Ville de Pardes Hanna-Karkur (Haifa)

israel

Présentation

Pardes Hanna-Karkur est une municipalité d'environ 50 000 personnes située en Israël dans le district de Haïfa. Par le passé, Pardes Hanna et Karkur était deux villes distinctes. Elles ont été regroupées en 1969. Il est très facile de converser avec les gens que l'on croise lors d'un séjour à Pardes Hanna-Karkur car la plupart parlent plusieurs langues. L'hébreu et l'arabe sont les deux langues officielles du pays, mais l'anglais et le français sont elles aussi très employées. Sur place, la monnaie utilisée est le shekel dont il faut posséder environ cinq unités pour détenir l'équivalent d'un euro. Nul besoin cependant d'emporter trop d'argent comptant lors d'un voyage en Israël car partout dans le pays les cartes de crédit de toutes sortes sont acceptées et de très nombreux distributeurs de billets sont disponibles un peu partout.

La ville de Pardes Hanna-Karkur appartient au district Haifa et au sous-district Hadera.

Points ou centres d'intérêts

Édifices et monuments remarquables de la ville

Lors d'une promenade exploratoire dans la ville de Pardes Hanna-Karkur, on découvre les premières richesses de cette cité qui en compte de très nombreuses. Premier arrêt à la grande synagogue. Sa construction remonte à l'année 1936 et la sobriété de son architecture est inversement proportionnel à la ferveur religieuse qui habite ses fidèles. C'est un lieu à visiter absolument lorsqu'on arrive à Pardes Hanna-Karkur. La deuxième halte pourrait être auprès du « Monument to the link ». Cette immense sculpture en métal représente deux anneaux enlacés. Elle date de 1969, année où Pardes Hanna et Karkur ont fusionné pour ne constituer qu'une seule et même municipalité. Un très beau symbole de cette alliance durable. Puis, troisième endroit dans lequel s'arrêter pour se faire une première idée de cette ville pleine de surprises : Beit Harishonim. Il s'agit du centre culturel de la ville ainsi que du musée d'histoire. L'édifice est situé sur Shvil Ha Talmid. Devant l'entrée, on peut voir d'anciens objets tels qu'un mortier et une charrue. À l'intérieur se trouvent aussi les archives municipales. Toutefois, l'hôtel de ville en tant que tel se trouve à une autre adresse.

Les arts

Les arts en général et les arts de la scène en particulier occupent une place importante à Pardes Hanna-Karkur. La ville possède un Centre des Arts de la scène très actif qui propose une programmation de grande qualité. Mentionnons à titre d'exemple les spectacles de la troupe du théâtre de Beer Sheva dont les productions explorent parallèlement les oeuvres de Woody Allen, de William Shakespeare, de Garson Kanin et bien d'autres encore. On peut assister à des représentations tout au long de l'année. Il est suggéré toutefois de réserver ses billets à l'avance.
Par ailleurs, une fois par an, au mois de mars, la ville rend hommage à tous ses artistes lors d'un week-end qui leur est totalement consacré. L'événement s'appelle Omanim Bamoshava et se déroule en divers studios, théâtres et ateliers situés un peu partout sur le territoire de Pardes Hanna-Karkur. De la musique, de la peinture, de la sculpture, de la céramique, de la joaillerie sont au programme de ces journées qui se déroulent dans une ambiance festive avec des concerts, des défilés de mode et des ateliers pour toutes et tous.

Le lycée agricole

Le lycée agricole de Pardes Hanna-Karkur a été créé en 1929 lorsque la ville ne s'appelait alors que Pardes Hanna. Les premiers cours y ont été dispensés à partir de 1934. C'est l'association des agriculteurs de la région qui est à l'origine de la fondation de cette école qui fut la première à offrir un programme complet d'études universitaires dans ce domaine. C'est le seul établissement israélien qui propose une filière vétérinaire. Cet établissement fait la fierté de la ville et la présence des étudiants, venus parfois de régions éloignées pour recevoir l'enseignement spécifique offert ici, apportent un grand dynamisme à la cité. L'école abrite en son sein une coopérative commerciale des produits issus du poulet, ainsi qu'une ferme laitière, une écurie et une pépinière. Durant leurs études, les élèves apprennent par ailleurs à conduire des tracteurs tout en préparant leurs examens d'enseignement général. Des vergers sont également mis à la disposition des étudiants qui souhaitent s'orienter vers la production fruitière. Malgré quelques difficultés d'ordre financier et administratif, le lycée agricole poursuit ses activités offrant une excellente formation aux futurs acteurs du secteur agricole israélien.

La paix

Le conflit israélo-arabe qui secoue cette région du monde depuis plusieurs décennies ne peut être passé sous silence lorsqu'on séjourne à Pardes Hanna-Karkur. Mais, à ce chapitre comme dans les autres, la ville fait preuve d'un dynamisme exemplaire. Il ne faut donc pas hésiter à rendre visite et à encourager plusieurs des initiatives qui s'y déroulent sous l'impulsion de l'organisation Givat Haviva et de son programme « communautés partagées ». On peut ainsi voir des hommes et des femmes de Pardes Hanna-Karkur rencontrer des habitants de la ville arabe de Kafr Qara qui se trouve à vingt minutes de là. Ensemble, ils cuisinent, ils apprennent à utiliser la vidéo afin de partager les histoires de leurs communautés respectives, ils unissent leurs efforts en faveur de la protection de l'environnement, ils font du théâtre, assistent à des formations de secourisme, partent ensemble en randonnée. Toutes et tous peuvent participer : hommes, femmes, enfants, adolescents, personnes âgées... et voyageurs de passage dans la région. N'hésitez pas à vous joindre à eux, c'est une belle façon d'apporter une contribution discrète mais très utile à la paix dans cette partie du monde. 

Page du site internet de l'organisation Givat Haviva dédiée à Pardes Hanna-Karkur : http://www.givathaviva.org.il/english/info/PardesHannaKarkur1.htm (en anglais)

La gastronomie locale

La cuisine israélienne découle de deux influences majeures. Elle se trouve en effet à mi-chemin entre la cuisine traditionnelle des gens habitant le pays depuis les origines et les Juifs du monde entier venus s'installer ici. De ce regroupement découle une gastronomie variée et absolument succulente. Voici quelques incontournables à déguster lors d'un séjour à Pardes Hanna-Karkur. Tout d'abord, la shakushuka qui est confectionnée à partir de poivrons verts et rouges, d'oignons, d'ail, de tomates et d'une multitude d'épices odorantes. L'essayer, c'est l'adopter ! Puisqu'on évoque ici les épices, véritable trésor culinaire d'Israël, parlons du chamenet zaatar qui est assurément le plat le plus simple à réaliser de toute la gastronomie du pays : du fromage blanc disposé dans une assiette et saupoudré d'épices. C'est tout ! Totalement rafraichissant, ce mets allie les saveurs et les senteurs de l'origan, du thym, des graines de sésame grillées, du sumac moulu, entre autres épices locales. Un régal ! Du côté des desserts et des pâtisseries, la grande vedette est... le sucre ! Il s'y trouve en très très très grande quantité ce qui demande parfois de réduire un peu les portions pour conserver le plaisir de la dégustation.

Escapade à Tel Aviv

En moins d'une heure de route, les voyageurs qui le désirent seront arrivés à Tel Aviv depuis Pardes Hanna-Karkur. Ils pourront alors débuter une visite époustouflante de cette ville surnommée « la ville sans interruption » par certains ou « la bulle » par d'autres. Bien que les deux appellations puissent sembler contradictoires, c'est pourtant bel et bien ce que les habitants de Tel Aviv sont parvenus à créer au sein de leur cité : un lieu dynamique très prisé des jeunes qui y apportent leur énergie jumelé à un endroit dont l'ambiance est paisible et empreinte d'une grande tolérance. Tout ceci fait de Tel Aviv une ville unique qu'il faut absolument visiter.

La ville antique de Césarée

Césarée ne se trouve qu'à treize kilomètres de Pardes Hanna-Karkur. Les plus sportifs parmi les voyageurs en profiteront donc pour s'offrir une petite randonnée à pied ou en vélo pour s'y rendre. Une fois sur place, plusieurs sites archéologiques sublimes sont à admirer. Il y a tout d'abord ce théâtre construit à l'époque d'Hérode et qui pouvait accueillir 4 000 personnes ! À voir également, le cirque et son obélisque qui datent de la même époque que le théâtre. Le cirque pour sa part pouvait contenir... 10 000 spectateurs! Et puis, il y a des bains publics, une ancienne synagogue, un aqueduc. Césarée est un lieu d'une immense richesse. Ne manquez pas de vous y rendre pour effectuer une visite qui sera assurément inoubliable !

Le désert du Néguev

La simple évocation du désert du Néguev apporte une multitude d'images fabuleuses et un sentiment fort qui pousse chacune et chacun vers ce lieu mythique. Un séjour à Pardes Hanna-Karkur est une occasion idéale pour, enfin, rencontrer ce géant de sable. En effet, une heure et trente minutes sont suffisantes depuis Pardes Hanna-Karkur pour se rendre aux portes du fameux désert. De forme triangulaire, ce vaste territoire couvre environ 13 000 kilomètres carrés. La végétation y est extrêmement rare et la vie n'est ici possible qu'autour des oasis. Les voyageurs amateurs de géologie auront le privilège de voir en ce lieu des curiosités uniques dans toute la région.

Haïfa

Haïfa, c'est quarante minutes de route le long de la mer depuis Pardes Hanna-Karkur. Haïfa, c'est une ville splendide à découvrir ainsi qu'une culture et un mode de vie spécifiques. Haïfa, ce sont des traditions et des fêtes religieuses grandioses. Haïfa, ce sont des plages pour se détendre tout au long de la journée et s'amuser jusqu'au bout de la nuit ! Haïfa, c'est le quartier de Bat Galim et son Musée de la Marine. Haïfa, c'est aussi l'université publique Technion, symbole permanent d'une ville qu'il faut absolument visiter.

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
IL
Code postal :
37105
Latitude :
32.47633
Longitude :
34.97607
Zone horaire :
Asia/Jerusalem
Fuseau horaire :
UTC+2
Heure d'été :
Y

Villes voisines

  • M.A Marhabim ~1 km
  • Neve Avot ~1 km
  • Mishmarot ~1 km
  • Neve Efraim ~1 km
  • Gan HaShomron ~2 km
  • Kfar Pines ~3 km
  • Talmei Elazar ~3 km
  • Ein Shemer ~3 km
  • Ein Iron ~3 km

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

En avion
Les aéroports les plus proches de Pardes Hanna-Karkur sont ceux de Tel Aviv : Sde Dov et Ben Gurion.
Site internet de l'aéroport Sde Dov de Tel Aviv : http://www.iaa.gov.il/en-US/airports/SdeDov/Pages/default.aspx
Site internet de l'aéroport Ben Gurion de Tel Aviv : http://www.iaa.gov.il/en-US/airports/BenGurion/Pages/default.aspx

En voiture
Pour finaliser le voyage depuis Tel Aviv jusqu'à la destination finale, il reste une cinquantaine de kilomètres à parcourir. Deux itinéraires peuvent être empruntés pour ce faire. Le premier passe par la route 6 et le second par la route 2. Ce dernier a l'avantage de longer la côte offrant des paysages grandioses sur la mer Méditerranée.
Plusieurs compagnies de location de voitures se trouvent à l'aéroport Ben Gurion de Tel Aviv. Il est nécessaire d'être âgé de 21 ans au minimum pour avoir l'autorisation de louer un véhicule en Israël. Les ressortissants français peuvent présenter leur permis national au moment de prendre la route. Pour les voyageurs venus d'autres pays que la France, il est préférable de s'informer auprès de l'ambassade lors de la préparation d'un séjour à Pardes Hanna-Karkur.  

En bus
L'autobus est un excellent moyen de transport à retenir lorsqu'on séjourne en Israël.
Site internet des transports publics israéliens : http://www.bus.co.il/otobusim/Front2007/homepage.asp?LanguageTID=en&Design=2007

Les transports de Pardes Hanna-Karkur

Aéroport international
Haifa ~38 km
Autres transports
Ramat David ~28 km
Sde Dov ~44 km