Ville de Lima (Lima)

perou

Présentation

Lima, c’est un tiers de la population péruvienne. Visiter cette capitale revient donc à plonger dans la culture péruvienne avec tout ce que cela comporte d’histoire mais aussi de développement moderne. Le visiteur y trouvera des édifices coloniaux magnifiques, des sites de culture pré-incas aussi bien que des quartiers d’affaires témoignant du dynamisme de la ville et du pays. La gastronomie péruvienne est une des plus fines, sinon la plus réputée du continent et la vie nocturne de Lima est un voyage au cœur de la joie et d’une culture éminemment festive. Les amateurs de culture seront très satisfaits puisque la ville accueille des musées riches retraçant l’histoire d’un pays qui a été au cœur du développement du continent, de l’empire Inca à la civilisation coloniale puis à la libération de l’Amérique Latine. Bref le visiteur qui arrive à Lima ne sera pas déçu et vivra un moment exceptionnel dans une ville aux couleurs d’une Amérique Latine complexe, plurielle, historique et bouillonnante ! Tout ceci face à l’océan Pacifique.

La ville de Lima appartient au département Lima et à la province Lima.

La ville de Lima s'étend sur 2 672,3 km² et compte 9 063 144 habitants (recensement de 2007) pour une densité de 3 391,51 habitants par km². L'altitude moyenne est de 01 548 m.
Le maire de la ville de Lima est actuellement Susana Villarán.
Le nom français de la ville est Lima.
Le surnom de la ville est "Kings'City" et la devise de Lima est "Hoc signum vere regum est −". La ville de Lima a été fondée en 1536. Le site Internet de Lima est http://www.munlima.gob.pe

Points ou centres d'intérêts

Le centre de Lima : une histoire coloniale

La ville s’étale de façon tentaculaire et anarchique. Lima a été victime de nombreux séismes qui ont ravagé les édifices datant des débuts de la ville, entre 1535 et 1746. Mais le visiteur qui arrive à Lima pourra malgré tout se plonger dans l’histoire de la ville et du pays en arpentant les rues à travers les nombreux édifices coloniaux du centre historique. Derrière certaines façades en mauvais état et en visitant les édifices religieux, on peut alors découvrir une architecture coloniale. Le centre historique de la ville a d’ailleurs été déclaré patrimoine de l’humanité par l’UNESCO. Baladez-vous sur la Plaza Mayor, place de style néocolonial, et entrez dans sa cathédrale austère mais dont les décorations retracent l’arrivée des espagnols dans la ville. Toujours sur la place, le Palacio Arzobispal présente une façade baroque parcourue de balcons de bois et accueille l’art religieux péruvien dans son exposition permanente. A ne pas manquer, la basilique et le couvent de San Francisco de Asis, l’édifice le mieux préservé de la ville. D’autres bâtisses, églises ou maisons se découvrent dans le centre historique et révèlent un peu de son histoire même si leurs façades ont parfois été rénovées et sont plus récentes que la période coloniale.

Les environs de Lima : sites archéologiques et points d’intérêt des environs

La ville est entourée de sites archéologiques montrant des vestiges de civilisations pré-incas. Il n’y a pas de grand terminal de bus unique à Lima. Il faut donc se renseigner auprès des différentes compagnies de bus qui assurent les trajets jusqu’à ces sites de façon quotidienne. Le site le plus réputé près de Lima est celui des ruines de Pachacamac situé à 31 kilomètres au sud de la ville. Fondé vers 200 après JC, le site a connu les cultures Huari (600-1100 après JC) et Inca qui y ont construit des édifices tels que la « maison des femmes choisies ». Le site était un lieu de pèlerinage et est encore en rénovation. Les ruines méritent une journée de promenade. Dans la banlieue sud-est de Lima, le visiteur trouvera le Museo de la Nacion qui retrace l’histoire nationale du Pérou et offre un recul archéologique intéressant. Le Museo Oro del Peru, ou musée de l’Or, rassemble le plus grand nombre d’objets en or du Pérou. Pour ceux désireux d’explorer encore un peu les environs, le village de pêcheurs de Pucusana est à 64 kilomètres de Lima et offre une vision pittoresque du Pérou. Il est sur le chemin de Lunahuana d’où partent les expéditions sportives qui descendent le Rio Canete. Les aventuriers qui souhaitent tenter l’expérience devront se renseigner auprès d’une des nombreuses agences organisant ce tour.

Les nouveaux quartiers : Miraflores et San Isidro

La ville de Lima, à l’image de toutes les grandes capitales de pays en plein développement, s’est élargie de façon assez aléatoire pour accueillir une population en pleine expansion. Des quartiers se sont formés autour du centre historique. Après avoir cheminé dans les rues du vieux Lima, partez donc à la découverte des alentours du centre-ville. Les classes les plus aisées ont élu domicile au bord de l’océan près de Lima à Miraflores. Il est très facile de s’y rendre en bus depuis le centre. Le quartier est attrayant car il est vivant. Il regorge d’hôtels et de restaurants ce qui a progressivement transformé l’endroit en lieu de prédilection pour les visiteurs. On y trouve un lieu de cérémonie datant de 500 après JC, legs d’une société pré-Inca apparemment matriarcale. Vous pourrez également y découvrir le musée Enrico Poli, musée du plus grand collectionneur du pays. Sa maison est ornée de tous les objets d’art accumulés en plus de 40 ans par cet amateur éclairé, ancien ingénieur des mines. Autre quartier qui a connu l’expansion de la ville de Lima : San Isidro. Pas grand-chose à y faire mais vous pourrez y sentir l'activité d'un quartier d'affaires. C’est le lieu témoin d’un pays en pleine expansion et développement.

La vie culturelle de Lima

La vie culturelle de la capitale péruvienne est riche. Le visiteur qui souhaite assister à des manifestations culturelles pourra se rendre dans l’amphithéâtre à ciel ouvert situé au cœur du Parque de la Cultura et bordé d’un jardin japonais. Les férus de culture auront de quoi satisfaire leur soif de musées. Le museo de Arte de Lima est le grand musée d’art de la ville. Conçu par Gustave Eiffel il abrite des œuvres et objets datant de la période précolombienne à nos jours. Le Museo de la Cultura est la référence en matière d’art et d’artisanat péruvien. Toutes les régions du pays y sont représentées à travers divers objets de toutes les époques qu’a traversées le pays. Le musée de l’Inquisition quant à lui permet aux visiteurs de découvrir cette sombre période de l’histoire. Une fois la curiosité culturelle assouvie le voyageur pourra approcher de plus près la culture contemporaine de la ville en se rendant par exemple dans le quartier chinois « Barrio Chino » qui illustre la vie cosmopolite que connait Lima aujourd’hui. Le quartier s’ouvre par une grande porte et donne un regard sur cette communauté chinoise arrivée au 19ème siècle au Pérou et qui a fortement influencé sa culture. Le pays concentre la plus forte communauté chinoise d’Amérique du Sud.

Vie nocturne

Lima est la capitale du pays. Elle en est le poumon des affaires et la vitrine de la modernité vers laquelle le Pérou s'oriente. Rien d’étonnant donc à ce que le visiteur rencontre en arrivant une ville bouillonnante aux soirées enflammées. La nuit, tout se passe dans le quartier de Barranco. Il est situé sur la côte, un peu plus au sud de Miraflores. Initialement village de pêcheurs, le lieu est devenu populaire après que des artistes et écrivains y aient élu domicile. Peu à peu l’endroit est devenu tendance et plus chic. C’est désormais le repère des boîtes de nuits et autres bars de Lima. Les rues sont étroites et mènent toutes au parc central. Le voyageur qui y passe la soirée pourra s’enivrer avec du Pisco au rythme des musiques traditionnelles ou modernes du Pérou.

Les marchés

L’Amérique latine est par excellence le lieu où il faut se perdre sans fin dans les marchés qu’ils soient de nourriture ou d’artisanat. Le Pérou et Lima offrent leur version de cette tradition auquel le visiteur ne devra pas échapper. Pour plonger au cœur du bouillonnement de la ville c’est ici qu’il faudra se rendre. Parmi les marchés les plus intéressants, on retrouve le Mercado de Artesanias le long de la marina, le Terminal Pesquero de Villa Maria del Triunfo, marché de poissons, ou encore le Mercado Ecologico, marché de nourriture gastronomique et biologique. Pour les fruits et légumes, arpentez le Mercado 1 de Surquillo, le plus grand de la ville.

La gastronomie péruvienne

La réputation de la gastronomie péruvienne n’est plus à faire et nombreux sont les visiteurs qui viennent ici découvrir de nouvelles saveurs. Si la cuisine péruvienne met tout le monde d’accord, Lima en est la meilleure ambassadrice en ayant décroché le titre de capitale gastronomique du continent. Les visiteurs à la recherche des restaurants les plus raffinés iront dans les quartiers de San Isidro, Miraflores ou de Barranco. Ceux qui désirent expérimenter la cuisine plus traditionnelle et familiale iront plutôt dans les restaurants du Centro souvent fermés le soir. Dans tous les cas le plaisir des sens sera au rendez-vous. Les civilisations Inca et pré-Inca semblaient déjà attachées à l’art de la cuisine ce qui aurait créé cet amour pour une gastronomie variée et fine. C’est le dieu Pachacamac qui aurait, à sa mort, créé le maïs, base de la nourriture locale, mais aussi le manioc et la patate douce. Parmi les plats traditionnels, on retrouve bien évidemment le Ceviche, composé de poisson ou fruits de mer crus marinés dans du jus de citron. Le Lechon ou cochon de lait se retrouve également souvent à la carte. Il faut aussi goûter les volailles ou les plats à base de maïs tels que les Tamales. Enfin, la culture chinoise a fortement influencé la gastronomie péruvienne, donnant naissance à une cuisine fusion inspirée des deux gastronomies.

Une ville au bord de l’océan

La capitale du Pérou a été stratégiquement bâtie au bord de l’océan Pacifique. Le voyageur qui arrive ici ne pourra donc pas échapper à ce spectacle grandiose et aura même l’opportunité de s’adonner aux activités de plein air que proposent les plages de Lima. Les plages les plus en vogue sont à Miraflores. Ses huit plages sont principalement en galets et leur accès doit se faire par taxi. C’est pour cela qu’elles restent le terrain privilégié des surfeurs (vous pourrez par exemple vous rendre sur la plage de Punta Roquita, rendez-vous des amoureux du surf) alors que les baigneurs préfèrent les plages plus au sud.

Un climat atypique : la brume hivernale

Située au niveau de la mer et à peine 12 degrés de l’équateur, Lima n’a rien de tropical. Le visiteur qui arrive à Lima en hiver, c’est-à-dire entre les mois de juin et septembre, sera plongé dans la fameuse Garua, nuage dû au courant de Humboldt qui cache en permanence le soleil. Durant l’hiver en effet, ce courant froid venu de l’Antarctique plonge la ville dans cette brume plutôt inquiétante. Il ne fait pourtant pas très froid puisque les températures en journée restent entre 18 et 25°C. De décembre à mars le soleil revient et chasse la brume. L’été s’installe et les Limenos retrouvent le sourire et le chemin des plages.

Rédacteur :

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
PE
Code postal :
LIMA-01
Latitude :
-12.04360
Longitude :
-77.02122
Zone horaire :
America/Lima
Fuseau horaire :
UTC-5
Heure d'été :
N

Villes voisines

  • Lurigancho ~1 km
  • El Agustino ~3 km
  • La Victoria ~3 km
  • Rímac ~3 km
  • San Luis ~3 km
  • Breña ~3 km
  • Jesús María ~5 km
  • Santa Rosa de Quives ~5 km
  • Lince ~5 km
Booking.com

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

Depuis l’aéroport international de la capitale du Pérou, le plus facile est de prendre un taxi. Pour cela, vous pouvez faire une réservation depuis le hall de l’aéroport, au niveau des arrivées, auprès de Taxi green. Vous pouvez aussi sortir de l’édifice et à 300 mètres vous trouverez l’avenue qui borde l’aéroport et sur laquelle de nombreux taxis circulent et guettent les arrivants. Cette dernière solution est bien sûr moins chère que de réserver un taxi depuis l’aéroport. Pour les petits budgets, il existe un bus qui relie l’aéroport au centre ville. Le trajet est plutôt long mais ne coûte pas grand-chose. Il vous suffit de vous diriger vers l’avenue Faucett et de prendre le bus n°8 indiquant « Abancay » ou « Roma1 ». Si vous vous rendez à Miraflores, prenez le bus « S ». Ce mode de transport, le plus économique, vous permet également d’entamer une immersion parmi les péruviens dès votre arrivée ! Une fois à Lima, les trajets à l’intérieur de la ville peuvent s’effectuer en taxi ou en bus. Les bus fonctionnent tous les jours de 5h du matin à minuit. Des micros, ou minibus, circulent également. N’hésitez pas à demander votre route au chauffeur qui se fera une joie de vous indiquer le moment où vous devez descendre.

Les transports de Lima

Aéroport international
Jorge Chavez Intl ~10 km