Ville de San Lorenzo (Valle)

honduras

Présentation

La ville de San Lorenzo se trouve au Honduras dans le département de Valle. Son port est le plus important de la côte Pacifique du pays. Un peu moins de trente mille personnes peuplent cette ville et profitent de son climat tropical qui assure de la chaleur tout au long de l'année. Les voyageurs européens qui optent pour un séjour à San Lorenzo seront un peu surpris car les saisons sont ici bien différentes de celles qu'ils connaissant dans leurs pays d'origine. Ici, l'été a lieu de novembre à avril et l'hiver se déroule de mai à octobre. Cette dernière saison connaissant de très abondantes précipitations reçoit l'appellation de « saison des pluies ». Avec quelques mots d'espagnol et une montre ajustée à GMT - 6, les visiteurs sont prêts pour découvrir les multiples attraits de San Lorenzo. Bon séjour à toutes et à tous !

La ville de San Lorenzo appartient au département Valle et à la municipalité San Lorenzo.

Points ou centres d'intérêts

Le port et la mer

Le port et la mer sont au coeur de la vie de San Lorenzo et de ses habitants. Ce lien fort est représenté sous diverses formes partout dans la ville et en particulier via de multiples sculptures parmi lesquelles « El Tiburón » (le requin), « El Camarón » (la crevette) et « El Pelícano » (le pélican bien sûr). Les amateurs de sports aquatiques et de nautisme pourront également ici profiter des eaux de la Baie de San Lorenzo qui s'ouvre sur le vaste et merveilleux Océan du Pacifique Sud. Celles et ceux qui préfèrent rester à terre auront tout le loisir d'admirer le paysage grandiose et, à la fin de la journée, des couchers de soleil à couper le souffle. La cuisine locale profite bien sûr de l'abondance de poissons et de fruits de mer rapportés chaque jour au port de San Lorenzo. À ce chapitre, les « curiles » doivent absolument faire l'objet d'une dégustation. Essayez d'assister à leur préparation pour voir avec quelle dextérité les cuisinières ouvrent ces coquillages à l'aide d'un petit outil ressemblant à un hachoir. C'est absolument hallucinant à voir... et délicieux à manger par la suite ! Mais la mer réserve encore d'autres surprises aux visiteurs de San Lorenzo parmi lesquelles les mangroves dont nous allons parler plus en détails ci-après.

Les mangroves

Les mangroves sont souvent la raison pour laquelle les amateurs d'ornithologie décident d'ajouter San Lorenzo à leur itinéraire. Ce que l'on peut voir ici est effectivement grandiose à ce titre, mais aussi pour de multiples autres raisons. Mais redonnons avant d'aller plus loin une brève description desdites mangroves. Il s'agit de forêts qu'on trouve le long de certaines côtes dans les régions tropicales. Ces écosystèmes très spécifiques se développent dans une zone appelée « estran» qui est l'endroit où ont lieu les marées. On comprend dès lors que la faune et la flore qui se trouvent dans un tel lieu soient si particulières. Elles constituent une grande richesse naturelle à préserver absolument. Il faut donc s'assurer de visiter les mangroves de manière responsable en étant accompagnés de guides afin de ne pas endommager les beautés de l'endroit. Autre témoignage superbe du caractère unique des mangroves de la baie de San Lorenzo, l'île « de los Pájaros » qui se trouve à trente minutes de la ville de San Lorenzo et qui héberge des milliers d'oiseaux. C'est impressionnant. Le mieux est de passer à proximité en bateau.

La gastronomie locale

Plusieurs délices attendent les gourmands et les gourmets lors de leur séjour à San Lorenzo. Avant même d'avoir commencé à cuisiner, l'abondance de fruits tropicaux est un pur délice. Bananes, ananas, mangues et papayes font ici partie du menu quotidien. On aurait tort de s'en priver ! Le repas en lui-même est très souvent constitué de nacatamales qui sont la version locale des tamales que l'on trouve dans d'autres pays d'Amérique Latine. La viande (porc ou poulet), les légumes et la pâte de maïs sont cuits tous ensemble à l'étouffée dans une feuille de bananier. Ce plat, en plus d'être savoureux, est présenté de manière très esthétique. En effet, les nacatamales ressemblent à de petits paquets cadeaux verts (couleur de la feuille de bananier) maintenus par un lien souvent de couleur jaune. C'est à croquer !
Autre spécialité à laquelle il faut absolument goûter : la Sopa Maravilla. Cette soupe en tant que telle est très simple à réaliser et ce sont surtout les pâtes Maravilla que l'on y ajoute qui font toute la différence. Ces petites pâtes sont comme de minuscules billes. Les enfants en raffolent.

Parque Central

Le parc central a toujours occupé une place importante dans la ville de San Lorenzo, aussi bien pour les habitants que pour les visiteurs. Mais, depuis sa totale rénovation, cela est encore plus vrai et ce lieu est devenu un incontournable de tout séjour à San Lorenzo. On y vient pour se rencontrer, se délasser, discuter des dernières nouvelles ou planifier une excursion en demandant conseils et indications aux gens d'ici. Les amoureux s'y retrouvent également souvent au crépuscule. Tout ceci se passe sous le regard bienveillant de la tortue géante, sculpture monumentale qui ravit tous les enfants et semblent dire aux adultes « Faites comme moi, ralentissez ! ». C'est véritablement à ce ralentissement, à cette douceur de vivre, qu'invite le Parque Central et ses « habitués ». Ces derniers sont, comme aiment à le dire beaucoup de gens ici, la véritable « âme » de la ville. Par ailleurs, les bassins et la verdure généreuse de l'endroit sont synonymes d'une fraîcheur souvent bienvenue. Tout ceci nous oblige à mettre ici en garde, de manière très amicale, tous les voyageurs : nous déclinons toute responsabilité si, agréablement installé(e) au Parque Central, vous manquez un rendez-vous ou le départ d'un autobus. Ce parc est magnétique... on vous aura prévenu !

Escapade à Tegucigalpa

Tegucigalpa est la capitale du Honduras et ne se trouve qu'à une heure et demie de San Lorenzo. On peut donc s'y rendre à plusieurs reprises lors d'un séjour à San Lorenzo pour en découvrir les multiples attraits. Parmi ceux-ci, citons la cathédrale datant du 18ième siècle, l'ancien palais présidentiel devenu musée, la basilique de Suyapa, les nombreux parcs de la ville, ainsi que la quinzaine de musées se déployant autour de diverses thématiques. L'un d'entre eux est spécifiquement destiné aux enfants : le Chiminike. Les différentes salles permettent aux jeunes visiteurs de s'informer sur des sujet variés tels que la ville, le corps humain, l'espace, l'énergie ou encore l'environnement. Autre endroit incontournable de Tegucigalpa, le mont Picacho située au nord de la ville et depuis lequel on a une vue absolument sublime sur l'ensemble de la cité. Au sein du parc des Nations Unies qui se trouve sur le mont Picacho, on peut également visiter un zoo avant de redescendre pour poursuivre la visite.

Coordonnées du musée Chiminike de Tegucigalpa
Téléphone : (503) 2228-8484
E-mail : info@chiminike.net
Site internet : http://www.chiminike.org/ (Attention ! Site internet disponible uniquement en espagnol)

Les monuments de la ville

Qu'il est agréable et instructif de partir à la découverte d'une ville comme on participerait à une chasse aux trésors en ouvrant grands les yeux et en recherchant tous les détails et monuments qui donne à cet endroit son caractère unique. Une telle escapade à San Lorenzo permettra de découvrir, par exemple, un petit parc près de La Cabaña (tout à fait au sud de la ville) dans lequel se trouve un monument dédié à tous les navigateurs qui, un jour ou un autre, ont fait escale à San Lorenzo. Ils ont tous leur place dans le coeur des  habitants de San Lorenzo.

Visite de Choluteca

En suivant la route CA-1 vers l'Est depuis San Lorenzo, on arrive dans la charmante ville de Choluteca après un trajet de seulement trente minutes. On peut alors découvrir la superbe cathédrale de la ville qui se découpe toute blanche sur le ciel bleu. Que l'on soit ou pas de confession catholique, cet édifice impressionne tous les voyageurs sans exception qui sont de passage à Choluteca. Pour un peu de shopping ou pour se restaurer, la colorée rue Vincente Williams offre de nombreuses options. Terminons en mentionnant les très nombreux espaces verts de la ville dans lesquels il fait bon faire une pause avant de poursuivre le voyage.

Les tapis de sciure

Le Honduras est majoritairement de confession catholique. Dès lors, on comprend aisément que la Semaine Sainte soit grandement célébrée partout dans le pays. Dans certaines régions, dont celle de San Lorenzo, les diverses processions sont accompagnées de la création de gigantesques tapis de sciure sur les places publiques et dans les rues. Ces tapis confectionnés à la main par les fidèles et superbement colorés suivent le trajet effectué par Jésus-Christ au moment de sa crucifixion. L'idée derrière cette pratique est de rendre moins douloureux le chemin de croix.

Roberto Sosa

La renommée du poète hondurien Roberto Sosa a dépassé depuis longtemps les frontières de son pays pour conquérir l'Amérique Centrale au complet et même au-delà, le monde entier. Ses textes comportent une humanité telle qu'ils sont souvent lus et repris dans le cadre de diverses luttes contre l'oppression et de combats pour un monde meilleur. Citons simplement ces quelques vers qui donnent une très bonne idée du talent de ce grand homme de lettres : « J'ai décidé de construire / doucement / mortellement / Avec toutes mes chansons / Un pont sans fin à la dignité / De sorte que, / Un par un, / Les humiliés de la terre puissent passer. »

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
HN
Code postal :
5
Latitude :
13.40548
Longitude :
-87.43141
Zone horaire :
America/Tegucigalpa
Fuseau horaire :
UTC-6
Heure d'été :
N

Villes voisines

  • La Criba ~6 km
  • El Caimito ~6 km
  • El Matiaral ~6 km
  • El Comercio ~7 km
  • Las Arenas ~7 km
  • El Obraje ~8 km
  • Laure Abajo ~8 km
  • Laure Arriba ~9 km
  • San Jerónimo ~10 km

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

En avion

L'aéroport le plus proche de San Lorenzo est celui de Tegucigalpa appelé Toncontín.

Site internet de l'aéroport Toncontín de Tegucigalpa : http://www.interairports.hn/en/ (Attention ! Ce site internet regroupe tous les principaux aéroports du Honduras. Pour débuter, il est donc nécessaire de cliquer sur « Tegucigalpa » dans le menu de la page d'accueil)

En voiture
Il faut encore parcourir une centaine de kilomètres depuis Tegucigalpa pour arriver à la destination finale. La route que les automobilistes doivent emprunter pour finaliser leur voyage porte le numéro CA-5.
Il est fortement suggéré de posséder un permis international pour louer une voiture au Honduras. Les permis nationaux sont autorisés, mais cependant beaucoup moins connus des loueurs de véhicules. Les formalités sont alors beaucoup plus longues au moment de signer le contrat de location.

En train
Le train n'est pas un moyen de transport à retenir lors d'un voyage au Honduras en général et particulièrement pour se rendre à San Lorenzo. Les quelques derniers trains qui circulent encore dans le pays le font sur quelques sections spécifiques et ne peuvent constituer un moyen fiable de déplacement. La plupart tendent d'ailleurs à disparaître.

Les hôtels de San Lorenzo (Valle)

Reserver votre chambre

Hotel Manglares

Plaza Marina, La Cabaña
52102 - San Lorenzo

Prix indicatif: 51 USD - 140 USD