Ville de Ocaña (Norte de Santander)

colombie

Présentation

Ocaña est une ville de la Colombie située dans le département de Norte de Santander. Ocaña est la deuxième ville dans ce département, en terme de population, avec 88,858 habitants. Ocaña est surtout reconnue en Colombie pour le rôle qu’elle a joué au moment de l’indépendance vis-à-vis de l’Empire espagnol. C’est à Ocaña que se tint le congrès pour déterminer l’organisation de la Colombie au moment de son indépendance. La ville d’Ocaña a été fondée par Francisco Fernández de Contreras. L’emplacement actuel de la ville date de 1576. Les principales activités économiques de la ville sont l’agriculture, l’élevage du bétail, un peu d’industrie minière et le commerce. Les températures à Ocaña demeurent uniformes à l’année avec des pics de chaleur atteignant 33 °C d’août à octobre. Le mercure descend à 21 °C entre décembre et février. Le reste de l’année, les températures se situent autour de 31 °C. Ocaña est dans le fuseau horaire UTC -5. La langue officielle est l’espagnol, mais 68 autres langues indigènes et dialectes sont également reconnus dans le pays. La majorité de la population est blanche ou métisse. La monnaie est le peso.

La ville de Ocaña appartient au département Norte de Santander et au district Occidente.

La ville de Ocaña s'étend sur 460 km² et compte 88 858 habitants (recensement de 2012) pour une densité de 193,17 habitants par km². L'altitude moyenne est de 1 202 m.
Le maire de la ville de Ocaña est actuellement Jesus Antonio Sanchez.
Un habitant de la ville de Ocaña est appelé un Ocañero. Le nom français de la ville est Ocaña, le nom anglais de la ville est Ocaña.
La ville de Ocaña a été fondée en 1570. Le site Internet de Ocaña est http://www.ocana-nortedesantander.gov.co

Points ou centres d'intérêts

San José de Cúcuta

San José de Cúcuta, communément appelé Cúcuta, est la capitale et la plus grande ville du département du Norte de Santander. Cúcuta est située à 197 km d’Ocaña, tout près de la frontière entre la Colombie et le Vénézuéla ce qui confère à la ville une importance du point de vue commercial. Cúcuta est bien reliée aux autres villes de la Colombie telles que Bogota, Cartagena et Caracas au Vénézuéla. Cúcuta compte 63,000 habitants. Plusieurs des événements historiques qui ont marqué la Colombie sont survenus à Cúcuta. L’un de ces événements fut la signature de la constitution de Cúcuta lors du congrès de 1821 qui créa la Grande Colombie. La Grande Colombie incluait les pays actuels de la Colombie, du Vénézuéla, de l’Équateur et du Panama. La ville de Cúcuta fut aussi le site de la bataille de 1813 qui marqua le début de la campagne dirigée par Simón Bolivar qui mena à l’indépendance du Vénézuéla. Plusieurs monuments dispersés dans la ville moderne de Cúcuta rendent hommage à l’histoire de la Colombie. La ville de Cúcuta comprend aussi plusieurs parcs incluant le parc Santander, le parc Colón et le parc Simón Bolivar. Cúcuta est aujourd’hui une ville plus verte que toutes les autres villes de la Colombie parce que le grand nombre d’arbres dans la ville contribue à réduire la pollution.

Villa del Rosario

Villa del Rosario est située dans le département du Norte de Santander à 207 km d’Ocaña le long de la frontière avec le Vénézuéla. Villa del Rosario compte 65,337 habitants. La ville fut fondée en 1750. Aujourd’hui, les principales activités économiques de la ville sont l’agriculture, la culture de la canne à sucre, du riz, du café, des légumes, des bananes, du tabac et des arbres fruitiers. L’élevage bovin et l’exploitation minière font également partie des activités de la région. Villa del Rosario compte plusieurs importants sites touristiques à visiter dont la maison de Santander, qui a vu grandir Francisco de Paula Santander, un héros de l’indépendance de la Colombie vis-à-vis de l’Espagne. Sa maison a été convertie en musée. Différents souvenirs et objets ayant appartenu à Santander y sont exposés. Un autre site touristique est le tamarinier historique, qui est l’arbre sous lequel les signataires de la constitution de Cúcuta se reposèrent après avoir signé la constitution. Cet arbre est situé dans le parc de la Grande Colombie, un parc qui est à la fois une attraction touristique et un site historique de la ville parce que plusieurs bâtiments historiques de Villa del Rosario se trouvent autour de ce parc.

Pamplona

Pamplona est une autre ville et municipalité située dans le département du Norte de Santander, à 276 km d’Ocaña. La ville fut fondée en 1549 et baptisée du même nom que la ville située en Espagne où se déroule le célèbre festival annuel des courses de taureaux. Avant l’arrivée des Espagnols, la région était habitée par de nombreux peuples indigènes qui furent chassés et relocalisés dans les encomiendas où on les forçait à travailler. Durant l’ère coloniale, la ville était située entre deux régions administratives : la vice-royauté de la Nouvelle-Grenade et la capitainerie du Vénézuéla. La région était aussi très fertile, ce qui aida Pamplona à devenir l’un des plus riches territoires de la colonie. Pamplona joua aussi un rôle important dans la lutte pour l’indépendance vis-à-vis de l’Espagne, si bien que le chef de l’indépendance, Simón Bolivar, la surnomma lui-même « Ville patriotique ». Plampona est aujourd’hui reconnue pour ses célébrations religieuses, particulièrement les célébrations de Pâques qui attirent des foules de toutes les régions avoisinantes, et même du Vénézuéla. Plusieurs produits agricoles sont cultivés dans la région. Les étudiants qui fréquentent l’université de Pamplona contribuent aussi à l’économie de la ville.

Le parc Cueva de los Guácharos

« La Cueva de los Guácharos » est un parc national situé dans la cordillère orientale des Andes en Colombie. En français, « cueva des guácharos » signifie la caverne des guacharos. Ce parc, qui fut créé en 1960, est l’un des plus vieux parcs parmi les 51 zones protégées en Colombie. Le parc occupe un territoire d’environ 90 km carrés. L’objectif principal de ce parc est de protéger la forêt de nuages ainsi que l’écosystème de Páramo à l’intérieur de ses limites. Un écosystème de Páramo est un type d’écosystème alpin qu’on retrouve en haute altitude. Le parc abrite aussi l’une des dernières forêts vierges de chênes de la Colombie, qui comprend des espèces indigènes de chênes. Plusieurs espèces animales vivent dans le parc incluant des cerfs, des singes, des tapirs et plusieurs autres espèces. Quelque 286 espèces d’oiseaux différentes vivent également dans ce parc. Les autorités ont connu des problèmes avec des personnes qui venaient cultiver illégalement de la coca et de l’opium dans le parc. Certaines personnes ont aussi utilisé le parc pour l’élevage de bétail ou pour la chasse, deux activités qui nuisent au parc.

Le parc national Catatumbo Bari

Le parc national Catatumbo Bari s’étend le long de la frontière entre le Vénézuéla et la Colombie, au nord d’Ocaña. Le parc comprend les basses terres et les zones les plus basses des versants des montagnes de la cordillère des Andes. Le parc protège une aire de forêts néo-tropicales humides qui sont hautement diversifiées, abritant une  flore parmi les plus diversifiées qu’on puisse trouver dans les forêts de la région. Les bandes de forêts s’étendent jouqu’au lac Maracaibo situé de l’autre côté de la frontière entre la Colombie et le Vénézuéla. Les forêts couvrent 8,028 km carrés. Le parc Catatumbo Bari comprend plusieurs montagnes, vallées et rivières. Bien que la flore du parc soit riche et diversifiée, elle n’a pas été largement étudiée et documentée, de sorte que les scientifiques connaissent peu de choses au sujet des espèces de plantes et d’arbres qui croissent dans le parc. La forêt protégée du parc national Catatumbo Bari abrite quelques-unes des seules espèces survivantes de la flore amazonienne du Brésil et de la Colombie. Quant aux espèces animales, on ne connaît que peu de choses sur les espèces qui vivent à l’intérieur des limites du parc, mais on sait que le parc abrite une espèce rare de porc-épic nain en voie de disparition. Malheureusement, une partie du parc a aujourd’hui été dévastée par l’exploitation du bois, du pacage et de l’agriculture. Plusieurs des espèces qui vivent dans le parc sont menacées.

Malecón

Malecón est un quartier de la ville de Cúcuta, à 197 km d’Ocaña. La région de Malecón est reconnue pour sa grande variété de restaurants, de bars et de boîtes de nuit ainsi que pour ses aires de sport récréatif tout en étant une région privilégiée pour la détente. Malecón s’étend sur 7 km remplis de parcs, de points de vue magnifiques, de restaurants de bars et bien plus encore. Le samedi matin, près de Malecón, la rue principale  "l’Avenida Libertadores" est fermée aux automobiles pour laisser la place aux piétons, aux cyclistes et aux patineurs. Le Malecón plaît à tout le monde même aux enfants et c’est le point de rencontre central de la ville.

La cordillère orientale

La cordillère orientale, aussi connue sous le nom des Andes de l’Est, est l’une des trois branches de la chaîne de montagnes des Andes en Colombie. Cette chaîne de montagnes qui s’étend du nord au sud traverse le département du Norte de Santander. Le plus haut sommet de cette chaîne de montagnes est le Ritacuba Blanco, qui culmine à 5,410 m. La chaîne de montagnes abrite de nombreux parcs et zones protégées afin de préserver l’environnement naturel et la faune. La plupart des villes et centres urbains de la Colombie sont situés dans les Andes, incluant la ville d’Ocaña. Les Andes furent aussi le site de plusieurs colonies indigènes à l’ère précolombienne.

Serranía del Perijá

La Serranía del Perijá est une branche de la cordillère centrale des Andes. Cette branche s’étend entre les frontières entre le Vénézuéla et la Colombie et se termine au nord dans le désert de Guajira. Au total, la Serranía del Perijá s’étend sur 310 km. La région de Serranía a été désignée comme un sanctuaire de la faune et de la flore. La partie la plus sud de la Serranía del Perijá est située dans Ocaña, et de là, cette chaîne de montagnes s’étend vers le nord. Le plus haut sommet de la Serranía del Perijá est celui du Cerro de Las Tetas qui culmine à 3,630 m. Une bonne partie de la chaîne de montagnes, soit 58 % » font partie du Vénézuéla. Dans la partie vénézuélienne de la chaîne de montagnes, plusieurs régions sont des territoires réservés aux différents groupes amérindiens.

Aguachica

La ville d’Aguachica est située à 118 km d’Ocaña. La ville, fondée en 1748, compte aujourd’hui 103,944 habitants. La ville est située entre la cordillère des Andes orientale et le fleuve Magdalena, le principal fleuve de Colombie qui traverse toute la moitié ouest du pays. Avant l’arrivée des Espagnols, le territoire actuel de la ville d’Aguachica était peuplé par une tribu amérindienne appelée Chimila, qui fut exterminée par les Espagnols quand ils conquirent la région. Plusieurs des premières familles qui migrèrent vers Aguachica venaient parce qu’ils croyaient faire fortune en exploitant les larges plantations de café situées près d’Ocaña. Aujourd’hui, Aguachica vit essentiellement de l’agriculture.

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
CO
Latitude :
8.25200
Longitude :
-73.35322
Zone horaire :
America/Bogota
Fuseau horaire :
UTC-5
Heure d'été :
N

Villes voisines

  • Río de Oro ~6 km
  • La Playa ~13 km
  • González ~16 km
  • San Calixto ~23 km
Booking.com

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

Les villes colombiennes de Bogotá (http://www.elnuevodorado.com/), Medellín (http://www.aeropuertojosemariacordova.com/en/) et Cali http://www.aerocali.com.co/index.php?lang=en) ont des aéroports qui desservent des vols internationaux à destination de plusieurs pays incluant des vols directs vers les États-Unis, le Mexique, le Costa Rica, le Panama, le Canada, la France, l’Espagne et plusieurs autres destinations en Amérique du Sud. Le petit aéroport Aguas Claras à Ocaña dessert la région. L’aéroport international Camilo Daza à Cúcuta, situé à 200 km d’Ocaña, dessert également des vols intérieurs et internationaux. La Colombie compte plusieurs compagnies aériennes incluant Avianca (la principale compagnie aérienne), COPA Colombia, LAN Colombia et plusieurs autres dont la compagnie aérienne à bas prix Viva Colombia. On peut arriver en Colombie par bus à partir du Vénézuéla ou de l’Équateur. En raison de la proximité avec la frontière du Vénézuéla, le voyage par bus est un bon moyen pour entrer au pays et afin de se rendre à Ocaña. Un important poste frontalier permet de traverser de San Antonio del Táchira au Vénézuéla à Cúcuta en Colombie. On peut aussi arriver en Colombie par ferry à partir du Panama. Le bus est le moyen de transport le plus commun pour voyager à l’intérieur de la Colombie. La gare d’autobus Armenia est proche du centre-ville d’Ocaña. Des bus fréquents relient Ocaña et Bogotá au coût approximatif de 20$ US. Le trajet prend entre 6 et 12 heures dépendant des travaux de construction sur la route et du nombre d’arrêts. On ne trouve pratiquement aucun train de passagers en Colombie. On peut aussi louer une voiture pour visiter le pays. Les routes sont généralement bien entretenues, mais peuvent être fermées durant la saison des pluies entre novembre et février en raison des glissements de terrain.

Les transports de Ocaña

Autre transport
Aguas Claras ~7 km