municipal) de Bruges, construit en 1869, est l’un des mieux conservés d’Europe, son foyer est digne d’un palais et sa salle de théâtre grandiose. Il propose un grand nombre de représentations contemporaines de danse et de théâtre ainsi que des concerts. Le théâtre municipal vaut le détour à la fois pour son architecture et pour sa programmation. Son style oscille entre la Néo-Renaissance et le Baroque, ses formes arrondies, typiquement baroques, lui ont valu le surnom de «bonbonnière». Les arcs et porches arrondis contrastent avec les énormes colonnes autant décoratives que nécessaires au maintien de la structure. Parmi les évènements culturels qui animent ce lieu tous les ans, on note le December Dance, organisé dans le cadre du festival Bruges Central. Cette série de spectacles de danse accueillent des artistes venus des quatre coins du monde. L’entrée du théâtre est gardée par Papageno, le personnage de La Flute Enchantée de Mozart, avec sa partition posée sur la placette de l’autre côté.

La charmante flamande est très mélomane et propose tout au long une série de concerts de qualité. Le Concertgebow (Centre de concert) ravira toute la famille, des amateurs de musique classique aux enfants, en quête de fantaisie. Le bâtiment présente une architecture bien plus moderne que le reste de Bruges mais tout aussi étonnante. Répondant à un besoin d’avoir une plateforme culturelle importante pour attirer des ensembles internationaux et proposer un programme musical de qualité aux habitant de la région, le Concertgebow a été commandité en prévision de 2002, année où Bruges a été capitale européenne de la culture. C’est le projet de Paul Robbrecht et Hilde Daem qui a été retenu, pour sa puissance esthétique et fonctionnelle. Inauguré par le couple royale, le Concertgebouw propose depuis 2002 une série de festivals qui plongent le public dans la riche culture de la musique et de la danse. Parmi les rendez-vous annuels des amateurs de musique ancienne citons le MA-festival qui a lieu en août et le Bach Academie Brugge, en janvier.

Enfin, petite gourmandise pour la route, Bruges n’oublie pas sa culture gastronomique, c’est pourquoi on peut y visiter le musée de la Frite ! Installé dans la Saaihalle, un des plus beau bâtiment de la ville, il permettra au visiteur gourmand de découvrir l’épopée de la pomme de terre, l’histoire de la frite et ses secrets de fabrication pour une frite parfaite. La visite se conclue bien sûr par une dégustation, confortablement assis dans la cave médiévale.

Rédacteur :

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
BE
Code postal :
8000
Latitude :
51.20941
Longitude :
3.22523
Zone horaire :
Europe/Brussels
Fuseau horaire :
UTC+1
Heure d'été :
Y

Villes voisines

Mairie de Bruges

Adresse de la mairie de Bruges
Mairie de Bruges
Burg 12
8000 - Bruges
Numero de téléphone de la mairie
+(32) 050 44 81 11
tarif (1,50€/min)
Numéro de fax
Site officiel de Bruges
http://www.brugge.be
Booking.com

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

Le meilleur moyen d'arriver à Bruges depuis la France est le Thalys, direct et très rapide depuis Paris ou Lille. La gare n'est qu'à 20 minutes à pieds du centre et la liaison peut se faire en bus. Ceux qui viennent de loin et qui souhaiteraient prendre l'avion devront atterrir à Bruxelles et attraper le train en gare de Bruxelles-Midi ou alors préférer l'aéroport de Charleroi, moins bien desservi mais relié à Bruges par un bus direct. En voiture, Bruges n'est qu'à trois heures de route de Paris, il faudra prendre l'autoroute E40 entre Ostende et Bruxelles. Une fois installé, on se déplace surtout à pied ou à vélo pour profiter pleinement de la ville. Des tours touristiques sont même organisés pour visiter Bruges et boire une bière entre cyclistes. On ne manque pas non plus un tour de la ville en bateau sur les canaux ou en calèche, surtout si l'on visite la ville en amoureux ! Et pour découvrir l'arrière-pays, on recommande les tours en Vespa à travers les polders verdoyants, les petits villages authentiques et les paysages époustouflants.

Les transports de Bruges

Autres transports
Brugge ~1 km
Brugge ~1 km
Knokke-Heist Westkapelle Heliport ~13 km
Ursel ~19 km