Ville de Kiev (Kiev)

ukraine

Présentation

Kiev est la capitale de l'Ukraine, elle compte près de 3 millions d'habitants. Historiquement, Kiev est le centre historique et culturel de la Ruthénie, région d'Europe centrale peuplée par les slaves. Elle s'étend sur plus de trente kilomètres carrés. Son patrimoine religieux orthodoxe constitue l'une des facettes les plus emblématiques de la ville. Les dômes dorés des monastères, églises et cathédrales marquent en effet le paysage urbain. Traversée par la Dniepr, elle accueille des plages l'été et ses jardins ravissent les visiteurs qu'ils soient enneigés ou bien fleuris. L'artère principale de la ville, la rue Khreschchiatik aboutit en plein cœur de la Place de l'Indépendance, lieu majeur des manifestations de la révolution orange de 2004. La rue Volodimirska relie quant à elle 2 des plus beaux sites de la ville : la cathédrale Sainte-Sophie et la Porte Dorée, forteresse du XIème siècle. Outre ses monuments historiques, Kiev comprend de nombreux centres commerciaux souterrains, typiques des pays froids.

La ville de Kiev appartient à la région Kiev et au district Kiev misto.

La ville de Kiev s'étend sur 839 km² et compte 2 814 258 habitants (recensement de 2010) pour une densité de 3 354,30 habitants par km². L'altitude moyenne est de 179 m.
Le maire est Halyna Hereha.
Un habitant de la ville de Kiev est appelé un Kievita et la langue officiel de la ville est Idioma ucraniano. Le nom français de la ville est Kiev, le nom anglais de la ville est Kiev.
Le Saint-patron de la ville de Kiev est San Miguel Arcángel. Le site Internet de Kiev est http://www.kmv.gov.ua

Points ou centres d'intérêts

Kiev, ville d'eau

Kiev est traversée par la Dniepr, rivière qui se jette dans la mer Noire. La partie occidentale de la ville abrite le centre historique et comporte de nombreuses collines boisées, ravins et petits cours d'eau. Le quartier est de la ville date du XXème siècle. C'est de ce côté de Kiev que la vallée de la Dniepr fut aménagée en de nombreuses plages. On en compte seize au total. Elles recouvrent 140 hectares. Kiev est également caractérisée par de nombreux points d'eau. 448 rivières, lacs et étangs marquent en effet le paysage urbain de la ville. Le climat y est continental : froid et neigeux l'hiver, plus doux l'été. Il est aussi agréable de découvrir Kiev aux alentours de Noël que l'été. Seul le mois de mars est à éviter, la fonte de la neige rendant les rues peu pratiquables.

Kiev, centre chrétien orthodoxe de l'Europe de l'est

Le site de Kiev a été occupé dès l'ère paléolithique. La ville fut fondée au Vème siècle. Elle assurait les échanges commerciaux entre Constantinople et la Scandinavie. Au VIIème siècle, la ville s'étendait sur 4 hectares et était fortifiée grâce à une palissade de bois et terre. Les princes slaves Kij, Scek et Khoriv développèrent la ville au IXème siècle. La ville fut prise en 882 par un souverain varègue et fut alors consacrée capitale de l'Etat ruthène. Vladimir Ier y introduisit le christianisme grec à l'orée du XIème siècle. Vladimir construisit de nombreuses églises et bâtiments en pierre afin de faire de sa capitale une ville réellement puissante. Le monastère des Grottes fut construit à cette époque. Résidence princière, centre chrétien et culturel, Kiev rayonnait alors pleinement. Mais des conflits de succession entraînèrent l'annexion de la ville à l'Union de Pologne-Lithuanie. La ville fut par la suite rattachée à l'Empire russe à l'époque de la tsarine Catherine II. En 1917, l'Ukraine proclama son indépendance et Kiev devint la capitale de la nouvelle république populaire avant d'être incorporée à l'URSS. L'occupation soviétique de la ville par l'armée rouge entraîna de nombreux dommages. La ville devint enfin indépendante après la chute de l'URSS en 1991 et adopta progressivement une économie de marché.

Le monastère Laure des Grottes, un complexe au charme mystérieux

Le monastère Laure des Grottes de Kiev fut consacré en 1051. Il s'agit depuis sa création d'un centre chrétien orthodoxe éminent en Europe de l'est. Il est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO et fait partie des 7 merveilles de l'Ukraine. Le complexe monastique comprend une cathédrale, plusieurs clochers, un système de grottes souterraines et une enceinte fortifiée. Le grand clocher du monastère s'élève à près de 100 mètres d'altitude. Ce clocher était le plus haut du monde à l'époque de sa construction au début du XVIIIème siècle. Conçu par l'architecte Johann Gottfried Schädel, il est de style classique et est surmonté d'un dôme doré. L'église de la Trinité aurait été fondée par le prince Sviatoslav. Ses murs sont ornés de décors en stucs de l'artisan Stefaovych. Un dôme doré en forme de poire fut ajouté au XVIIIème siècle. L'église des Très Saints fut dressée en 1698. Il s'agit d'un exemple unique d'architecture baroque ukrainienne. Son iconostase remonte au XVIIIème siècle. Les grottes de Laure comprennent un système complexe de corridors étroits et souterrains. On y trouve des catacombes, de nombreuses chapelles ainsi que des lieux de résidence. Au XVIème siècle, la légende racontait qu'elle s'étendaient sur plusieurs centaines de kilomètres, jusqu'à rejoindre Moscou et Novgorod.

La cathédrale Sainte-Sophie, joyau de l'orthodoxie

Les premières fondations de la cathédrale Sainte-Sophie furent établies en 1011 mais les travaux durèrent près de vingt ans. Elle fut inspirée par la cathédrale Hagia Sophia de Constantinople, érigée au VIème siècle de notre ère. La cathédrale s'organise en cinq nefs et cinq absides, entourées de trois ailes. Elle comprend 13 coupoles. La façade s'élève jusqu'à 55 mètres de haut. L'intérieur de l'église abrite encore de nos jours des fresques et des mosaïques du XIème siècle, dont certaines représentent la famille du prince Iaroslav. L'édifice connut de nombreux dommages à travers les siècles. Pillé par les Tatars mongols, abîmé lors de la tentative d'union des églises catholique et orthodoxe au XVIème siècle, il fut rénovée au XVIIème. L'architecte Octaviano Mancini préserva ainsi l'intérieur byzantin de la cathédrale tout en réaménageant l'extérieur dans le style baroque ukrainien. Au XVIIIème siècle, un clocher, un monastère, un séminaire et la résidence du Métropolitain furent construits. Ce complexe architectural marque de nos jours le paysage urbain de Kiev. Ses murs bleu clair, ses dômes verts et dorés confèrent à la ville un charme mystérieux et émouvant. La cathédrale est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO et figure parmi les 7 Merveilles de l'Ukraine.

La Tour de télévision de Kiev, merveille technique

La tour de télévision de Kiev s'élève à 385 mètres au-dessus du niveau du sol. Achevée en 1973, sa construction coûta près de 12 millions de dollars. La tour est constituée de tuyaux d'aciers de tailles et de diamètres différents. Elle pèse 2700 tonnes. L'une des caractéristiques les plus impressionnantes de la tour est que les tuyaux n'y sont pas attachés de manière mécanique. L'ensemble ne tient que grâce à la soudure. La tour de télévision se trouve à proximité de la Dniepr et compte parmi les édifices les plus emblématiques de la ville.

La maison aux chimères et ses curiosités

Une curiosité architecturale attire chaque année des milliers de visiteurs à Kiev. La Maison aux chimères constitue en effet un exemple rare et extraordinaire d'architecture art nouveau au cœur du quartier historique de Lypky. En face des bureaux du président de l'Ukraine, elle sert de résidence présidentielle et de réception depuis 2005. Elle se trouve au cœur d'une zone piétonne. L'architecte Vladislav Gorodetsky la construisit en 1902 afin d'y résider. Il dut pourtant la vendre et elle fut occupée par une clinique communiste jusqu'au début des années 2000. La façade de la maison est ornée de nombreuses décorations curvilignes ainsi que de motifs floraux. La richesse du style Art Nouveau de cette maison valut à Gorodetsky le surnom de Gaudi de Kiev. Le sculpteur Emilio Sala réalisa la totalité des sculptures de la façade et de l'intérieur de la maison. Créatures mythologiques, sirènes, dauphins et grenouilles peuplent le toit de l'édifice tandis que la façade présente des trophées de chasses et des scènes maritimes tragiques. Les appartements sont tout aussi ornés. On peut y admirer un escalier d'honneur remarquablement décoré ainsi que des lustres représentant des poissons-chats emprisonnés par des tiges de fleurs de lotus. La légende veut que l'architecte Gorodetsky aurait maudit la maison lorsqu'il dut la quitter en 1913. Tous les futurs propriétaires de la maison seraient alors condamnés au malheur éternel.

La Porte dorée de Kiev, vestige d'une ville fortifiée

La Porte Dorée de Kiev est une ancienne porte de l'enceinte médiévale de la ville. Elle abrite aujourd'hui un musée. Iaroslav le Sage la fit construire entre 1017 et 1024, selon le modèle de la Porte Dorée de Constantinople. Elle appartenait au système de fortification de la ville qui s'étendait sur 3,5 kilomètres. La porte servit pendant 500 ans d'arc de triomphe à Kiev. Partiellement détruite par les assauts de la Horde d'Or de Batu Khan en 1240, elle fut entièrement rénovée en 1982. Un monument à Iaroslav le Sage y fut inauguré en 1997.

La place de l'Indépendance, au cœur de Kiev et de son histoire

La place de l'Indépendance est le centre névralgique de Kiev. Son nom célèbre l'indépendance de l'Ukraine en 1991. Elle fut aménagée au début du XVIIIème siècle sur un terrain vague nommé le marais de la chèvre. La place accueillait le marché de la ville et des divertissements folkloriques. L'Assemblée de Kiev y fut érigée en 1876. A l'époque soviétique, la place fut entièrement reconstruite dans un style néo-classique stalinien. Le bureau de poste central et la tour de l'horloge de la maison du commerce figurent parmi ses bâtiments emblématiques. La place s'anime chaque soir grâce à sa fontaine qui offre un merveilleux spectacle de jeux d'eau et de lumière. Elle abrite désormais un monument à la fratrie légendaire qui aurait fondé la ville de Kiev.

La Mère de la Patrie, sculpture controversée

La sculpture monumentale de la Mère de la Patrie constitue enfin l'un des multiples symboles de la ville de Kiev. Cette statue d'acier, haute de 62 mètres, surplombe le musée de la grande guerre patriotique. Il s'agit d'une allégorie de la patrie ukrainienne, tenant une épée de la main droite et un bouclier symbolisant l'URSS de l'autre main. Une flamme gigantesque y brûle lors des grandes fêtes nationales ukrainiennes. Elle abrite le mémorial de la grande guerre, où les noms de près de 12 000 soldats et travailleurs ukrainiens sont gravés. Ils possèdent tous les titre de héros de l'Union soviétique ou de héros du travail socialiste. L'oeuvre comme sa symbolique font de nos jours l'objet de nombreuses controverses et contestations.

Rédacteur :

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
UA
Code postal :
01000
Latitude :
50.44095
Longitude :
30.52718
Zone horaire :
Europe/Kiev
Fuseau horaire :
UTC+2
Heure d'été :
Y

Villes voisines

  • Chervonoarmiyske ~0 km
  • Novi Petrivtsi ~0 km
  • Petrivtsi ~0 km
  • Dniprovske ~0 km
  • Vasyliv ~0 km
  • Mohyliv ~1 km
  • Vilnia ~1 km
  • Chervonoarmiysk ~1 km
  • Molodizhne ~1 km
Booking.com

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

Deux aéroports desservent la ville de Kiev. L'aéroport international de Boryspil assure de nombreuses dessertes dans le monde entier. Plusieurs lignes de bus et de minibus relient l'aéroport au centre-ville de Kiev. Des taxis attendent également les passagers au terminal des arrivées. Il est néanmoins recommandé de convenir du montant de la course avec le chauffeur avant le démarrage. L'aéroport de Zhulany assure plutôt des trajets courts, depuis l'Ukraine et ses pays frontaliers. Deux bus le relient à Kiev et des taxis sont également disponibles. La gare ferroviaire de Kiev relie la ville aux grandes capitales de l'Europe de l'est. A l'intérieur de la ville, le mode de transport public le plus pratique demeure le métro. Construites au cours des années 1950, ses stations les plus anciennes sont richement ornées de longs vestibules décorés de lustres. Les entrées des stations constituent souvent des pavillons majestueux. Le réseau de trois lignes marque l'arrêt à plus de 50 stations, quadrillant ainsi la superficie de la ville. La ville possède également un funiculaire historique reliant le centre-ville aux nouveaux quartiers commerciaux. Lors des trajets, on bénéficie d'une belle vue sur la Dniepr. Un réseau de trams et de bus existe également et facilite les déplacements à Kiev.

Les transports de Kiev

Aéroports internationaux
Zhuliany Intl ~7 km
Boryspil Intl ~28 km
Autres transports
Gostomel Antonov ~30 km
KIEV INTERNATIONAL AIRPORT ~42 km