Ville de Barrancabermeja (Santander)

colombie

Présentation

Bienvenue à Barrancabermeja en Colombie ! Cette ville se trouve dans le nord du pays sur les rives de la rivière Magdalena. Elle appartient à la province de Mares et au département de Santander. Sa population s'élève à 190 000 habitants environ qui tous parlent l'espagnol. Il est intéressant de noter toutefois que l'espagnol colombien possède des spécificités propres aussi bien en ce qui concerne la prononciation de certains sons que relativement au vocabulaire employé. Ainsi, par exemple, au sein des familles, les rôles sont en quelques sortes inversés puisque maris et femmes s'interpellent par de joyeux «mira» (mi hija= ma fille) et «miro» (mi hijo = mon fils) alors que les enfants sont souvent appelés «papito» (papa) et «mamita» (maman). Terminons cette brève présentation de Barrancabermeja par quelques mots sur son climat qui est de type tropical de savane et se divise en deux saisons de six mois chacune : une sèche et une pluvieuse.

La ville de Barrancabermeja appartient au département Santander et au district Mares.

La ville de Barrancabermeja s'étend sur 1,154 km² et compte 320 000 habitants (recensement de 2010) pour une densité de 277 296,36 habitants par km². L'altitude moyenne est de 75 m.
Le maire de la ville de Barrancabermeja est actuellement Elkin David Bueno Altahona.
Un habitant de la ville de Barrancabermeja est appelé un Barranqueño. Le nom français de la ville est Barrancabermeja.
Le surnom de la ville est "Oil Capital of Colombia". La ville de Barrancabermeja a été fondée en 1922. Le site Internet de Barrancabermeja est http://www.barrancabermeja.gov.co

Points ou centres d'intérêts

Rio Magdalena

Le Rio Magadalena est immense et donne son caractère à la ville de Barrancabermeja. Si l'on arrive par la route depuis Yondo, on passera sur le fabuleux pont qui enjambe le fleuve. Qui, du Rio Magadalena ou de l'ouvrage d'architecture est le plus impressionnant ? C'est difficile à dire. La forme du pont est telle que lorsqu'on s'y engage, il arrive un moment dans la légère montée où on ne voit pas l'autre côté... Bref instant extrêmement saisissant. Qui dit fleuve dit également port et celui de Barrancabermeja est un lieu fascinant où l'activité est incessante et les contrastes impressionnant. Effectivement, on peut y voir toute l'effervescence liée à la production et au transport du pétrole qui tient une place considérable dans la ville, mais on y admire aussi des embarcations très modestes de gens de la région. Ces derniers aiment également déambuler sur le quai et admirer le majestueux fleuve. C'est un bel endroit pour faire des rencontres ou laisser les idées vagabonder. Au moment du coucher de soleil, la poésie et le romantisme s'ajoutent au paysage que l'on se plait à immortaliser en photo ou en peinture selon les talents de chacun.

Le monuments de la ville

Le principal monument de la ville et aussi le plus visible de très loin est bien sûr le Cristo Petrolero, mais il est loin d'être le seul ! De nombreuses autres oeuvres ornent les rues de Barrancabermeja. Mais, revenons quelques instants au Cristo Petrolero, gigantesque sculpture de 26 mètres de haut réalisée par l'artiste Fernando Fernandez et placée dans la lagune dont elle semble émerger en 1995. Ladite représentation du christ pèse environ 20 tonnes.
Autre lieu riche en oeuvres d'art à Barrancabermeja, l'Avenidad Ferrocarril sur laquelle sont disposées plusieurs ouvrages de la collection Sendero Yuma : «armadillos», «iguanas», «caimanes», «garzas» ou encore «tigres». Plus loin, à l'angle de la route 28 et de la rue 60 (près de la bibliothèque) se trouve « La flamme olympique », sculpture moderne aérée et colorée. Par ailleurs, «El Libertador » Simon Bolivar possède tout naturellement une statue commémorative dans la ville. Terminons cette liste non-exhaustive en mentionnant la statue du cacique (chef de tribu) Pipaton située sur l'Avenida 36. Cette sculpture renvoie à un épisode majeur de l'histoire de la Colombie durant lequel Pipaton luttant contre l'envahisseur espagnol avait été fait prisonnier. Pour empêcher son évasion, ses geôliers lui avaient coupé les talons. Malgré cela, Pipaton parvint à s'échapper et à rejoindre les combattants.

Zona Rosa

La Zona Rosa de Barrancabermeja est à visiter aussi bien de jour comme de nuit. Au cours de la journée, c'est le lieu idéal pour une virée shopping car de très nombreux commerces s'y trouvent. De charmants petits restaurants typiques permettent de rester dans le quartier pour se restaurer entre deux visites de magasins. Le soir venu, la Zona Rosa change un peu d'aspect et passe de zone commerciale qu'elle était à haut-lieu de festivités nocturnes. Les bars s'égayent et la musique envahit l'endroit. Quelle musique ? Du vallenato principalement, cette musique folklorique jouée par un accordéon, un petit tambour appelé « caja vallenata » et une « guacharaca », instrument inventé par les Amérindiens et reproduisant le chant des oiseaux. Pour celles et ceux qui souhaitent aussi danser jusqu'au bout de la nuit, c'est la salsa et le merengue qui sont ici pratiqués par toutes et tous. Si vous avez pris des cours au préalable, vous trouverez à Barrancabermeja des partenaires extrêmement talentueux. Si vous débutez, laissez-vous tout simplement guider par les habitué(e)s et par le rythme enivrant de la musique. Vous deviendrez, vous aussi, très rapidement une ou un « habitué(e) » !

La gastronomie locale

Lors d'un séjour à Barrancabermeja, deux termes sont incontournables en matière de gastronomie : bollo et Aguila. Cette dernière est une bière locale très populaire à laquelle il faut absolument goûter. Elle est proposée dans absolument tous les bars de la ville. Les bollos pour leur part sont de petits pains confectionnés à partir de maïs et de manioc. On en trouve là aussi partout à Barrancabermeja auprès des vendeurs ambulants sur le bord des routes ainsi que dans tous les magasins et supermarchés. Cet aliment tient une place tellement importante dans la nourriture quotidienne des habitants de la ville que ceux-ci organisent chaque année un festival en son honneur. La fête a lieu depuis presque vingt ans dans le quartier appelé La Victoria durant deux jours à la fin du mois d'avril. Des groupes de musique viennent divertir les festivaliers venus déguster les bollos et se retrouver entre amis. Ce sont des femmes réunies en organisations diverses qui fabriquent les délicieux petits pains et transmettent ainsi ce savoir-faire et cette tradition aux générations futures. Une belle façon de garder vivant un patrimoine tout en offrant d'agréables dégustations aux voyageurs de passage !

Les événements annuels

Le festival des bollos mentionné précédemment n'est pas le seul des rendez-vous festifs proposés par Barrancabermeja dont le calendrier événementiel est bien rempli. Si vous ne pouvez pas être sur place en avril, ne soyez pas inquiet, il y aura assurément une activité en cours lors de votre venue à Barrancabermeja. En tout début d'année, au mois de janvier, c'est « El Fandago de la 24 » qui bat son plein. C'est la rumba qui unit les participants à cet événement. Il serait faux de croire que cette fête n'attire que les personnes d'un certain âge qui connaissent cette danse depuis leur jeunesse dans les années 50. De très nombreux danseurs ont plutôt autour d'une vingtaine d'années et « El Fandago de la 24 » est donc l'occasion de beaux échanges entre les générations. Changement total de décor durant les mois de juin et de juillet puisque la ville organise à ce moment-là une foire agricole. Animaux, produits agro-alimentaires et spectacles en tous genres font le bonheur des participants à cette fête. Pour les voyageurs qui passent par Barrancabermeja au mois de septembre, c'est un programme classique qui les attend avec un très renommé festival de piano.

Les édifices religieux de la ville

Il existe deux principaux édifices religieux à Barrancabermeja qui sont la Catedral Inmaculada Concepcion et la Catedral del Sagrado Corazon. Les deux dépendent de l'Église catholique romaine. La première attire le regard en raison de la couleur de sa façade totalement faite de briques. De nombreuses célébrations s'y déroulent en tout temps. La seconde, la Catedral del Sagrado Corazon, a été fondée en 1946 et consacrée en 1952. Autre église à ne surtout pas manquer lors d'un séjour à Barrancabermeja : Nuestra Senora del Carmen dont le clocher est en forme de... plateforme pétrolière !

Le musée du pétrole

Le pétrole occupe une place importante à Barrancabermeja et il est donc tout à fait normal qu'il y ait son musée. Ce dernier explique tout le processus d'extraction du pétrole ainsi que l'histoire de celui-ci dans la région depuis les années 20. De très nombreux détails sont présentés ici ainsi que la manière dont le peuple indien Yariguies qui se trouvait dans cette zone au préalable a perdu au cours des dernières décennies son territoire ainsi que sa culture. Le musée porte le nom de Samuel Schneider Uribe, un ingénieur pétrolier qui fut assassiné en 1985.

La pollera colora

La pollera colora est une des chansons folkloriques les plus connues de Colombie. Elle a été composée il y a plus de 50 ans par Wilson Choperena pour ce qui est du texte. La mélodie est pour sa part l'oeuvre de Juan Madera. De multiples variantes existent d'un bout à l'autre du pays. Une sculpture illustre cette chanson et se trouve dans le Parque de la Cultura à Barrancabermeja. Mais, pourquoi la ville tient-elle tellement à cette chanson populaire ? La raison en est simple et extrêmement romantique. Les paroles de la chanson auraient été inspirées à son auteur par une charmante jeune femme afro-colombienne rencontrée dans le port de...  Barrancabermeja !

Le parc national de Chicamocha

Certes, il faut prévoir un voyage de trois heures et quarante minutes de route depuis Barrancabermeja pour parvenir au parc national de Chicamocha (aussi connu sous le diminutif de Panachi), mais il serait vraiment dommage de manquer de visiter cet endroit absolument magique. Le parc s'étend sur 264 hectares. Ses visiteurs peuvent prendre le téléphérique lorsqu'ils souhaitent traverser le canyon qui se trouve au sein du parc. La traversée constitue en elle-même une aventure car ledit téléphérique parcourt une distance de plus de six kilomètres ce qui en fait un des plus longs du monde.

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
CO
Latitude :
7.06041
Longitude :
-73.85149
Zone horaire :
America/Bogota
Fuseau horaire :
UTC-5
Heure d'été :
N

Villes voisines

  • Yondó ~9 km
Booking.com

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

En avion

L'aéroport le plus proche de Barrancabermeja est celui qui se trouve dans la ville de Bucaramanga située à une centaine de kilomètres de la destination finale. 

Site internet de l'aéroport Palonegro de Bucaramanga : http://www.flightstats.com/go/Airport/airportDetails.do?airportCode=BGA (l'aéroport Palonegro de Bucaramanga ne possède pas de site internet qui lui soit exclusivement dédié. Toutefois, le présent lien permet de connaître avec précision et en temps réel les vols au départ et à l'arrivée de cet aéroport international) 

En voiture
Un permis de conduire international est nécessaire pour conduire en Colombie. La location d'un véhicule 4 x 4 est recommandée et, si cela est possible, la réservation devrait se faire avant le départ depuis le pays d'origine. Sur place, les prix sont plus élevés.

En train
Il n'existe aucun réseau ferroviaire en Colombie.

En bus
L'autobus est le moyen de transport à privilégier lors d'un séjour à Barrancabermeja. Lors de l'arrivée à Bucaramanga, deux compagnies permettent de finaliser le voyage vers Barrancabermeja : Transsander (trois départs par jour) et Copetran (toutes les trois heures).

Site internet de la compagnie Transsander : http://www.transsander.com/home.htm
Site internet de la compagnie Copetran : https://vonline.copetran.com.co/vo/%28S%28dq3w5455hzohie45ukhh5v45%29%29/MainForm.aspx

Les transports de Barrancabermeja

Autre transport
Yariguies ~6 km