Ville de Kathmandu (Madhyamanchal)

nepal

Présentation

Katmandou est la capitale religieuse et administrative, et la plus grande ville du Népal. Elle s'étend sur 60,67 km² et sa population dépasse les 975 000 habitants (1/12ème de la population totale du Népal, ce qui lui donne une densité de population élevée, la plus importante du pays). Son altitude moyenne est de 1400 mètres dans la vallée du centre du Népal entourée de montagnes. C'est le centre touristique du pays, son centre économique, et son centre historique avec ses 2000 ans d'histoire. Elle est jumelée avec six villes du monde dont Eugene aux États-Unis et Matsumoto au Japon. Les habitants de Katmandou sont originaires des ethnies Newar à 29,6%, Matwalis à 25,1%, Khas Brahmins à 20,51% et Chettris à 18,5%. On y parle le népalais mais l'hindi et l'anglais y sont largement compris, et les religions principales sont l'hindouisme et le bouddhisme.

La ville de Kathmandu appartient à la région Madhyamanchal, à la zone Bagmati et au district Kathmandu.

La ville de Kathmandu s'étend sur 50,67 km² et compte 822 930 habitants (recensement de 2012) pour une densité de 16 240,97 habitants par km². L'altitude moyenne est de 1 400 m.
Le nom français de la ville est Katmandou, le nom anglais de la ville est Kathmandu.
La devise de Kathmandu est "My legacy, my pride, my Kathmandu". Le site Internet de Kathmandu est http://www.kathmandu.gov.np

Points ou centres d'intérêts

L'agglomération de Katmandou et son climat

Son agglomération urbaine rassemble avec elle les villes proches de Patan, Kirtipur, Thimi et Bhaktapur, et plus récemment, de Shankhapur, Karyabinayak et Champapur. Les zones satellites de la ville de l'agglomération sont Banepa, Dhulikhel et Panauti. Katmandou est entourée de quatre montagnes : Shivapuri, Phulchoki et Nagarjun, et traversée de 8 rivières dont les principales Bagmati, Bishnumati, Dhobikhola, Manohara, Hanumant et Tukucha. La végétation de la région est principalement composée de chênes, d'ormes, d'érables, de hêtres et de conifères sur les hauteurs, favorisée par son climat entre chaud tempéré, frais tempéré ou subtropical selon l'altitude. En moyenne, il y fait 39°C l'été et 10°C l'hiver.

Histoire : des origines au Moyen-Âge

On a retrouvé lors de fouilles archéologiques des preuves de civilisations antiques sur le site actuel de Katmandou, dont une brique avec une inscription Brahmi qui sera vieille de 2000 ans. L'histoire antique de la ville est décrite dans ses mythes et légendes traditionnels. A la place de la ville se serait trouvé un lac, que la divinité Manjusri aurait drainé pour installer une ville appelée Manjupattan. Avant le Moyen-Âge, la vallée de Katmandou était gouvernée successivement par les rois Kiratas. Pendant l'ère de Kirata, une colonie appelée Yambu vivait dans la partie nord de la vieille ville actuelle, et un monastère fut créé. Au Moyen-Âge, les Licchavis venus de la plaine indo-gangétique ont migré vers le nord et vaincus les Kiratas. Après le génocide du clan hindou de Lumbini par le roi Virudhaka, les survivants migrèrent vers le nord, passant par Sankhu vers Yambu et Yengal, et établirent le premier monastère bouddhiste permanent de Katmandou. Le roi Gunakamadeva fonda la ville de Katmandou en réunissant Koligram et Dakshin Koligram, entourée par huit casernes gardées par les déesses Ajima. La ville servit de lieu de transit commercial entre l'Inde et le Tibet, et développa son architecture, en construisant par exemple le palais royal Kailaskut Bhawan.

De l'ère Malla à l'époque moderne

Les rois de la dynastie Malla succédèrent aux Licchavi. Les premières années de leur ère furent turbulentes, subissant les attaques des Khas et des Turques musulmans, ainsi qu'un tremblement de terre qui ravagea un tiers de la population de Katmandou et détruisit la majorité des architectures de l'ère Licchavi. La ville se relevera cependant et redevint proéminente. La monnaie népalaise devint la monnaie standard pour les échanges commerciaux à travers l'Himalaya, signe de sa domination. La civilisation de la vallée de Katmandou se développa grandement sous cette ère, développant ses arts, son architecture et son commerce. Apparurent des dizaines de bâtiments publics, de parcs, de temples, de points d'eau, tandis que la loi était codifiée et des pièces de théâtre étaient écrites, influencées par les cultures de l'Inde, du Tibet, de la Chine, de la Perse et de l'Europe. L'ère Malla pris fin avec l'avènement du royaume de Gorkha après la bataille de Katmandou en 1768. La ville devint la capitale de l'empire Gorkha. L'architecture continua d'être florissante, mais le commerce perdit en vitalité à cause des nombreuses guerres contre les nations voisines. A début du XIXème siècle, le premier ministre népalais soutient la France dans ses affrontements avant la Grande-Bretagne, et développa à cette occasion ses infrastructures militaires.

L'économie de la ville

La localisation de Katmandou sur un ancien lac l'a pourvu de terres fertiles sur un terrain plat, ce qui a favorisé le développement agraire de la ville, en plus du développement du commerce grâce à sa localisation sur la route de la Soie. Katmandou est toujours aujourd'hui le centre industriel et commercial du Népal. C'est une grande exportatrice d'artisanat, d'oeuvres d'art, de tapis, de pashminas, de papiers et d'objets de décoration. Le tourisme est également une activité importante au Népal, la première de nos jours, qui connut ses débuts en 1950, quand la politique du pays rompit avec son isolationisme. Entre les années 1960 et 1990, le nombre de touristes venus explorer l'Himalaya et découvrir le riche héritage culturel passa d'environ 6000 à près de 500 000. Les conditions de tourisme se sont encore améliorées quand le pays devint une république démocratique. L'industrie hôtelière est maintenant très développée. On y trouve désormais des hôtels à tous les prix, dont des cinq étoiles comme le Hyatt Regency, l'Hôtel Yak & Yeti, l'Hôtel Everest, l'Hôtel Radisson ou le Shanker Hôtel, des quatre étoiles comme l'Hôtel Vaishali, le Blue Star et le Grand Hôtel, ou des trois étoiles comme le Garden Hotel, l'Hôtel Ambassador et l'Aloha Inn.

Cuisine et spécialités

Le plat emblématique népalais est le Dal Bhat, est composé de riz blanc et de soupe aux lentilles, préparé traditionnellement par les femmes dès 5 heures du matin pour être mangé 2 fois par jour, avec la main droite et sans couverts. Il peut être servi avec un curry de légumes ou un mélange d'épices, et il est toujours servi à volonté. Côté viandes, on trouve peu de bœuf car sa consommation est souvent considérée comme tabou, de même que la consommation de porc jusqu'à il y a quelques dizaines d'années. On trouve à Katmandou de nombreux restaurants qui proposent de la cuisine népalaise, mais aussi tibétaine, chinoise et indienne.

L'architecture de la ville

La tradition de Katmandou de lieu de passage en a fait un lieu de rencontre de traditions artistiques et architecturales de cultures diverses qui se mèlent à la culture locale. En 2006, l'UNESCO a ajouté à son patrimoine mondiale de l'humanité sept groupes de monuments de la ville. Parmi eux, la place Katmandou Durbat, en face du palais du royaume de Katmandou. Elle est entourée de bâtiments impressionnants qui démontrent avec brio le talent des artistes et artisans Newars à travers les siècles, comme le palais Kumari Ghar, le temple Kasthamandap, et la statue du singe divin d'Hanuman.

Le temple Kasthamandap et le palais Kumari Ghar

Le temple Kasthamandap est l'une des plus grandes et importantes pagodes du Népal qui contient la statue de Gorakhnath, yogi ayant vécu aux XIème et XIIème siècles. Elle fut construite au début du XVIème siècle par le roi Malla Laxmi Narsingha. On dit que Gorakhnath, un disciple de Machhindranath visita le Népal lors d'une procession en char de ce dernier en ayant pris une forme humaine. Il fut repéré par un tantrik qui lui jeta un sort l'empêchant de quitter Katmandou. Pour être libéré de ce sort, il proposa au tantrik de faire un voeu. Ce dernier demanda des matériaux pour construire un temple. La saison d'après, un arbre géant poussa dans la ferme du tantrik, dont le bois servit à construire tout le temple. Une fois par an y a lieu une immense cérémonie pendant laquelle les gens se rassemblent autour du temple et restent éveillés toute la nuit, en se racontant les légendes du temple et en partageant toutes sortes de plats typiques. Toujours sur place se dresse le palais Kumari Ghar, où réside le Kumari Royal, élu parmi plusieurs Kumaris, des jeunes filles prépubères qui personnifient l'énergie féminine divine, en incarnant la déesse Taleju.

Le Hanuman Doka

Le Hanuman Doka est un complexe de structures qui comprend le Palais Royal des Mallas et qui s'étend sur 2 hectares. Sa partie la plus ancienne, dans l'aile est date du XVIème siècle. A son entrée se trouve la statue du singe divin Hanuman qui date de 1672. Le singe porte une vêtement rouge et un parapluie et son visage est barbouillé de pâte rouge. A sa gauche se dresse la statue de 1673 du seigneur mi-homme mi-lion Narasimha, incarnation du seigneur Vischnu, en train de dévorer le démon Hiranyakashipu. Après l'entrée se trouve la cour Nasal Chowk, avec sa statue de Shiva dansant sur son côté est. Près de son entrée, une porte gravée de quatre figures de dieux mène aux appartements privés du roi Malla. Au coin nord-est de la cour se tient le temple Panch Mukhi dédiée à Hanuman, avec son architecture unique de cinq toits circulaires. Seul le prêtre du temple est autorisé à entrer dans son sanctuaire. Au sud de la cour se trouve la Tour Basantapur de neuf étages en haut de laquelle on peut observer une vue panoramique sur la ville. Le Hanuman Doka comprend également la cour Mul Chowk, la cour Mohan Chowk et le Musée Tribhuwan.

Le Boudhanath

Le Boudhanath est l'un des sites bouddhistes les plus sacrés du Népal avec Swayambhu, à environ 11 kilomètres du centre de la ville. C'est l'une des plus grandes stupa sphérique du Népal et fait partie du patrimoine mondiale de l'humanité. A sa base sont représentées 108 petits dessins du Buddha Dhyani Amitabha, et il est entouré d'un mur de briques de 147 niches, chacune avec quatre ou cinq moulins à prière. L'entrée au nord se fait en traversant un sanctuaire dédiée à la déesse de la variole Ajima. Tous les ans des pèlerins bouddhistes se rassemblent pour prier et chanter autour de la stupa.

Rédacteur :

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
NP
Code postal :
44600
Latitude :
27.71667
Longitude :
85.31667
Zone horaire :
Asia/Katmandu
Fuseau horaire :
UTC+5:45
Heure d'été :
N

Villes voisines

  • Swayambhu ~0 km
  • Sundarijal ~1 km
  • Baluwatar ~2 km
  • Sankhu ~2 km
  • Dillibazar ~3 km
  • Pashupati ~2 km
  • Chabahil ~3 km
  • Manmaiju ~4 km
  • Sarbochcha Adalata ~4 km
Booking.com

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

A cause des collines, l'accès à Katmandou se fait principalement par la route et par les airs. La ville est reliée au sud du pays par l'autoroute Tribhuvan, par l'autoroute Prithvi à l'ouest du pays et l'autoroute Araniko au nord du pays. L'aéroport Tribhuvan International, qui se trouve à six kilomètres du centre de la ville, est l'aéroport international principal du Népal, avec ses deux terminaux, l'un pour les vols intérieurs et l'autres pour les vols internationaux. 22 compagnies aériennes desservent Katmandou depuis de nombreuses villes d'Asie et du Moyen-Orient, comme Dehli et Kolkata en Inde, Singapour, Banghok en Thaïlande, Kuala Lumpur en Malaisie, Dacca au Bangladesh, Islamabad au Pakistan, Paro au Bhoutan, Lhasa au Tibet, Chengdu et Guangzhou en Chine. Depuis peu, Katmandou est également accessible d'Amsterdam avec la compagnie Arkefly. Les vols intérieurs se font sur les compagnies népalaises Agni Air, Buddha Air, Cosmic Air, Nepal Airlines et Yeti Airlines. Dans la ville-même, on peut se déplacer en transports en commun, en voiture de location (même si la voiture est déconseillée à cause du trafic très dense de la ville) dont les tarifs sont fixés par le gouvernement, ou en taxi, publics ou privés, les premiers moins onéreux que les seconds, et vous trouverez également des forfaits de taxi à la journée.

Les transports de Kathmandu

Aéroport international
Tribhuvan Intl ~5 km