Ville de Baruun zuunmod (Central region)

mongolie

Présentation

Zuunmod, ou « Cent arbres », est une ville de près de 15 000 habitants située à environ 45 km au sud de la capitale mongole de Oulan Bator. Malgré la proximité avec la capitale, Zuunmod est en fait la capitale administrative de la province centrale de la Mongolie (Töv de aimag), et ce, depuis 1942. Malgré son nom, il n'y a pas beaucoup d'arbres à voir, en effet, dans le vaste paysage de steppes mongoles de la ville il n'y a vraiment qu'un groupe de bâtiments administratifs qui fait place aux «gers» nomades ou yourtes où les éleveurs vivent gardent leurs modes de vie traditionnels. Cependant, la ville offre un réel aperçu de la vie hors de la capitale plus occidentale. Le fuseau horaire est UTC +8, et la monnaie est le tögrög mongole ou tugrik. Les habitants chaleureux et accueillants parlent mongole et parfois pas grand-chose d'autre, aussi vous devriez apprendre une phrase ou deux.

La ville de Baruun zuunmod appartient à la région Central region, à la province Tuv et au district Zuunmod.

Points ou centres d'intérêts

Les ruines bouddhistes au monastère de Manzshir

Nommé pour le bodhisattva de la sagesse, le monastère Manjusri était autrefois un centre florissant d'apprentissage, de méditation et de culture. Créé en 1733 par le moine Luvsanjambaldanzan pour abriter les diverses incarnations de Manjusri, le monastère s'est aggrandi pour devenir l'un des plus grands et des plus importants de la Mongolie, avec plus de 300 moines qui officient dans 20 temples, d'énormes services religieux et une collection de textes sacrés bouddhistes inestimables. Malheureusement, après 200 ans d'expansion le monastère a été complètement détruit par les communistes mongols en 1937, quand après des années de purges staliniennes, les 53 derniers moines restants au monastère, pour la plupart des hommes âgés trop faibles pour fuir, ont été abattus, et le monastère pillé et brûlé à ras du sol. Après la Révolution démocratique de 1990, les bâtiments ont été restaurés, les moines exécutés ont été officiellement disculpés et le bâtiment principal a été reconstruit pour servir de musée. Les visiteurs peuvent se promener des les ruines du temple Togchin, visiter les images de divinités bouddhistes qui restent et les inscriptions sacrées et séjourner à l'auberge sur place. Adresse : Bogd Khan Mountain, Zuunmod.

Escaladez le Mont Bogd Khan

Le Bogd Khan, ou Saint-roi, était un titre honorifique accordé à Jebtzun Damba Hutagt VIII, le garçon qui allait devenir l'une des figures les plus importantes du bouddhisme mongol moderne. Troisième dans la lignée du bouddhisme tibétain après le Dalaï Lama, le Panchen Lamas, le chef spirituel de la Mongolie, le Bogd Khan a régné jusqu'à l'invasion chinoise en 1919, et s'est assis sur le trône avec un pouvoit fantôche jusqu'à sa mort cinq ans plus tard. La montagne qui porte son nom est maintenant reconnue sur la Liste indicative du patrimoine mondial de l'UNESCO, mais a été reconnue comme un endroit spécial en 1778, lorsque le gouverneur mongol de la région a envoyé une lettre à l'empereur de Chine en expliquant que la montagne avait autrefois abrité Gengis Khan, et que les habitants le tenaient en si haute estime qu'ils ne chasseraient pas les animaux de la montagne, et ne couperaient pas ses arbres. Il faut trois heures pour atteindre le sommet, et durant la montée, vous pouvez repérer des centaines d'espèces différentes, y compris des animaux rares comme le cerf rouge, le porte-musc et le cerf de Sibérie, les bouquetins, sangliers et de nombreuses espèces d'oiseaux.

Apprenez-en plus sur l'histoire de la Mongolie dans le Musée d'histoire naturelle de la Mongolie.

Pour ceux qui cherchent à en savoir plus sur ce vaste et merveilleux pays, un voyage à Oulan-Bator pour visiter le Musée national de la Mongolie est un must. Installés dans un bâtiment en béton peu engageant, se trouvent quelques-uns des plus exquis objets ethnographiques du pays, présentant de l'artisanat et du savoir incroyables. De l'argent délicat et des bijoux de corail, des documents relatifs à la médecine traditionnelle et du textile datant de 700 ans sont un hommage à la diversité et la richesse culturelles de la Mongolie, et offrent de réelles perspectives sur les anciens modes de vie dans le pays. De l'occupation chinoise, représentée dans la collection de tabatières la dynastie Qing, à la vie à l'époque communiste, lorsque la propagande aux couleurs vives a été placardée dans toute la capitale, il y a beaucoup à apprendre davantage sur les changements qui ont chamboulé la Mongolie depuis le début des temps, que ainsi que les valeurs qui perdurent : le chamanisme, le bouddhisme, la valeur centrale des chevaux et de l'importance de la tente «ger». Adresse : Angle de Juulchin Gudamj et Sükhbaataryn Gudamj. Site web : www.nationalmuseum.mn (en Mongole). Entrée : Adulte 2 500 MNT / Étudiant 1 200 MNT/ Appareil photo 10 000MNT. Heures d'ouverture : 9h30 – 18h Tous les jours (du 15 Mai au 31 Août), 9h30 – 17h30 du mardi au samedi (du 1er Sept au 14 Mai).

Le monastère de Gandan, un des rares monastères bouddhistes qui ait survécu au communisme.

Le Monastère Gandan tient une place spéciale dans le cœur de nombreux bouddhistes de l'ère moderne en Mongolie, car c'était un des rares sites qui ont survécu à la terrible destruction de l'ère communiste, au cours de laquelle la quasi-totalité des sites bouddhistes du pays ont été détruits pour faire place à la nouvelle idéologie soviétique, et de nombreux objets et traditions inestimables ont été perdus à jamais. Le monastère Gandantegchinlen, ou Gandan en abrégé, a survécu à cette tragédie uniquement comme un joyau, utilisé par le gouvernement communiste pour convaincre les visiteurs étrangers que la liberté religieuse a été encouragée, alors qu'en fait, elle avait été réprimée à partout ailleurs. Construit en 1809, le bâtiment abrite toujours une communauté religieuse de plus de 600 moines bouddhistes pratiquant, et a été rénové dans les années 1990. Avec des cérémonies et des chants quotidiens et chantant, de belles statues, y compris la nouvelle statue de Migjid Janraisig de 26 mètres, érigée en 1996 grâce à la générosité de bouddhistes du monde entier qui ont fait des dons au fonds, et les moulins à prière à faire tourner Gandan est un endroit merveilleux pour apprendre sur cette noble religion.  Addresse : Öndör Gegeen Zanabazaryn Gudamj, Oulan-batar. Entrée : 3500 MNT, appareil photo 5000 MNT, vidéo 10000 MNT. Heures d'ouverture : 8h30 – 19h.

La randonnée équestre, la meilleure façon de visiter le pays

La Mongolie c'est la culture ultime du cheval, avec de vastes espaces où vivaient autrefois les plus grands troupeaux de chevaux sauvages le monde ait jamais vus. Ils étaient aussi importants pour les armées de Gengis Khan qu'ils le sont pour les éleveurs modernes, les chevaux mongols trapus et robustes sont très prisés au-delà de tous les autres animaux, et les Mongols apprennent souvent à monter avant de savoir marcher. Comme dit le proverbe, «un Mongol sans cheval est comme un oiseau sans ailes». Donc, il n'y a pas de meilleure façon d'explorer le désert de Mongolie qu'à cheval. Seller et de partir dans ces fantastiques paysages est aussi le meilleur moyen de s'approcher de la population de la Mongolie, qui est réputée pour son hospitalité et la chaleur de son cœur. Les randonnées peuvent durer des jours, en passant par les montagnes et les prairies, les forêts et les vallées, avec hébergement offert dans des tentes et parfois même dans des yourtes avec des familles locales. Horse Trails Mongolie est une entreprise familiale basée à Zuunmod. L'attention pour les détails, l'amour de leur pays et le désir de partager avec les visiteurs en fait le choix idéal au moment de réserver un voyage. Pour en savoir plus, visitez leur site web: www.horsetrailsmongolia.com.

Le Palais d'hiver de Bogd Khan

Foyer du dernier empereur de la Mongolie, la réincarnation vivante du bodhisattva de la compassion nommé nommé Jebtzun Damba Hutagt VIII, le Palais d'Hiver a en quelque sorte échappé à la destruction lors des invasions par les Soviets et se présente maintenant comme un musée. Construit entre 1893 et ​​1903, le musée abrite de nombreux effets personnels du Bogd Khan, y compris son lit, une gamme d'animaux en peluche et des bottes. La belle iconographie bouddhiste orne les murs sous la forme de peintures murales et tanka de soie tissés à la main. Adresse : Chingisiin Örgön Chölöö. Entrée : 2500 MNT, appareil photo 10 000 MNT, vidéo 15 000 MNT. Heures d'ouverture : 9h – 17h30 (du 15 Mai au 15 Sept), 9h30 – 16h30 du vendredi au mardi (du 16 Sept au 14 Mai).

Visitez Karakorum, l'ancienne cité de Ghenghis Khan

Ce site fantomatique, dont il reste peu maintenant si ce n'est des pentes balayées par le vent et des cieux immenses, était autrefois une ville au centre de l'empire de Gengis Khan, et la base à partir de laquelle il a envahi la Chine. Les histoires contemporaines parlent du style de vie fastueux de ses habitants ainsi que de la volonté du roi d'accepter beaucoup de religions différentes - à l'opposé de l'histoire récente de persécution religieuse en Mongolie. On peut toujours repérer de grandes tortues de pierre sur le site où elles gardaient autrefois cette ville puissante. Un minibus dessert Karakorum de la gare routière de Dragon dans la capitale pour 17 000 MNT.

Le Centre chamanique de la divine sophistication éternelle

Le chamanisme est la plus ancienne religion pratiquée en Mongolie, et Oulan-Bator dispose de son propre centre chamanique, un groupe de gers sur les pentes menant à Gandan Khiid. Vous pouvez repérer une ger de chamane aux foulards de soie attachés aux poteaux à l'extérieur, et avec un petit don ou un cadeau vous gagnerez une prophétie. Le Centre chamanique de divine sophistication éternelle est le fruit du chaman énigmatique Zorigtbaatar Banzar, qui organise tous les jeudis des cérémonies qui sont ouvertes au public. C'est une occasion idéale pour en apprendre davantage sur cette pratique mystérieuse et puissante.

Le majestueux désert de Gobi

Le nom même de Gobi est synonyme de déserts, et cette immense étendue de dunes de sable, des broussailles et des ciels changeants sans cesse est certainement à la hauteur de sa réputation. Bien que les jeeps traversent ce paysage sauvage, les nomades errent d'un endroit à l'autre avec leurs tentes transportées par des chevaux ou des chameaux, construisant leurs villes temporaires jusqu'à ce qu'ils aient épuisé le pâturage et puis ils repartent. Gobi offre également des opportunités sans égal pour l'observation des étoiles ; si loin de la pollution lumineuse le ciel brille vraiment.

Rédacteur :

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
MN
Code postal :
41105
Latitude :
47.70694
Longitude :
106.95278
Zone horaire :
Asia/Ulaanbaatar
Fuseau horaire :
UTC+8
Heure d'été :
Y

Villes voisines

  • Bayanhoshuu ~0 km
  • Zyyndelger ~0 km
  • Lans ~0 km
  • Natsagdorj ~0 km
  • Nomt ~0 km

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

Bien que Zuunmod dispose de son propre petit aéroport avec une piste non goudronnée, les vols commerciaux arrivent dans la capitale à seulement 45 km, à l'aéroport international moderne Gengis Khan, avec des vols à destination et en provenance de l'Allemagne, de Russie, de Singapour, de la Chine et du Japon, entre autres. Pour l'ultime aventure, la meilleure et la plus élégante manière d'entrer en Mongolie c'est par la ligne du Transsibérien soit de Moscou ou de Pékin. Oulan-Bator est à environ 30 heures de distance de Pékin par une route qui traverse le cœur du désert de Gobi, et à environ six jours de la station de Yaroslavski à Moscou. Il ya très peu de routes goudronnées en Mongolie et de nombreux lieux sauvages non couverts par les services d'assistance en cas de panne, sans réception pour les téléphones portables ou même un village sur des centaines de kilomètres, donc si vous décidez de louer une voiture assurez-vous que vous ayez les compétences mécaniques pour vous sortir des problèmes si besoin est. Le Mongol Rally est un autre moyen excitant d'arriver: une course de trois ou quatres semaines au départ de l'Angleterre dans le véhicule peu pratique de votre choix. Parmi les favoris du passé figurent des milk floats (véhicules de distribution du lait) et des Skoda. Le transport public est limité aux autobus et minibus circulant entre les villes principales ainsi que des taxis, qui sont généralement bon marché, mais attention aux conducteurs sans scrupules qui cherchent à arnaquer les touristes.

Les transports de Baruun zuunmod

Aéroport international
Chinggis Khaan Intl ~21 km