Ville de Jakarta (Jakarta)

indonesie

Présentation

Véhiculant tous les fantasmes, odieuse et merveilleuse à la fois, Jakarta est une ville qui ne laisse pas indifférent. Capitale de l’Indonésie, elle est le cœur économique, culturel et politique de ce pays aux mille visages et c'est la ville la plus peuplée d’Asie du sud-est. Terre de contrastes, on croise à Jakarta tout ce qui fait l’Indonésie : les cultures différentes, les religions, les langues, les célébrations, les cuisines… La ville est au croisement de plusieurs influences et a décidé de n’en choisir aucune. Elle vit selon un bouillonnement parfois à peine supportable et dégage une énergie qui fascine. Certains de ses quartiers sont franchement laids et puis soudain c’est l’histoire, l’architecture et la culture qui interpellent et qui fascinent. De surprise en surprise, à condition de ne pas se fatiguer, Jakarta livre ses secrets et ses beautés aux visiteurs qui savent la regarder avec curiosité. C'est une ville d’Asie au cœur de la modernité et de l’histoire.

La ville de Jakarta appartient à la province Jakarta.

La ville de Jakarta s'étend sur 664 km² et compte 8 860 381 habitants (recensement de 2011) pour une densité de 13 343,95 habitants par km². L'altitude maximum est de 7 m, l'altitude moyenne est de 2 508 m.
Le maire de la ville de Jakarta est actuellement Joko Widodo (Indonesian Democratic Party – Struggle).
Le nom français de la ville est Jakarta, le nom anglais de la ville est Jakarta.
Le surnom de la ville est "The Big Durian," et la devise de Jakarta est "Jaya Raya". Le point culiminant est non nommé. Le site Internet de Jakarta est http://www.jakarta.go.id

Points ou centres d'intérêts

L’ambiance folle de Jakarta

Jakarta est la capitale d’un pays qui bouge. Cela se ressent immédiatement quand on pénètre dans la ville. Le visiteur pourra donc s’enivrer des mille et un parfums des différents quartiers, chamarrés aux couleurs des populations immigrées venus de tout le pays et des pays limitrophes. En partant dans les rues de Chinatown par exemple, on trouve la vie nocturne la plus animée. Plus loin, sortis de nulle part, des hommes d’affaires pressés, des familles pauvres dans des quartiers malfamés, des gratte-ciels dans le centre… Jakarta réunit en un lieu unique toutes les facettes d’un pays qui est l’image même de la diversité. C’est en cela que la visite de cette ville est étourdissante. Certains marchands d’épices semblent être figés dans les siècles précédents, quand le centre business de la ville se développe à quelques encablures. La ville tentaculaire s’étend sur plus de 660 kilomètres carrés et compte 10 millions d’habitants. Aux yeux du visiteur, l’atmosphère qui s’en dégage est donc celle d’une cité où l’on ne voit jamais la même chose et où chaque seconde révèle une nouvelle surprise. Cet étonnant manque de conformité et d’uniformité fait de cette destination un lieu particulièrement attrayant pour les voyageurs qui parcourent l’Asie.

Le climat équatorial de la ville

La ville est soumise à un climat équatorial qui lui confère une chaleur humide permanente tout au long de l’année, mais encore renforcée de novembre à mai. C’est d’ailleurs sa spécificité, elle vit une période sèche et une saison des pluies. La saison des pluies est la plus longue et s’étend de novembre à juin. Les quatre mois restants correspondent à la période sèche. Durant la saison des pluies la ville, située à l’ouest de l’île de Java, enregistre une moyenne de précipitations avoisinant les 389 millimètres par mois en janvier contre 30 durant la saison sèche en septembre. Il est donc recommandé aux visiteurs de se rendre dans la ville de préférence durant cette dernière période.

La cuisine indonésienne…

Tout comme le reste de la culture locale, la cuisine de Jakarta est le fruit du mélange de toutes les populations qui vivent ensemble dans la ville. On peut y manger partout et à toute heure, dans la rue ou dans des restaurants du plus simple au plus chic. On trouve absolument partout des restaurants traditionnels, padang, et des petites échoppes javanaises, warteg. On peut ainsi apprécier la grande richesse de la cuisine indonésienne mais aussi les cuisines du reste de l’Asie comme les cuisines chinoise, japonaise, coréenne, thaï, indienne et même américaine, européenne ou du moyen orient ! Pour savourer une spécialité locale, il faut opter pour un Soto Betawi, à base de lait de coco et d’abats de bœuf.

La vie culturelle à Jakarta

La richesse culturelle à Jakarta est représentée par un vaste ensemble de choses à voir, à faire, à découvrir. Ici peut-être plus qu’ailleurs le simple fait de se promener dans les rues de la capitale indonésienne nous offre une exposition permanente de la vie de tous les jours. Le visiteur qui arrive à Jakarta est surpris par l’activité bouillonnante qui y règne. Mais derrière ces rues pleines de vie se cachent de nombreuses adresses très intéressantes pour les férus d’art, de spectacles et d’architecture. Il faut cheminer au gré des rues pour tomber sur quelques perles. On peut notamment apprécier les lignes du Gedung Kesenian qui se trouve être le plus vieux théâtre de la ville, ou encore le Monas qui est un monument national situé sur la place Merdeka et qui peut se targuer d’être la plus grande place du monde avec sa surface de 1 km2. Du côté des musées, il faut voir le musée national d’Indonésie ou le musée Wayang. Pour les spectacles et événements culturels, il faut se rendre au centre culturel Taman Ismail Marzuki ou se renseigner sur la programmation de la salle de concert de 1200 places située dans le quartier de Kemayoran, l’Aula Simfonia Jakarta.

Une culture populaire

Globalement, la ville regorge de spectacles et autres manifestations culturelles plus ou moins spontanées. Il convient de se renseigner dès son arrivée auprès des hôtels et des nombreuses agences de tourisme pour connaître la programmation des salles les plus importantes. Pour les autres, le bouche à oreille est efficace mais nécessite hélas d’avoir un réseau local. La culture indonésienne est festive et ses habitants ne manquent pas une occasion de célébrer des événements qui s’échelonnent sur toute l’année. Il y a fort à parier que lors d’un séjour de nombreux événements culturels ont lieu un peu partout. Il faut donc garder l’esprit ouvert et ne pas hésiter à solliciter les locaux pour plus d’informations.

Une ville multiculturelle

Un autre aspect de la culture de Jakarta est sa richesse multiculturelle, résultat d’une tradition d’immigration de populations issues de toute l’Indonésie et des pays voisins. Les immigrants sont attirés par la vitalité économique de la capitale et font vivre leurs traditions dans la ville ce qui donne naissance à un melting pot tout à fait captivant. On trouve ainsi un mélange de langues, de gastronomies et de coutumes qui nous surprend à chaque coin de rue. Il faut se rendre dans certains quartiers pour observer les habitants qui font vivre la culture betawi, celle de Jakarta, avec force. C’est le cas par exemple à Setu Babakan où les résidents ont reçu une aide publique pour rénover leurs maisons typiques ou les décorer selon les traditions locales. Parmi les traits caractéristiques de l’architecture de Jakarta il y a souvent des sculptures sur le toit ou une véranda sur le devant des maisons. En y passant durant le weekend on a des chances d’assister à certaines fêtes traditionnelles. A Tugu, au nord de Jakarta, on trouve une ancienne communauté d’esclaves originaires de Malacca. A Kampung Batik, village très récent, il est possible de côtoyer des artisans de batik. Le visiteur pourra se balader entre les différents ateliers de ce quartier atypique.

Excursions à proximité de Jakarta, les villages

Pour ceux qui désirent s’extirper de la trépidante Jakarta le temps d’une excursion, plusieurs options sont envisageables. La plus typique est d’aller visiter les villages traditionnels que l’on trouve à proximité. Cela représente une belle immersion culturelle dans la vie indonésienne. Ainsi, Cina benteng est une communauté d’origine chinoise qui vit dans une ancienne ville bâtie par les colons hollandais. Pasir Eurih quant à elle est célèbre car on y trouve des maisons typiques du style traditionnel sundanais. Les amateurs pourront venir ici apprécier un spectacle de pencak-silat, art martial indonésien traditionnel d’origine malaisésienne et dans lequel les enchaînements ou « drills » sont très influencés par les comportements animaux.

Les parcs de la ville

La ville de Jakarta semble gigantesque et parfois étouffante. Pourtant, il est possible d’y trouver des parcs pour s’aérer un peu et profiter de quelques instants de tranquillité. Le Taman Lapengan banteng, par exemple, est situé en plein cœur de la ville près du bureau de poste central et de la cathédrale. Il s’étend sur plus de 4 hectares et regorge de monuments de l’époque coloniale même si la plupart ont été détruits. Le parc a eu différents usages, du terminal de bus à une aire de jeu. Définitivement transformé en jardin public dans les années 90, il accueille même désormais certaines expositions et événements culturels. Dans le quartier de Taman Mini Indonesia, à l’est de Jakarta, on peut se promener au milieu de 10 parcs dont le plus célèbre est le parc des oiseaux. Pour observer des bâtiments de l’époque coloniale, il faut se diriger vers le centre, dans le parc Taman Suropati, au cœur du quartier de Menteng. Le parc est circulaire et a la particularité d’accueillir plusieurs statues faites par des artistes des pays asiatiques voisins. Un autre parc très fréquenté à Jakarta : le Taman Monas est immense parc qui abrite le symbole de la ville, le monument national Monas. On y compte 33 arbres pour chacune des 33 provinces du pays. La ville manque malgré tout de verdure et la municipalité s’est donnée comme objectif d’atteindre un meilleur ratio d’espaces verts par rapport à l’espace urbain.

Les nuits aussi bouillonnantes que les jours

En voyant l’activité intense qui règne en ville pendant la journée, on se demande comment les habitants de Jakarta gardent encore de l’énergie pour le soir. Et pourtant, on se doute que cette ville ne s’endort pas aussi facilement. L’intuition est bonne. Pour sortir et prendre un verre, plusieurs options sont possibles et toutes emmènent le visiteur dans des quartiers différents à la rencontre d’une ambiance spécifique. Pour les touristes, le quartier des sorties est classiquement Bintang. On y trouve des prix bas, de la bière délicieuse et une atmosphère plutôt détendue. A Kenanag on change d’ambiance. C’est ici que viennent les jeunes cadres dynamiques après leur journée de travail pour se détendre et prendre un verre. C’est le quartier branché. Les prix y sont plus élevés et le style un peu plus chic. Pour sortir tout en échappant au tumulte de la ville, on peut s’accorder une vraie parenthèse en buvant un verre dans l’un des bars qui longent les plages du côté d’Ancol. Ici on pourra s’attabler tranquillement dans une ambiance plus relax, en percevant au loin les bruits de la vie nocturne survoltée de la ville. Tous les choix sont donc offerts selon les goûts et les envies du moment.

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Latitude :
-6.210186
Longitude :
106.846161

Villes voisines

  • Manggarai ~0 km
  • Menteng Atas ~1 km
  • Manggarai Selatan ~1 km
  • Tebet ~1 km
  • Guntur ~1 km
  • Pasar Manggis ~1 km
  • Karet ~2 km
  • Bukit Duri ~2 km
  • Kayu Manis ~2 km
Booking.com

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

La question reste donc de pouvoir rejoindre cette ville bouillonnante. Il est possible d’arriver à Jakarta par un vol international ou depuis une correspondance ou une autre ville d’Indonésie. L’aéroport Soekarno-Hatta est à 20 kilomètres de la ville. Il est le neuvième aéroport mondial en termes de passagers, ce qui donne une indication quant à la fréquentation qu’il enregistre. Il est recommandé de prendre un taxi à l’arrivée, les taxis étant très courants à Jakarta. La ville connaît un véritable problème de circulation. Le trafic y est dense et complètement anarchique, probablement le plus mauvais de toute l’Asie du sud-est. Le gouvernement de la ville essaie de mener des travaux pour l’améliorer mais pour l’instant seule l’introduction du transjakarta busway, un nouveau réseau de bus, a produit une légère amélioration. Les bus restent peu fiables et le réseau de train est encore pire. On voit souvent des gens agrippés aux bus qui ont plusieurs décennies de service derrière eux. Au-delà de ce spectacle pittoresque se déplacer en bus de ville dans Jakarta est donc assez téméraire. Il est recommandé de préférer les taxis locaux que l’on trouve à chaque coin de rue, qui sont relativement modernes et dont les prix sont plutôt bas.

Les transports de Jakarta

Aéroports internationaux
Halim Perdanakusuma International Airport ~8 km
Soekarno Hatta Intl ~23 km
Autres transports
Pondok Cabe ~17 km
Budiarto ~32 km