Ville de Lérida (Tolima)

colombie

Présentation

Lérida est une ville de la région de Tolima en Colombie. La région fut découverte par le conquistador espagnol Sebastián de Belalcazar en novembre 1538, mais la région dans laquelle se trouve aujourd’hui la ville de Lérida ne fut officiellement habitée qu’en juin 1777. La colonisation fut dirigée par le vice-roi Manuel Antonio Flores sur la terre que Manuela Arciniegas avait donnée à la ville de Lérida. Le nom de la ville est la traduction en espagnol du nom de la ville de Lleida en Catalogne. Un prêtre catalan disait que le paysage environnant de Lérida ressemblait beaucoup au paysage de la ville Lleida en Catalogne et c'est pour cette raison qu'on lui donna le même nom. Lérida devint officiellement une ville le 21 février 1863 et le 1er janvier 1864, le premier maire de la ville, Don Antonio Dorjuela, entrait en fonction. Aujourd’hui, Lérida compte plus de 20,000 habitants. C’est une ville remplie de magnifiques sites naturels et qui regorgent d’activités pour les touristes.

La ville de Lérida appartient au département Tolima et au district Nevados.

La ville de Lérida s'étend sur 212,01 km² et compte 131 731 habitants (recensement de 2011) pour une densité de 621,34 habitants par km². L'altitude moyenne est de 155 m.
Le maire de la ville de Lérida est actuellement Àngel Ros Domingo (Parti socialiste catalan) pour le mandat 2007-2011.
Un habitant de la ville de Lérida est appelé un - lleidatà. Le nom français de la ville est Lleida, le nom anglais de la ville est Lleida.
Le Saint-patron de la ville de Lérida est Anastase Ier. Le site Internet de Lérida est http://www.paeria.es

Points ou centres d'intérêts

Le pont Colgante Juan Dominguez

L’un des plus importants exploits d’ingénierie ayant marqué l’histoire de Lérida fut la construction du pont Colgante Juan Dominguez. Ce pont suspendu construit à l’époque coloniale tient depuis quatre siècles. Ce pont fait de bois et de câbles d’acier demeure l’une des attractions touristiques les plus populaires de Lérida. Par la route, le pont Colgante Juan Dominguez est à 20 minutes de Lérida, mais comptez un peu plus durant les mois d’été, surtout les weekends et les jours fériés. Il y a un très grand parking à côté du pont qui est situé près de piscines naturelles qui, bien qu’elles ne soient pas reliées à la mer ou à l’océan, ont leur propre plage et des eaux cristallines. Le pont relie Lérida au Sanctuaire de la Vierge de Coloya. Les piliers principaux de la structure sont faits de gigantesques blocs de pierre qui ont été taillés à la main et qui s’élèvent à dix mètres de hauteur du lit de la rivière. En dépit de la température et de l’érosion, plusieurs parties du pont ont conservé leur fonction originale et ont traversé l’épreuve du temps. Les visiteurs n’ont pas à se soucier trop du trafic parce qu’une autre route a été construite dans la région pour réduire le trafic dans la région.

Hervidero

Hervidero est à environ 45 minutes du centre de Lérida et dans une source thermale riche en oxygène. Le Hervidrero est aussi connu sous le nom espagnol « El oído del volcán » , qui signifie en français, « l’oreille du volcan ». L’oxygène et le souffre de la source thermale auraient des propriétés curatives. Que ces vertus soient réelles ou non, Hervidero est inconstestablement un magnifique site naturel. L’eau de l’Hervidero coule dans la source thermale des roches volcaniques à haute température. L’eau de la source prend l’odeur et la couleur du souffre. Alors que l’eau dans la source est claire comme du cristal, la surface de la source thermale elle-même est faite de sol rougeâtre. Selon la légende, les gens viennent de très loin pour venir à la source thermale Hervidero pour guérir des maux tels que l’arthrite et les problèmes de genoux, apparemment sans se rendre compte du paradoxe... L’accès à la source thermale Hervidero n’est pas évident comme on pourrait s’attendre d’un site touristique populaire. Non pas que les sentiers qui y mènent soient particulièrement difficiles, mais il faut faire très attention pour ne pas rater l’entrée.

Les ruines de Coloya

Les ruines de Coloya sont les ruines de l’un des plus anciens temples de la région dédié à la Vierge de Coloya. Le site de Coloya fut la principale colonie dans la région et le principal centre social, administratif et religieux. Les ruines elles-mêmes datent de la fin du XVIIe siècle et elles étaient le site d’une église coloniale. Cette église servait non seulement de lieu de culte pour les habitants de la région, mais aussi comme lieu de pèlerinage les étrangers qui se rendaient à Coloya. Le transfert des reliques de l’église à l’église de Lérida ont mené au déclin de l’église originale. La statue de la vierge fut alors transférée dans l’église de Lleida et le sanctuaire  tomba dans l’oubli. Au début des années 80, on signa le certificat mettant fin à l’existence de ce site patrimonial historique. Le pasteur Nelson Trujillo de Lleida décida alors de vendre le toit et le bois de l’église pour quelques pesos laissant les murs non protégés de la pluie et du vent qui finirent d’anéantir définitivement l’un des sites religieux les plus représentatifs de Lleida.

Charco el Tambor

Si vous vous rendez dans la ville colombienne de Lérida, inscrivez sur votre itinéraire une visite à Charco el Tambor. Cette piscine, dont on pourrait traduire le nom espagnol par "la piscine tambour", doit son nom à sa forme. Cette étendue d’eau est relativement large et profonde avec des eaux calmes et elle est entourée de grandes pierres et de rochers. L’atmosphère du Charco el Tambor est incroyable, un endroit à la fois paisible et mystérieux où les gens peuvent se détendre et oublier tout le stress du monde moderne. Selon la légende locale, les grands-parents racontent à leurs petits-enfants que la mère de l’eau, ou la nymphe de l’eau, chasse les enfants qui entrent dans la piscine. Une autre légende raconte que le poisson Mojarra qui vit dans cette étendue d’eau n’a jamais été attrapé par les pêcheurs de la région. De façon très réelle, le Charco el Tambor attire un grand nombre de familles qui s’y rendent pour se détendre et pour profiter de la paix et de la tranquillité. Les aménagements pour les visiteurs leur permettent de profiter du chant des oiseaux et des vertus thérapeutiques de l’eau qui coule d’une cascade située tout près.

El Salto

À seulement vingt minutes de la ville de Lérida, découvrez « El Salto ». En espagnol, « el salto » signifie le saut et El Salto est une magnifique chute qui coule entre les rochers avant de tomber en cascade dans une piscine qui est assez profonde pour plonger, mais les plongeurs doivent demeurer prudents.  La popularité d’El Salto atteignit son maximum dans les années 70 et 80 alors que ce lieu était le site le plus populaire et le plus visité de Lérida et des environs. El Salto était une destination populaire pour les voyages scolaires et les familles durant les chauds weekends. À cette époque, il y avait toujours des enfants en train de s’amuser dans l’eau. Même si cet endroit a perdu de sa popularité, il attire encore les amateurs de détente. La baisse de popularité de ce site est due à la multiplication des spas dans la région, de la distance entre El Salto et le centre de Lérida et à la nature inégale du fond du bassin. Les spas valent certainement une visite et font partie des attraits de Lérida, mais ils ne devraient pas vous faire manquer les beautés d’El Salto!

Echa Humo

Le Charco Echa Humo est une autre des magnifiques piscines naturelles de Lérida qui est moins achalandée que le Charco El Tambor. Charco Echa Humo est à seulement 5 km du centre de Lérida. Vous pourrez y voir l’eau qui danse entre les rochers avant de tomber dans la piscine. La façon dont l’eau tombe dans le bassin produit une bruine qui ajoute à la beauté du Charco Echa Humo. Cette bruine est très rafraîchissante par une journée torride. Si vous vous orientez dans la bonne direction, vous pourrez voir toute une série d’arcs-en-ciel quand les rayons du soleil traversent la bruine.

Les spas de Lérida

En plus des nombreuses piscines naturelles dans la région, un grand nombre de spas ont surgi autour de la ville. Les amateurs de spas qui viennent à Lérida ont l’embarras du choix! Le spa Villa Amparo, à seulement 3 km du centre de Lérida, a ses propres piscines naturelles avec des courants d’eau naturels. C’est un endroit vivement recommandé pour les familles.  Le Balneario Las Palmas, à 15 minutes de Lérida, près de la ville d’Iguacitos a aussi ses propres piscines naturelles et vous offre à boire, à manger et même une disco. Le Spa Pijaos, à seulement 5 minutes de Lérida, à l’instar des autres spas, a aussi ses piscines naturelles et une aire aménagée pour pique-niquer. 

La grotte el Tejedor

La grotte el Tejedor est à 10 minutes du centre de Lérida et tout près du spa Pijaos. La légende raconte que la grotte est si immense que 3,000 cavaliers auraient vécu dans cette grotte pour se cacher des Espagnols. Malheureusement, la négligence et l’appât du gain ont eu pour effet que la visite de la grotte el Tejedor n’est plus aussi impressionnante qu'auparavant parce que des parties de la grotte ont été dynamitées par les chercheurs de trésor. Néanmoins, la visite de la grotte vaut toujours la peine si vous êtes en route vers les spas de la région ou si vous avez juste envie d’une excursion en dehors de la ville.

Las Juntas

Une autre piscine naturelle de Lérida à ne pas manquer est la piscine « Las Juntas ». Cette piscine est nichée entre une série de rochers et située au point de rencontre de deux cours d’eau : le Río Bledo et le Quebrada de Agua Fría. La piscine était un site historique où les voyageurs épuisés, particulièrement les paysans qui traversaient les landes, s’y arrêtaient pour se reposer en profitant des beautés de la nature. La piscine Las Juntas est seulement à 10 minutes du centre de Lérida. C’est un endroit parfait pour se détendre en observant la magnifique danse des papillons et la végétation qui entoure le bassin.

Rédacteur :

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
CO
Latitude :
4.86077
Longitude :
-74.91267
Zone horaire :
America/Bogota
Fuseau horaire :
UTC-5
Heure d'été :
N

Villes voisines

  • Venadillo ~16 km
  • Ambalema ~18 km
Booking.com

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

Bien qu’il ne soit pas très facile de se rendre à Lérida, il est possible de s’y rendre avec un peu de planification. Ceux qui viennent de l’extérieur du pays doivent d’abord se rendre en Colombie. Le meilleur moyen de se rendre en Colombie est d’atterrir à Bogotá, la capitale du pays. L’aéroport international El Dorado est le plus grand aéroport du pays et il dessert plus de la moitié de tout le trafic aérien de la Colombie. La compagnie aérienne nationale Avianca dessert plusieurs vols en Amérique du Sud. Cette compagnie dessert également des vols vers des villes en Amérique du Nord, en Europe, en Afrique, en Asie et en Australie. L’aéroport international El Dorado est à 20 minutes de la capitale et la plupart des vols atterrissent à cet aéroport. Pour arriver plus rapidement à Lérida, les voyageurs peuvent prendre un vol de Bogotá vers l’aéroport d’Ibagué, une ville de la région de Tolima qui est à seulement deux heures de Lérida. Les visiteurs peuvent également se rendre en voiture directement de Bogotá à Lérida. Le voyage prend environ quatre heures. Certains peuvent trouver le trajet long, mais la route offre des vues spectaculaires!

Les transports de Lérida

Autres transports
Mariquita ~39 km
Perales ~55 km