Ville de São Filipe (Fogo)

cap-vert

Présentation

São Filipe est une ville des îles du Cap-Vert, au large de l’Afrique. São Filipe se situe sur l’île de Fogo et elle est la capitale de cette île. C’est une petite ville avec une population de 20.000 habitants. São Filipe est la seconde pus vieille ville du Cap-Vert, qui fut fondée au XVIème siècle. Les gens du Cap-vert sont majoritairement d’origine mixte africaine et européenne car les îles étaient inhabitées lorsque le Portugal les découvrit, et les portugais s’installèrent ici et apportèrent les esclaves africains. A travers les années, la population s’est énormément mélangée avec des immigrants du monde entier. Le Cap-Vert n’a eu son indépendance du Portugal qu’en 1975. La langue officielle est le portugais, mais de nombreuses personnes parlent le créole du Cap-Vert. Tout au long de l’année les températures restent entre 21°-29°C. La saison des pluies dure d’aout à septembre. Janvier et février sont les mois les plus frais et septembre le plus chaud. L’archipel du Cap-Vert se trouve sur le fuseau horaire UTC-1, et la monnaie utilisée est l’escudo cap-verdien.

La ville de São Filipe appartient au comté Fogo et à la paroisse São Filipe.

La ville de São Filipe s'étend sur 394 km² et compte 27 826 habitants pour une densité de 70,62 habitants par km².
De la ville de São Filipe est Cidade de São Filipe.
Le nom espagnol est São Filipe.
Le site Internet de São Filipe est http://www.sao-filipe.com

Points ou centres d'intérêts

Le Pico do Fogo

Le Pico di Fogo est le point culminant du Cap-Vert avec une hauteur de 2829 m. Le Pico da Fogo est un volcan actif. Une légère éruption par une des cheminées s’est produite en 1995, mais la dernière éruption importante du cratère principal du volcan date de 1675. Cependant la seule éruption qui tua des personnes se produisit en 1847, mais les victimes furent tuées par les tremblements de terre plutôt que par la lave. Près du sommet se trouve une caldera, qui un effondrement circulaire de terre suite à une éruption. Dans de caldera se trouve le village de Chã das Caldeiras. Le long des pentes du volcan, le café y est cultivé. L’île de Fogo possède un seul volcan, et l’île est pratiquement circulaire de 25 km de diamètre avec le volcan au milieu. La vie sur l’île de Fogo est compromise avec le volcan. Les gens habitent dans la caldera, (sur le côté actif du volcan), et ils se mettent en danger, car la terre y est plus fertile. Du village Chã de Caldeira, il est possible d’effectuer l’ascension du sommet. Il faut compter une randonnée de 6 heures avec 1000 mètre de dénivelé. Quelques parties du sentier traversent les cendres du volcan ou sont abruptes, ce qui rend la randonnée difficile.

La Casa da Memoria

La casa da Memoria est un musée qui se trouve dans le centre-ville de São Filipe. Le bâtiment a été construit en 1820 pour être à l’origine la demeure d’un marchand. Plus tard, la maison servit de magasin, atelier et d’entrepôt. Aujourd’hui le musée propose une visite qui permet de mieux connaitre l’histoire de l’archipel du Cap-Vert avec ses 10 îles, particulièrement sur celle de Fogo, et de leur développement sous la domination portugaise. Le musée expose un funco qui est une maison traditionnelle de l’île de Fogo, construites en pierre volcanique. La cours du musée présente quelques exemples de plantes locales. A l’intérieur, le musée présente des meubles, des objets domestiques et décoratifs. Le musée possède également une bibliothèque avec 400 volumes consacrés à l’histoire de Fogo et du Cap-Vert. Depuis qu’il a été restauré en 2001, le musée a servi de centre culturel pour accueillir différents évènements culturels tels que des meetings ou films et discussions.

Adresse : Casa Da Memoria, C.P. 17, Site web : http://www.casadamemoria.com.cv/index.html Email : contact@casadamemoria.com.cv Téléphone : +(238) 281 – 2765. Heures d’ouverture : mercredi-vendredi 10h00-12h00. Il est possible de visiter le musée d’autres jours mais sur rendez-vous.

Chã das Caldeiras

Chã das Caldeiras est le village qui se situe à environ 1700 m d’altitude sur le Pico do Fogo, le volcn actif du centre de l’île. Le village se trouve dans une caldera, qui est un affaissement circulaire de terre dans les volcans qui se produit lors des éruptions. Tout est noir autour du village : des pentes du volcan qui entourent le village, aux maisons construites en pierre volcanique. Cette partie de l’île a d’abord été habitée par le français le Duc de Montrand en 1872, et son héritage est encore visible de plusieurs façons. Les gens ce village semblent plus européens que le reste de l’île, et ils ont plus tendance à avoir les cheveux clairs et les yeux bleus. Le Duc de Montrand arriva sur l’île avec des pieds de vigne, et le village d’aujourd’hui a toujours une coopérative viticole, qui peut se visiter. Le Duc de Montrand a été aussi impliqué avec la construction de la route entre São Filipe et la caldera. Du village, il y a une multitude de sentiers pour monter en différents points sur la montagne ou pour monter au sommet du Pico do Fogo.

Mosteiros

Au nord de São Filipe, à environ 24 km, et au nord-est de l’île de Fogo, se trouve la ville et la municipalité de Mosteiros, la seconde ville la plus importante sur l’île après São Filipe. 26 % de la population de l’île vivent à Mosteiros. La plupart des terres de l’île sont des coulées de lave survenues lors de l’éruption volcanique de 1951, qui ont maintenant rendues cette zone très fertile, et donc la majorité des habitants de la municipalité pratique l’agriculture, notamment pour la culture du café. Il est possible de visiter quelques fermes et d’en apprendre plus sur leurs productions. Une des rares forêts du Cap-Vert se trouve à Mosteiros, la Floresta de Monte Velha. Dans la ville de Mosteiros, il ne faut pas manquer la visite de son église, l’Igreja Nossa Senhora da Ajuda. Des bus circulent entre São Filipe et Mosteiros. Des excursions de l’île vous emmèneront également à Mosteiros et visiter les plantations, par exemple avec la compagnie Colonial Guesthouse à São Filipe. Mosteiros avait auparavant un aéroport, mais qui est fermé maintenant, e São Filipe est la seule ville sur l’île avec un aéroport, ce qui a été néfaste pour le tourisme à Mosteiros. La plupart de la ville est noire à cause des flancs de montagnes et des constuctions des habitations en pierre volcanique.

Bila Baixo

Bila Baixo est le nom de l’ancien centre-ville historique de São Filipe. Bila Baixo se caractérise par ses rues pavées et ses maisons au vieux style portugais des premières habitations coloniales et du développement du Cap-Vert et de l’île Fogo. De nombreux bâtiments ont été restaurés en 2000 pour mieux conserver ces trésors architecturaux pour les générations futures. La plupart de ces maisons sont peintes avec des couleurs vives et variées, et elles sont ornées avec différents éléments architecturaux  tels que des balcons et de grandes baies vitrées. Dans les environs de São Filipe, il existe environ 50 hôtels particuliers qui témoignent de l’histoire de la domination portugaise. Il y a aussi des places (plazas) avec des statues qui rendent hommage à différentes personnalités importantes qui ont marqué l’histoire de São Filipe. La Nossa Senhora da Conceição, l’église la plus importante église catholique de São Filipe, se trouve également à Bila Baixo. L’église a été construite à la fin du XIXème siècle, et elle est d’apparence plutôt simple. Elle a deux clochers, et elle a été rénovée en 2007. Bila Baixo possède aussi un front de mer avec de magnifiques vues sur l’océan et les plages de sable noir. De cette promenade, vous pouvez vous retourner et admirer la ville.

Ponta da Salina

Ponta da Salina se situe dans le nord de São Filipe, et c’est un des meilleurs endroits de l’île pour aller nager, voire le meilleur. Alors que les autres plages sont réputées pour être dangereuses à causes des courants forts, Ponta da Salina est une vraie piscine dans l’océan. C’est une piscine naturelle qui a été creusée dans les rochers par l’océan à travers les années, et elle permet d’être à l’abri les courants, tout en profitant des magnifiques vues. Il y a plusieurs piscines naturelles creusées dans la roche telles celle-ci le long de la côte vers le village de Las Salinas et São Jorge.

São Lourenço

São Lourenço qui date de la moitié du XVIème siècle, c’est-à-dire 100 ans après l’arrivée des premiers colons portugais, est la plus vieille église de l’île. C’est une grande église avec à l’extérieur un cimetière pittoresque rempli d’une multitude de petites croix blanches. Toutes les pierres tombales font face à la mer, et ses points de vue en font en endroit magnifique et reposant. De l’église, les visiteurs peuvent profiter des vues sur les plaines verdoyantes et luxuriantes. De nos jours l’église est gérée par des frères mineurs capucins qui sont également chargés de la mission éducative auprès des jeunes des communautés locales.

Monte Genebra

De São Filipe, les visiteurs peuvent prendre un bus ou un aluguer pour se rendre dans la ville de Forno. Une fois à forno, ils peuvent se rendre à pied dans le village de Luza Nunes pour visiter le Monte Genebra. Sur les flancs du Monte Genebra se trouvent des jardins qui datent de 1976. Une coopération allemande aida à concevoir les jardins. Des stations de pompage d’eau ont été conçues pour arroser les légumes et les fruits sur les flancs de montagne. Elles prennent l’eau d’une source au niveau de la mer pour l’emmener en haut vers les jardins afin d’arroser les tomates, les choux, les pommes de terre et les différents fruits du jardin. Entre la mer et la montagne, il y a une petite chapelle, Nossa Senhora do Socorro, qui peut être visitée.

Brava

Brava est une autre île de l’archipel du Cap-Vert qui se situe près de l’île de Fogo. Brava est la plus petite des îles habitées, et c’est aussi la plus verte. La majorité de la population arrivèrent sur l’île après l’éruption volcanique du Pico de Fogo en 1675. Brava a été découverte à l’origine par les portugais en 1462. C’est aussi une île volcanique, mais au contraire de l’île de Fogo, il n’y a pas d’éruption rapportées dans l’histoire de l’île mais il existe toujours un risque d’éruption dans l’avenir. La principale ville de l’île est Vila Nova Sintra. L’activité économique principale est l’agriculture. De par sa géographie et ses escarpements qui plongent dans la mer, il y a très peu de plage. Il faut compter entre 1 et 2 heures de traversée entre Fogo et Brava.

Rédacteur :

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
CV
Code postal :
8220
Latitude :
14.89500
Longitude :
-24.50000
Zone horaire :
Atlantic/Cape_Verde
Fuseau horaire :
UTC-1
Heure d'été :
N
Booking.com

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

São Filipe a un aéroport, qui est une option pour arriver sur l’île. Il y a des vols quotidiens entre São Filipe et les autres villes du Cap-Vert, telles que Praia, São Vicente et Sal. La plupart des vols internationaux arrivent à Sal, d’où les voyageurs peuvent avoir une correspondance pour São Filipe. La compagnie TACV (https://flytacv.com/homepage/?lang=en) propose des vols sur toutes les îles, sauf celle de Brava. Acheter les billets pour se rendre sur une autre île si vous êtes déjà au Cap-vert, sera généralement moins cher. Cependant, dans ce cas, il faudra peut-être payé en espèce car les agences de voyages n’acceptent pas forcément les cartes bancaires. Un autre moyen pour se rendre sur l’île de Fogo est de prendre le ferry depuis Praia ou Brava, avec des liaisons quotidiennes pour chaque destination. Les prix des billets de ferrys sont relativement corrects, mais ils ne sont pas toujours à l’heure, et il y a toujours un risque que les traversées soient annulées en cas de mer trop agitée. Vous pouvez réserver le ferry pour Fogo sur : http://www.cvfastferry.com/reservations/index.php?page=shop/index. La traversée entre Brava et Fogo prend environ 1 à 2 heures. Louer une voiture pour se déplacer sur l’île de Fogo est une option. Des bus, ou des aulugers circulent entre les différentes villes, et le trajet entre São Filipe et Mosteiros prend environ 1h30.