Ville de Natal (Nordeste)

bresil

Présentation

Surnommée "ville du soleil", Natal porte plutôt très bien son nom. En effet, la ville de Natal a un très bel ensoleillement toute l'année et des températures moyennes ne descendant jamais en-dessous de 18°C ! Mais "Natal" veut aussi dire Noël en portugais, car les conquérants portugais découvrirent la ville un 25 décembre. La ville se trouve dans l'état de Rio Grande do Norte, face à l'océan Atlantique au point le plus proche de l'Europe. Les touristes venus visiter Natal s'empresseront de voir la fameuse forteresse des rois mages, qui fut construite pendant l'occupation portugaise au cours du XVIème siècle. A voir aussi pour son animation de jour et de nuit : Ponta Negra, sans aucun doute une des plus belles plages de Natal. Dans les environs de Natal, ne manquez pas la fameuse plage de Genipabu, qui regorge d'attractions pour les touristes, venus s'adonner aux joies de la plage et aux sports extrêmes.

La ville de Natal appartient à la région Nordeste et à l'état Rio Grande do Norte.

Points ou centres d'intérêts

Natal, sur les rives du Potenji

Natal se trouve à l'extrême orient de l'Amérique du Sud. La ville se situe face à l'océan Atlantique, sur le delta du Potenji, la « rivière des crevettes » qui prend sa source à Cerro Cora et qui scinde la ville entre quartiers nord et sud. De nombreuses dunes et baies forment le littoral de la ville. Les 774 205 habitants de Natal peuplent une surface de 170km². L'agglomération de Natal, comprenant entre autres les villes de São Gonçalo do Amarante, de Ceara-Mirim, d'Extremoz et de Paranmirim accueille plus d'un million d'habitants. Près de l'équateur, la ville jouit d'un climat particulièrement clément. La température descend rarement en dessous de 24°C et les pluies y sont peu fréquentes.

Une ville tranquille au Brésil

En décembre 1597, une flotte dirigée par Jeronimo de Albuquerque accosta sur les rives du Potenji. L'objectif du débarquement était de construire une nouvelle forteresse défensive portugaise face aux possibles invasions françaises. Le 6 janvier 1598 commença la construction de la Forteresse des Rois Mages. Le petit village de Natal fut fondé le 25 décembre 1599 et doit son nom à la fête chrétienne de Noël. Le sol sableux de Natal ne se prêtait pas à la culture des cannes à sucre et l'expansion de la ville fut particulièrement lente. Les Néerlandais prirent brièvement la Forteresse au XVIIème siècle. L'emprise des colons sur Natal fut relativement minime : la région ne présentait pour eux qu'un intérêt limité. La ville fut ainsi l'une des plus libertaires du Brésil. On y abolit l'esclavage dix ans avant le reste du Brésil. La première femme maire du Brésil fut également élue dans la région. Au XIXème siècle, la ville s'organisait en un quartier de pêcheurs et un centre politique. L'urbanisation massive ne débuta que dans les années 1930. Lors de la Seconde Guerre mondiale, l'aéroport de Natal devint le premier fournisseur des besoins de première nécessité des Américains en Afrique du Nord. Aujourd'hui, Natal vit de son économie portuaire et touristique.

Tours de plage

Natal est une ville connue pour ses promenades en buggy le long des plages de la région. De nombreux tours opérateurs ainsi que plusieurs hôtels proposent ces services aux visiteurs de la ville. Ces balades comprennent évidemment la visite des plages, mais on peut également y ajouter de nombreuses activités : plongée sous-marine ou voyage en bateau. Trois itinéraires principaux existent. Celui du nord comprend la visite de six plages et de la plus petite cascade au monde (Cabo de São Roque), la traversée de deux rivières puis un buffet de poissons et de fruits de mer est proposé pour finir la journée. Le Tour du sud se déroule sur plus de dix plages, où l'on a parfois la chance d'observer des œufs de tortues de mer. Le Tour de Jenipabu offre des sensations fortes, car il se déroule sur des dunes et les soubresauts du buggy raviront les aventuriers.

Le plus grand ancardier au monde

Entre autres merveilles naturelles, Natal accueille le plus grand ancardier (arbre fruitier produisant des noix de cajou) au monde. L'arbre fut planté en 1888 par le pêcheur Luiz Inacio de Oliveira. C'est une anomalie génétique qui confère à l'arbre sa taille immense. Ses branches poussent latéralement au lieu de s'élever vers le ciel, ce qui les fait toucher à terre. Elles créent alors de nouvelles racines d'où d'autres branches poussent à nouveau. L'arbre couvre aujourd'hui une surface d'environ 7 500m² près de la plage de Pirangi. Une seule des cinq branches principales de l'arbre n'a pas connu la même expansion que les autres. Les Brésiliens la surnommèrent branche du « salaire minimum ». L'arbre produit environ 80 000 noix durant la saison fruitière et les visiteurs peuvent cueillir et déguster cette délicieuse source de vitamine C.

Carnatal, un carnaval original

Natal ne célèbre pas le Carnaval en même temps que les autres villes du Brésil. Natal est en revanche le théâtre de l'un des plus grands carnaval hors saison du Brésil  : celui de Carnatal. En novembre ou en décembre, il se déroule dans les rues qui entourent le stade Machadão. Un cercle de 3 kilomètres de diamètre est alors délimité dans la ville. Un immense camion se transforme en plateforme de concert. Ce « trio elétrico » se promène dans la ville, suivi dans sa course par de nombreux danseurs. Le camion est constitué de différents « blocos », c'est-à-dire de lieux de fête, de concerts et de rafraîchissements. Pour y avoir accès, il faut réserver une place payante. Chaque bloco possède son t-shirt aux couleurs uniques, un « abada ». Les blocos les plus réputés sont ceux de Cheiro, Coco, Nana Banana, Jerimum et Caju. Les prix dépendent surtout de la popularité du groupe de musique qui y joue. Pour ceux qui n'auraient pas pu se procurer de billets, il existe des « camarotes », cabines perchées au-dessus du niveau de la mer d'où l'on peut observer le spectacle et danser au son de la musique.

Plages sportives de Natal

La plage de Jacumã se trouve au cœur d'une baie protégée par des récifs. L'attraction de la Lagune de Jacumã ravira les amateurs de sensations fortes. A 20 mètres de hauteur, on s'installe sur un petit siège relié à des cordes d'acier. On descend ainsi sur 50 mètres jusqu'à atterrir dans l'eau. On peut également y faire du « ski bunda », sorte de descente de luge de sable, sur les dunes.
La plage de Maracajau est un lieu de plongée idéale : des eaux emprisonnées y forment des piscines naturelles, avec des riches et nombreuses espèces de poissons. Le parc aquatique de Ma-noa compte, sur la même plage, de multiples toboggans. Enfin, la plage de Jenipabu peut être visitée à dos de dromadaire, expérience inoubliable au cœur des dunes fixes de la région.

Nature et calme au bord de l'eau

La plage de Cunhau émerveille par son aspect sauvage. Le village qui la borde est habité par de nombreux pêcheurs de crabes et de crevettes. Les restaurants offrent ainsi des fruits de mer exceptionnels et fraîchement pêchés. Depuis la plage, on peut faire une petite croisière sur la rivière, à la découverte de la flore locale et des régions salines. 
Baia Formosa (la baie merveilleuse) jouit d'eaux chaudes, de falaises et de zones forestières. L'atmosphère y est particulièrement calme et propice à la relaxation en pleine nature. La plage demeure l'un des rares lieux de la région dépourvu d'animation permanente.

Les plus grandes plages de la ville

Le village de Ponta Negra est le lieu touristique le plus fréquenté de Natal. La plage s'étend sur quatre kilomètres. Au sud se trouve Morro de Careca, petite colline dont les flancs sont divisés en deux zones : petites forêts et sable blanc. L'avenue Erivan Franca borde la plage, c'est la rue la plus dynamique de la région. Elle regorge de bars, hôtels, restaurants, clubs et petites boutiques. La Praio do Meio, plage du milieu, accueille l'hôtel le plus prestigieux de la ville : l'Hôtel des Rois Mages. Aujourd'hui fermé, il accueillait les touristies les plus fortunés de la ville depuis 1965.

La Forteresse des Rois Mages, trésor portugais

La Forteresse des Rois Mages fut achevée le 6 janvier 1598, jour de l'épiphanie, où Balthazar, Gaspard et Melchior arrivèrent à Bethléem. Le construction de la forteresse dura environ trente ans et nécessita de nombreuses matières premières : sable, bronze, pierre et huile de baleine. L'architecte de la Forteresse, Gaspar de Samperes conçut son plan en étoile à cinq branches, typique des bastions maritimes. Le site peut aujourd'hui être visité : le billet adulte coûte 3$R, le billet enfant 1$R et il n'existe malheureusement pas de visite guidée en anglais.
La vue de la forteresse permettait aux Portugais de se défendre des attaques en provenance de l'océan et de la jungle. Les quatre murs de la forteresse renferment une petite chapelle, où un puits approvisionnait les cent soldats en eau salée. L'eau de pluie, plate, était réservée au capitaine et aux quelques commandants de la base. Seules les portes accédant aux salles à manger et chambres à coucher des chefs possèdent des arches. Les autres demeurent simples et dénudées. Un donjon fut le lieu de nombreuses exécutions durant la guerre d'Indépendance de 1822. Enfin, des canons du XVIIème de 400 kilogrammes indiquent la rivière, tandis que des canons de 800 kilogrammes de la même époque sont orientés vers la mer.

Rédacteur :

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
BR
Code postal :
59010-000
Latitude :
-5.77716
Longitude :
-35.19485
Zone horaire :
America/Fortaleza
Fuseau horaire :
UTC-3
Heure d'été :
N

Villes voisines

  • Santo Antônio do Potengi ~12 km
  • Extremoz ~15 km
  • São Gonçalo do Amarante ~15 km
  • Parnamirim ~18 km
Booking.com

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

L'aéroport international Augusto Severo se trouve à 18 kilomètres de Natal. Il accueille des vols provenant des plus grandes destinations internationales et assure des liaisons régulières jusqu'à São Paulo et Rio de Janeiro. Sa superficie totale de 11,3km² accueille 5,8 millions de passagers par an. Un bus fait la navette entre l'aéroport et Natal, pour le prix de 1,2$.
La route fédérale BR-101 relie Natal au sud du Brésil. Depuis le nord, on atteint la ville par la route BR-226. La route du soleil, RN-063, longe la côte et assure l'accès aux plages les plus populaires de la région : Pirangi, Buzios, Tabatinga et Nisia Floresta.
Depuis le terminal routier de Natal, à l'est de la ville, de nombreux bus relient la ville aux 167 municipalités du Rio Grande do Norte et à une douzaine de villes du Potiguar.
Dans la ville même, les bus sont le mode de transport le moins coûteux. Les billets coûtent rarement plus de 1$, et il existe des forfaits à la journée et à la semaine. Différents véhicules assurent les liaisons : grands bus, microbus et vans. L'attente dure 15 minutes lors des heures de pointe, mais peut atteindre une heure en dehors de ces plages horaires.
On reconnaît les taxis de la ville grâce à leur couleur blanche et à leur plaque rouge. Le tarif fixe est de 2$, puis de 1$ par kilomètre parcouru. De 22h à 6h tous les jours, ainsi que les week-ends, le tarif est augmenté de 20%.

Les transports de Natal

Aéroport international
Augusto Severo ~16 km