Ville de Astara (Lənkəran-Astara)

azerbaidjan

Présentation

Astara est située sur le bord de la mer Caspienne dans le sud de l’Azerbaïdjan. Cette petite ville et les villages environnants sont remplis de trésors cachés. Venez découvrir un ancien caravansérail, les ruines de la forteresse Shindan et un musée rempli d’objets vieux de plusieurs milliers d’années. Profitez du centre commercial, des cafés et des restaurants et de l’hôtel qui se sont ajoutés récemment à la ville. Entourée de champs de riz et de thé, de la forêt Talysh et des arbres à kakis, Astara constitue un excellent point de départ pour découvrir les paysages de l’Azerbaïdjan. Le parc national de Hirkan, situé tout près de la ville, est une réserve naturelle pour les espèces indigènes telles que le léopard, le lynx, le blaireau, les cerfs et de nombreux oiseaux de proie. Ne manquez pas de goûter au miel et à la compote de gava et d’ananas, deux produits typiques de la région. Arrêtez-vous dans l’une des nombreuses sources thermales d’eau sulfureuse ou dirigez-vous vers la forêt de Istisu pour vous baigner dans les piscines thermales. Faites une visite au village de Pillakan pour voir la chute et le pont construit au moyen-âge. Le village de Sim est rempli d’objets en pierre dont l’origine remonte aux toutes premières traces de civilisations dans la région. On y trouve aussi plusieurs sources thermales et deux chutes. Dirigez-vous dans les montagnes vers le village de Miki pour visiter les cimetières historiques et un champ de bataille Mongolien. Comme vous serez tout près de la frontière iranienne, profitez-en pour venir admirer les beautés de l’Iran. 

La ville de Astara appartient à la région Lənkəran-Astara et à la division Astara.

La ville de Astara compte 40 253 habitants (recensement de 2008). L'altitude maximum est de 22 m, l'altitude moyenne est de 22 m.
Le nom français de la ville est Astara, le nom espagnol est Astara.

Points ou centres d'intérêts

Le parc national de Hirkan

Venez découvrir les beautés de la nature de l’Azerbaïdjan dans le parc national de Hirkan. Prenez la route d’Astara à Lankaran pour explorer la forêt relique qui abrite les espèces indigènes protégées telles que le léopard d’Asie, plusieurs espèces de cerfs, des ours, des sangliers sauvages, des blaireaux et de porcs-épics. La forêt abrite aussi une variété d’espèces d’oiseaux de proie telles que l’autour des palombes, l’aigle impérial, le faisan francolin noir et le faisan caucasien Talish. Vous pourrez apercevoir des loutres dans les cours d’eau. Vous avez le choix entre trois sentiers de randonnée dont la durée varie entre 4 et 9 heures. En parcourant ces sentiers, vous découvrirez des arbres tordus, des chênes, des charmes, des hêtres et des arbres à kakis du Caucase qui peuplent cette forêt mixte. En prenant le sentier qui mène au lac Khanbulan et à la rivière Vasharud, vous aurez une vue imprenable sur les basses plaines. Vous découvrirez dans le parc quelques villages qui ont chacun un attrait touristique particulier. Voyez les sépultures sous tumulus et les eaux sulfureuses d’Archivan qui s’enflamment quand on jette une allumette. En empruntant le plus long sentier qui mène à Itisu, vous pourrez prendre un bain de pied dans les sources thermales. Dans les maisons de thé dispersées à travers le parc, vous pourrez goûter aux boissons locales. Présentez-vous au centre des visiteurs à l’entrée du parc pour accéder aux sentiers de randonnée. En payant un modeste frais d’entrée, vous pourrez emprunter les sentiers de randonnée. 

Le village Miki

Dirigez-vous dans les montagnes Talysh pour visiter le pittoresque village de Miki dont la population compte presque 1000 habitants. La longue histoire de ce village est visible de partout, autant dans les vieux cimetières que dans les mosquées historiques. Vous pourrez visiter une nécropole en forme de boîte en pierre qui date du 2e ou du 1er millénaire avant Jésus-Christ. Les maisons sont faites de bois, fait inhabituel pour la région, parce que ce matériau est difficile à transporter en terrain montagneux. Le village de Miki a maintenu ses activités d’apiculture et les abeilles se nourrissent dans les arbres à kakis. Si vous avez la chance de visiter le village un jour où on découpe le nid d’abeilles, vous pourrez goûter au miel fraîchement sorti de la ruche. Un autre produit local est un jus fait de raisins, de baies et de kakis cultivés dans la région. Le village est également entouré de sources naturelles. Au nord du village, vous pourrez voir un champ de bataille de Monkalla où les habitants se sont battus contre les Mongols. La traduction littérale de Monkalla est “Têtes de Mongols”.  

La forteresse de Shindan

Dirigez-vous vers la frontière iranienne au mont Sindan, situé à environ 7 km d’Astara, pour visiter la forteresse médiévale qui date d’une époque antérieure à l’introduction de l’islam dans le pays. Le château qui est situé près du village de montagne Sim aurait joué un rôle dans la rébellion Khoramdin menée par les Iraniens zoroastriens contre le califat islamique. Situé à près 2000 mètres d’altitude, le château constituait un site stratégique pour combattre l’occupation arabe et il aurait été occupé pendant plus de 1000 ans entre le VIe et le XVIIe siècle. Plus tard, au XVIIe siècle, le château fut assiégé pendant la rébellion contre le Shah Abbas. Cette forteresse a constitué un important bastion pour diriger les rebellions puisqu’elle était faite de briques et de pierre, qu’elle était entourée de miradors et qu’un seul chemin menait au château. Le terrain occupé par la forteresse de Shindan couvre presque un hectare en comptant les anciennes tombes situées du côté ouest. Pour explorer plus à fond l’histoire de cette époque fascinante, visitez le château de Babek qui porte le nom du chef de la rébellion Khoramdin. Le château de Babek est situé de l’autre côté de la frontière iranienne à l’extérieur de la ville de Khalibar.  

Astara en Iran

Traversez la frontière iranienne pour visiter la ville iranienne qui porte le même nom qu’Astara. Venez visiter la serre, le jardin des oiseaux ou la réserve naturelle pour les animaux sauvages. Dans un ancien bâtiment situé à 3 km à de la ville, vous pouvez voir une tombe de Peer Qotbeddin qui date de l’an 942. Entrez dans la salle centrale du bâtiment pour voir la magnifique tombe de marbre sculpté. Prenez la route qui va de Astara (Azerbaîdjan) à Astara (Iran) pour visiter le jardin d’oiseaux qui abrite plusieurs espèces d’oiseaux indigènes et étrangères. Écoutez le chant du rossignol et des canaris dans leur habitat naturel. Vous pourrez aussi admirer des paons, des perroquets, des faisans aux plumes colorées et d’autres espèces de volatiles rares. Prenez la route et dirigez-vous quelques kilomètres au sud de la ville vers la réserve faunique de Lavandavil sur les rives de la mer Caspienne. Dans cette réserve faunique, vous verrez de près quelques-uns des animaux qui vivent dans les régions sauvages du parc National de Hirkan, telles que les sangliers sauvages, les cerfs et plusieurs espèces d’oiseaux sauvages. Promenez-vous autour des étangs pour observer les hérons, les canards, les aigles et les hirondelles. Dans cette forêt mixte hirkanienne, cous pourrez également voir plusieurs espèces de plantes indigènes, incluant des baies sauvages.

Lankaran

La charmante ville de Lankaran, située à environ 40 minutes de route d’Astara, est reconnue pour son thé et sa longue histoire. Cette ville habitée depuis l’âge de bronze abrite plusieurs sites historiques intéressants. Commencez votre visite de Lankaran par le parc Heydar Aliyev au centre de la ville pour profiter de la verdure et observer les passants. Dirigez-vous vers la vieille prison dans laquelle Joseph Staline fut incarcéré et visitez le phare de Mayak duquel il s’est enfui en empruntant un tunnel souterrain. Dans le village de Jil, visitez la tombe gravée de Seyid Khalifa qui date du XIXe siècle. Voyez une pièce de l’architecture d’Azerbaïdjan du XXe siècle en visitant la maison d’Isa Khan. Vous pourrez voir aussi plusieurs mosquées du XIXe siècle tout autour de la ville. Quand vous aurez épuisé tous les sites historiques de la ville, dirigez-vous vers l’usine de thé Aurora pour voir comment on fabrique le thé et pour goûter à quelques-uns des thés dans les jardins couverts de rosiers. Si vos muscles sont endoloris après tout ces déplacements, rendez-vous aux bains publics Khaiji Mirze et Khaji Gurban au centre de la ville ou rendez-vous dans les sources thermales près d’Istisu. Les plages de Kanarmesha sont très populaires auprès des touristes durant l’été. On y trouve des restaurants qui servent des mets typiques de la région et des marchands qui vendent des aliments régionaux. 

Le village Sim

La visite au village de Sim ravira les voyageurs qui aiment l’aventure. Ce village est situé à environ 40 km d’Astara et vous aurez besoin d’un véhicule à quatre roues motrices pour vous rendre dans ce village de montagne. Ce village très rustique n’a ni électricité, ni gaz, ni même de routes. Les cimetières tout autour du village et de la région environnante témoignent des restes d’une ancienne civilisation qui aurait vécu dans la région avant le Christ. Certains des rochers autour du village portent des pétroglyphes ou ont été sculptés pour différents usages. Voyez les ruines d’un vieux minaret et des piscines creusées dans la pierre par les personnes qui habitaient dans la région il y a de ça très longtemps. 

Le musée ethnographique de la région d’Astara

La ville d’Astara abrite un petit musée qui expose les vestiges archéologiques de la région habitée depuis des milliers d’années. Voyez la collection de pièces de monnaie et découvrez l’histoire économique de la région. Plusieurs de ces pièces de monnaie étaient utilisées dans la région entre le XIIIe et le XIVe siècle alors que d’autres proviennent d’échanges avec des régions plus éloignées. Émerveillez-vous devant l’ingéniosité de l’homme en regardant les outils de pierre, la collection lapidaire, les sculptures de pierre et les statues. Une statue de pierre représentant un homme vieille de 2000 ans et une sculpture d’un cerf qui serait encore plus vieille, témoignent de la riche culture qui s’était développée dans la ville d’Astara des milliers d’années auparavant.  

Le village de Pillakan

Ce petit village est situé sur le chemin qui remonte la montagne vers le village de Sim. Passez une journée pour vous imprégner de la beauté naturelle de ce site ou faites un arrêt dans ce village le long de votre route vers Sim. Marchez vers la rivière pour voir le pont historique et le téléphérique qui traversent la rivière. On raconte que le pont aurait été construit par une vieille femme qui voulait humilier un Shah qui traversait la rivière avec ses troupes. Découvrez tout près une petite cascade et promenez-vous dans la forêt pour sentir la menthe sauvage utilisée dans la fabrication d’une compote de fruits fabriquée dans la région. 

Les montagnes Talysh

Vous voulez connaître les secrets de la longévité ? Un certain nombre d’habitants qui ont vécu dans les montagnes Talysh ou autour de ces montagnes ont vécu plus de 110 ans ! Les habitants de cette région ont un mode de vie très simple, Ils fabriquent leur beure et élévent des moutons couleur chocolat et des volailles. Les montagnes sont recouvertes de forêts mixtes caspiennes/hirkaniennes qui arborent de magnifiques couleurs à l’automne. Venez respirer l’air des montagnes et voir les ruisseaux tourbillonnants le long de votre randonnée. Prenez note que vous devez être en bonne forme physique et que vous devez organiser votre propre circuit parce que la région n’est pas équipée pour accueillir les touristes. Apportez une grande quantité de nourriture, des vêtements chauds et votre équipement de camping et profitez de la magnifique vue sur les vallées. leys

Rédacteur :

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
AZ
Code postal :
AZ-0700
Latitude :
38.45611
Longitude :
48.87861
Zone horaire :
Asia/Baku
Fuseau horaire :
UTC+4
Heure d'été :
Y

Villes voisines

  • Suparibağ ~2 km
  • Ərçivan ~6 km
  • Səncərədi ~7 km
  • Maşxan ~11 km
  • Şuvi ~11 km
  • Şiyəkəran ~14 km

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

Prenez l’avion ou le bus jusqu’à la capitale Baku. Prenez ensuite un taxi partagé ( le trajet prend entre 3 et 4 heures) ou un train vers le sud de l’Azerbaïdjan. La gare ferroviaire d’Astara est située près du bord de l’eau. Plusieurs bus circulent également régulièrement entre Baku et Astara. Si vous planifiez louer une voiture, vous devez la louer à Baku parce que vous ne trouverez pas de service de location de voiture à Astara. Vous pouvez suivre des cours de conduite automobile offerts aux étrangers à Baku. Ces cours vous enseignent comment conduire sur les routes difficiles et vous informent sur les comportements des conducteurs de la région. Comme les attraits touristiques et les parcs naturels sont largement dispersés, la visite sera plus facile si vous avez votre propre véhicule. Vous pouvez également utiliser les taxis partagés pour vous rendre d’une ville à une autre ou d’un site touristique à un autre. La plupart des villes et des villages autour d’Astara se visitent facilement à pied. Les montagnes Talysh et le parc national de Hirkan sont de magnifiques endroits pour découvrir les beautés d’Azerbaïdjan à pied. Des travaux d’infrastructure qui sont en cours vont relier Azerbaïdjan à la Turquie et à la Géorgie. La ligne Baku-Tbilisi-Kars va permettre aux touristes de voyager plus facilement entre les trois pays.