Ville de Gunungketur (Yogyakarta)

indonesie

Présentation

Yogyakarta, communément appelée Jogja, est la capitale de la région du même nom, au centre de l’île indonésienne de Java, non loin du volcan Merapi, au milieu des rizières et des montagnes. Yogja a le statut rare et privilégié de région autonome et a été créée au milieu du XVIIIème siècle, bien qu'on y trouve des temples bouddhistes remontant au VIIIème siècle. Joyau culturel pour la culture et la création javanaises, elle est un ancien grand empire indonésien et elle attire tout au long de l’année un grand nombre de touristes venus apprécier le folklore de Java, son architecture et ses temples, et passer du bon temps sur les plages paradisiaques de l’île. Yogyakarta est un centre artistique, universitaire, historique et économique pour l’île et vous y passerez des vacances passionnantes, entre tradition et modernité. La ville regorge de musées, temples, scènes de spectacles comme le ballet Ramayana et le théâtre de marionnettes et ses rues dynamiques invitent à la découverte.

La ville de Gunungketur appartient à la province Yogyakarta et à la régence Yogyakarta.

Points ou centres d'intérêts

Kraton : le palais du sultan

Le Kraton est le nom donné au palais du sultan. En plus du palais lui-même, le Kraton est une sorte de ville fortifiée à l’intérieur de la ville contenant les jardins et les lieux d'habitation et de loisir de la famille royale et de ses serviteurs. Le Kraton de Yogyakarta a été construit en 1756 pour le sultan de l'époque Hamengku Buwono I. Il est très bien conservé et a su résister aux attaques néerlandaises du milieu du XXème siècle. Pour accéder au Kraton, il y a 2 entrées, l'une au bout de la rue Malioboro et l'autre une centaone de mètres plus loin, celle-ci est plus chère mais elle donne accès à plus d'endroits du Kraton que la précédente. Le Kraton de Yogja est considéré comme l'un des plus beaux palais d’Indonésie, et ses ornements et décorations témoignent de la richesse et de la puissance de la région. En vous promenant entre intérieur et extérieur, vous pourrez admirer le mobilier en marbre, les vitraux du Bangsal Kencana et la splendide pièce centrale du pavillon doré, où sont exposés les instruments de musique du royaume. Sont exposes dans le palais de nombreux documents, photographies et objets témoignant de la vie quotidienne des sultans, et notamment les rocambolesques arbres généalogiques de la royauté.
Horaires : tous les jours 8h30-14h
Tarif : 12500 RP

Le musée Sonoduboyo

Le musée Sonoduboyo est un trésor pour comprendre la culture des origines de Java. Il regorge de pièces d’orfèvrerie, d'art, de poteries, d'objets d'ornements et d'objets du quotidien ayant traversé les siècles et ayant appartenu aux différents peuples de la région. Le bâtiment lui-même est une merveille architecture javanaise. Le pavillon d’entrée abrite 2 gamelan, les instruments folkloriques de Java, ceux-ci viennent des palais Cirebon et Yogya. Divisé en 10 sections, le musée permet une immersion totale dans l'art et les coutumes de Java au fil des siècles, au travers de la géologie, de l’ethnographie, de la biologie, de l’archéologie, de l'histoire, de la numismatique et des arts visuels. Le musée expose également parmi ses trésors plus de 1200 keris (les armes blanches traditionnelles), toutes différentes les unes des autres et reflétant un véritable savoir-faire d’orfèvrerie et de coutellerie. Cependant, vous ne pourrez pas tous les voir car certains ne sont pas accessibles au public.Parmi les autres collections du musée Sonoduboyo, la galerie exposant les marionnettes est très intéressante, et permet de voir la variété des matériaux utilisés pour ces marionnettes folkloriques. Un spectacle de marionnettes en cuir est même proposé, pour admirer cet art en pleine action.
Site internet : http://www.sonobudoyo.com/en
Horaires : mardi, jeudi, samedi et dimanche 8h-15h30, vendredi 8h-14h
Tarif : 3000 RP

Le marché aux oiseaux : Pasar Nagsem

Comme dans toutes les villes et villages d'Indonésie, les marchés de Yogyakarta sont une invitation à la découverte pour tous les sens. Le marché aux oiseaux, ou Pasar Nagsem, est particulièrement original et fait partie du quotidien des indonésiens, qui ont pour coutume d’avoir chez eux plusieurs cages à oiseaux. En effet, la tradition est de participer à des compétitions où la taille et la beauté des oiseaux sont jugés. Au son des sifflements des différentes espèces, de toutes les tailles et de toutes les couleurs, vous voguerez dans ce marché atypique, et apprécierez ce nouvel aspect de la culture javanaise. Dans les cages en osier posées à même le sol, s'ouvre alors une promenade dans un véritable musée ornithologique, où les colibris côtoient les perroquets, les perruches les colombes, les kenari les tourterelles et où les rapaces observent d'un air distancié la ménagerie.La partie la plus éloignée du marché est consacrée aux autres animaux, à savoir les reptiles, chiens, chats écureuils, lapins. Aussi original et folklorique que ce marché puisse être, il est cependant difficile à visiter de par la condition faite aux animaux, qui n'y sont alors rien de plus qu'un étal de marché. Aussi, le port de masque est conseillé pour commencer la visite, en prévention de maladies comme la grippe aviaire notamment.

Le temple Prambanan

L’île de Java est un véritable sanctuaire à ciel ouvert, et de nombreux temples, bouddhistes et hindouistes notamment, sont présents sur toute l’île.Aux alentours de Yogyakarta, le temple de Prambana est sans conteste l'un des plus remarquables, et celui à visiter si vous ne devez en visiter qu'un. Situé dans un écrin de verdure, loin de l'agitation du centre ville, Prambana est en réalité un ensemble comprenant pas moins de 240 temples hindouistes, tous construits au IXème siècle durant la dynastie Sailendra, ce qui en fait le plus grand sanctuaire consacré à Shiva. . Classe au patrimoine mondial de l'UNESCO, Prambanan invite à un voyage spirituel dans l'espace et dans le temps, à la recherche de la quiétude, de la méditation et à la découverte des icônes et des cultes hindouistes, avec notamment des représentations des dieux Vishnu, Ganesh, Brahma et bien sur Shiva.. Le temple principal, situé au centre du domaine, a été construit en l'honneur de la divinité Mahishasura, épouse de Shiva. Une visite guidée vous permettra d’apprécier d'autant plus les trésors de Prambanan et de comprendre les méandres des religions indonésiennes.
Horaires : tous les jours 6h-18h
Tarif : 162000 RP, 75 000 RP en plus pour la visite guidée

Le ballet Ramayana

Yogyakarta est une ville dont l'effervescence artistique, tant traditionnelle que moderniste n'est plus à prouver et le ballet Ramayana, joué dans le sanctuaire Prambana, en est l'un des nombreux exemples. C'est l'un des plus beaux ballets d’Indonésie ; il retrace l'histoire du roi Rama, dont la princesse s'est fait enlever par le royaume adverse, et sa quête pour la reconquérir. A travers la danse, la musique et le chant, à mi-chemin entre ballet et comédie musicale, ce spectacle indonésien retrace avec les arts plusieurs d'histoire de l’épopée légendaire hindoue de Ramayana, écrite par Walmiki en sanskrit. 4 actes composent le spectacle : l’enlèvement de Shinta, la mission de Anoman, la mort de Rahwana et la rencontre de Rama-Shinta. Entre chants des cantatrices javanaises et mélodies de gamelan, vous vous laisserez emporter par l'univers de Ramayana. Les décors et les costumes sont sublimes, les chansons et les musiques parviennent à créer une atmosphère typique et à totalement vous entraîner dans le monde des légendes indonésiennes, avec comme décor de fond le superbe domaine de Prambanan. Les créatures merveilleuses et les divinités donnent à ce ballet toute son originalité et son caractère unique.Site internet : http://www.amazingramayanaballet.com/
Horaires : tous les soirs 20h
Tarif : à partir de 100 000 RP

Le château d'eau Taman Sari

Le château d'eau Taman Sari , qui signifie « jardin des fleurs » se situe à l'ouest du Kraton. Il a été construit durant la seconde moitié du XVIIIème siecle pour que la famille royale puisse venir s'y reposer, s'y ressourcer et s'y divertir. Le calme et la sérénité y sont privilégiés, avec de nombreux bains et une végétation luxuriante et odorante. Un bassin était a l’époque destiné au sultan, un aux femmes du Sultan et un destiné aux autres femmes et aux enfants. Le sultan choisissait alors l’élue de la journée et l'emmenait dans une pièce privée où les musiciens de cour jouaient du gamelan. Aujourd'hui, vous pouvez visiter le complexe, ses galeries, ses jardins et sa mosquée souterraine et imaginer ce lieu de retraite à la grande époque.Horaires : tous les jours 9h-15h30
Tarif : 7000 RP

Le temple Borodubur

A une quarantaine de kilomètres de Yogyakarta, vous pourrez visiter le site archéologique de Borodubur, qui héberge le plus grand temple bouddhiste au monde, construit au VIIIème siècle. L'ensemble Borodubur es classé au patrimoine mondial de l'UNESCO et est le lieu le plus visité d’Indonésie, tant par les indonésiens que par les touristes étrangers ou les pèlerins bouddhistes. La splendeur du site n'est pas à démontrer, le monument se compose de 9 couches de roche volcanique superposées sur un carré de plus de 100 mètres. Les sculptures dans la roche sont pleine de détails représentant la vie de Bouddha. Il est de rigueur de se couvrir d'un sarong pour y entrer.Site internet : http://www.borobudurpark.com/
Horaires : 162 000 roupies
Tarif : tous les jours 6h-17h

Le cimetière Imogiri

Le cimetière Imogiri (qui signifie ciel et montagne) se situe sur une colline surplombant Yogyakarta, dans le département de Bantul. Il abrite les tombeaux des personnages de la famille royale depuis plusieurs siècles. Le sultan a son tombeau à lui seul, orné de bougies, d'encens et de pétales de fleurs.Pour accéder au cimetière, il vous faudra franchir 345 marches et revêtir une tenue javanaise traditionnelle, que vous pourrez louer à l'entrée. A noter, les photos sont interdites, car avant tout le cimetière Imogiri est un lieu de culte et de pèlerinage et le respect des défunts y est de rigueur.

Les plages de Yogyakarta

Yogyakarta et ses alentours sont tellement riches en histoire et en culture que l'on oublierait presque de profiter de la chaleur et des belles plages de la région. La plage la plus connue et la plus fréquentée est celle de Parangditris, située à une trentaine de kilomètres de la ville. Particulière en raison de son sable volcanique, la plage de Parangditris est sacrée et on lui attribue de nombreux bienfaits et pouvoirs.Très originale, la plage de Betok, à Bantul, est une plage « gastronomique », bordée de marchés et de stands de nourriture où les spécialités sont cuites à la demande.

Rédacteur :

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
ID
Code postal :
55111
Latitude :
-7.80000
Longitude :
110.37000
Zone horaire :
Asia/Jakarta
Fuseau horaire :
UTC+7
Heure d'été :
N

Villes voisines

  • Pakualaman ~0 km
  • Wirogunan ~0 km
  • Tahunan ~1 km
  • Bausasran ~1 km
  • Danurejan ~1 km
  • Keparakan ~1 km
  • Mergangsan ~1 km
  • Purwokinanti ~1 km
  • Tegal Panggung ~1 km
Booking.com

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

Aéroport : l’aéroport de Yogyakarta se situe à quelques kilomètres à l'est de la ville, cependant les vols y sont essentiellement nationaux, ce qui signifie qu'il faudra faire escale à Jakarta, Denpasar, ou encore Sumatra. Depuis Paris, il faut compter entre 20 et 25 heures de voyage et au moins 2 escales. Hors vacances scolaires, il est possible de trouver des vols à des tarifs très avantageux, descendant jusqu'à 700 euros aller-retour.Site internet : http://adisutjipto-airport.co.id/?lang=en
De l’aéroport à Yogyakarta : la solution la plus simple est de prendre un taxi au sortir du terminal. Les prix jusqu'à Yogyakarta sont fixes (20 000 RP). Se déplacer sur place : les bus locaux, taxis, begak (taxi vélo) et 2 roues vous permettront de vous déplacer dans Yogyakarta et dans les temples et plages alentours. De nombreuses agences de tourisme proposent également des excursions dans des sites d’intérêt peu accessibles en transport en commun.Depuis la gare ferroviaire, vous aurez accès aux autres grandes villes de l’île, toutefois les trains sont peu nombreux et il est nécessaire de bien planifier les excursions en tenant compte des horaires. Les bus sont beaucoup plus nombreux et variés, vous aurez toutes les informations à la gare routière Giwagan, située en périphérie de la ville.