Ville de Cidade Velha (Santiago)

cap-vert

Présentation

Plongez-vous dans l’histoire de la piraterie, ayez un aperçu du début de la traite des esclaves et promenez-vous entre les anciens bâtiments d’un avant-poste portugais du XVème siècle. La ville historique de Cidade Velha fut la première ville occupée des îles du Cap-Vert situées juste au large de l’Afrique de l’Ouest. Cette ville fut fondée sur l’île de Santiago en 1462 par des explorateurs portugais. Ces îles ont une longue histoire de piraterie et de traite d’esclaves. À la fin de l’esclavage, les îles luttèrent pour leur indépendance qu’elles acquirent en 1970. En vous promenant dans cette ville historique le long de la mer, vous découvrirez un monastère et des églises coloniales, des rues de pavés et des remparts en ruine. Sur la rue Banana, vous pourrez voir des maisonsde pierres avec des toits de chaume. Ces vestiges du passé font partie du patrimoine mondial de l’UNESCO. La place principale de laville a une vue sur la plage et les eaux bleues de l’océan Atlantique. Les piliers de marbre du XVIe siècle au centre du Carré Pillory ont autrefois été utilisés pour la traite des esclaves et pour punir les prisonniers (des esclaves pour la plupart) qu’on attachait à l’anneau du pilier. Aujourd’hui, l’atmosphère de cette place est beaucoup plus gaie, avec des concerts de musique, des bars et des restaurants qui servent des mets locaux tels que des ragoûts de poisson. Le week-end, c’est un lieu de rencontre populaire pour les résidents de l’île.

La ville de Cidade Velha appartient au comté Santiago et à la paroisse Praia.

La ville de Cidade Velha compte 2 148 habitants (recensement de 1990).
Le nom français de la ville est Cidade Velha, le nom espagnol est Cidade Velha.

Points ou centres d'intérêts

Le fort Real do Sao Filipe

Le roi Philippe I du Portugal ordonna la construction de ce fort pour défendre la ville après qu’elle fut la cible d’une attaque du pirate Francis Drake au XVIe siècle. Toutefois, peu de temps après, en 1712  le fort San Filipe s’avéra inutile puisqu’il ne résista pas à une deuxième attaque du pirate Jacques Cassart. Les hommes de Cassart détruisirent le fort laissant une grande partie de la ville et des églises en ruines et forçant les Portugais à déménager leur principale installation près de Praia. Le fort fut restauré et est aujourd’hui un bâtiment imposant. Les murs sont légèrement à angle pour assurer une protection contre le feu des canons. Comme le fort est érigé à une hauteur de 120 mètres, la vue tout en haut du fort est imprenable. N’oubliez pas votre appareil photo ! Au centre des visiteurs à l’entrée, vous pourrez obtenir des informations sur le fort et regarder une vidéo sur l’histoire du fort et de Cidade Velha. Approchez-vous des canons pour voir les détails, voyez la citerne en forme de dôme, explorez les vieux magasins de munitions, et visitez les quartiers du Capitaine et les casernes des soldats. Les indications tout autour du fort sont en espagnol et en portugais. Le fort est situé sur la route entre Praia et Cidade Velha. Le droit d’entrée est à coût minime.

Praia

Praia, la capitale du Cap-Vert, est à 20 minutes seulement de route au nord-ouest de Cidade Velha. Comme Cidade Velha était trop souvent assaillie par les pirates, on déménagea la capitale à Praia. Rendez-vous à Praia pour sa vie nocturne animée, ses délicieux plats de fruits de mer et ses plages bourdonnantes d’activité. Profitez des soirées sur la plage et des spectacles de musique locale dans les boîtes de nuit. Si vous souhaitez rapporter en souvenir des airs de musique du Cap-Vert, dirigez-vous vers le marché de Praia où vous pourrez acheter des CD, des vêtements et des produits frais. Pour en apprendre un peu sur l’histoire ethnographique, visitez le musée ethnographique de Praia dans lequel vous trouverez des objets inusités récupérés des épaves, des documents relatifs à la traite des esclaves et des vêtements d’époque. Parmi les nombreuses plages autour de Praia, la plage Praia de Prainha et la plage Praia Quebra Canel offrent des eaux limpides bordées de verdure. Vous pouvez faire de la plongée en apnée pour admirer la vie marine, mais assurez-vous de porter des chaussures pour protéger vos pieds des oursins de mer. Visitez les églises centenaires, admirez l’architecture coloniale du quartier Varzea et le palais présidentiel du XIXe siècle. Dirigez-vous vers la tour octogonale du phare de Praia pour voir le soleil se coucher dans la mer. Terminez votre journée en dégustant les brochettes de poissons frais du jour, des homards, ou de la pieuvre, tout en buvant de la bière froide avec vue sur les plages.

Tarrafal

Tarrafal connut une histoire tragique parce qu’elle fut l’emplacement, des années 1930 aux années 1970, d’un camp de prisonniers où furent détenus ceux qui résistèrent au dictateur portugais Antonio de Oliveira Salazar, et plus tard ceux qui luttèrent pour l’indépendance. Aujourd’hui, cette ville de bord de mer entourée de montagnes abrite un port de pêche tranquille. Les stations balnéaires de Tarrafal offrent des excursions de plongée en apnée, de plongée sous-marine, des randonnées en montagne et des excursions de pêche en bateau. Le sable blanc de la plage de Tarrafal, avec le mont Graciosa en toile de fond, est un endroit populaire pour la détente. Vous pourrez même apercevoir un singe ou deux parmi les arbres le long de la rive. Comme Tarrafal est un village de pêcheurs, de la plage vous pourrez observer les embarcations colorées qui se rendent en mer. Si vous aimez la pêcheen mer, vous pouvez demander à l’hôtel comment vous joindre à une expédition de pêche. Sur la place principale de la ville, vous pourrez prendre un grog, une boisson locale à base de canne à sucre, assister à des spectacles de musique et déguster des poissons pêchés localement. Les restaurants servent de la cuisine italienne, française et des mets de la cuisine traditionnelle du Cap-Vert. Visitez le Museu da Resistencia  (le musée de la résistance) logé dans la vieille prison pour en apprendre sur l’histoire de Tarrafal et du Cap-Vert. En vous promenant dans les cellules et les corridors qui baignent dans une atmosphère mystérieuse, vous pourrez voir des photographies et des souvenirs des prisonniers. Un droit d’entrée symbolique en guise de don est exigé pour visiter cette vieille prison.

Assomada

Située sur la côte ouest de l’île de Santiago, Assomada sur le plateau est la deuxième plus grande ville sur l’île et elle est connue pour son grand marché africain et son musée. Assomada, au centre des terres agricoles, est entourée de montagnes riches en sols volcaniques. Au marché sur la place, on trouve bien sûr tous les produits fermiers, mais on y vend aussi de l’artisanat , du poisson et des articles ménagers. Comme les températures sont beaucoup plus froides dans les montagnes qu’à Praia ou à la Cidade Velha, prenez soin d’apporter des vêtements chauds. Pour en apprendre un peu plus sur l’histoire et la culture de l’île, visitez le musée Tabanka près de la place de la ville. Le musée expose des œuvres d’art d’artistes locaux, des œuvres littéraires et des reproductions d’œuvres d’art d’artistes célèbres, particulièrement des reproductions des peintres du XXe siècle. Le musée possède aussi une collection ethnographique et accueille des expositions temporaires. Le musée est ouvert du lundi au vendredi entre 9 h et 17 h 30 et fermé entre midi et 14 h 30. Les visiteurs trouveront quelques bars et hôtels autour d’Assomada dont plusieurs avec vue sur les montagnes. Pour les passionnés de la nature, Assomada est un bon point de départ pour explorer le parc national au pied du plus haut sommet de l’île, le Pico da Antonia.

Vila Do Maio

Prenez un ferry à Praia sur l’île de Santiago pour vous rendre à Vila Do Maio sur l’île de Maio. La magnifique plage de sable blanc est bordée des bâtiments colorés de la ville dont plusieurs sont des hôtels ou des stations balnéaires. Les croisières, la baignade, la pêche, et les bains de soleil sont les principales activités de cette petite ville paisible. Comme dans la plus grande partie du Cap-Vert, le poisson fraîchement pêché est au menu de tous les restaurants, mais Maio est aussi connue pour son fromage frais et sa viande dechèvre salée. Le sel était autrefois à la base de l’économie de Maio et vous pouvez prendre un tour pour aller visiter les marais salants. À proximité des marais salants, vous trouverez le village Morro où vous pourrez acheter des pièces artisanales en céramiqueà l’usine de poterie. Si vous voyagez pendant la bonne saison, vous aurez peut-être la chance de nager avec les tortues qui viennent pondre leurs œufs dans le sable blanc des plages de Maio. Les amoureux de la nature et les ornithologues amateurs seront intéresséspar certaines espèces d’oiseaux qui vivent dans la région. En effet, cette région abrite des espèces d’oiseaux adaptées aux longues périodes de sécheresse qui se nourrissent d’insectes sans boire une goutte d’eau. Les parulines, les courlis bécasseaux, les pétrels et les alouettes huppées font partie des quelques espèces à observer dans la région.

Sao Jorge Dos Orgaos

Faites une excursion d’une journée à Sao Jorge Dos Orgaos au nord de Praia, capitale de Santiago. Cette petite ville, qui abrite le seul Jardin botanique du Cap-Vert, est entourée de montagnes verdoyantes. Au Jardin botanique, vous pourrez découvrir la flore indigène incluant des fleurs aux couleurs incroyables. Le Jardin fait partie d’un centre de recherche où les botanistes travaillent à la reproduction d’espèces végétales plus résistantes au climat de sécheresse du Cap-Vert. Le Jardin et les montagnes qui l’entourent sont un endroit idéal pour l’observation des oiseaux. Ne manquez pas de voir la jolie petite église bleue tout près du Jardin.

Le monastère de Saint-Francis

Montez l’historique rue Banana jusqu’en haut de la colline et suivez le pittoresque sentier de la vallée qui longe le lit du fleuve asséché pour visiter les ruines du monastère de St-Francis. Le monastère du XVIIe siècle, détruit par le pirate Jacques Cassard en 1712, a mieux résisté à la destruction que la cathédrale puisqu’il a conservé la majeure partie de son toit. Les restaurations lui ont redonné son allure d’antan de sorte que les visiteurs peuvent maintenant entrer pour voir la chapelle du monastère. Le monastère,entouré d’arbres et de palmiers, domine le canyon verdoyant de Cidade Velha.

La cathédrale

Visitez les ruines de la première cathédrale d’Afrique de l’Ouest construite entre le XVIe et le XVIIe siècle. Les pierres pour achever l’ambitieuse construction de cette cathédrale furent transportées du Portugal. Quoique la majeure partie de la cathédrale se soit effondrée, les éléments du style Renaissance tels que la nef, le chœur et le double transept sont encore visibles. En 1712, peu après l’achèvement de sa construction, la cathédrale fut dévastée par le pirate français Jacques Cassard. Entre 1711 et 1713, ce pirate, avec son escadre de six navires, attaqua à plusieurs reprises les avant-postes et les colonies de la mer des Caraïbes européennes. Les ruines de la cathédrale valent une visite pour la vue imprenable sur la mer.

L’église de Nossa Senhora do Rosário

Cette église blanchie à la chaux serait l’une des plus vieilles églises coloniales au monde. Elle fut construite en 1493 et fut agrandie dans les années qui suivirent. Tout au long des années, cette église fut épargnée de la destruction des pirates. Étonnamment, cette église est encore en fonction et on peut assister à la messe le dimanche. En dehors des heures de service, vous pouvez contacter le bedeau pour voir à l’intérieur de l’église les voûtes gothiques avec les croix portugaises sur leur plafond. L’église est située sur l’une des premières rues urbaines du Cap-Vert, la rue Banana.

Rédacteur :

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
CV
Code postal :
7629
Latitude :
14.91637
Longitude :
-23.60410
Zone horaire :
Atlantic/Cape_Verde
Fuseau horaire :
UTC-1
Heure d'été :
N

Villes voisines

  • Achada Santo António ~9 km
  • Praia ~9 km
  • Fazenda ~9 km
  • São Domingos ~13 km
Booking.com

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

Atterrissez à l’aéroport international Nelson Mandela à Praia et prenez un taxi vers le centre-ville. N’oubliez pas de donner un pourboire au chauffeur de taxi. Du centre-ville à Praia, vous pouvez prendre le bus qui se rend à Cidade Velha toutes les 30 minutes. Vous pouvez aussi faire comme les résidents et monter à bord d’une camionnette Toyota Hilux ou d’un minibus Hiace. Ces véhicules effectuent des circuits réguliers dans la ville et entre les villes du Cap-Vert. Les Hilux et les Hicae n’ont pas d’arrêts réguliers, vous pouvez les héler et leur demander de vous arrêter où vous voulez le long de leur trajet. À partir des autres îles, vous pouvez vous rendre par les ferrys qui offrent un service régulier vers Praia à partir de Sao Vincente, Maio et Fogo. Plusieurs croisières et tours routiers sur les îles s’arrêtent à Cidade Velha. Vous pourrez vous promener à pied pour vous imprégner du passéhistorique de cette ville en tant qu’avant-poste portugais de la traite des esclaves. Si vous êtes un bon marcheur, vous pouvez marcher entre les villes parce que l’île n’est pas très étendue. Vous profiterez ainsi du magnifique paysage montagneux, particulièrement autour d’Assomada et de Sao Jorge Dos Orgaos. Par la route du centre de l’île, le trajet entre la pointe sud de l’île à Praia et la pointe nord de l’île à Tarrafal, ne prend que deux heures en voiture.

Les transports de Cidade Velha

Autre transport
Maio ~50 km