Ville de Boracay (Region VI - Western Visayas)

philippines

Présentation

Boracay est une île de l'archipel des Visayas, aux Philippines. Elle se trouve à 300 kilomètres au sud de Manille. Cette île de sept kilomètres de long et un kilomètre de large est une destination touristique privilégiée depuis les années 1970. La population de 5200 habitants réside surtout à Manoc-Manoc, Balabag et Yapak. Les plages de sable fin ont fait la renommée de cette petite île. Nageurs, vacanciers et plongeurs trouveront chacun leur plage préférée. Boracay est également réputée pour ses coquillages puka blancs et scintillants. Ils servent de matière première aux bijoux vendus sur les plages et leurs environs. Lieu de détente de farniente, Boracay est également un paradis pour les sportifs. Les activités nautiques y sont aussi nombreuses que divertissantes : kitesurf, planche à voile, tennis et golf ponctuent les journées des vacanciers. La nuit, la petite île change de visage et devient particulièrement conviviale et dynamique. Les bars, clubs et restaurants animent en effet le littoral.

La ville de Boracay appartient à la région Region VI - Western Visayas et à la province Aklan.

La ville de Boracay s'étend sur 10,32 km² et compte 12 003 habitants (recensement de 2000) pour une densité de 1 163,08 habitants par km².
Le nom français de la ville est Boracay, le nom anglais de la ville est Boracay, le nom espagnol est Borácay.
Le site Internet de Boracay est http://www.census.gov.ph

Points ou centres d'intérêts

Une île paradisiaque

Boracay se trouve au large du nord-ouest de l'île Panay. Elle appartient à l'archipel des Visayas, région VI des Philippines. La superficie de cette île en forme d'os s'étend sur environ 10 km². La plage de Cagban et sa jetée servent de port d'accès à la petite île. Lorsque les conditions météorologiques en ferment l'accès, c'est à Tambisaan Beach que les bateaux mouillent. 400 hectares de forêts préservées se trouvent encore au cœur de l'île. L'île connaît deux saisons. La saison Amihan est la plus touristique, les températures n'y dépassent pas 38° d'octobre à juin. La saison Habagat est celle des moussons, elle dure le reste de l'année. 

Entre agriculture et tourisme

L'île de Boracay était peuplée par une centaine de Philippins avant l'arrivée des Espagnoles. Ces membres de la tribu Ati vivaient de la culture du riz et de l'élevage de chèvres. Au début du XXème siècle, le couple des Tirol prirent possession de l'île et y plantèrent des palmiers, cocotiers et autres arbres à fruits. L'agriculture se développa ainsi rapidement. Boracay devint indépendante le 25 avril 1956, en même temps que la province d'Aklan. Le tourisme connut une véritable expansion dans les années 1970, où l'on considérait les plages de l'île comme les plus belles au monde. Les vacanciers demeurent séduits par ce havre de paix au sable aussi blanc que fin.

Les plages de sable fin

White Beach est la plus grande plage de l'île. Elle s'étend sur environ quatre kilomètres et constitue le centre commercial de Boracay. Divisée en trois sections, cette étendue blanche sur fond azur demeure l'attraction majeure de Boracay. La première section se trouve au nord de la plage et est bordée par une série d'hôtels luxueux. La deuxième est au cœur de White Beach. Elle accueille les commerces, les restaurants et les bars les plus populaires de l'île. Il s'agit donc du lieu le plus animé de Boracay. Enfin, au sud, la troisième section est plus calme et est ainsi la préférée des amateurs de baignades tranquilles.
Puka Beach, sur la pointe nord de l'île, correspond parfaitement au fantasme de la plage tropical. Les palmiers sont bercés par le vent et l'étendue de sable fin est relativement déserte. Seuls quelques cafés et marchés de bijoux longent le littoral. Les vagues y sont plus nombreuses qu'à White Beach et raviront les sportifs. 
La crique de Baling Hai Beach est également paisible. Lors des jours venteux, elle devient le point de rendez-vous de tous les pratiquants de kitesurf de la région. Un petit restaurant est perché en haut de la falaise. Il offre une vue spectaculaire sur l'océan. 

Partir à l'aventure à Boracay

La grotte des chauve-souris constitue l'une des attractions les plus originales de Boracay. Elle se trouve à l'ouest de l'île. On y accède par des sentiers boueux, puis à travers plusieurs chemins en forêt. L'entrée de la grotte est fortement en pente et est encombrée de nombreux éboulis et rochers. Il faut alors prendre garde à ne pas glisser contre la surface poisseuse de la grotte, recouverte du guano des chauves-souris qui l'habitent. Aucun chemin visible et aucune rampe ne sont aménagés. Plusieurs serpents vivent également dans cette grotte, il s'agit dès lors d'être prudent. L'air y est lourd et humide, mais on est récompensé de ses efforts une fois arrivé tout au fond. Grâce à des lampes torches, on peut observer les chauves-souris voler dans le hall souterrain. Le plafond est orné de nombreux stalactites naturelles. Un voyage jusqu'à la grotte des chauve-souris constitue ainsi une vraie aventure. Non loin de cette grotte se trouve la Crystal Cave. Plusieurs stalactites y sont dressées et la grotte comprend une petite ouverture depuis laquelle on peut observer la mer. 
Le Mont Luho présente un intérêt similaire. A 100 mètres au-dessus du niveau de la mort, il offre une vue panoramique de l'île et des eaux qui l'entourent. Après une longue marche, on peut s'y reposer et y siroter une boisson fraîche sur un hamac. 

Gastronomie à Boracay

Si de nombreux restaurants proposent désormais des plats européens et occidentaux, on peut encore dénicher à Boracay des mets locaux aux mille saveurs. Les barbecues sont particulièrement populaires. De nombreux restaurants de Boracay en servent à volonté. Bavettes et autres morceaux de bœuf y sont servis à côté d'un condiment typique : l'atsara, papaye au vinaigre, poivre, carottes et oignon. Le poisson est évidemment l'une des spécialités de Boracay. On déguste des tilapias (proches de la carpe) avec une sauce balo balo, composée de riz fermenté, de crevettes et de feuilles de mustasa. Les ragoûts de légumes sont également savoureux. Servis avec du porc ou des crevettes, ils ont longuement mijoté dans une mixture de piment et de lait de coco. La fleur de banane à l'huile de palme compte enfin parmi les plats préférés des Philippins. Les desserts les plus réputés sont le halo halo et le maha bianca. Le premier est un cocktail étonnant de fruits et de protéines. Noix de coco, mangue, haricots rouges et mungo, gelée, glace de pomme de terre douce et lait concentré constituent ce dessert aux couleurs vives. Le maha bianca est un petit flanc accompagné de grains de riz soufflés et ravira les palais sucrés. 

Se détendre grâce aux différents centres de massage

Baracay est réputé pour être un lieu de détente particulièrement agréable. Le long de la plage White Beach, de nombreuses jeunes femmes approchent les touristes afin de proposer des massages à même la plage. Ceux-ci sont peu chers et procurent un réel moment de bien-être. La plage abrite également des « stations de massages », dans lesquelles des masseurs ont installé leurs matelas. On peut s'y faire masser jusqu'au coucher du soleil pour des tarifs un peu plus élevés, mais toujours raisonnables. Enfin, plusieurs centres de shiatsu et d'acupuncture se trouvent en plein cœur du centre-ville. Les massages y sont réellement professionnels et réalisés par des aveugles. 

Croisières autour de l'île

L'un des meilleurs moyens de profiter de l'île de Boracay est d'y entreprendre des croisières. Plusieurs compagnies sillonnent les eaux de l'île tandis que d'autres se rendent à Carabao, paradis de sable blanc encore préservé du tourisme. Différents navires peuvent être empruntés : du luxueux yacht au pittoresque bateau à voile. Les repas et des dégustations de vins peuvent avoir lieu à bord, entre deux escales charmantes. D'autres compagnies organisent même des barbecues sur les plages. Ces bateaux constituent d'excellents points de départ pour la plongée sous-marine. Un navire à plancher transparent permet enfin à ses passagers d'observer la faune marine sans avoir à plonger. 

Activités nautiques

Plusieurs agences proposent des excursions de plongée sous-marine, pendant lesquelles on peut s'émerveiller à loisir devant les poissons multicolores et les coraux de la mer de Boracay. Les prix varient entre 600 et 7500 PHP. 
Sur White Beach, il est possible de louer un paraw, bateau à voile philippins typique à deux mâts. Les tarifs s'élèvent entre 100 et 500 PHP. 
Baracay recèle de plages favorables aux promenades en masque et tuba. Les plages Ilig-Iligan et l'île Crocodile au sud-ouest constituent des lieux idéaux pour cette activité. A Laurel Island, une échelle descend même jusqu'à une petite grotte en partie inondée et qui donne sur la mer. Il est conseillé de s'informer sur les conditions météorologiques avant de commencer la baignade. Les vents peuvent être très forts et déstabiliser les meilleurs nageurs. 
Plusieurs compagnies louent également des planches à voiles. Quelques clubs nautiques proposent des cours pour débutants et confirmés, d'une durée d'un jour à une semaine. 
Enfin, il est possible de se promener à cheval dans l'île de Boracay, avec ou sans guide. La balade d'une heure coûte environ 350 PHP. 

Vie nocturne

La troisième section de White Beach accueille les bars reggae de Boracay. Ces bars sont réputés pour la qualité de leurs concerts. En effet, lors de la pleine lune, des concerts de tambours et d'instruments locaux se déroulent toute la nuit, en même temps que les vacanciers profitent des barbecues à même la plage. 
Au cœur de White Beach se trouvent les bars les plus animés de l'île. DJs et groupes de musique ponctuent les soirées de la deuxième section. Plusieurs bars proposent des parties de poker toute la nuit. Enfin, sur la plage, des danseurs de feu assurent un spectacle exceptionnel. 
La première section regorge quant à elle de bars à l'ambiance lounge.

Rédacteur :

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
PH
Code postal :
5001
Latitude :
11.963929
Longitude :
121.926584
Zone horaire :
Asia/Manila
Fuseau horaire :
UTC+8
Heure d'été :
N

Villes voisines

  • Balabag ~1 km
  • Caticlan ~5 km
  • Daja Norte ~5 km
  • Daja Sur ~5 km
  • Mambog ~5 km
  • Poblacion ~5 km
  • Sibalew ~5 km
  • Napaan ~6 km
  • Argao ~6 km
Booking.com

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

L'aéroport le plus proche de Boracay est celui de Caticlan. Il assure des liaisons quotidiennes avec Manille. Il faut alors regagner Boracay par bateau. Ceux-ci sillonnent les eaux toutes les demi-heures. Ils rejoignent trois stations à Boracay sur White Beach. L'office du tourisme de Boracay se trouve à proximité de ces ports. Il est conseillé de porter une tenue adaptée, dans la mesure où il est souvent nécessaire de marcher un peu dans l'eau avant d'atteindre les bateaux. Des ferrys relient également Boracay à Manille, New Washington et Dumaguit, via la ville de Kalibo. 
L'île est suffisamment petite pour qu'on puisse s'y déplacer à pied et ainsi profiter de sa flore à l'air libre. La White Beach se parcourt en une heure et demi. Le village de Yapak se trouve sur les hauteurs et les promenades y sont ainsi plus ardues. Peu d'arbres le protègent du soleil, il est donc conseillé d'éviter les heures de grand ensoleillement et de porter un chapeau.
On peut également louer des vélos pour les promenades les plus longues, ou bien circuler sur une moto comprenant un sidecar pour les passagers. Il s'agit du mode de transport préféré des Philippins. Si l'on opte pour une moto, il est recommandé de se familiariser avec les habitudes de conduite philippines.

Les transports de Boracay

Autres transports
Caticlan ~5 km
Godofredo P ~6 km
Romblon Airport ~42 km