Ville de Juliaca (Puno)

perou

Présentation

Juliaca est une ville péruvienne habitée par environ 230 000 juliaqueñas et juliaqueños. Cette charmante ville se trouve dans la région de Puno, dans la province de San Román et dans le district nommé lui aussi comme la ville : Juliaca. La ville est située à une altitude de 3825 mètres ce qui lui vaut bien souvent le surnom amical de « Windy City » en raison des vents qui y soufflent fréquemment. Lors d'un séjour à Juliaca, on parle principalement espagnol, mais le quechua est également employé. Cette dernière langue est devenue une langue officielle du Pérou depuis 1975. Juliaca se trouve à proximité du lac Titicaca et il donc probable que les voyageurs entendent également de l'Aymara, une langue spécifique à cette région. Été comme hiver, il faut ajuster sa montre à GMT - 5 lorsque l'on arrive à Juliaca. La monnaie qui a cours dans le pays est le Nuevo Sol.

La ville de Juliaca appartient au département Puno et à la province San Román.

La ville de Juliaca s'étend sur 533,47 km² et compte 225 146 habitants (recensement de 2007) pour une densité de 422,04 habitants par km². L'altitude moyenne est de 3 825 m.
Le maire de la ville de Juliaca est actuellement David Mamani Paricahua.
Un habitant de la ville de Juliaca est appelé un Juliaqueño. Le nom français de la ville est Juliaca.
Le surnom de la ville est "Ciudad de Los Vientos". La ville de Juliaca a été fondée en 1826. Le site Internet de Juliaca est http://www.munijuliaca.gob.pe

Points ou centres d'intérêts

Les édifices religieux de la ville

Deux églises, un couvent et un Christ monumental, voici ce qui est au programme de cette promenade religieuse à Juliaca. La première église à visiter ici est celle de Santa Catalina. Sa construction a débuté au 17ième siècle, mais n'a été achevée que 125 ans plus tard. On comprend aisément cette durée en raison de l'ampleur de l'ouvrage réalisé ici en contemplant simplement la façade de l'édifice et son style baroque absolument splendide. Le clocher est particulièrement remarquable puisqu'il est entièrement construit en pierres de taille qui toutes ont été apportées depuis les carrières d'Arequipa. L'église de la Grâce que l'on peut également visiter à Juliaca est beaucoup plus récente puisqu'elle date du 19ième siècle. Sa couleur rose due au grès utilisé pour sa construction lui confère une douceur qui invite à la paix. La suite de la visite peut avoir lieu au couvent franciscain de la ville qui surprend le regard avec son style gréco-romain. L'origine de ce choix architectural demeure floue et ajoute à l'attractivité du lieu. Terminons en mentionnant le Christ blanc de Juliaca qui a été inauguré en 1987 et depuis le belvédère duquel la vue sur Juliaca est magnifique.

La gastronomie locale

Un séjour à Juliaca est une excellente occasion de découvrir la savoureuse et très variée cuisine péruvienne. Il y a bien sûr le renommé ceviche, ce poisson cru mariné connu à travers le monde entier. Il est recommandé d'en manger à plusieurs reprises et en différents lieux, car chaque cuisinier a son petit secret personnel pour augmenter encore un peu plus le plaisir de la dégustation de ce mets vedette du Pérou. Toujours au chapitre du poisson, il y a aussi l'escabèche, bien que ce plat puisse également être confectionné avec du poulet. Pour les amateurs de viande, les anticuchos sont incontournables. Il s'agit de brochettes de coeurs de boeufs grillés. Les végétariens aussi peuvent se régaler aux tables péruviennes avec, par exemple, le Rocoto Relleno qui est un piment farci. Un autre plat très apprécié des voyageurs de passage à Juliaca est la Causa Rellena qui est une sorte de boule de purée de pommes de terre farcie, au choix de chacun, avec des langoustines et du thon ou bien avec du poulet. Le tout et assaisonné de piment comme d'ailleurs la majorité des plats péruviens.

Le carnaval

C'est la Pachamama que l'on célèbre durant le carnaval de Juliaca, la Terre-Mère. Les festivités sont célébrées en deux temps. Une première date à retenir est celle du 20 janvier où se déroule ce que l'on appelle « l'appel au carnaval ». Puis, les activités débutent véritablement le samedi précédant le mercredi des Cendres donc, selon les années, à la mi-février ou au début du mois de mars. Musiques, danses et costumes envahissent littéralement toutes les rues de la ville durant les journées consacrées à Pachamama. Des compétitions amicales sont organisées par divers organismes : associations folkloriques, regroupements de commerçants, etc. Mélange de traditions andines et catholiques, le carnaval de Juliaca est célébré par absolument tous les habitants de Juliaca qui, pour l'occasion, décorent leurs maisons et leurs commerces. D'immenses banderoles ornées de fleurs et de multiples motifs découpés dans du papier sont apposées sur les murs des bâtiments ainsi que des oeuvres peintes. Des jeux avec de l'eau ont aussi lieu durant la fête et, bien sûr, le moment où l'on brûle le No Carnavalon demeure le temps fort du carnaval.

La péninsule de Capachica

La superbe péninsule de Capachica et la ville de Juliaca sont très intimement liées puisqu'il faut obligatoirement passer par la seconde pour se rendre sur la première. Le trajet entre les deux représente environ une trentaine de minutes de route en suivant la Via Modesto Borda. Le voyage est des plus agréables puisqu'il s'effectue au sein de la Réserve Nationale Titicaca. Le village qui donne son nom à la péninsule possède une charmante petite église que l'on peut visiter et qui, les jours d'office, se pare de multiples fleurs multicolores. C'est sublime ! Mais ce n'est pas là le principal attrait de l'endroit. Non, la vedette ici est le fameux lac Titicaca sur les eaux duquel on peut naviguer et/ou canoter. Pour les voyageurs moins attirés par les activités nautiques, les randonnées à effectuer sur le bord du lac sont tout simplement grandioses. Les pauses pour admirer, photographier, peindre ou simplement profiter du majestueux Titicaca sont presque aussi nombreuses que les haltes pour bavarder avec les gens de la région. Finalement, la chose la plus difficile à faire lorsque l'on visite la péninsule de Capachica est assurément... d'en repartir !

Le lac Titicaca

Évoqué précédemment, le lac Titica mérite qu'on lui consacre un peu plus de temps. Rappelons donc brièvement ici quelques caractéristiques de ce lac favori des enfants du monde entier en raison de son appellation rigolote. Ladite appellation signifie « le rocher du puma » en langue quechua dans laquelle puma se dit « titi » et rocher « caca ». Il s'agit du plus grand lac navigable au monde. Le célèbre Commandant Cousteau est bien évidemment souvent venu visiter ce lac et l'explorer à plusieurs reprises. Il y a ainsi découvert dans les années 70 des grenouilles géantes mesurant plus de 50 centimètres ! Une petite croisière s'impose ! Celle qui permet de se rendre sur l'île d'Amantani est très prisée des voyageurs. Elle a en effet une forte connotation symbolique puisqu'on peut y voir en très grande quantité de la « Kantuta »  (dont le nom scientifique est en fait Cantua Buxifolia) qui est l'emblème du Pérou. Des ruines incas sont également à visiter sur place. Il est intéressant aussi de remarquer ici les cultures en terrasse de blé, de quinoa et de quelques autres légumes. Mais, la vedette incontestée d'Amantani demeure le superbe lac Titicaca que l'on peut observer durant des heures sans jamais se lasser.

Las Calceteras

Pour celles et ceux qui souhaitent conserver des souvenirs de Juliaca ou rapporter des cadeaux de voyage, Las Calceteras est le lieu idéal pour ce faire. Ce marché artisanal se trouve dans le centre de la ville sur la Plaza Bolognesi et se déploie sur plusieurs étages. On y trouve des objets variés pour tous les goûts et pour tous les budgets : des jouets pour les enfants, des accessoires décoratifs pour la maison, des vêtements pour hommes et femmes (des chaussettes, des écharpes, etc.), des tapis et bien plus encore. Bon shopping à toutes et à tous !

Escapade à Puno

Seulement une quarantaine de minutes de route est nécessaire pour effectuer le trajet entre Juliaca et Puno. Au sein de cette dernière, plusieurs attraits attendent les visiteurs. Il y a tout d'abord la cathédrale baroque datant de 1757. Puis, il y a le musée Carlos Dreyer ainsi que La Casa Del Corregidor. Par ailleurs, le long de la Calle Lima, on trouve de nombreuses boutiques et, sur le port, un marché artisanal. Enfin, il y a le bateau-musée Yavari qui entraine les voyageurs dans une histoire hallucinante qui s'est déroulée en 1862. C'est à découvrir absolument !

Le complexe archéologique de Sillustani

C'est sur la péninsule de Sillustani du lac Umayo qu'il faut se rendre pour visiter le complexe archéologique du même nom. Il faut compter environ une demi-heure de route pour arriver à destination depuis Juliaca. Ledit site est un ancien cimetière Kolla. Le peuple Kolla vivait autour du lac Titicaca au douzième siècle. On peut voir ici de très nombreuses sépultures appelées des « chullpas » qui sont de forme cylindrique. Les corps y étaient placés en position foetale et une ouverture était pratiquée vers l'Est où chaque matin la Terre Mère redonne vie à une nouvelle journée.

Taquile

Taquile est le nom d'une île située dans la région de Juliaca. Mais, ce n'est peut-être pas pour cela que ce nom évoque un souvenir en vous. En effet, Taquile est surtout connue pour ses textiles qui ont d'ailleurs été inscrits en 2005 sur la prestigieuse liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO. Tissage et tricot sont les deux techniques employées ici. Hommes et femmes participent à cette tradition, les premiers étant initiés au tricot dès l'âge de huit ans et les secondes s'occupant pour leur part du filage et du tissage.

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
PE
Latitude :
-15.48924
Longitude :
-70.13701
Zone horaire :
America/Lima
Fuseau horaire :
UTC-5
Heure d'été :
N

Villes voisines

  • Caracoto ~10 km
  • Huata ~21 km
Booking.com

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

En avion

Juliaca possède son propre aéroport. Toutefois, il peut être intéressant en fonction du pays ou de la ville depuis lesquels on arrive, de considérer la possibilité d'atterrir à l'aéroport d'Arequipa. Dans les deux cas, il est nécessaire de se rendre sur le site internet de la compagnie CORPAC qui gère l'ensemble des aéroports du Pérou afin de trouver des informations spécifiques à chacun des aéroports. 

Page du site internet de CORPAC dédiée à l'aéroport de Juliaca : http://www.corpac.gob.pe/Main.asp?T=4158
Page du site internet de CORPAC dédiée à l'aéroport d'Arequipa : http://www.corpac.gob.pe/Main.asp?T=4119

En voiture
Le permis de conduire français peut être utilisé lors d'un voyage au Pérou. Il est valide pour une durée de trois mois à partir de la date d'entrée dans le pays. Pour les ressortissants d'autres pays, un permis international est recommandé, mais des exceptions sont applicables. Les consulats et ambassades de chaque pays devraient être consultés avant le départ afin de valider ces informations sujettes à changement. 

En train
Un séjour dans la région de Juliaca est idéal pour profiter d'une expérience unique : un voyage en train de luxe. Pour ce faire, veuillez consulter le site internet de la compagnie Perurail. 

Site internet de Perurail : http://www.perurail.com/

Les transports de Juliaca

Autre transport
Juliaca ~3 km