Ville de Cayambe (Pichincha)

equateur

Présentation

Cayambe est une ville d'environ 120 000 habitants qui se trouve dans la province de Pichincha en Équateur. Vous ne serez donc pas surpris d'y apprendre que le climat y est... équatorial ! Cela signifie que le pays connait une saison des pluies qui s'étend d'octobre à mai environ. Du côté des températures, il ne faut jamais oublier que celles-ci chutent au fur et à mesure que l'on prend de l'altitude. S'il fait une vingtaine de degrés Celsius en ville, il pourrait faire dix degrés de moins au sommet du volcan voisin. S'en souvenir si l'on compte planifier des randonnées et des ascensions. La langue officielle en Équateur est l'espagnol et la monnaie utilisée est le sucre (que l'on prononce bien sûr « soukré »). Les billets vont de 50 sucres à 50 000 sucres. Il est bon de savoir qu'il faut plus ou moins 34 000 sucres pour posséder l'équivalent d'un euro.

La ville de Cayambe appartient à la province Pichincha et au canton Cayambe.

La ville de Cayambe compte 39 028 habitants (recensement de 2010). L'altitude maximum est de 2 830 m, l'altitude moyenne est de 5 790 m.
Un habitant de la ville de Cayambe est appelé un cayambeño-a. Le nom français de la ville est Cayambe, le nom espagnol est San Pedro de Cayambe.
Le site Internet de Cayambe est http://www.municipiocayambe.gob.ec

Points ou centres d'intérêts

Le volcan

Lorsque l'on évoque Cayambe, beaucoup de voyageurs ne pensent pas d'abord à la ville, mais plutôt au célèbre volcan qui se trouve juste à côté de la municipalité du même nom. Le Cayambe est effectivement un beau défi pour les amateurs d'escalade. Il culmine à 5790 mètres, mais lorsque l'on se trouve à 4600 mètres, l'on a déjà atteint le point le plus élevé sur la fameuse ligne de l'équateur. Le Cayambe n'est plus en activité et il est donc possible d'en faire l'ascension totale ou partielle, cela dépendant des capacités personnelles des randonneurs. La montée de celui qui est le troisième plus haut sommet d'Équateur se fait en deux temps. La première partie permet de se rendre jusqu'au refuge et s'effectue en quatre heures environ. Il y a parfois un peu de vent durant cette première ascension, mais rien de majeur et les paysages sont magnifiques. La plupart des voyageurs s'arrêtent à ce niveau. Ensuite, les choses sont plus ardues et il faut passer par de nombreux rochers, crevasses et murs de glace. Cette zone comporte également des risques d'avalanche et seuls les alpinistes avertis devraient s'y rendre.

Histoire et symboles

L'histoire et l'identité de Cayambe sont imprégnées de ses origines qui remontent aux civilisations pré-incas. L'on retrouve des traces de celles-ci dans les légendes traditionnelles, dans la langue, dans les danses et la musique ainsi que dans l'utilisation des médecines naturelles. Au cours de leur histoire les gens de Cayambe ont subi de nombreuses tentatives de conquête et ils ont toujours vaillamment combattu pour défendre leur culture. Il y eut tout d'abord les Incas auxquels une résistance farouche fut opposée durant 17 années consécutives. Puis, ce fut l'Église catholique et les espagnols qui imposèrent leur domination à Cayambe. La population a toujours veillé à conserver une part de sa culture ancestrale, malgré les concessions qui ont dû parfois être faites. 
C'est tout ceci que l'on retrouve sur le magnifique blason de la ville. L'on peut y voir six châteaux qui représentent  les paroisses de Cayambe et dans le centre, le château d'or pour la ville en tant que telle. La croix d'or au-dessus du château symbolise la religion catholique. Dans le fond se détache le volcan Cayambe intimement lié à la ville. Un soleil intense éclaire l'ensemble depuis le haut du blason.

La réserve écologique Cayambe Coca

Impossible, lorsque l'on séjourne à Cayambe, de ne pas faire une petite excursion au sein de la si naturellement riche réserve écologique de Cayambe Coca. Cette zone protégée se déploie sur environ 400 000 hectares (non, aucune erreur de zéros ici, il s'agit bien de quatre cent mille hectares de forêt !). Une telle superficie permet de visiter différents types de végétations et de climats. Certaines zones de la réserve sont donc significatives de ce que l'on appelle le désert andin, alors que d'autres sont constituées de majestueuses forêts primaires. Lacs et rivières sont également présents en abondance. Signalons à ce titre le lac San Marcos qui est très prisé des voyageurs pour sa beauté magique. Au cours de la visite, les randonneurs auront le privilège de pouvoir admirer dans le ciel des condors et des faucons alors qu'au sol vivent des tatous, des ours à lunettes et des loups du paramo. La flore elle aussi participe à ce déploiement de merveilles et présente ses plus beaux spécimens de fougères, de valérianes et de lycopodium. Et tout ceci sur fond de volcan Cayambe enneigé ! Grandiose !

Le centre du monde

Oui, c'est exactement à Cayambe que se trouve le centre du monde. Ce n'est pas le tout de se trouver en Équateur, encore faut-il venir jusqu'à ce point précis pour être très précisément au point 0 - 0 - 0. Les plus sceptiques parmi les voyageurs peuvent vérifier la véracité de cette déclaration avec un GPS (celles et eux qui ne sont pas ici en voiture ou dont le véhicule ne possède pas de GPS peuvent utiliser celui proposé par certains appareils-photos ou smartphones). Des guides se trouvent sur ce cadran solaire géant. Ils ne demandent pas d'argent (les dons sont cependant les bienvenus !) et expliquent comment, déjà à leur époque, les Incas avaient conscience de la particularité de ce lieu. Les guides ont énormément de connaissances sur l'endroit et ont des notions d'astronomies. Ils peuvent parler durant des heures de leur trésor local. L'authenticité est totale ici à Cayambe contrairement à d'autres lieux en Équateur qui se vantent également de se trouver au centre du monde, mais ce simplement dans un but mercantile. 
Depuis le site du centre du monde, la vue sur le volcan Cayambe est splendide. C'est l'occasion de réaliser de splendides photos.

Escapade à Quito

Quito est la capitale de l'Équateur et ne se trouve qu'à une heure de route de Cayambe. En voiture donc pour une escapade à Quito ! Dans l'ordre ou le désordre, ne manquez surtout pas de voir la place de l'indépendance, le couvent de Saint-Augustin qui date du 16ième siècle, le théâtre Bolivar, l'hôtel Plaza Grande, la cathédrale Primada, les multiples églises, le centre équatorien d'art contemporain et, dernière mais pas des moindres, la statue monumentale de la Vierge qui domine la ville depuis le sommet de la colline El Panecillo. Pour passer d'un lieu à un autre, l'autobus est une bonne option, mais beaucoup de lieux peuvent être visités simplement en se promenant à pied dans la ville. Des vélos peuvent aussi être loués à un point et déposés à un autre. Celle et ceux qui sont accompagnés d'enfants peuvent également se rendre au parc Ejido où une vaste aire de jeux les attend. Un marché artisanal se trouve au sein du même par Ejido et permet de se procurer quelques souvenirs à rapporter de ce séjour inoubliable en Équateur. Des expositions artistiques en plein air se déroulent à certaines époques de l'année sur les pelouses du parc Ejido.

Le parc archéologique Cochasqui

Le parc archéologique est ouvert tous les jours de 8h30 à 16h. Il se trouve à 45 minutes de Cayambe. L'on y découvre, accompagné(e) ou pas d'un guide, quinze pyramides et vingt-et-un monticules funéraires vieux de 1500 ans. Ce qui impressionne lorsque l'on observe ces monuments, c'est ce qu'ils représentent de travail et d'efforts de la part d'une société qui faisait par ailleurs preuve d'une grande sagesse dans l'emploi des différents matériaux à sa disposition (argile, pierre, bois). Ceci témoigne d'une relation homme-nature empreinte de respect. L'harmonie est parfaite entre ce lieu et son environnement.

Téléphone du parc archéologique Cochasqui : 254-9222

La cuisine locale

La cuisine en Équateur ne semble pas présenter un très grand choix d'aliments, et pourtant l'on trouve une grande diversité dans les plats. Cela s'explique par la multitude de variétés que l'on trouve du même fruit ou du même légume. Prenons l'exemple de la banane qui existe en douze variétés différentes dont la célèbre banane plantain qui est le plus souvent frite. La banane constitue d'ailleurs en Équateur à la fois un fruit et un légume. Mentionnons aussi le maïs que l'on trouve sous diverses formes dont le fameux « mote » qui est... totalement blanc !

L'église Matriz et le musée Mama Nati

Tabacundo et Cayambe sont deux villes voisines. L'on peut se rendre très facilement à pied de l'une à l'autre. Il ne faut donc pas hésiter un instant à se rendre à Tabacundo pour y visiter l'église Matriz et le musée Mama Nati. L'église Matiz a été construite en 1887 et c'est un siècle plus tard, en 1987, qu'elle a été déclarée « sanctuaire en l'honneur de Notre-Dame de la Nativité ». C'est cette dernière que l'on nomme localement « Mama Nati ». Le musée qui lui est consacré comporte huit salles que l'on découvre accompagné(e) d'un guide. L'entrée du musée est gratuite.

Fêtes et événements

Trois événements festifs majeurs sont à retenir sur le calendrier de Cayambe et de sa région. Il y a tout d'abord au mois de juin, la « fête du soleil » durant laquelle jeux et chants emplissent les rues où couleurs et saveurs se mélangent dans un grand tourbillon qui dure plusieurs jours. À l'automne, c'est la « fête des récoltes », un festival qui date de l'époque pré-colombienne et durant lequel l'on rend hommage à la Terre-Mère. Puis, en novembre, c'est Mama Nati qui est célébrée lors d'une procession qui se rend partout dans la ville.

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
EC
Code postal :
170202
Latitude :
0.04442
Longitude :
-78.15678
Zone horaire :
America/Guayaquil
Fuseau horaire :
UTC-5
Heure d'été :
N

Villes voisines

  • Tupigachi ~5 km
  • Tabacundo ~8 km
  • Guayaquil De Alpachaca ~14 km
  • La Dolorosa Del Piorato ~14 km
  • Olmedo (Pesillo) ~14 km
  • Santa Rosa De Cuzubamba ~17 km
  • San Rafael ~18 km
  • Ascazubi ~20 km
Booking.com

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

Comment se rendre à Cayambe ?

En avion
L'aéroport le plus proche de Cayambe est celui de Quito.

Site internet de l'aéroport de Quito : http://www.aeropuertoquito.aero/

Par la route
Il faut compter une heure de route environ entre Quito et Cayambe en suivant l'autoroute portant le numéro 35.

En train
Il n'existe aucune ligne de train permettant de se déplacer d'une ville à une autre en Équateur. Les seuls trains qui circulent dans le pays sont des trains touristiques qui effectuent différentes boucles permettant à leurs voyageurs de découvrir une région en particulier. 

Site internet des trains touristiques en Équateur : http://www.ecuadorbytrain.com/trainecuador/

En autobus
L'autobus est le moyen de transport par excellence en Équateur. Il y en a souvent, ils sont ponctuels et ils vont absolument partout.
La plus réputée des compagnies qui effectuent le trajet entre Quito et Cayambe s'appelle Flor del Valle. Il y a des bus chaque jour de la semaine qui partent environ toutes les 15 minutes. Attention cependant, les véhicules ne partent pas de la gare routière principale de Quito, mais d'un terminus situé dans la rue Manuel Larrea. Le voyage dure deux heures.

Site internet de la compagnie Flor del Valle : http://www.flordelvalle.com.ec/index.php

Les transports de Cayambe

Aéroport international
Mariscal Sucre Intl ~42 km
Autre transport
Atahualpa ~33 km