Ville de Xi'an City (Shaanxi)

chine

Présentation

Xi'an est le chef-lieu de la province chinoise du Shaanxi. Cette dernière est considérée comme étant le berceau de la civilisation chinoise. Xi'an est une ville de presque neuf millions d'habitants qui s'étend sur une dizaine de milliers de kilomètres carrés. Le climat est ici de type subtropical humide offrant des étés très chauds et humides et des hivers plutôt frais durant lesquels le mercure peut descendre jusqu'à quelques degrés en-dessous de zéro. Le chinois parlé à Xi'an est le mandarin et la monnaie utilisée est le yuan. Il est bon de savoir qu'il faut environ neuf yuans pour avoir l'équivalent d'un euro. Précisons pour terminer cette brève introduction qu'une traduction de Xi'an peut être « paix de l'Ouest » et que ce nom doit être prononcé de la façon suivante : chi-anne. Bienvenue en Chine à toutes et à tous !

La ville de Xi'an City appartient à la province Shaanxi et au comté Xi'an City.

Points ou centres d'intérêts

Le mausolée de l'empereur Qin

La fameuse « armée d'argile » ou encore « armée de terre cuite » se trouve à Xi'an. Mondialement connu et classé depuis 1987 au patrimoine mondial de l'UNESCO, ce fabuleux trésor peut être admiré par tous les voyageurs qui séjournent à Xi'an. L'ensemble du mausolée est immense et s'étend sur presque 60 kilomètres carrés. Il comprend le tombeau à proprement parler ainsi que les fosses dans lesquelles se trouvent les milliers de soldats constituant la célèbre armée. Les huit mille statuettes datent de l'an 210 avant Jésus-Christ. Chacun des personnages, qu'il s'agisse d'un homme ou d'un cheval, comporte des détails uniques et d'une grande finesse. Par ailleurs, chaque élément possède sa propre couleur. Cette dernière aurait été appliquée après cuisson. Tout ceci fait en sorte qu'aucune des figurines ne ressemblent à une autre. Le travail est ici colossal et le résultat absolument fantastique. L'on remarquera également que chaque soldat de cette armée possède une arme. Soit une épée, ou bien un arc ou encore une arbalète. Celles-ci sont faites en bronze et avaient à l'époque été recouvertes de chrome ce qui fait qu'elles sont encore de nos jours parfaitement affutées !!!

Le musée de Shaanxi

Le musée de Shaanxi est un musée d'histoire absolument incontournable lorsque l'on visite Xi'an. Il est ouvert tous les jours entre 8h30 et 17h30 et le prix de l'entrée est de 35 yuans, soit environ 3,50 euros. Ouvert depuis 2001, cet immense lieu qui s'étend sur 60 000 mètres carrés regroupe plus de 300 000 artefacts. Tous proviennent des multiples fouilles qui ont eu lieu dans la région. Ainsi donc, au fil de la visite, l'on remonte chronologiquement toute l'histoire de la région. Tout commence avec la préhistoire et la reconstitution d'un village néolithique au sein duquel l'on peut voir des cranes, des bijoux et des sculptures. Puis, l'on aborde la culture Qin avant de monter à l'étage et de poursuivre avec le patrimoine des dynasties Han, Wei et Zhou. C'est ici que l'on découvre, entre autres richesses, les éléments liés à l'invention du papier. De nombreux objets des divers cultes sont également exposés. La muséographie chronologique permet de comparer les techniques employées et l'évolution de celles-ci au fil du temps et des dynasties. Il est très vivement suggéré de débuter un séjour à Xi'an par l'exploration de ce musée, car les édifices visités par la suite prendront alors une signification beaucoup plus précise.

Les édifices datant de la dynastie Tang

Il y a trois principaux édifices qui illustrent la dynastie Tang à Xi'an : la grande pagode de l'oie sauvage, la petite pagode de l'oie sauvage et la forêt de stèles. Ce dernier lieu est un musée de calligraphie absolument somptueux qui présente plus de trois mille stèles. Mais, revenons quelques instants aux deux pagodes. La première, la plus grande, a été construite en 652 et plusieurs fois reconstruite et modifiée par la suite. Sa principale fonction était d'héberger et de protéger deux choses. D'une part les sûtras, ces livres philosophiques essentiels et d'autre part les figurines de Bouddha rapportées de ses voyages par le moine Xuanzang (602-664). Une statue de ce dernier qui a joué un rôle considérable au sein de la grande pagode de l'oie sauvage se trouve devant l'entrée du temple. La petite pagode de l'oie sauvage pour sa part a été construite plus tard entre les années 707 et 709. Elle mesure 43 mètres de haut et comprend 15 niveaux. 
Précisons en terminant que la forêt des stèles mentionnée plus haut est aussi très souvent mentionnée sous le nom de musée Beilin.

La grande mosquée

Afin d'éviter toute confusion, il est bon de préciser avant d'aller plus loin que la grande mosquée de Xi'an possède de multiples appellations. Celle que l'on nomme le plus souvent la grande mosquée de Xi'an est aussi identifiée par les titres suivants : mosquée de Hua Jue Lane, mosquée Hua Jue Jiang, mosquée Huachueh ou encore mosquée Hua Jue Xiang. Il s'agit cependant bien du même édifice qui est, soulignons-le ici, la plus grande des premières mosquées de Chine. Ce qui est absolument remarquable au sein de ce bâtiment est la parfaite et harmonieuse association des traditions provenant des deux cultures musulmanes et chinoises. Ainsi, tous les espaces caractéristiques d'une mosquée se retrouvent naturellement ici, mais selon un schéma typiquement chinois avec différents pavillons reliés entre eux par des zones couvertes de bosquets et de parterres de fleurs. Bien sûr, l'axe central de la mosquée, contrairement à celui d'un temple bouddhiste, est dirigé d'est en ouest pour faire face à La Mecque. L'endroit symbolise à merveille la très grande ouverture qui était celle de la dynastie Tang envers les communautés étrangères.

Les édifices datant de la dynastie Ming

La dynastie Ming a elle aussi laissée de nombreuses traces partout dans la ville de Xi'an en commençant par les imposants remparts qui « délimitent » la ville. Le terme « délimiter » doit ici être utilisé avec précaution, car les limites de la ville ont connu au fil du temps de multiples changements et variations. Ainsi donc, les premiers remparts ont été construits en 194 avant Jésus-Christ lorsque la ville s'appelait encore Chang'an. À cette époque, la superficie contenue à l'intérieur des remparts représentait environ 36 kilomètres carrés. Bien plus tard, au 14ième siècle, les remparts furent reconstruits pour ne plus protéger cette fois-ci que 14 kilomètres carrés de la ville.
Un autre édifice associé à la dynastie Ming puisque construit en 1384 est la tour de la cloche. Ce monument doit être vu à deux reprises : une fois de jour et une fois de nuit. Effectivement, l'éclairage qui illumine le lieu là la nuit tombée est absolument superbe et donne au lieu une dimension magique et féérique. La tour a une hauteur de 40 mètres et constitue l'un des symboles de la ville. Elle est évoquée dans de très nombreuses légendes.

Les thermes de Hua Qing

À une trentaine de kilomètres à l'Est de la ville de Xi'an se trouve la montagne Lishan. Depuis plus de trois mille ans, les sources chaudes de ladite montagne qui est un ancien volcan permettent de se baigner et de profiter des bienfaits de tels bains. Le vaste complexe qui entoure les sources avec ses pavillons finement décorés, ses kiosques, ses pièces d'eau et ses saules pleureurs est un pur enchantement. Il est également possible de visiter sur place un musée expliquant l'origine des thermes et les différentes légende et histoires associées à ces lieux.

Le temple des huit immortels

Les huit immortels sont des divinités du culte taoïste chargées de lutter contre le mal. Un temple leur est dédié à Xi'an dans le hall duquel lesdits immortels sont représentés. Cao Guojiu, le noble; Han Xiangzi, le patron des musiciens; He Xiangu, la seule femme du groupe; Lan Caihe, le mendiant; Lu Dongbin, le redresseur de torts; Tiequai Li, l'infirme; Zahng Guolao, le vieillard et Zhongli Quan, le militaire. Une communauté monastique et toujours présente au sein du temple et l'on peut donc y entendre les moines psalmodier. Le silence et le respect sont de rigueur lors des visites.

La tour du tambour

La tour du tambour a été construite en 1380 en un lieu extrêmement précis. Effectivement, il s'agit de l'exact centre géographique de la ville. En montant dans la tour, l'on peut donc admirer de tous côtés l'ensemble de Xi'an. Mais, pourquoi parle-t-on d'un tambour ? Certes, c'est parce qu'il s'en trouve un au sein de ladite tour. Ce dernier vient en complément de la cloche qui se trouve au sein de la tour de la cloche. Jadis, la cloche était frappée chaque matin au lever du soleil et le tambour retentissait pour sa part au coucher du soleil.

La gastronomie locale

La tâche n'est pas aisée de déterminer les « spécialités culinaires » de Xi'an tant la cuisine locale est variée et composée de multiples mets. Nous avons cependant choisi trois plats que l'on pourrait dire incontournables : les petits pains, les kakis et les nouilles de sarrasin. Les premiers sont bien souvent farcis de viandes fumées, mais peuvent également être émiettés et trempés dans diverses soupes. Les seconds se mangent séchés et constituent de fabuleux desserts. Enfin, les nouilles de sarrasin se consomment aussi bien chaudes que froides et sont un accompagnement très fréquent.

Rédacteur :

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
CN
Code postal :
710000
Latitude :
34.341168
Longitude :
108.942947
Zone horaire :
Asia/Beijing
Fuseau horaire :
UTC+8
Heure d'été :
N

Villes voisines

  • Caojiabao Village, Tangjiabao Village ~4 km
  • Baijiakou ~7 km
  • Bafu Zhuang ~7 km
  • Bajia Xiangxihuamen ~8 km
  • Anningli ~8 km
  • Aiguo Lane ~8 km
  • Damian Town ~8 km
  • Longquan Town ~8 km
  • Anrenfang ~8 km
Booking.com

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

Comment se rendre à Xi'an ?

En avion
Xi'an possède son propre aéroport. Il est situé au nord-ouest de la ville à une trentaine de kilomètres environ.

Site internet de l'aéroport de Xi'an : www.flightstats.com (l'aéroport de Xi'an ne possède pas de site internet qui lui soit dédié. Il faut donc se rendre sur Flightstats.com et inscrire Xian dans le menu déroulant à droite de la page d'accueil en effectuant une recherche « by airport ». L'aéroport de Xianyang est le premier à apparaitre dans la liste proposée). 

Par le train
La ville de Xi'an comporte deux gares ferroviaires. Celle de Xi'an et celle de Xi'an nord. La première est le point de départ et d'arrivée de toutes les lignes régulières, alors que la seconde est consacrée aux trains à grande vitesse. 

Les déplacements sur place
Autobus et taxis sont nombreux et fréquents partout dans la ville. Cependant, il est pittoresque et tout aussi rapide d'effectuer certains trajet en tuk-tuk, ces fameux tricycles motorisés ou non si typiques de l'Asie. Généralement, trois adultes peuvent prendre place dans un tuk-tuk s'ils n'ont toutefois pas trop de bagages.

Bon voyage à toutes et à tous !