Ville de Cuenca (Castilla-La Mancha)

espagne

Présentation

Cuenca est une petite ville de 56703 habitants, située dans les terres intérieures espagnoles, entre Valencia et Madrid. Capitale de la province du même nom, elle se trouve dans la communauté autonome de Castille-La Manche.  

Superbe ville médiévale déclarée Patrimoine de l'Humanité par l'Unesco, Cuenca se trouve dans une région montagneuse et surplombe les gorges du fleuve Júcar et de son affluent le Huécar.  

Au XIème siècle après JC, une forteresse dénommée Conca, se trouvait à cet emplacement, construite par les Musulmans qui dépendaient de l’émirat de Valence, au temps des rois de Taifas.  

La ville fut plusieurs fois saccagée au cours des siècles et la muraille fut en partie détruite, en 1874, par les carlistes.  

Cuenca est divisée en 2 parties : la vieille ville, située sur une colline rocheuse, à une altitude de 1000 mètres, et de l’autre coté du Huecar, la nouvelle ville, à 920 mètres de hauteur.

Le climat est de type méditerranéen continental, avec des températures froides en hiver et douces en été et une importante oscillation thermique journalière pendant toute l'année.

La ville de Cuenca appartient à la communauté Castilla-La Mancha et à la province Cuenca.

La ville de Cuenca s'étend sur 911,06 km² et compte 56 703 habitants (recensement de 2011) pour une densité de 62,24 habitants par km². L'altitude moyenne est de 946 m.
Le maire de la ville de Cuenca est actuellement Juan Ávila (Parti socialiste ouvrier espagnol) pour le mandat 2011-2015.
Un habitant de la ville de Cuenca est appelé un Conquense. Le nom français de la ville est Cuenca.
Le Saint-patron de la ville de Cuenca est Saint Julien. Le site Internet de Cuenca est http://www.cuenca.es

Points ou centres d'intérêts

Les maisons suspendues, ou casas colgadas

Les maisons suspendues de Cuenca constituent l’originalité de la ville. Datant du XIVème siècle, elles étaient présentes, à l’époque, sur toute la face des gorges du Huécar. Leurs balcons de bois suspendus dans le vide surplombaient la rivière paisible en contrebas.   Aujourd’hui, il n’en reste plus que trois, restaurées dans les années 1920.
Certains éléments originaux ont été conservés dans la partie qui abrite le musée. L’intérieur possède de nombreux composants en bois. Le portail extérieur, de style Renaissance, provient d'un ancien palace de Villarejo de la Peñuela.  

D’origine gothique populaire, les casas colgadas abritent un restaurant et, depuis 1966, le musée d'art abstrait espagnol. La maison de gauche (la cuisine de l'auberge) a été nommée Maison de la Sirène.  

Ces maisons ont valu à la ville fortifiée d'être déclarée au Patrimoine de l'Humanité par l'Unesco.  

Lorsque le soleil se couche laissant place peu à peu aux lumières de la ville, il faut se rendre sur le pont San Pablo pour apprécier les meilleurs vues de ces casas colgadas.  

Casas colgadas
Calle Obispo Valero
16001  Cuenca  (Castille-La Manche)
museocuenca@expo.march.es
http://www.march.es/arte/cuenca/
Tél.:+34 969212983
Fax:+ 34 969212285  

La visite de l’extérieur ou de l’intérieur du musée d'art abstrait espagnol ou du restaurant Casas Colgadas coute 3€  (tarif réduit : 1,5€, gratuit pour les enfants).  

Horaires :
Du mardi au vendredi de 11h à 14h et de 16h à 18h
Le samedi de 11h à 14h et de 16h à 20h.
Le dimanche de 11h à 14h30.

La cathédrale Notre Dame de Grâce

La cathédrale Notre Dame de Grace, sur la Plaza Mayor, fut le premier bâtiment à être reconstruit après la conquête des Castillans sur les Maures, ainsi que la première cathédrale Gothique bâtie en Castille (avec celle d’Avila).  

La première pierre fut posée en 1182. Consacrée en 1208, la cathédrale ne fut pourtant achevée qu’en 1271, sous le règne d’Alfonse X.  

Symbole du pouvoir ecclésiastique, sa construction sur les fortifications Maures (alcazaba) correspondait au souhait des Castillans, après la reconquête, d’imposer des villes suivant un modèle royal et chrétien.  

Aux diverses styles dont fut empreinte la cathédrale durant ses années de construction et de rénovation, on peut noter des influences normandes (la femme du roi Alfonse VIII qui finança la construction de l’église, n’est autre qu’Eleanor Plantagenet d’Angleterre, fille du roi Henri II d’Angleterre), ou romanes (plan bénédictin et quatre chapelles orientées sur les bras du transept). On note aussi un style baroque plus récent qui se remarquera sur la façade, remodelée après s’être écroulée en 1902 suite à l’inondation de la tour du Girardillo. Elle possède de superbes grilles datées du XVème siècle.  

Les vitraux de la cathédrale, créés par plusieurs artistes contemporains espagnols, sont les dernières modifications apportées à cette œuvre imposante.  

Basílica de Nuestra Señora de Gracia
Plaza Mayor s/n
16001  Cuenca  (Castille-La Manche)
www.turismocuenca.com
Tél.:+34 969224626  

Le tarif général est de 2,80€  (tarif réduit : 2€ )  

Horaires :
Du 1er juillet au 30 septembre : Du lundi au vendredi de 10h à 14h et de 16h à 19h, et le dimanche de 16h à 18h30.
Du 1er octobre au 30 juin : Du lundi au dimanche de 10h30 à 13h30 et de 16h à 18h.

La tour Mangana

Située sur la place du même nom, la tour Mangana est l’un des édifices les plus emblématiques de Cuenca, un symbole historique de la ville. On ne connait pas vraiment les origines de cette tour. Elle appartiendrait aux restes de la forteresse construite par les chefs musulmans de Cuenca.  

La tour Mangana apparait sur un tableau de 1565, de l’artiste Antoon van den Wijngaerde, ce qui témoigne qu’elle était déjà construite à cette époque. Au cours des siècles, la tour a souffert plusieurs destructions et rénovations, changeant drastiquement son style.  

Au début du XIXème siècle, après avoir subi les attaques des soldats français pendant la guerre d’indépendance espagnole, elle fut gravement endommagée. Reconstruite par Fernando Alcántara dans le style Neomudejar (qui s’inspire des motifs décoratifs arabes) en 1926, c’est Victor Caballero qui lui donnera en 1968 son aspect d’aujourd’hui. La fortifiant, il lui donna ainsi un caractère militaire. Cette architecture défensive n’est absolument pas d’époque et rappelle plutôt celle du Moyen-Âge.

Une horloge se trouve sur l’un des murs. Dans les rues fortifiées de la vieille ville, ses cloches résonnent au rythme du temps qui passe.  

Plaza de Mangana s/n
16001  Cuenca  (Castille-La Manche)
www.turismocastillalamancha.com 
Tél.:+34 969232119  

Seul l’extérieur du monument peut se visiter.

Le pont San Pablo

Le pont San Pablo au dessus du fleuve Huécar, relie la ville médiévale à l’ancien monastère de San Pablo, aujourd’hui Parador national. Edifié en 1902 en fer et en bois, en suivant les tendances architectoniques de l’époque, il remplace un ancien pont de pierre, construit entre 1533 et 1589. Celui-ci finit par s’écrouler et fut finalement détruit à la fin du XIXème siècle.

Le pont San Pablo fait 100 mètres de long. Il s’appuie sur les bases de l’ancien pont et compte 5 piliers de 40 mètres de hauteur, qui montent depuis le lit du fleuve : un réel défi architectural dans un lieu où se fondent beauté de la nature, technique et prouesse artistique.

Avant de traverser le pont, se trouve une statue de bronze du sculpteur Luis Marco Pérez : El Pastor de las Huesas del Vasallo. Rendant hommage aux bergers, cette statue remporta la médaille d’or du Cercle des Beaux Arts, en 1931 lors de l’Exposition Nationale. Certains disent qu’il fut construit par Gustave Eiffel ou tout du moins inspiré par l’ingénieur français.

Depuis le pont vous trouverez les meilleurs vues des casas colgadas ainsi que sur l’ancien monastère San Pablo.
De nuit, le pont et les falaises sont éclairées, rendant le spectacle féérique.

Le vieux monastère du XIème siècle est aujourd’hui un Parador, un Hôtel de luxe, avec une vue imprenable sur Cuenca.

La place de las Angustias et l'église San Miguel

Cuenca regorge de ruelles et petites places pleines de charmes. Nous vous recommandons, non loin de la Plaza Mayor, de prendre la rue Pilares toute de pierre et de maisons à l’architecture typiques.   

Au bas de vieille ville, vous arriverez à une petite place ombragée. Au dessus de la gorge du Júcar, entre l’eau et la ville, se cache un sanctuaire dédié à l’invocation de la Vierge des Angoisses (Nuestra señora de las Angustias), de style baroque. La façade fut construite au XVIIème siècle, une seconde partie fut agrandie au cours du XVIIIème siècle.  

Ce sanctuaire populaire prend toute son importance lors de la Semaine Sainte lorsque les habitants de Cuenca viennent rendre visite à la Vierge et l’accompagner dans sa solitude et sa douleur, après la mort de son fils. La tradition veut que pendant le vendredi de todos los dolores, qui précède le dimanche des rameaux, les pèlerins viennent embrasser le voile de la Vierge. De même, si vous buvez l’eau de la fontaine qui se trouve sur la place, la légende dit que vous vous trouverez un fiancé.  

Si vous descendez les escaliers a gauche du sanctuaire, vous arriverez à une petite zone naturelle proche du fleuve Jucar, le Recreo Peral. Si vous prenez à droite, par la rue Armas, vous arriverez a l’église San Miguel.  

Bâtie à la fin du XIIIème siècle, l’église fut modifiée au XVIIIème siècle et restaurée au XXème siècle. Elle possède un magnifique portail renaissance. L’église San Miguel est souvent le théâtre de concerts et autres manifestations culturelles.  

Plaza de las Angustias
Bajada de las Angustias s/n
16001  Cuenca  (Castile-La Mancha)
www.turismocastillalamancha.com 
Tel.:+34 969214516
Entrée gratuite  
Ouvert du 1er mai au 30 septembre, de 9h à 22h, et du 1er octobre au 30 avril, de 9h à 19h.    

Eglise San Miguel
Bajada de San Miguel s/n
16001  Cuenca  (Castille-La Manche)
Seul l’extérieur du monument peut être visité.

Las fêtes de San Mateo

Le 21 septembre 1177, le jour de la Saint Mathieu (San Mateo), Alfonso VIII, roi de Castille, reconquit la ville de Cuenca. Selon les croyances, le roi récompensa ses troupes par une grande fête.

Depuis lors, chaque année, du 18 au 21 septembre, ont lieu les fêtes de San Mateo à Cuenca. Déclarées d’intérêt touristique régional, elles commémorent la Conquista de Cuenca sur les Maures.

Les lâchers de vachette sur la Plaza Mayor, les concours de gachas (sorte de bouillie, plat typique de la région) et autres jeux, bals populaires, feux d’artifices, activités culturelles, mêlés aux actes religieux, emplissent les rues de couleur et de fête. C’est aussi l’occasion de boire la zurra, une sorte de sangria (en bien plus forte !).

La semaine sainte

L’origine de la semaine sainte (Semana Santa) remonte au XVIIème siècle, avec la naissance des confréries.

Pendant une semaine, les rues se remplissent de 20h jusqu’à 2 ou 3h du matin. C’est la semaine la plus importante de Cuenca, qui réunit plus de 30 000 personnes pendant les 9 processions qui ont lieu. Celle du Camino del Calvario (chemin du calvaire) est sans doute la plus importante. Elle se tient la nuit du Vendredi Saint.

Alliant couleurs, musique, art et dévotion, pour commémorer la mort de Jésus, ces processions dégagent une harmonie et une beauté sans pareil. Les confréries se parent de leurs plus beaux costumes et transportent les icones religieuses au rythme des tambours et des trompettes.

C’est pendant la semaine sainte que se tient la semaine de la musique religieuse de Cuenca, qui compte chaque année sur la participation de nombreux orchestres et interprètes de renommée internationale. Une vingtaine de concerts payants ou gratuits ont lieux dans des églises et couvents.   

La semaine sainte se tient courant avril, chaque année, à Cuenca. (En 2014, du 13 au 30 avril).

Art rupestre à Villar del Humo

A 80 kilomètres de Cuenca se trouve un petit village nommé Villar del Humo.
C’est aux alentours, dans un paysage apparenté de montagnes accidentées et de forêts de sapin, entre los ríos Mesto y Cabriel, qu’on été découvertes en 1917 par E. O’Kelly (alors ingénieur des Eaux et forêts), des peintures rupestres datant du post-paléolithique.

Classées au patrimoine mondial de l’Unesco, on compte environ 170 dessins repartis que 12 zones qui représentent des animaux (bovins, caprins, cervidés), ainsi que des figures humaines, dans des tons rougeâtres.

Dans la vallée se trouve aussi la tour Barrachina, tout près du fleuve Mesto. Datant du XIème siecle, d’origine Arable, elle forme un rectangle de 11 mètres de haut.

Les peintures se visitent sur rendez-vous en téléphonant au : +34 686588461

Pour en savoir plus : www.turismocuenca.com ou http://www.villaturcuenca.com

La ville Enchantée

A une vingtaine de kilomètres de Cuenca, dans une vallée entourée de montagnes, de pinèdes chauffées par le soleil, où les moutons paissent au loin et la rivière silencieuse creuse se méandre en contrebas, se trouve la ville Enchantée.  

Dans la Serrania de Cuenca, à 1500 mètres d’altitude, le circuit balisé permet d’entrer dans un monde onirique, où, au fil des siècles, les rochers furent sculptés par le vent, l’eau et la glace. Le Chien, la Mer de pierre, le Pont romain, les Ours, le Toboggan, les Amants de Teruel, les Champignons, le Couvent, sont autant de figures qui naquirent avec le temps et l’usure, pour la plus grande curiosité des visiteurs.

Ciudad encantada
Término de Valdecabras (Serranía de Cuenca),
Cuenca  (Castille-La Manche)

Tél.:+34 676542378  

L’entrée coute 3€   

Horaires : de 10h00 à la tombée du jour

Rédacteur :

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
ES
Code postal :
16001
Latitude :
40.27241
Longitude :
-1.92947
Zone horaire :
Europe/Madrid
Fuseau horaire :
UTC+1
Heure d'été :
Y

Villes voisines

  • Uña ~7 km
  • Mareny de San Lorenzo ~8 km
  • Mareny de Vilches ~8 km
  • Vilches ~8 km
  • Las Majadas ~8 km
  • Tragacete ~11 km
  • Huélamo ~10 km
  • Beamud ~13 km
  • Buenache de la Sierra ~16 km

Mairie de Cuenca

Adresse de la mairie de Cuenca
Mairie de Cuenca
Plaza mayor, 1
16001 - Cuenca
Maire
Juan Manuel Avila Frances
Parti Socialiste Espagnol
Numero de téléphone de la mairie
+(34) 969 176100
tarif (1,18€/min)
Numéro de fax
+(34) 969 235100
tarif (1,18€/min)
Email
aytocuenca@cuenca.es
Site officiel de Cuenca
http://www.cuenca.es

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

A l’ouest de Cuenca, Madrid (capitale Espagnole) et son aéroport international se trouvent a environ 160 km de Cuenca, a 1h40.
Vers l’est se trouve Valencia, a 200 km (un peu plus de 2h en voiture).  


En train, Cuenca se trouve sur la ligne Madird – Valencia. Cuenca compte 2 gares de train :

1. Estación de trenes de Cuenca. C’est la première gare de Cuenca, inaugurée en 1883.
Elle se trouve sur calle Mariano Catalina,10
Téléphone : 0034 969 22 07 20 ou 0034 902 24 02 02 (réservations)    

2. Estación de tren de Cuenca "Fernando Zóbel"
C’est la nouvelle gare, ouverte depuis décembre 2010, d’où partent les trains à haute vitesse AVE y ALVIA.  
Pour plus d’informations : http://www.renfe.com/  


Le bus relie Cuenca à Madrid en 2h (express) ou 2h30. Il existe plusieurs départs par jour.
Il existe aussi plusieurs lignes régulières régionales qui dessert les villes alentours.  
Certaines compagnies de bus (comme Samar) relient Cuenca à Barcelone (environ 9h30 de trajet). 

Estación de Autobuses de Cuenca: c/Fermín Caballero, 20 - Tfno.-969 22 70 87.

Les hôtels de Cuenca (Castilla-La Mancha)

Reserver votre chambre

Aire Turismo Rural

Calle De La Fuente S/N
16152 - Uña

Prix indicatif: 45 EUR - 100 EUR

Reserver votre chambre

Albergue La Cañadilla

Extramuros
16152 - Uña

Prix indicatif: 45 EUR - 120 EUR

Reserver votre chambre

Casa Rural El Escalerón

Cable
16152 - Uña

Prix indicatif: EUR - EUR

Reserver votre chambre

El Rincón de Uña

Iglesia 9
16152 - Uña

Prix indicatif: EUR - EUR