Ville de Silistra (Silistra)

bulgarie

Présentation

Silistra est une ville bulgare de 35230 habitants considérée comme la plus vielle implantation du pays. La ville de Silistra se trouve dans la province de Silistra et constitue l’une des villes les plus importantes de la région, la Dobrogée du sud. Il s’agit d’une ville portuaire située sur les rives du fleuve Danube qui sert de frontière entre la Bulgarie et la Roumanie. Les premiers habitants de la région ont été les Thraces et plus tard les Romains qui ont construit un fort, Durostorum, aux alentours de Silistra en l’an 29. La ville a été byzantine, ottomane et est finalement devenue bulgare au fil des siècles. La majorité des habitants de Silistra se considère comme bulgare pour 88% de la population. Les températures peuvent atteindre 30°C en été et descendre à -2/-3°C en hiver. La Bulgarie se trouve dans le fuseau horaire UTC+2 sauf en été où elle passe en UTC+3/ le bulgare est la langue officielle du pays et la monnaie est le lev (BGN).

La ville de Silistra appartient à la région Silistra et à la province Silistra.

La ville de Silistra s'étend sur 27,159 km² et compte 38 320 habitants (recensement de 2012) pour une densité de 1 410,95 habitants par km². L'altitude moyenne est de 6 m.
Le maire de la ville de Silistra est actuellement Yulian Naydenov.
Le nom français de la ville est Silistra.
Le site Internet de Silistra est http://www.silistra.bg

Points ou centres d'intérêts

Musée historique

Le musée historique de Silistra possède une collection d’objets anciens datant des périodes d’occupation des Thraces et des Romains. Les Thraces étaient une ethnie indo-européenne qui vivait au sud-est et au centre de l’Europe avant que les Romains n’occupent cette zone. Le musée est organisé par périodes (Préhistoire, Antiquité, Moyen Age). Le musée possède environ 42000 objets. Le plus grand cadran solaire romain en pierre jamais trouvé en Bulgarie datant du IIIe siècle constitue le point fort de la visite. Certaines de pièces majeures du musée comptent des casques en bronze thraces, des équipements de chars romains, des trésors précieux provenant de tombes datant de l’occupation romaine et du Moyen Age, un char funéraire, un anneau en or qui aurait appartenu à l’un des tous premiers chrétiens et fabriqué à la fin du IIIe siècle, les sceaux des dirigeants byzantins et bulgares, des parures en or ayant appartenu à des princesses du XIVe siècle et une collection de pièces entre autres. Le musée possède aussi une importante collection de croix médiévales, allant du XIe au XIIIe siècle. Le musée se trouve dans un grand bâtiment ancien construit en 1923-24. La visite se poursuit dans les jardins du musée.
Adresse email: museumsilistra@abv.bg. Adresse: 72 ul Simeon Veliki. Téléphone: +359 86 822 075. Horaires: de mai à septembre du mardi au samedi de 9h30 à 12h et de 12h30 à 17h. D’octobre à avril du lundi au vendredi de 9h30 à 12h et de 12h30 à 17h. Entrée : 2 BGN.

Église Saints Pierre et Paul

L’église Sveti Sveti Petâr i Pavel, dédiée à Saint-Pierre et Saint-Paul est une petite église de la ville de Silistra. De couleur rose, elle se trouve un peu plus haut, dans la rue du musée historique. Cette église a été construite dans les années 1860 et décorée de fresques aux couleurs vives. L’une des caractéristiques importantes de l’église réside dans le fait qu’elle abrite la dépouille de Saint Dasius, un saint local. Il a été assassiné par les Romains à Durostorum, le nom romain de l’implantation qui est plus tard devenue la ville de Silistra, à l’époque de la persécution de Dioclétien de 303 à 313. Auparavant, Dasius était un soldat de l’armée romaine mais il a refusé de jouer le rôle d’un roi lors des Saturnales, un festival païen qui durait un mois. En effet, s’il avait accepté, il aurait été sacrifié à la fin des célébrations. Étant donné que Dasius était chrétien, il ne souhaitait prendre part à aucun rite païen ou bien être sacrifié en hommage à un dieu païen. Du fait de son refus, il fut torturé puis exécuté et fut le premier des 12 martyrs exécutés à Durostorum en raison de leurs croyances chrétiennes. Ses reliques ont été volées pendant les Croisades et n’ont été restituées à Silistra qu’en 2011, par le Pape. Elles avaient été conservées en Italie. Adresse : 16 ul Hristo Smirnenski.

Forteresse Medzhidi Tabiya

Cette forteresse se trouve au sud de la ville de Silistra. Elle a été construite pour servir de site défensif turc pendant la guerre de Crimée (1853-1856) et a ensuite été utilisée lors de guerres entre la Russie et la Turquie à partir de 1877-1878. La guerre de Crimée opposait la Russie aux forces alliées de la France, l’Angleterre, le Ottomans et le Royaume de Sardaigne. Lors de la construction du fort, le fleuve Danube formait la frontière de l’Empire ottoman et la forteresse Medzhidi Tabiya a été construite pour consolider la puissance de cet empire et protéger la frontière près de villes en bordure du Danube. La forteresse a été construite entre 1841 et 1853 et a été conçue par l’ingénieur militaire allemand Helmut Von Moltke. Le fort a été construit par 300 Bulgares originaires de la région. En 1847, le Sultan ottoman est venu visiter cette forteresse et voir l’avancée de sa construction. Il s’appelait Abdul Medzhid et le fort lui rend hommage. Cette forteresse a joué un rôle essentiel dans la guerre de Crimée puisque la toute première bataille concernait Silistra. Elle est en forme d’hexagone et est à ce jour la seule forteresse aussi bien préservée à l’intérieur qu’à l’extérieur datant de la période ottomane en Bulgarie.
Adresse email : krepostta@abv.bg. Téléphone: +359 86 822 154. Horaires: 8h-20h. Entrée: 2 BGN pour les adultes, 1 BGN pour les étudiants.

Musée historique de Silistra

Ce musée est constitué de plusieurs parties et se trouve sur plusieurs sites. Il comprend une partie archéologie située dans le musée archéologique. Il comprend aussi un musée ethnographique axé sur le peuple de Dobrogée qui habitait la région du milieu du XIXe siècle au début du XXe siècle. Vous y découvrirez la culture et le mode de vie de cette population grâce à des costumes et des masques portés lors des rituels de fertilité ainsi que d’autres costumes et outils. Le musée historique comprend aussi une tombe romaine du IVe siècle. L’homme qui y a été enterré était fortuné comme le montrent les décors et les peintures qui recouvrent son tombeau. La mosquée Kurshumlu de Silistra appartient également au musée historique. Construit pendant la période ottomane au début du XVIIe siècle, elle est remarquable pour ses peintures intérieurs, ses plafonds et ses pierres colorées entourant les portes et les fenêtres. Le musée historique gère aussi la réserve archéologique de Durostorum-Drastar-Silistra ; c’est là que les visiteurs peuvent voir les ruines d’une villa urbaine romaine utilisée entre le IIe et le Ive siècle ainsi qu’un palais épiscopal et une basilique.
Adresse email : museumsilistra@abv.bg. Horaires : de mai à septembre : du mardi au samedi de 9h30 à 17. D’octobre à avril : du lundi au vendredi de 9h30 à 17h.

Églises rupestres d’Ivanovo

Ces églises se trouvent à la sortie de Ruse, à 120 km de Silistra. Ce complexe rupestre se trouve dans le parc naturel de Rusenski Lom. Le monastère est appelé monastère de Saint Michel Archange et a été taillé dans la roche à partir des années 1220 par le moine Yoakim. La majorité des dons nécessaires à la poursuite de la construction des églises provenait des Tsars Ivan Asen II et Ivan Aleksandre dont les portraits sont présents dans le monastère afin d’honorer leurs dons. Il y a plusieurs temples dans le monastère qui forment un complexe constitué de différents bâtiments et structures creusés dans la roche. Dans six temples se trouvent des peintures murales qui constituent un excellent exemple d’église bulgare pendant les XIIIe et XIVe siècles. Du XIIe au XIVe siècle, le monastère s’est épanoui en tant que centre spirituel et d’éducation. Grâce à l’Église Ste Marie, le monastère figure même sur la liste des sites classés au patrimoine culturel mondial de l’UNESCO. En effet, ses peintures sont un magnifique exemple d’art paléologue. Le monastère n’est plus en activité aujourd’hui et c’est le musée historique régional de Ruse qui en a la gestion.
Site internet : http://www.museumruse.com/en/index.html . Adresse email : pr@museumruse.com. Horaires : du 1er avril au 30 novembre : ouvert tous les jours de 9h à 18h. Du 1er décembre eu 31 mai : ouvert seulement sur rendez-vous. Entrée : 4 BGN pour les adultes, 1 BGN pour les étudiants et les seniors.

Galerie d’art de Silistra

Il s’agit d’un musée d’art situé dans un bâtiment impressionnant datant de 1890 et qui abritait autrefois une école. Cet imposant bâtiment jaune et blanc est d’un style architectural de la fin de la sécession. La galerie présente plus de 1500 œuvres (publications, peintures, sculptures…). La plupart des œuvres ont été réalisées par des artistes bulgares aussi bien du XIXe siècle que contemporains. Le musée comprend des œuvres d’artistes bulgares connus tels que Vladimir Dimitrov, Dechko Uzunov, Zlatyu Boyadjiev  et bien d’autres encore. Adresse : 49 ul Simeon Veliki. Horaires: du lundi au vendredi de 9h à 11h30 et de 14h à 17h30. Entrée : 1 BGN.

Ruines de la forteresse Drustar

Les ruines de la forteresse Drustar ou Durostorum (nom romain de ce fort) se trouvent à la sortie de la ville moderne de Silistra. On pense que Silistra est la plus ancienne implantation de Bulgarie. En effet, le Thraces s’y sont installés il y a environ 5000 ans. Ils ont construit la première forteresse de la région et lorsque les Romains ont occupé le territoire en l’an 29, ils ont ajouté leurs fortifications par-dessus celles de Thraces et lui ont donné le nom de Durostorum. Les Romains ont ensuite construit une ville le long du Danube et Durostorum s’est vue dotée de bains, de temples, d’enceintes de défense et d’autres bâtiments. Certains bâtiments se trouvent aujourd’hui de l’autre côté de la rive, en Roumanie. Plus tard, elle a été renommée Drastar par les Slaves lorsqu’ils se sont établis dans la région eu Vie siècle. Certaines ruines sont toujours visibles à Silistra de nos jours.

Parc national de Rusenski Lom

Ce parc se trouve à 20 km au sud de la ville de Ruse. Il tient son nom de la rivière Rusenski Lom, un affluent du Danube. Zone protégée depuis 1970, il occupe une superficie de 3408 hectares. Différents terrains constituent ce parc : d’impressionnantes falaises, des grottes, d’intéressantes formations rocheuses, des forêts et des rivières. Il y a de nombreuses espèces animales et végétales. Plusieurs sentiers sillonnent le parc et mènent les visiteurs dans les lieux leur permettant d’observer la diversité du parc. Les églises rupestres d’Ivanovo ainsi que la forteresse Cherven se trouvent dans ce parc.

Ruse

La ville de Ruse se trouve à 120 km de Silistra, au sommet de la plus haute rive du fleuve Danube. C’est l’une des plus grandes villes du pays avec 180 000 habitants. Cette zone abritait un camp militaire romain et une forteresse au Ier siècle. Ruse était une ville très importante de l’Empire ottoman et c’est ici qu’a vu le jour la première gare ferroviaire de Bulgarie. C’est aussi la première ville à avoir publié un journal, entres autres. Ruse possède un certain nombre de bâtiments remarquables, tels que le bâtiment de l’administration fiscale, symbole de la ville situé en plein centre. C’est également à Ruse que se trouvent le musée historique régionale et la Maison des Kaliopa qui montre l’intérieur d’une maison noble de Ruse au XIXe siècle. La ville possède d’autres sites et musées à visiter.

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
BG
Code postal :
7500
Latitude :
44.11700
Longitude :
27.26700
Zone horaire :
Europe/Sofia
Fuseau horaire :
UTC+2
Heure d'été :
Y

Villes voisines

  • Kalipetrovo ~5 km
  • Babuk ~11 km
  • Cenovich ~11 km
  • Ajdemir ~8 km
  • Bulgarka ~12 km
  • Bogorovo ~14 km
  • Polkovnik Lambrinovo ~13 km
  • Kazimir ~16 km
  • Profesor Ishirkovo ~15 km

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

La Bulgarie possède quatre aéroports internationaux : Sofia, Varna, Bourgas et Plovdiv. L’aéroport de Varna (http://www.varna-airport.bg/) est à 134 km de Silistra. Il y a souvent des offres de dernière minute depuis l’Europe de l’ouest vers la Bulgarie. Certaines compagnies low-cost européennes telles que Wizz Air et EasyJet comment à proposer des vols depuis Sofia vers plusieurs grandes villes d’Europe. Si vous n’arrivez pas d’Europe, il se peut que vous soyez obligé de faire une escale en Europe de l’ouest. Depuis la plupart des grandes villes européennes vous pourrez aussi prendre le train pour venir en Bulgarie.  Tous les jours, il y a deux trains au départ de Sofia et à destination de Bucarest (compter 10 heures de voyage). Il y a un train de nuit qui relie Sofia à Belgrade : départ à 20h tous les jours. Compter environ 20€. Il n’y a aucune liaison ferroviaire avec la Macédoine (en construction) et la Grèce (interrompue). Les bus permettent aussi de voyager entre Sofia et d’autres destinations européennes. Les lignes bulgares sont les moins chères, mais les tickets ne peuvent généralement être achetés qu’en Bulgarie. Des ferries saisonniers opèrent aussi entre les villes de Bourgas et Varna sur la Mer noire et la Russie, la Géorgie et l’Ukraine. En Bulgarie, le bus est le meilleur moyen de locomotion. Ils sont nombreux et desservent de nombreuses villes. Horaires des bus : http://avtogari.info/index_en.php et http://www.bgrazpisanie.com/en. Notez que la plupart des conducteurs de bus parleront uniquement le bulgare. La plupart des bus partent de la gare routière centrale. Depuis Silistra, des bus en direction de Ruse (2 heures de trajet), Varna, Dobrich, Sofia, Shumen et Velika Târnovo partent tous les jours. Les voyages en train ne coûtent pas cher mais sont longs et s’avèrent pratiques seulement pour les trajets Sofia-Varna et Sofia-Bourgas. Des trains partent tous les jours de Silistra : l’un va à Ruse et trois vont à Samuil. Des taxis sillonnent la Bulgarie mais il est de notoriété commune qu’ils arnaquent souvent les touristes. Essayer de vous renseigner à l’avance sur le coût des trajets que vous prévoyiez de faire. Il est possible de louer une voiture mais la circulation est difficile si vous ne connaissez pas l’alphabet cyrillique. Par ailleurs, les routes sont généralement dans un état déplorable.

Les hôtels de Silistra (Silistra)

Reserver votre chambre

Danube Hotel

Svoboda Str 1
7500 - Silistra

Prix indicatif: 26.79 EUR - 142.98 EUR

Reserver votre chambre

Drustar Hotel

Capitan Mamarchev 10
7500 - Silistra

Prix indicatif: 40 EUR - 110 EUR

Reserver votre chambre

Hostel Victoria

село Калипетрово Промишлена зона Юг 1
7539 - Silistra

Prix indicatif: 15 EUR - 25.56 EUR

Reserver votre chambre

Hotel Kantona

Orehov Kulak area
7500 - Silistra

Prix indicatif: 28 EUR - 42 EUR

Reserver votre chambre

Hotel Rody

75 Shar Planina Street
7500 - Silistra

Prix indicatif: 21 EUR - 21 EUR

Reserver votre chambre

Hotel Serdica

27 Tutrakan str.
7500 - Silistra

Prix indicatif: 20 EUR - 41 EUR

Reserver votre chambre

Hotel Silistra

Dobrudga str. 41
7500 - Silistra

Prix indicatif: 20 EUR - 48 EUR

Reserver votre chambre

Hotel Vienna

1A Cherno More Str.
7500 - Silistra

Prix indicatif: 23 EUR - 36 EUR