Ville de Rîbniţa (Transnistria)

moldavie

Présentation

La radicale Ribnita est une ville de 32 400 habitants en Moldavie, mais elle est sous l'administration du gouvernement séparatiste de la Transnistrie. Bien que sa déclaration d'indépendance vis-à-vis de la Moldavie en 1990, ait entraîné une guerre civile de deux ans, la Transnistrie n'a été reconnue comme pays que par d'autres États sécessionnistes, y compris l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud. Ribnita est située dans la moitié nord de la Transnistrie sur la rive gauche du Dniestr. Sa devise est le rouble transnistrien, mais il ne peut être utilisé et échangé qu'au sein de la Transnistrie, aussi assurez-vous d'échanger toutes les devises qui vous restent avant de quitter le pays. Les langues officielles sont le russe, le moldave (fondamentalement identique au roumain) et l'ukrainien. Le climat est chaud et ensoleillé, et Ribnita se trouve dans le fuseau horaire de l'Europe de l'Ouest.

La ville de Rîbniţa appartient au district Transnistria et au sous-district Rîbniţa.

La ville de Rîbniţa compte 56 988 habitants (recensement de 2004).
Le maire de la ville de Rîbniţa est actuellement Iurie Platonov.
Un habitant de la ville de Rîbniţa est appelé un Rîbnițois. Le nom français de la ville est Rîbnița.

Points ou centres d'intérêts

Promenez-vous dans Ribnita, loin des foules de touristes

Baladez-vous dans les rues de Ribnita pour en savoir plus sur cette ville sans papiers. Son nom signifie « pêche », probablement en raison de sa proximité avec la rivière, qui en est maintenant séparée par un barrage en béton. Fondée en 1628, comme un village ruthènien, la ville était à l'origine polonaise et on peut y discerner de fortes influences d'Europe occidentale. En 1793, la ville passa sous domination russe et l'opinion publique reste marquée par un fort sentiment pro-russe mêlé à la fierté pour la langue et la culture particulières moldaves. Le plus grand drame de la ville a eu lieu le 17 mars 1944, lorsque les Nazis ont exécuté près de 400 personnes dans la ville, principalement des citoyens soviétiques, des prisonniers et antifascistes roumains. Maintenant la ville abrite la Moldova Steel Works, une branche de la russe Metalloinvest holding, qui représente une incroyable part de 60 % des recettes budgétaires de la Transnistrie. Vous pouvez aller voir l'énorme usine, ainsi que les autres industries, dont la plus vieille usine de sucre du pays, fondée en 1898, une distillerie et une cimenterie ou, vous diriger vers le centre ville de Ribnita où vous pouvez vous balader sur Victory Street ou vous mêler à la population locale dans le parc près du réservoir de la ville. Les fans de football peuvent même assister à un match au FC Iskra-Stal Ribnita, un club de première division moldave qui éveille une dévotion religieuse chez les Ribnitsois.  

Explorez la capitale paisible, Tiraspol

Tiraspol, capitale de la Transnistrie, avec une population de 160 000 habitants, n'est pas connue pour être un centre d'activités. Le tourisme a fait quelques percées dans cet État sécessionniste, et le capitalisme sauvage couplé avec un faible investissement dans les infrastructures et les équipements ont donné à la capitale une ambiance un peu discrète. Cela ne signifie pas qu'il n'y a pas beaucoup de choses à découvrir pour les aventuriers. Découvrez la statue de Lénine et le Char T-34 en face du Parlement sur la rue principale, où les bannières de style soviétique claquent au vent. Visitez le quartier de Balka pour voir le vieux chasseur MiG-19, érigé en 1975 pour commémorer le 30e anniversaire de la victoire dans la Seconde guerre mondiale. Les rues paisibles regorgent de sites inconnus, des bus de l'ancienne ère soviétique à un stade de football flambant neuf, des immeubles d'habitation en ruine, des Lada des années 1970 et la Volga dans les parcs verdoyants de la ville comme le parc de la Culture. La vie nocturne est très animé, avec les jeunes de Tiraspol qui se pressent dans les rues pour profiter de la danse et de la vodka, affectueusement surnommé « smirnovka » pour évoquer le Président. Tiraspol est à quelques heures de route de Ribnita.

Joignez-vous à la fête de l'Indépendance

Le 2 septembre chaque année, vous pouvez rejoindre les habitants super nationalistes de la Transnistrie pour fêter ce pays qui n'est pas tout à fait un pays. Avec des fanfares, des soldats tirés à quatre épingles portant des kalachnikovs et des généraux portant drapeaux, le défilé militaire est assez rapidement terminé. Mais les évènements du reste de la journée font éclater dans les rues de Tiraspol une fête gigantesque. Ses habitants portent des costumes traditionnels, avec des chemises et des robes rouges couvertes de fleurs de soie colorées, richement brodées. D'autres affluent encore vers les rues en tenues pour la danse du ventre, dansant en agitant des drapeaux. Au moment où le soleil est à son zénith se déroule la prière de la mariée, à ce moment là des centaines de jeunes aspirantes au mariage déambulent dans la rue principale dans leurs plus beaux atours pour le jour de leur mariage paradant de haut en bas de la rue à la recherche de l'homme idéal. La vue de centaines de « mariées-Godzillas » descendant la rue en se dirigeant vers vous, est un peu déconcertante et surréaliste, alors il est peut être temps de trouver un réverbère derrière lequel vous cacher si vous craignez de perdre votre statut de célibataire.

Visitez le glorieux monastère de Noul Neamt

Fondé en 1861, ce monastère orthodoxe oriental situé à Chitcani, près de Bender d'où il tire son autre nom, monastère de Chitcani. Bien que la ville est géographiquement située en Bessarabie, une partie de la Moldavie proprement dite, elle est contrôlée par les autorités de la Transnistrie sécessionniste. Le ministère a été construit sur l'emplacement du monastère de Neamt dans la Roumanie moderne, un des exemples les plus anciens et les plus beaux du XVe siècle, d'architecture religieuse moldave. Les moines du monastère originel sont partis pour fonder Noul Neamt dans cet endroit paisible près de Chitcani, pour protester contre la confiscation des biens du monastère et l'interdiction de la langue slave dans le culte. Une petite communauté exclusivement masculine de moines vivait et priait ici jusqu'au 16 mai 1962, lorsque les autorités soviétiques, dans leur répression contre la vie religieuse, ont fermé le monastère et en ont fait un hôpital. Il a retrouvé sa destination première en 1989, et en 1991 une nouvelle école de langue roumaine pour prêtres orthodoxes a été fondée ici. Les bâtiments ont une architecture orthodoxe russe classique, avec des façades néoclassiques et des dômes bleus et or qui ornent même les timbres moldaves. Téléphone: 00373 557-415-86. Site web en langue Moldave website : http://www.noulneamt.md/.

Camenca, la porte vers une expérience rurale traditionnelle

Visitez la ville de Camenca, à 45 minutes de Rîbniţa, pour observer les efforts touristiques de la Transnistrie. Le Conseil municipal a décidé, dans sa stratégie économique, de donner la priorité à l'écotourisme et dans ce cadre, il a développé son propre site Web pour y dresser le profil de la ville. Les rues de cette ville de 400 ans sont larges et bordées d'arbres, des bâtiments de style soviétique et des statues de Lénine, avec une ambiance agréable et détendue. La ville est située sur un large virage sur la Dniestr, entre vignes et forêts. Les visiteurs peuvent s'y adonner à la randonnée et à la pêche, visiter des fermes où ils peuvent traire les vaches, nourrir les porcs, caresser les poulets ou goûter l'eau curative d'un puits en argile bleue. Vous pouvez opter pour des excursions à cheval dans les collines, cueillir vos propres fruits et légumes, des dégustations de miel et vous ébattre dans la rivière. Chaque jeudi et dimanche, la ville se réveille et tient un marché local, où vous pouvez rencontrer des habitants de la ville et profiter de délicieux produits bios. L'hôtel-spa Nistru, de la ville propose divers soins tels que les massages et il s'y trouve un hôtel proposant une cuisine traditionnelle locale et Wifi et même une villa privée pour les groupes jusqu'à huit personnes. Le site Web en langue anglaise est à http://www.village.md/.

L'église qui ne s'est jamais rendue

À seulement 15 km au sud-est de Ribnita se trouve la paisible commune de Varancau, composée de trois villages, Buschi, Ghersunovca et Varancau. Le village est connu pour être le site de l'église de l'Assomption de la Vierge bénie, une église chrétienne orthodoxe, construite en 1800 et très appréciée par la population locale car c'est la seule église de Transnistrie qui n'a jamais fermé pendant l'ère soviétique. Varancau dispose également d'un aérodrome militaire soviétique abandonné, maintenant disparu sous la végétation.

Découvrez l'histoire militaire de Bender

La cousine plus verte de Tiraspol est située sur la rive ouest du fleuve. La ville a été particulièrement touchée dans le conflit militaire avec la Moldavie en 1992, avec des impacts de balle sur de nombreux bâtiments, c'est toutefois de nos jours un endroit agréable et chaleureux, malgré la présence des troupes russes. Visitez la forteresse turque massive construite dans les années 1530 en voiture privée pour 35 roubles, ou rendez hommage aux personnes tuées dans la guerre civile au parc Memorial.

Portez un toast à l'usine Kvint

Kvint n'est pas seulement le nom d'une famille en Moldavie, ce brandy est largement apprécié dans toute la Russie et l'Europe de l'Est et éveille une immense fierté chez les locaux. C'est le cognac le moins cher d'Europe, avec des bouteilles à partir de deux euros seulement, et vous pourrez également visiter l'usine, profiter des dégustations et d'un buffet qui coûte entre 25 € et 100 €. Située sur la Lenina Street à Tiraspol, le site web est http://eng.kvint.biz/. 

Chisinau, la capitale joyeuse de la Moldavie

Tentez l'autre point de vue avec un voyage vers la capitale de la Moldavie, Chisinau. Vous pouvez prendre un taxi de la frontière à Bender pour pas plus de 150 Lei moldaves. La ville manque un peu de beauté architecturale, car elle a été détruite par les bombes de la Seconde guerre mondiale et le tremblement de terre de 1940, mais compense en étant la fois cosmopolite et pleine de charme. Visiter les parcs le dimanche est un passage obligé, ils s'emplissent de personnes âgées locales qui profitent d'une place au bal dansant de plein air animé par une fanfare à corde désuète.

Rédacteur :

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
MD
Code postal :
5500
Latitude :
47.76639
Longitude :
29.00111
Zone horaire :
Europe/Chisinau
Fuseau horaire :
UTC+2
Heure d'été :
Y

Villes voisines

  • Ciorna ~2 km
  • Boşerniţa ~3 km
  • Hîrjău ~5 km
  • Rezina ~3 km
  • Ghidirim ~6 km
  • Solonceni ~7 km
  • Sărăţei ~7 km
  • Lîsaia Gora ~6 km
  • Şmalena ~6 km

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

Pour se rendre en Transnistrie c'est assez direct par bus, train ou en voiture, que ce soit de Chisinau, la capitale de la Moldavie à l'Ouest, ou de l'Ukraine à l'Est, généralement d'Odessa. Les vols arrivent à l'aéroport international de Chisinau en provenance de toute l'Europe, y compris Londres Stansted, Madrid, Milan, Paris et Vienne, mais aussi Moscou, St Pétersbourg et Nijnevartovsk. De l'aéroport international d'Odessa en Ukraine vous pourrez voler vers Moscou, St Pétersbourg et d'autres destinations russes, Sharjah, Tel-Aviv, Istanbul et Charm el-Cheikh au Moyen-Orient ainsi que d'autres destinations européennes. Aux frontières de la Transnistrie, il vous faudra remplir une carte de débarquement, imprimée en Russe et en Anglais. Une moitié restera à la frontière, et vous emporterez l'autre moitié avec vous jusqu'à votre départ du pays. Sachez, si vous voyagez seul dans le pays que les fonctionnaires transnistriens tentent parfois d'extorquer des backchichs. Vous n'avez pas à payer, et si vous avez des problèmes ici, vous pouvez porter plainte en ligne sur http://customs.tiraspol.net/en/content/view/58/65/. Les trains arrivent à Tiraspol et Bendery, et les bus vous mèneront jusqu'à Tiraspol. Au sein du pays il y a peu de liaisons ferrovières, aussi louez une marshrutka (minibus) ou un taxi si vous ne conduisez pas- les conducteurs sont généralement honnêtes et les prix sont raisonnables.