Ville de Talanga (Francisco Morazán)

honduras

Présentation

La ville de Talanga se trouve au Honduras, dans le département de Francisco Morazan. La population de la ville en tant que telle est d'environ 15 000 habitants, mais l'ensemble de la municipalité représente plutôt 60 000 personnes. Effectivement, en comptant Talanga, ce sont au total vingt localités qui composent l'agglomération de Talanga. La langue couramment parlée ici est l'espagnol. Il arrive aussi que l'on entende divers dialectes locaux. La monnaie qu'il faut posséder afin de payer ses achats est le lempira. Il est bon de savoir qu'un euro est environ équivalent à vingt lempiras. Ceci étant dit, cela n'est qu'une indication, car sur place, les euros ne sont d'aucune utilité puisque les banques ne les échangent pas. Seuls les dollars américains peuvent ici être convertis en lempiras. Les cartes de crédit sont également une option intéressante pour payer dans les hôtels et les restaurants.

La ville de Talanga appartient au département Francisco Morazán et à la municipalité Talanga.

La ville de Talanga compte 38 000 habitants (recensement de 2001). L'altitude moyenne est de 837 m.
De la ville de Talanga est Talanga.
Le nom espagnol est Talanga.

Points ou centres d'intérêts

La place de la religion à Talanga

Au Honduras, 90% de la population est catholique, 8% protestante et 2% de la population se réclament d'une autre religion. L'on retrouve à peu près ce même rapport à Talanga qui compte 80% de catholiques. Afin de pratiquer leur religion, les habitants de Talanga possèdent plusieurs lieux de culte. Il y a tout d'abord l'église San Diego, le saint patron de la ville honoré chaque année le 12 novembre par des festivités durant plus d'un mois. Et puis, il y a l'église du Divin Enfant qui e trouve elle aussi dans Talanga. Les 19 autres édifices religieux se trouvent chacun dans l'un des villages de la municipalité de Talanga. Aussi petit soit le village, il possède toujours sa propre église. Ceci étant dit, seulement 20% des églises de Talanga professent la religion évangélique. Les autres relèvent de divers ministères parmi lesquels l'église adventiste, les témoins de Jéhovah ou encore l'église de Dieu de la prophétie. Les voyageurs qui ont la possibilité de se trouver à Talanga au moment des fêtes de Noël auront le privilège de participer à des festivités démontrant la grande ferveur religieuse de la population locale.

La gastronomie locale

La place de la religion étant prépondérante dans la vie des gens de Talanga, il est tout naturel que ce soit pour les fêtes que l'on confectionne ici des plats spécifiques et absolument délicieux. Prenons l'exemple de la fête de Noël. Chaque maison de Talanga prépare à cette occasion des « nacatamales ». Il s'agit d'un plat réalisé à base de masa (pâte de maïs), de saindoux, de rocou et de sel. L'on cuit le tout au feu de bois et l'on a alors la base du nacatamal. Puis, cette pâte est placée dans des feuilles de bananiers qui vont servir d'enveloppe. Avant de fermer le nacatamal, il faut le farcir. C'est là  que chacun rivalise d'audace. L'on peut déposer dans le nacatamal de la viande de porc, du riz, des pommes de terre, du poivron, des tomates, des oignons, des olives, de la coriandre et tant d'autres choses encore. Une fois cette opération terminée, le nacatamal est fermé et l'on termine le processus de cuisson à la vapeur. Cela peut prendre plusieurs heures. La préparation des nacatamales est un rituel auquel participent tous les membres de la famille.

Les festivités

Les gens de Talanga aiment s'amuser et faire la fête. Plusieurs fois par année, toute la population participe donc à divers événements festifs. Nous avons évoqué précédemment le 12 novembre, journée dédiée à San Diego. Les activités entourant cette date durent pendant plus d'un mois et comprennent une vaste expovente de mets venant de toutes les régions du pays ainsi que l'élection de la reine de la foire dont la beauté doit refléter celle de la ville. Plus tard, c'est à Noël que les habitants de Talanga se retrouvent pour festoyer et dire adieu à l'année qui s'achève. Chaque maison est décorée d'un arbre de noël, les enfants jouent avec des pétards et l'on fait brûler des poupées de chiffon qui symbolisent l'année qui vient de s'écouler. Plus tard dans l'année, lors du premier lundi juste après la semaine sainte, a lieu  « El Dia de las Damas ». Durant cette fête, toutes et tous dansent au rythme de la marimba qui est un instrument de percussion qui rappelle le balafon africain. À leur passage, les « Damas » invitent les gens à entrer dans la danse !

La grotte du diable

La grotte du diable est un lieu incontournable de Talanga autour duquel de nombreuses légendes ont pris forme au fil du temps et continuent de se transmettre de génération en génération. Chacun raconte de nouveau la légende en y ajoutant ses propres précisions et parfois même de nouvelles péripéties. Ladite grotte se trouve sur une colline située derrière la crête de la montagne voisine de la ville. La première épreuve est de trouver son entrée car celle-ci est cachée par la végétation. Les enfants du village sont de très bons guides pour retrouver l'entrée de la grotte. Il est nécessaire de se munir de lampes car la grotte est plongée dans une totale obscurité. Tout au fond de la grotte, il y a une avancée un peu plus étroite où l'on peut voir des sièges en pierre qui auraient été réalisés par des Indiens qui vivaient jadis dans la grotte. La colline elle-même fait l'objet d'une légende et l'on dit que sa « croissance » aurait été interrompue par l'érection d'une croix en son sommet.

Les réserves biologiques et les parcs nationaux des environs

Talanga est un paradis pour les amoureux de la Nature sauvage et des escapades en plein-air. Plusieurs réserves et parcs se trouvent à proximité de la ville qui constitue un point d'ancrage parfait pour profiter desdits espaces. Au nord-est de Talanga, après avoir parcouru environ 75 kilomètres, se trouve la Réserve Biologique Misoco bien connue des ornithologues. Au nord-ouest cette fois-ci de Talanga et à environ 130 kilomètres, l'on trouve le parc national Comayagua qui couvre une superficie d'environ 185 kilomètres carrés. Les cascades y sont très nombreuses et la plus fameuse est assurément celle que l'on appelle La Cascada De Los Ensuenos qui présente une chute d'eau de 50 mètres. Le début du sentier permettant de se rendre jusqu'à ladite cascade se trouve sur la route menant à Rio Negro. Et ce n'est pas tout ! Trois autres parcs et réserves sont encore prêts à accueillir les voyageurs séjournant à Talanga. Il y a la Reserva de Vida Silvestre Corralitos (85 kilomètres de route vers le sud-ouest), la réserve biologique El Chile à l'est de la ville et, pour terminer, le parc national La Tigra tout à fait au sud à environ une quarantaine de kilomètres de Talanga.

Escapade à Tegucigalpa

En plus de ses nombreux autres avantages cités précédemment, Talanga possède aussi l'atout de se trouver à moins d'une heure de route de la capitale du pays : Tegucigalpa. Des escapades peuvent donc être planifiées à plusieurs reprises durant le séjour. Tegucigalpa réjouira tout autant les amateurs de shopping que ceux qui souhaitent visiter quelques musées ou découvrir les monuments de la ville. Pour le shopping, les voyageurs doivent se rendre sur le Boulevard Jean-Paul II au sein de l'immense centre commercial nommé Multiplaza. Ils y trouveront assurément ce qu'ils cherchent ! Il y a absolument de tout !

Le Villiger Talanga

Si le nom de Talanga vous dit quelque chose avant même d'y avoir séjourné, c'est très certainement en raison des fameux Villiger Talanga. Ces cigares sont effectivement très réputés et sont fabriqués à partir du tabac cultivé ici à Talanga dans ce que l'on appelle le Far West du Honduras. Il s'agit de cigares moyennement forts avec un goût un peu sucré et de petites notes épicées ainsi que quelques soupçons de bois et de café. Prolongez le plaisir de votre séjour à Talanga en vous procurant à votre retour des Villiger Talanga.

La résidence présidentielle en miniature

Nul ne se souvient exactement ni quand ni pourquoi elle a été réalisée, mais toutes et tous à Talanga se souviennent de l'émerveillement qu'elle leur a procuré lorsqu'ils l'ont vu pour la première fois : la miniature de la résidence présidentielle. L'artiste à l'origine de cette petite merveille serait un certain José de Jesus Almendares, mais l'information n'est pas confirmée. Cette miniature est un symbole et une grande fierté pour tous les gens de Talanga. N'hésitez pas à demander à quiconque où elle se trouve et vous aurez alors assurément un guide pour vous y accompagner.

Juticalpa et Clementina Suarez

Juticalpa est une ville d'environ 130 00 habitants qui se trouve à une heure et trente minutes à l'est de Talanga. C'est ici qu'est née en 1902 la célèbre poétesse Clementina Suarez. Elle était surnommée la « Mujer Nueva » en raison de la vie de bohême qu'elle menait, de ses amitiés avec des hommes et de ses tenues vestimentaires jugées très « osées » à l'époque. Ses poèmes peuvent constituer une agréable lecture de voyage. L'un d'entre eux débute par ces vers : « Sans domicile fixe/ Je vais/ Je viens/ Et puis je pense/...

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
HN
Latitude :
14.43086
Longitude :
-87.11783
Zone horaire :
America/Tegucigalpa
Fuseau horaire :
UTC-6
Heure d'été :
N

Villes voisines

  • Agua Blanca ~4 km
  • Río Dulce ~6 km
  • Las Quebradas ~6 km
  • Los Naranjos o Murranga ~7 km
  • Nuevo Paraíso ~7 km
  • La Ermita ~7 km
  • El Ocotal ~8 km
  • Jalaca ~8 km
  • Palmira ~8 km

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

Comment se rendre à Talanga ?

En avion
L'aéroport le plus proche de Talanga est celui de Tegucigalpa.

Site internet de l'aéroport de Tegucigalpa : http://www.interairports.hn/en/

Par la route
La distance qui sépare Tegucigalpa de Talanga est d'environ 80 kilomètres. En sortant de l'aéroport, il faut suivre la route CA-5, puis le Boulevard Comunidad Economica Europea avant de s'engager dans Carretera a Olanho durant une soixantaine de kilomètres.
Il est vivement recommandé de posséder un permis international afin de louer une voiture et de circuler au Honduras.

En train
Il n'existe au Honduras que trois lignes de chemin de fer qui se trouvent dans le nord du pays et ne peuvent donc être d'aucune utilité pour se rendre à Talanga.

En autobus ou en auto-stop
Le service d'autobus vers Talanga ne répond pas à un horaire précis. Aussi, il est très fréquent de voyager en auto-stop dans la région. Cela est tout à fait envisageable, même pour une femme seule. Le mieux est de demander aux habitants à quel endroit se placer pour être pris en auto-stop. Généralement, le prix demandé est plus ou moins celui d'un billet d'autobus. Informez-vous au préalable du montant en question pour payer le juste prix.

Les transports de Talanga

Aéroport international
Toncontin Intl ~43 km