Ville de Guangzhou (Guangdong)

chine

Présentation

On raconte que Guagnzhou, Canton en français, a été fondée par cinq chèvres descendues du ciel avec les Immortels, d'où son surnom de "Cité des Cinq Béliers. La ville compte aujourd'hui plus de 12,7 millions d'habitants, ce qui en fait la troisième plus grande ville chinoise après Pékin et Shanghaï, répartis sur 3 843 mètres carrés. Elle appartient également à mégalopole chinoise du delta de la Rivière des Perles rassemblant 40 millions d'habitants.

Déjà deux siècles avant Jésus Christ, Guangzhou était établie comme capitale de la province de Guangdong. Elle commença à accueillir des communautés étrangères dès le sixième siècle avec le commerce de la soie, avant que les Européens n'arrivent au XVIème siècle. Aujourd'hui, elle constitue une ville incoutournable de l'économie chinoise et fut l'une des premières villes du pays à s'ouvrir aux investissements étrangers.

La ville de Guangzhou appartient à la province Guangdong et au comté Guangzhou City.

La ville de Guangzhou s'étend sur 7 434 km² et compte 12 600 000 habitants pour une densité de 1 694,92 habitants par km². L'altitude maximum est de 21 m, l'altitude moyenne est de 8 m.
Le maire de la ville de Guangzhou est actuellement Ge Honglin.
Le nom français de la ville est Canton, le nom espagnol est Cantón.
Le site Internet de Guangzhou est http://www.gz.gov.cn

Points ou centres d'intérêts

La nouvelle tour de télévision

La Tour de Télévision et de Tourisme de Canton s'élève à 600 mètres et possède une structure hyperboloïde, étant composée de tubes étirés en torsades. Elle a été dessinée par les architectes hollandais, Mark Hemel et Barbara Kuit. Conçue pour résister aux catastrophes naturelles, elle peut supporter un un tremblement de terre de magnitude 8 et à un ouragan de force 12. Elle a été érigée à l'occasion des Jeux asiatiques de 2010, et sa construction, commencée en 2005, n'a été achevée qu'en 2009. A l'intérieur de la tour se trouvent un musée, un centre commercial, mais aussi des parkings, des restaurants panormaiques et des jardins. On peut également y admirer la ville depuis une plateforme panoramique à 450 mètres de haut. A l'époque, elle était la plus grande tour du monde, détrônant la CN Tower de Toronto qui détenait le record depuis 34 ans. Elle demeure à ce jour la tour la plus élevée de Chine. La Canton Tower a remplacé la précédente Tour de Télévision qui datait des années 90 et est en passe de devenir le symbole de la ville, la Tour Eiffel de Guangzhou.

La Cathédrale du Sacré-Coeur de Canton

Située dans le district de Yuexiu, cette cathédrale de style néogothique a été édifiée entre 1863 et 1888 selon les plans de Léon Vautrin, et sur commande des Missions Etrangères de Paris. Napoléon III lui-même participa personnellement au financement de l'opération. Deux pierres des catacombes de Rome y sont notamment enchassées. Léon Vautrin a conçu la cathédrale de telle sorte que la façade reprenne l'apparence de celle de l'église Sainte-Clothilde à Paris, tandis que la nef et le choeur ont eux été élaborés selon le modèle de la Cathédrale de Toul. Ses 98 vitraux d'origine ont été détruits pendant la Révolution Culturelle et sont peu à peu remplacés par des vitraux philippins, l'anglais se substituant au latin et au français des oeuvres originales. L'édifice est long de 66 mètres pour une largeur de 35 mètres, et ses deux tours s'élèvent chacune à 58 mètres de hauteur. La cathédrale se compose de trois nefs et de quatorze chapelles latérales. A ce jour, des messes y sont toujours célébrées, en mandarin, cantonais, coréen, et une fois par semaine en anglais.

Le temple de Hualin

Rarement mentionné par les guides touristiques, le temple de Hualin se situe dans le marché de jade et aux antiquités de Guangzhou. Ce temple de couleur noire et azure construit il y a 1 400 ans, a été édifié sous les Dynasties du Sud. A l'extérieur déjà, des fumées d'encens accueillent les visiteurs au milieu des arbres et des colonnes. Véritable havre de paix au milieu du quartier, on y trouve notamment une magnifique galerie statutaire de disciples entourant une grande statue de Bouddha rieur. L'encens est diffusé par des statuettes de dragon, et les offrandes déposées sur des statues de moine. On y trouve différentes statues et autels, notamment celle d'un dieu guerrier, celle du roi Asoka Pagoda au milieu du hall, et également celle de Marco Polo, arrivé en Chine au XIIIème siècle. Des moines sont également présents dans l'édifice. La station de métro la plus proche est celle de Changshou Lu : une fois sortis, il suffit de se drigier vers l'est dans la rue du même nom et de tourner vers le sud juste avant l'intersection avec Kangwang Zhong Lu, dans l'allée remplie d'étals de jade.

Le musée et tombeau du roi des Yue du Sud

Ce tombeau a été découvert par hasard, sur un chantier de construction en plein coeur de Canton. Ce tombeau est celui du roi Zhao Mo, le deuxième roi de des Yue du sud de 137 à 122 av. J-C. La découverte de ce tombeau a définitivement établi la puissance de sa dynastie par rapport aux Han, sous-estimée jusqu'alors. Le tombeau a été creusé au coeur d'une colline et se compose de sept chambres, dont l'une sacrificielle : lorsque le roi mourrait, les épouses, concubines et servants étaient enterrés avec lui pour l'accompagner dans l'au-delà. Aujourd'hui, il est possible de visiter ce tombeau, à 20 mètres sous terre, ainsi que le musée qui s'élève au-dessus. On peut admirer dans l'édifice la momie du roi, une oeuvre de 2 300 plaquettes de soie cousues entre elles par des fils de soie, et divers objets retrouvés dans le tombeau : les sceaux des défunts, les objets funéraires traditionnels en ivoir, en jade ou en or, une reproduction du sarcophage et l'habit funéraire du roi, ainsi que le phénix et le dragon devenus l'emblème du musée.

Le musée est ouvert tous les jours de 9h à 17h30, et l'entrée coûte 12 yuans, soit 1,20 euros.

Le monument de Sun-Yat Sen

Sun-Yat Sen est considéré comme le père de la Chine moderne. Révolutionnaire et homme d'état, il a contribué à renverser la dynastie Qing et l'établissement de la République de Chine, et à unifier le pays en proie aux seigneurs de guerre. Ce mémorial a été édifié entre 1929 et 1931. Né dans la province de Guangdong, il est naturellement devenu un personnage clef de la ville de Guangzhou. Une statue de bronze représentant Sun-Yat Sen en habits occidentaux s'élève devant le monument de forme octogonale dessiné par Lu Yanzhi, et financé par les contributions des Chinois locaux et expatriés versées en mémoire de ce personnage emblématique. Un point de vue panoramique sur le monument est situé à l'extérieur. Le monument est construit selon les codes de l'architecture chinoise traditionnelle et le hall de 71 d'envergure, sans aucun pilier. Le monument peut accueillir plus de 3 000 personnes pour des conférences ou diverses performances, et les murs sont décorés de portraits et de lettres de Sun-Yat Sen.

Le mémorial est ouvert de 8h à 18h pour les parties comprenant des expositions, et de 6h à 22h pour les autres. Il est recommandé de prévoir environ 45 minutes pour une visite.

Les jardins du Clan Chen

En face de l'Académie du Clan Chen s'étend sur 42.4 acres ce grand parc public, aménagé en 1999. Les touristes sont nombreux à venir s'y promener en famille pour échapper l'espace d'un instant à l'agitation de la ville néanmoins toute proche. La particularité de ce jardin réside dans les sculptures végétales d'arbustes en forme de dragons et dans ses multiples couleurs dues aux nombreuses fleurs ornant l'espace. A proximité se trouvent les 19 bâtiments couvrant 13 200 mètres carrés et composant le complexe académique traditionnel chinois du temple des Ancêtres de la famille Chen, aujourd'hui utilisé comme musée de l'artisanat.

L'îlot de Shamian

De forme oval, cet îlot se situe au nord de la rivière de perles et s'étend sur une petite surface. Cet îlot appartenait autrefois aux Britanniques et aux Français, et on y voit encore aujourd'hui les demeures coloniales d'époque, dans le style victorien. Les Chinois n'avaient pas le droit de se rendre dans ce quartier. Les allés et jardins de l'île en font une escale idéale pour échapper un moment à l'atmosphère tentaculaire et à l'agitation de Guangzhou. Des boutiques d'antiquité parsèment également l'île et ses allées, et les bâtiments et ruelles ont été refaits à neuf pour les Jeux d'Asie de 2010.

Le Yuexiu Park (Green Walk)

Le Yuexiu Park est le plus grand parc de Guangzhou, s'étendant sur une superficie de 860 000 mètres carrés. Le parc est constitué de 3 lacs artificiels et de sept collines. On trouve notamment dans ce parc la fameuse statue des cinq béliers, en hommage aux chèvres ayant fondé Guangzhou selon la légende. On peut également y admirer un vestige du mur de l'époque Ming, et croiser au cours de la promenade des locaux pratiquant le Taï Chi, jouant de la musique ou dansant le tango. Le parc est immense, il est possible de louer une voiturette électrique pour en faire le tour plus rapidement.

Baiyun Shan, le Mont du Nuage Blanc

Le Baiyun Shan est une montagne au coeur de Guangzhou, et s'élève à 2216 mètres. L'ascension est longue et fastidieuse, mais un téléphérique est disponible pour vous emmener à son sommet. Les chemins de Baiyun Shan sont parsemés de statues et de portiques de temples. Au sommet, les visiteurs peuvent profiter d'une vue magnifique sur la ville. Il est recommandé d'éviter de s'y rendre le week end, car le lieu est alors envahi par les touristes. On peut également s'y rendre de bon matin afin d'admirer le lever de soleil sur Gangzhou depuis le jardin calligraphique.

Rédacteur :

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
CN
Code postal :
510000
Latitude :
23.130257
Longitude :
113.264523
Zone horaire :
Asia/Beijing
Fuseau horaire :
UTC+8
Heure d'été :
N

Villes voisines

  • Anchengxin Street ~1 km
  • Ailianli ~1 km
  • Anjifang ~1 km
  • Anheli ~1 km
  • 270300-end ~1 km
  • Anguali ~2 km
  • Caixuchongbian ~2 km
  • Anduli ~2 km
  • Anfuli ~2 km
Booking.com

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

Située à un carrefour aérien, maritime et terrestre, Guangzhou bénéficie d'un accès particulièrement facile. La ville possède d'ailleurs le 19ème aéroport le plus grand du monde, 3ème de Chine et concurrent direct de celui de Hong Kong, avec plus de 40 millions de voyageurs accueillis chaque année. Pour vous rendre à Guangzhou, le plus simple est de prendre un vol direct depuis Paris. La ville est également facilement accessible en avion depuis Hong Kong. Depuis Beijing, il est possible de prendre le train grande vitesse et de parcourir ainsi 2 300 kilomètres à la vitesse de 300 km/h, et d'arriver à Guangzhou en 8h.

Une fois sur place, vous pouvez vous déplacer en utilisant les cinq lignes de métro de Guangzhou, ou les lignes de bus. Toutefois, il est plutôt conseillé de se déplacer en taxi : très peu cher pour un occidental, ils vous permettront d'éviter les transports bondés et de vous rendre directement au lieu que vous souhaitez visiter, quel qu'il soit. Pensez cependant à écrire l'adresse du lieu en chinois, et à toujours avoir une carte de visite de l'hôtel sur vous pour faciliter votre retour en toutes circonstances. Il est recommandé d'emprunter les taxis jaunes, employant des locaux qui connaissent la ville parfaitement. Le voyage commence à 10 RMB. N'empruntez les taxis pirates sous aucun prétexte. Ils sont faciles à reconnaître : pas de logo, pas de compteur, et les conducteurs vous interpellent, vous demandant si vous avez besoin d'un voyage.

Les transports de Guangzhou

Aéroport international
Baiyun Intl ~29 km
Autre transport
Guangzhou South Railway Station ~16 km