Ville de Dəvəçi (Quba-Xaçmaz)

azerbaidjan

Présentation

Dəvəçi est une ville d'Azerbaïdjan qui est le centre administratif et la capitale du raïon appelé Şabran. Rappelons qu'un raïon est une division territoriale similaire à un département ou une région dans d'autres pays. Le terme « raïon » provient du mot « rayon » et signifie donc l'aire située dans un rayon d'un certain nombre de kilomètres autour d'une ville considérée comme en étant la capitale. La monnaie que les voyageurs doivent avoir en main pour payer leurs achats durant un séjour à Dəvəçi est le manat azerbaïdjanais. Les conversions monétaires sont ici d'une simplicité enfantine puisqu'un manat azerbaïdjanais équivaut à... 98 centimes d'euros ! Nul besoin dès lors de s'encombrer d'une calculatrice dans ses bagages. Un ajustement des montres est par contre nécessaire, car l'on vit ici à GMT + 4. Par ailleurs, la langue principalement parlée par les habitants de Dəvəçi est l'azéri qui s'approche un peu du turc.

La ville de Dəvəçi appartient à la région Quba-Xaçmaz et à la division Dəvəçi.

Points ou centres d'intérêts

La gastronomie locale

Comme dans toute gastronomie, la cuisine azérie propose des mets un peu différents lors des repas quotidiens ou lorsqu'il s'agit de fêter un événement particulier. Dans ce second cas, le plat que l'on trouve très fréquemment est le « plov». Principalement constitué de riz sauté et de viande de mouton, il s'apparente au riz pilaf. Des légumes locaux et des fruits secs viennent s'ajouter à la recette selon la région dans laquelle ledit plat est préparé et surtout selon la cuisinière ! Lors des repas quotidiens classiques, on trouve souvent sur les tables azéries du « khach ». C'est un bouillon que l'on a préparé avec des pieds, des jarrets, des tripes, de la tête et de la queue de veau et dans lequel on émiette du « lavash ». Ce dernier ingrédient est une fine galette de pain. Et pour accompagner ces différents menus, l'incontournable thé s'impose. Ce dernier est véritablement la boisson nationale. On peut opter pour du thé vert ou du thé noir selon les goûts de chacun, mais il est intéressant de savoir qu'en Azerbaïdjan, le thé est plus qu'une simple boisson, c'est un élément majeur de la vie sociale.

Chirag-Kala

Chirag-Kala est sans contredit l'attrait majeur de tout séjour dans la région de Dəvəçi. Chirag-Kala est une forteresse située au sommet d'une montagne. Son nom signifie approximativement « la tour de la lanterne » car c'était en effet là son principal rôle : éclairer afin de prévenir d'un danger. En raison de sa position stratégique, le feu allumé au sein de la forteresse était visible par tous les habitants de la région qui pouvaient alors prendre les dispositions nécessaires. Chirag-Kala a joué un rôle primordial dans la défense de la forteresse de Gil-Gil Cay et, plus largement, de la frontière nord du pays. Le mur situé au nord-est de l'édifice était protégé par un vaste fossé auquel s'ajoutaient tout autour du bâtiment treize tours de défense dont on peut voir encore de nos jours les vestiges lors de la visite. La construction initiale de Chirag-Kala remonte au 5ième siècle et La forteresse a été utilisée comme telle jusqu'au 18ième siècle. On peut se rendre sur place en voiture, mais l'on suggère vivement d'opter pour une randonnée pédestre qui permet de découvrir des points de vue remarquables sur la région.

Les volcans de boue

Il existe de très nombreux volcans de boue en Azerbaïdjan dont une grande partie se trouve dans la région de Dəvəçi. Ces volcans de boue seraient vieux de 25 000 ans et leur apparition est liée à la présence de gisements d'hydrocarbures dans la même zone. Localement, ces lieux sont appelés de diverses manières. On parle souvent de « pilpila », ou de « yanardağ », de « bozdagh » de « gayharja » ou encore d'«ahtama ». Présentant une forme conique, leur hauteur peut varier d'une vingtaine de mètres à plus de quatre cents mètres. Effectuer une excursion pour faire le tour de leur base peut être plus ou moins long puisque certains ont un diamètre d'une centaine de mètres alors que d'autres peuvent aller jusqu'à presque cinq kilomètres ! Il va sans dire que de telles excursions doivent être effectuées en présence d'un guide professionnel car lesdits volcans de boue sont toujours en activité de nos jours. Les amateurs de vulcanologie pourront ici vivre une expérience unique et inoubliable en s'approchant de l'un de ces géants. Lors des éruptions, des gaz, de l'eau et des roches sont expulsés ce qui constitue un spectacle absolument fascinant.

Les villages de montagne

Les majestueuses montagnes sont omniprésentes dans le paysage azéri et peuvent être parfois un peu intimidantes tant elles donnent la sensation à l'homme d'être minuscule à leurs côtés. Pourtant, les parcourir permet de découvrir à la fois la merveilleuse nature du pays ainsi que les villages et leurs habitants qui vivent de manière spécifique et représentent une précieuse culture à préserver. Accompagné(e) d'un guide, on peut donc effectuer une randonnée sur ces chemins de montagne dont chaque virage permet de voir un nouvel horizon plus somptueux que le précédent. Dans les villages, avec l'aide du guide-interprète le cas échéant, les discussions s'engagent facilement avec les habitants qui n'hésitent pas à partager leurs ressources, leurs savoir-faire, leurs histoires... et leur thé ! L'on apprend par exemple lors de ces échanges à quoi ressemblait jadis la ville de Dəvəçi lorsqu'elle était un des plus importants marchés de dromadaires de cette partie du pays. Puis, l'on reprend la route après cette halte chaleureuse et instructive pour partir vers le canyon dit « de l'attrape nuages » dont le simple nom évoque à lui seul l'ampleur de sa beauté. N'oubliez pas votre appareil-photo, vous vivrez ici une expérience unique !

Les tapis

L'Azerbaïdjan est réputé pour ses tapis. Ces derniers sont fabriqués dans diverses régions du pays et en particulier dans la région de Dəvəçi. La ville de Quba qui se trouve à 45 minutes de là est un haut-lieu desdits tapis. L'art du tapis est tellement ancré dans les traditions azéries que l'UNESCO a déclaré cette pratique « patrimoine immatériel culturel de l'humanité » en 2010. Le processus de fabrication des tapis est remarquable et il est possible de l'admirer au sein même des ateliers lorsqu'on visite la région. Les métiers à tisser sont horizontaux ou verticaux, mais toujours manuels. Les matériaux utilisés sont soit de la laine, du coton ou de la soie. Les teintures sont exécutées naturellement et offrent des couleurs vives et lumineuses. La grandeur des tapis et leurs motifs représentent la région et la culture d'où ils sont issus. Ainsi, autour de Dəvəçi, les tapis sont de taille relativement petite (ce qui est idéal pour les emporter dans des bagages en souvenir de ce fabuleux séjour en Azerbaïdjan) et les motifs sont à la fois géométriques et floraux. Il existe au total une dizaine de modèles différents reproduits par les maîtres tapissiers depuis de nombreuses générations.

Excursion à Nabran

Nabran se trouve à environ une heure et tente minutes de route plus au nord de Dəvəçi et c'est une ville ainsi qu'une région très prisée des voyageurs. Cela tient assurément à la présence à cet endroit de nombreuses stations balnéaires. Nabran constitue donc la destination idéale pour s'offrir une journée de farniente lorsqu'on séjourne pour quelques jours ou quelques semaines à Dəvəçi. En plus d'être tout simplement très agréable, l'eau de mer locale possède aussi de multiples bienfaits pour la santé qu'une séance de relaxation dans les établissements de santé voisins vous permettra de découvrir.

Le parc national Altiaghaj

Passer une journée complète au sein d'un parc national est toujours un moment intensément magique. Il existe un tel endroit à environ une heure de route de Dəvəçi : le parc national Altiaghaj. Il se déploie sur plus de onze hectares et l'on peut y observer en s'y promenant des chevreuils, des sangliers, des ratons laveurs, des lynx et des ours bruns. Le territoire est principalement couvert de forêts montagneuses de chênes, de charmes et de hêtres. Les ornithologues auront le plaisir d'apercevoir ici des engoulevents, des aigles, ainsi que des grives. N'oubliez pas vos jumelles !

Les mosquées

De nombreuses mosquées peuvent être visitées tout autour de Dəvəçi. Ceci se comprend aisément lorsqu'on sait que la population de l'Azerbaïdjan est à 94 % musulmane. Mais, nous souhaitons ici attirer l'attention des voyageurs sur une mosquée en particulier qui est de toute beauté. Elle se trouve dans la ville de Quba et date de 1903. De l'extérieur, a priori, l'édifice ne présente rien d'exceptionnel et offre une esthétique discrète en harmonies de beiges orangés et de bleus pâles. Mais, dès que l'on pénètre au sein de la mosquée, les camaïeux de bleus sont éblouissants. C'est à voir !

Escapade à Khinalug

Khinalug ou Khinalig ou encore Xinaliq sur certaines cartes routières est un village d'un peu moins de 400 habitants qui possède une histoire fabuleuse. En fait, plusieurs légendes sont associées à ce lieu absolument pittoresque. La première raconte que Noé aurait choisi cet endroit pour y jeter l'ancre et que les multiples passagers de son arche y auraient donc débarqué. Une autre histoire que les habitants de Khinalug racontent de génération en génération concerne un certain « Chelovek Cherny », sombre personnage qui aurait été aperçu aux alentours du village par un chasseur.

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
AZ
Code postal :
AZ-1700
Latitude :
41.21139
Longitude :
48.98611
Zone horaire :
Asia/Baku
Fuseau horaire :
UTC+4
Heure d'été :
Y

Villes voisines

  • Yenikənd ~10 km
  • Məşrif ~13 km
  • Rəhimli ~13 km
  • Şahnəzərli ~13 km
  • Sədan ~17 km
  • Təzəkənd ~17 km
  • Siyəzən ~18 km

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

En avion
L'aéroport le plus proche de Dəvəçi est celui de la ville de Baku.
Site internet de l'aéroport de Baku : http://www.airport.az/

En voiture
Il reste ensuite, depuis l'aéroport de Baku, environ 130 kilomètres de route à parcourir pour parvenir à la destination finale : Dəvəçi. Il faut pour ce faire suivre la route E119/M1.

En train
Le train est une bonne option pour effectuer de longues distances en Azerbaïdjan ou encore pour se rendre dans les pays voisins (Russie, Géorgie, Iran) ou en arriver. Toutefois, pour voyager jusqu'à Dəvəçi, ce mode de transport n'est pas adéquat.
Site internet des chemins de fer azéris : http://addy.gov.az/index/en/

En bus
Le bus est le moyen de transport à retenir pour voyager jusqu'à Dəvəçi et ensuite pour circuler dans toute la région durant le séjour. Au moment de l'arrivée à l'aéroport de Baku, les voyageurs doivent emprunter le métro afin de se rendre à la station appelée « du 20janvier » qui se trouve sur la ligne verte (le métro de Baku comporte deux lignes : une verte et une rouge). De là, ils peuvent se rendre à pied jusqu'à la gare routière.

Les hôtels de Dəvəçi (Quba-Xaçmaz)

Reserver votre chambre

Qalaalti Hotel & Spa

Qalaaltı - Sabran Rayonu / Azerbaycan
AZ1700 - Galaalti

Prix indicatif: 80 AZN - 249 AZN