Ville de Puerto Padre (Las Tunas)

cuba

Présentation

Puerto Padre se trouve sur la belle île de Cuba au sein de la province appelée Las Tunas. Comme partout ailleurs à Cuba, on y parle l'espagnol et on y utilise le peso convertible pour payer ses achats. Lorsque l'on arrive sur place, ne surtout pas oublier d'ajuster sa montre à GMT - 5 avant de débuter la visite. Le climat de Puerto Padre est de type tropical, donc chaud (25 degrés Celsius en moyenne) et humide. Toutefois, les alizés le rendent des plus agréables. Certaines années cependant, ledit climat, en raison d'une longue saison sèche, s'apparente alors à un climat de savane. Terminons cette brève présentation en mentionnant que la population de la ville s'élève environ à 100 000 personnes de façon permanente. Il faut bien sûr savoir que ce chiffre augmente considérablement durant la période touristique, mais sans que jamais Puerto Padre ne perde son ambiance paisible.

La ville de Puerto Padre appartient à la province Las Tunas.

La ville de Puerto Padre s'étend sur 1 178 km² et compte 31 854 habitants (recensement de 2004) pour une densité de 27,04 habitants par km². L'altitude moyenne est de 25 m.
Un habitant de la ville de Puerto Padre est appelé un Puertopadrense. Le nom anglais de la ville est Puerto Padre, le nom espagnol est Puerto Padre.
Le surnom de la ville est "City of Mills". La ville de Puerto Padre a été fondée en 1541.

Points ou centres d'intérêts

Les plages

Cuba évoque de très nombreuses choses aux voyageurs et, parmi celles-ci, les plages ! Puerto Padre a elle aussi, tout naturellement, deux très belles et dignes représentantes de ces étendues de sable paradisiaques à offrir à ses visiteurs. La première se nomme Playa Las Bocas. Celles et ceux qui connaissent quelques mots d'espagnol se demanderont sans doute pourquoi l'endroit s'appelle « les bouches ». C'est tout simplement parce que cette plage est située à l'embouchure de la baie de Chaparra. Elle est très calme et l'on s'y rend à pied depuis Puerto Padre. Les Cubains l'apprécient beaucoup et l'on fait donc ici de bien belles rencontres. La seconde plage de Puerto Padre s'appelle la Playa Las Llanitas et se trouve à... 70 kilomètres de Puerto Padre !!! Mais non, mais non, rassurez-vous, cette distance n'est à parcourir que si l'on se rend à ladite plage uniquement par la route. Il faut alors effectivement faire un très grand détour pour contourner toute la baie. Ce que tout le monde fait plutôt quotidiennement ici, c'est de parcourir seulement une quinzaine de kilomètres en voiture jusqu'à El Socucho d'où l'on peut emprunter un mini-bac jusqu'à la plage. La traversée est très agréable et... très rapide !

Les personnalités de Puerto Padre

Il est toujours très émouvant d'imaginer les personnages célèbres qui sont passés exactement au même endroit que celui où l'on se trouve lors d'une visite. À Puerto Padre, plusieurs « rencontres » de ce type attendent les voyageurs. La première a lieu avec un médaillé d'or aux jeux olympiques. Mais, attention, le boxeur en question ne s'est pas contenté d'accomplir une seule fois cet exploit, il l'a renouvelé trois fois, à Munich en 1972, à Montréal en 1976 et à Moscou en 1980. Il s'agit de Téofilo Stevenson Lawrence ! Évoquez son nom lorsque vous serez à la terrasse d'un café de Puerto Padre et laissez-vous porter par les récits qui ne manqueront pas de vous êtres alors livrés par vos voisins de table.
Cuba ne serait pas Cuba sans la musique de toutes sortes qui y est omniprésente et sans son fameux jazz cubain. L'un de ses grands représentants est natif de la région de Puerto Padre. Il s'agit d'Emiliano Salvador. Décédé en 1992, ce fut un pianiste au talent immense ainsi qu'un compositeur très prolifique. Profitez de votre séjour à Puerto Padre pour l'écouter ou le réécouter dans les lieux qui l'ont inspiré !

Le musée Fernando Garcia Grave de Peralta

Toute l'histoire de Puerto Padre est évoquée au sein de ce musée qui comporte plus de deux mille artefacts répartis dans cinq salles. La première se consacre à la vie des autochtones et l'archéologie y tient une place majeure. La seconde et la troisième salles sont respectivement dédiées à l'histoire et à l'histoire naturelle. Le quatrième espace a pour thème l'art, alors que la dernière salle reçoit les expositions temporaires. 
De multiples activités destinées à divers publics viennent s'ajouter à la visite du musée. L'on peut par exemple assister chaque dimanche en fin de journée aux rencontres « Letra y armonia » où musique et poésie se mélangent mettant à l'honneur les artistes locaux. Plusieurs fois au cours de l'année sont également organisés des colloques et des symposiums où l'on débat de questions comme, par exemple, l'identité culturelle véhiculée par les traditions, ou encore l'importance patrimoniale de l'oralité et la nécessité de préserver les richesses immatérielles. Lors de votre arrivée à Puerto Padre, ne manquez pas de vous informer de la programmation du moment.       

Adresse du musée Fernando Garcia Grave de Peralta : 45, rue Yara à Puerto Padre, à l'angle de l'avenue Libertad.

L'UNEAC

L'UNEAC, c'est l'Union de Escritores y Artistas de Cuba. Cette association artistique rayonne sur tout le territoire de l'île de Cuba et possède l'un de ses bureaux à Puerto Padre. Témoignant du grand dynamisme culturel et artistique de la ville, l'UNEAC est à l'origine de nombreux événements tels que des clubs de musiques et des conférences littéraires. À se procurer en arrivant sur place : le magazine publié par l'UNEAC qui porte le titre « Quijotes » et qui donne un très bon aperçu de ses activités. À feuilleter sur la plage en sirotant un mojito et en planifiant ses prochaines visites. Attention toutefois, ledit magazine est intégralement rédigé en espagnol. Au besoin, prévoir un dictionnaire. Certaines pages offrent aussi des poèmes et d'autres des suggestions de lecture pour les enfants. Un guide très complet donc à se procurer sans faute !
Consulter le site internet de l'UNEAC permet par ailleurs d'avoir un très bon aperçu des différents festivals qui se déroulent durant votre séjour. 

Coordonnées de l'UNEAC de Puerto Padre 
Adresse : 93, Martires de la Herradura (entre Jaun Gualberto Gomez et Antonio Maceo)
Téléphone : 51 3547
E-Mail : ptopadre@uneac.co.cu
Site internet : www.uneac.org.cu (uniquement en espagnol)

El Fuerte de La Loma

El Fuerte de La Loma est un édifice qui a été déclaré en 1981 monument national cubain. Il s'agit d'une fortification militaire dont l'architecture est remarquable. L'endroit abrite également un musée. La construction de la forteresse aurait débuté en 1869 pour s'achever en 1875. Elle occupait une place grandement stratégique. Effectivement, les forces espagnoles n'avaient pas d'autre alternative que de passer par Puerto Padre pour approvisionner leurs troupes à Las Tunas, Holguin et Bayamo. Vivres et matériels de guerre transitaient donc toujours par Puerto Padre vaillamment défendue par les généraux Donato Marmol, Vicente Garcia et Julio Grave de Peralta. Le musée d'El Fuerte de La Loma a ouvert ses portes en 1999 et met en valeur l'ingéniosité dont faisaient preuve les stratèges de l'époque. L'on constate également au cours de la visite à quel point le choix des matériaux pour la construction de l'édifice à l'époque avait été judicieux puisque l'ensemble des bâtiments est encore très bien préservé de nos jours. Il s'agit, selon les experts, d'un mélange spécifique de chaux et d'argile similaire à celui que l'on trouve dans les constructions du désert du Sahara en Afrique.

La gastronomie locale

Cuba est un véritable paradis des fruits ! Le plus répandu demeure la banane, qui sous sa variété «plantain » est considéré comme un légume. Pamplemousses, oranges et ananas viennent tout de suite après. Ils précèdent les délicieuses goyaves, papayes et mangues. Pour accompagner tous ces beaux et savoureux fruits, l'on peut boire un « guarapo » confectionné à partir de jus de canne à sucre. Attention de ne pas confondre le « guarapo » avec le » guararon » qui est exactement la même chose, mais... avec du rhum ! Sachons toujours consommer avec modération si l'on opte pour cette seconde boisson.

Quelques bâtiments remarquables

Non, ce n'est pas une hallucination, c'est bien elle que vous venez de voir dans le Parque de la Independencia devant le musée Fernando Garcia Grave de Peralta : la statue de la liberté ! C'est exactement la même qu'à New York... juste un petit peu plus petite. Et sur l'avenue principale, avez-vous reconnu ce drôle de personnage ? Oui, c'est bien la statue de Don Quichotte qui se trouve là. Poursuivons maintenant avec quelques bâtiments coloniaux que l'on peut admirer en déambulant dans les rues de Puerto Padre : le théâtre Rivoli (ancien Aldana) et la bibliothèque La Première en sont de très beaux exemples.

Escapade à Las Tunas

Pour visiter un peu l'intérieur des terres, une excursion à Las Tunas est toute indiquée. Il faut environ 45 minutes en voiture pour effectuer le trajet entre Puerto Padre et la ville de Las Tunas. Cette dernière est parfois appelée « Le balcon de l'Orient » car elle se trouve à la frontière entre le Cuba de l'Ouest et celui de l'Est. Mais, Las Tunas et aussi la « ville des sculptures » car elle dit en posséder plus d'une centaine dans ses rues. Une excursion dans la ville devrait permettre de vérifier cette déclaration... du moins en partie !

Une soirée à Holguin

La réputation de la « nightlife » de Holguin n'est plus à faire, c'est véritablement LA place où il faut se trouver pour passer des nuits festives inoubliables lorsque l'on séjourne à Cuba. Mais attention, il ne faut surtout pas confondre Holguin et... Holguin ! L'endroit où l'on danse et où l'on s'amuse toute la nuit est la ville de Holguin. Elle se trouve à une heure de route de Puerto Padre. La déception serait grande pour celles et ceux qui se rendraient à Holguin/Guardalavaca qui se trouve à 45 minutes de route plus loin et où se trouvent de nombreux hôtels, mais pas de bars ni de clubs.

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
CU
Code postal :
77200
Latitude :
21.20000
Longitude :
-76.60000
Zone horaire :
America/Havana
Fuseau horaire :
UTC-5
Heure d'été :
Y

Villes voisines

  • Jesús Menéndez ~13 km
Booking.com

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

Comment se rendre à Puerto Padre ?

En avion
L'aéroport le plus proche de Puerto Padre est celui de Holguin.

Site internet de l'aéroport de Holguin : http://holguin.airportcuba.net/index.html

Par la route
Les automobilistes doivent parcourir un peu plus de cinquante kilomètres pour relier Holguin et Puerto Padre.

En train
La gare ferroviaire la plus proche est celle de la ville de Las Tunas. Elle se trouve à une cinquantaine de kilomètres de la destination finale.

En autobus
Depuis Holguin, il est nécessaire de faire appel à deux compagnies différentes pour achever le voyage vers Puerto Padre en autobus. La première portion du trajet entre Holguin et Las Tunas peut être effectuée en 1 heure et 30 minutes environ avec la compagnie Viazul.

Site internet de la compagnie Viazul : http://www.viazul.com/

Pour voyager entre Las Tunas et Puerto Padre, il faut emprunter les véhicules de la compagnie Astro. Cette dernière est la compagnie nationale empruntée par les cubains et le règlement concernant les personnes non-cubaines demeure un peu flou. Certains disent que les étrangers ne peuvent pas du tout voyager avec Astro. D'autres disent que cela est possible, mais seulement s'il reste des places libres après que les cubains aient pris place.
Il est également possible d'emprunter un taxi entre Las Tunas et Puerto Padre ou de louer une voiture.

Les transports de Puerto Padre

Aéroport international
Frank Pais Intl ~55 km
Autres transports
Hermanos Ameijeiras ~42 km
Santa Lucia ~56 km