Ville de Caracas (Capital)

venezuela

Présentation

Caracas est la capitale du Venezuela. C'est une ville dont la population avoisine les 5 millions d'habitants ce qui en fait la plus grande ville du pays. Ici, tout le monde parle espagnol et ce sont des bolivars vénézuéliens qui sont utilisés pour toutes les transactions commerciales et financières. Il faut prévoir plus ou moins six bolivars pour avoir en main l'équivalent d'un euro. Le nom de la monnaie nationale fait bien sûr référence au célèbre général et homme politique Simon Bolivar surnommé par toutes et tous « El Libertador ». Celles et ceux qui souhaitent séjourner à Caracas doivent savoir que le climat est ici de type tropical humide avec une période de mousson. Cette dernière a lieu entre les mois de mai et d'octobre. C'est juste avant, au mois d'avril et au début de mai, que la température est la plus élevée avec une moyenne de 23 degrés Celsius.

La ville de Caracas appartient à la région Capital.

La ville de Caracas s'étend sur 1 930 km² et compte 4 850 000 habitants (recensement de 2011) pour une densité de 2 512,95 habitants par km². L'altitude maximum est de 1 043 m, l'altitude moyenne est de 900 m.
Le maire de la ville de Caracas est actuellement Antonio José Ledezma Díaz pour le mandat 2008-2012.
Un habitant de la ville de Caracas est appelé un Caraqueño et la langue officiel de la ville est Español venezolano. Le nom français de la ville est Caracas, le nom anglais de la ville est Caracas.
Le surnom de la ville est "La Sultana del Ávila" et la devise de Caracas est "Ave María Purísima, sin pecado concebida, en el primer instante de su ser natural". La ville de Caracas a été fondée en 1567. Le site Internet de Caracas est http://www.gdc.gob.ve

Points ou centres d'intérêts

Les musées de la ville

Les musées sont nombreux et variés à Caracas et chaque voyageur en trouvera assurément parmi ceux-ci pour satisfaire sa curiosité et ses envies du moment. Autour de l'Art, mentionnons le musée des beaux-arts, celui d'art contemporain, celui d'art national ou encore le musée Alejandro Otero consacré au célèbre sculpteur. En plus de la visite de ce dernier musée, les visiteurs peuvent aussi se rendre à l'université Simon Bolivar de Caracas dans le parc de laquelle se trouve une sculpture d'Otero appelée « Espejo Solar ». Après l'art, parlons de sciences avec le musée des sciences qui fut fondé il y a plus d'un siècle, en 1875 très exactement. Pour les familles, le musée des enfants est un incontournable qui sait enchanter également les adultes et parfois même compléter leurs connaissances dans certains domaines. Effectivement, le musée présente des expositions relatives aussi bien à la biologie, qu'à la physique, aux communications, à l'écologie ou encore à la découverte de l'espace. Un volet artistique explique pour sa part aux enfants comment se forment les couleurs et leur permet de laisser s'épanouir leur créativité.  

Site internet des musées nationaux : http://www.fmn.gob.ve/museos
Site internet du musée des enfants : http://www.maravillosarealidad.com/

Les espaces verts de Caracas

Pour s'évader quelques heures de l'effervescente Caracas, les voyageurs qui le désirent peuvent se rendre jusqu'à la station de métro Miranda (ligne 1) pour venir faire une pause dans l'immense Parque del Este. Avec ses 82 hectares, ce vaste espace vert possède toujours un petit endroit pour accueillir celles et ceux qui veulent profiter de sa quiétude.
Les amateurs de fleurs et d'arbres de toutes sortes iront pour leur part au jardin botanique de la ville. Malgré la présence toute proche des immeubles et de la circulation routière, ce lieu constitue une véritable bulle verte dans laquelle les voyageurs ont l'impression que le temps ne se déroule plus tout à fait à la même vitesse que précédemment. Beaucoup d'entre eux constatent effectivement en sortant du jardin botanique, après une heure environ selon leur estimation, qu'ils ont en fait déambulé dans les allées durant près de quatre heures ! Ainsi opère la magie du jardin botanique de Caracas.
La ville possède aussi un parc zoologique qui se compose de différentes zones : le lagon, les plaines d'Amérique du Sud, les plateaux africains, etc. La forêt des singes est la partie du zoo la plus prisée des enfants.

Caracas, ville de culture !

Que vous aimiez le cinéma, le théâtre, la musique ou toute autre forme de culture, Caracas saura assurément vous satisfaire. Effectivement, les lieux culturels dans la ville sont extrêmement nombreux. Les amateurs de théâtre sont particulièrement choyés avec six théâtres de très grande envergure et plusieurs autres salles de moindre capacité. Les cinéphiles pour leur part bénéficient à Caracas des projections et des expositions de la Cinemateca Nacional. Mais, il existe un lieu absolument incontournable à Caracas qui symbolise la culture pour toute la ville et même pour tout le pays : il s'agit de l'Aula Magna qui se trouve au sein de l'université centrale du Venezuela à Caracas. Il ne faut surtout pas manquer de visiter cet amphithéâtre de 2700 places qui reçoit des événements culturels de toutes sortes dont plusieurs ont marqué l'histoire et les mémoires. Citons, par exemple, la venue dans les années 60 à l'Aula Magna de Stravinsky ou celle de Rostropovitch en 1989. Pablo Neruda et Montserrat Caballé font eux aussi partie des illustres artistes qui ont foulé les planches de l'Aula Magna. Réservez une soirée durant votre séjour pour venir visiter ce lieu mythique.

Simon Bolivar

Celui que l'on connait sous le nom de Simon Bolivar ou encore de « El Libertador » se nommait en fait Simon José Antonio de la Santisima Trinidad Bolivar et naquit à Caracas au mois de juillet 1783. Devenue une figure emblématique de la lutte pour l'indépendance de plusieurs pays d'Amérique Latine, Simon Bolivar est honoré de multiples manières partout dans le monde, mais c'est uniquement à Caracas que l'on peut visiter sa maison natale. Ne manquez surtout pas ça ! L'on y entre via le Parc Bolivar située dans le centre historique de la ville et la visite dure environ deux heures. Un musée est aménagé au sein de ladite maison. En plus d'être très instructive, la visite de cet endroit est toujours un moment riche en émotions. Le fait de se trouver à l'endroit exact de la naissance du grand homme, puis de marcher dans les mêmes pièces que lui ou encore de s'asseoir sous le même arbre que celui sous lequel il étudiait fait toujours une très forte impression sur celles et ceux qui viennent admirer la maison d'El Libertador. Une petite précaution doit cependant être prise par les personnes qui ne parlent pas l'espagnol. Effectivement, ces dernières doivent impérativement être accompagnées d'un interprète pour visiter la maison-musée, car toutes les informations sont données uniquement en espagnol.

La maison jaune

La maison jaune de Caracas et en fait le lieu où se trouvait par le passé l'ancienne prison royale de la ville. Il est possible de la visiter et l'on peut y voir encore de nos jours des chaines, des menottes et des barres de fer rappelant son ancienne fonction.
Superbe bâtiment néoclassique du 19ième siècle, la maison jaune est devenue, depuis 1912, le siège du ministère des affaires étrangères. Avant cela et après sa fermeture en tant que prison royale, elle fut également le palais du gouvernement, puis la résidence officielle des présidents. Depuis 1979, la maison jaune de Caracas a été déclarée monument historique national du Venezuela. Malgré les multiples rénovations et transformations qui ont été réalisées au fil du temps pour moderniser la maison jaune, celle-ci conserve toujours son caractère colonial chic et élégant. 
Les visiteurs qui viennent par le métro doivent emprunter la ligne 1 et descendre à la station « Capitolio ». L'entrée de la maison jaune est tout à fait gratuite. Veuillez noter par ailleurs et afin de planifier adéquatement votre venue que la maison jaune est fermée durant les fins de semaine.

La cuisine locale

La cuisine au Venezuela est très variée à tous points de vue. Elle l'est aussi bien dans ses ingrédients que dans le fait que certains plats soient copieux alors que d'autres sont plutôt légers ou encore que certains mets soient dispendieux et d'autres très bon marché. Il y en a donc pour tous les goûts et tous les budgets dans les restaurants de Caracas. Une chose demeure cependant quel que soit le choix fait par le voyageur gourmet : le cumin et le safran sont omniprésents dans la cuisine vénézuélienne. Cette dernière est donc toujours parfumée et colorée !

Le panthéon national

Le panthéon national est un incontournable lorsque l'on visite Caracas. Le bâtiment date de 1874 et était à l'origine une église qui n'est devenue que quelques années plus tard le panthéon national. Simon Bolivar occupe une place majeure au sein du panthéon et la voute de l'édifice représente des scènes de sa vie. Plusieurs monuments et cénotaphes ornent le bâtiment et sont dédiés à des personnalités ou à des moments clés de l'histoire du pays. La cérémonie du changement de garde est à voir également lorsque l'on se trouve sur place.

La place Altamira

La place Altamira est ce lieu, comme l'on en trouve dans presque toutes les villes du monde, où tous les chemins convergent. Impossible de ne pas y passer au moins une fois lorsque l'on visite Caracas. C'est la place sur laquelle l'on se donne rendez-vous. C'est aussi la place où l'on vient manger un petit snack entre deux visites. Et c'est également sur la place Altamira que l'on se retrouve entre amis pour bavarder et faire quelques photos avec le volcan Avila en toile de fond. La place Avila est le coeur battant de Caracas, un endroit que l'on ne peut pas manquer.

Les églises de la ville

Les amateurs d'édifices religieux passeront assurément un très agréable séjour à Caracas. Au cours de leurs visites, ils croiseront l'église Sainte Thérèse au sein de laquelle se trouve une célèbre représentation de Saint-Paul. Caracas possède aussi une très belle cathédrale. La visite peut se poursuivre par l'emblématique église San Francisco dont l'autel est absolument magnifique. Il est recommandé de ne pas porter de vêtements trop voyants durant cette visite et surtout de ne pas faire de photos. Terminons avec le bijou architectural que représente l'église Nuestra Senora de Las Mercedes. Bonnes visites !

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
VE
Latitude :
10.491061
Longitude :
-66.902018

Villes voisines

  • Barrio Aguacaticos ~1 km
  • Barrio Ajuro ~1 km
  • Barrio Bruzual ~1 km
  • Barrio Centro Italo ~1 km
  • Barrio Cerro Grande ~1 km
  • Barrio el Desvío ~1 km
  • Barrio el Güire ~1 km
  • Barrio el Triángulo el Cementerio ~1 km
  • Barrio la Bandera ~1 km
Booking.com

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

Comment se rendre à Caracas ?

En avion
Il existe quatre aéroports à Caracas, mais un seul qui soit international. Il s'agit de l'aéroport Maiquetia - Simon Bolivar.

Site internet de l'aéroport international de Caracas : http://www.aeropuerto-maiquetia.com.ve/web/ (Attention ! Site internet disponible uniquement en espagnol)

Par la route
Il est nécessaire de posséder un permis de conduire international pour être autorisé(e) à conduire au Venezuela.
Il est fort probable qu'au cours du séjour, les automobilistes croisent à plusieurs reprises des « alcabalas ». Il s'agit de petites guérites qui sont en fait des postes de contrôle. Lorsque l'on passe à leur hauteur, il faut rouler au pas et baisser les vitres du véhicule. Si le garde fait signe de stationner, il faut alors s'exécuter et répondre à ses questions. Cela dure généralement moins de cinq minutes. Il s'agit d'une formalité. 

En train
L'ancien réseau de chemin de fer du Venezuela a été démantelé et un nouveau est en construction.

En autobus
Il existe plusieurs gares routières à Caracas qui permettent de voyager dans tout le pays.

Les déplacements sur place
Caracas possède un métro ainsi qu'un téléphérique.

Site internet du métro de Caracas : http://www.metrodecaracas.gob.ve/

Les transports de Caracas

Aéroport international
Simon Bolivar Intl ~16 km
Autre transport
Oscar Machado Zuloaga ~25 km