Ville de Hermagor (Kärnten)

autriche

Présentation

A quelques kilomètres au nord des frontières italiennes et slovènes, la neige pure et fraîche des hivers autrichiens coule, vive, le long des massifs alpins, et glisse sur le flanc des collines verdoyantes, dans les vallées de Lesach et de la Gail. Elle se réchauffe doucement, éclairée par les rayons timides du printemps, traverse les pins, éveille la flore, abreuve la faune, roulant le long du bassin de Klagenfurt, protégée par les parcs nationaux Nockberge et Hohe Tauern, admirée par les randonneurs à pied ou à vélo; elle termine sa course, enrichie de son voyage, dans l'un des milles lacs paisibles de Carinthie, le Pressegger See, belle et constante dans son perpétuel mouvement vers la rivière de Vellacher Bach.

Bienvenue à Hermagor !

La ville de Hermagor appartient à l'état Kärnten et au district Hermagor.

Points ou centres d'intérêts

Un paysage massif d'Europe centrale

Au sud de l'Autriche, la province de Carinthie contient en son extrémité sud le district de Hermagor, lui-même subdivisé en plusieurs communes : Dellach, Gitschal, Hermagor-Pressegger See, Kirbach, Kötscach-Mauthen, Lesachtal, Sankt Stefan im Gailtal. Le nom du district vient de Saint Hermagoras of Aquileia, considéré comme le premier évêque d'Aquileia, en Vénétie-Istrie (aujourd'hui en Frioul-Vénétie julienne) au nord de l'Italie. Tenant sa charge de Saint Pierre lui-même, il a été décapité sur ordre de l'empereur romain Néron, après avoir voulu évangéliser la région avec le prêtre Fortunatus.

Si le paysage de la Haute-Carinthie est caractérisé par les montagnes, c'est le bassin de Klagenfurt qui définit celui de la Basse-Carinthie. Celui-ci, entouré par les Alpes orientales centrales et les Alpes carniques ainsi que le Karawanken, avec pour capitale de land Klagenfurt.

Un affluent de la rive droite du Danube forme la principale rivière de Carinthie : la Drave (Drau ou encore Dravà, selon les pays) qui mesure 707 kilomètres et traverse l'Italie, l'Autriche, la Slovénie et la Croatie. Cette combinaison particulière de montagnes et d'eau en fait une destination mémorable qui a d'ailleurs inspiré nombre d'artistes renommés. Ainsi, Johannes Brahms et Gustav Mahler se sont inspirés de l'atmosphère si douce du lieu pour composer de magiques oeuvres musicales ; d'ailleurs un certain nombre de leurs travaux furent achevés à proximité du lac Wörthersee (des concerts y ont lieu tous les étés). L'écrivain Robert Musil y est né, ainsi que la poète Ingeborg Bachmann. Plus insolite : Heinrich Harrer, l'homme qui a inspiré le film « Sept ans au Tibet », dont le rôle principal fut joué par Brad Pitt y résidait et, peu de temps après son décès en 2008, un musée a ouvert au public sa collection d'objet ethniques (le musée d'Hüttenberg).

Climat : vivifiant l'hiver, doux l'été

La région de Carinthie dans son ensemble a le plus grand nombre d'heures d'ensoleillement de cet ensemble montagneux. Un avantage indéniable pour la saison du golf qui commence en conséquence plus tôt. Et la baignade aussi : la température des lacs peut atteindre jusqu'à 25 degrés l'été.

Le camping, plus près de la nature

S'il existe évidemment des logements plus conventionnels, c'est ceux qui se rapprochent de la nature qui sont en général privilégiés par les touristes en été et le camping représente 20% des nuits effectuées par les touristes à l'année. Souvent à proximité des lacs, on se ressource au calme.

L'hiver, près des stations de ski, on trouve évidemment des chalets et des hôtels, les températures ne permettant pas le couchage en extérieur.

Les sports d'hiver

Qui dit Alpes dit évidemment ski, snowboard et tout un ensemble d'activités relatives à la neige. Dans la commune d'Hermagor Pressegger, le Nassfeld Hermagor ski resort est le plus réputé du district. Mais on peut aussi faire un tour et tester les pistes du Sommerrodelbahn Pendolino ou du Garnitzenklamm Gortschach, stations alpines attenantes.

L'été : se baigner dans l'eau pure

Si l'ensemble de la Carinthie contient plus de milles lacs, aux tailles et affluents différents, les plus fréquentés sont le Wörthersee, le Millstätter See, l'Ossiacher See et le Weissensee. De taille plus modeste mais pas moins populaires, le Faaker See, le Klopeiner See et le Pressegger See se situent dans la commune d'Hermagor.

Ce dernier appartient aux plus chauds lacs de Carinthie, raison pour laquelle c'est une destination populaire pour les excursions et les baignades en été. C'est un lac de 55 hectares situé sur un canyon adjacent de la vallée du Gailtal, à quelques kilomètres à l'est seulement d'Hermagor.

Nourri par les sources qui se situent en amont du lac, dont la force du courant empêche tout dépôt de boue et forme des cratères en son fond, c'est un vestige, plus petit, de la période qui a suivi l'âge de glace. Sa profondeur varie entre quatre et six mètres, parfois jusqu'à 13 mètres lorsque des cratères formés par les sources se forment. L'eau qui se renouvelle toutes les deux semaines empêche la formation d'algues flottantes. C'est donc une belle eau de source, pure et rafraîchissante l'été, idéale pour la plongée : grâce à la faible profondeur et à l'eau claire du lac, toutes les conditions naturelles sont réunies pour faire pousser un tapis dense de roselières (les Tausendblatt) et des algues chandelier à admirer. On y trouve aussi des espèces endémiques, comme le Wulfenia, une plante aux fleurs bleues très rare (il n'en existe d'ailleurs que dans l'Himalaya et en Albanie).

Le paradis de la pêche

On compte douze espèces de poissons dans le lac de Pressegger : brochet, perche, silure, chevaine, bouvière, brème franche, carpe, ablette, gardon, rotengle, tanche sandre, mais aussi un nombre important d'écrevisses rouges.

Dans la vallée du Gailtal, on peut aussi pêcher à la mouche dans une eau particulièrement pure, connue pour le grand nombre de ses saumons notamment, du 15 avril au 30 novembre, dans le lac de Valentin, les cours d'eau de Mülbach, d'Angerbach et les lacs de Grünsee et Cellonsee.

Visites culturelles : les églises gothiques

La région toute entière contient de très nombreux vestiges de l'époque médiévale, châteaux et forteresses comprises. A Hermagor, on peut admirer l'église Unsere Liebe Frau (Notre Chère Dame) qui représente le stade ultime de l'art gothique. 

Vous pourrez aussi admirer la fontaine sur la place de l'église du Kötschach, le chemin de croix de Sankt Jakob im Lesachtal, mais surtout aller admirer la Tröpolach church et visiter le Gailtaler Heimatmuseum, qui contient, entres autres, une bible luthérienne du 16ème siècle, des fougères fossilisées qui datent de plusieurs millions d'années.

Golf sans frontières

Vous pourrez facilement commencer un circuit qui vous emmènera en Italie et Slovénie tout en vous procurant une vue imprenable. Tiger Woods a même joué dans les trois villes voisines de Bled, Grado et Gravisio.

Randonnées pédestres, cyclables ou à cheval

La Kärnten card, disponible dans tous les offices de tourisme de la région, vous permet d'entrer dans plus de 100 attractions de la région, châteaux, musées dans toute la Carinthie, les téléphériques, et les bateaux de plaisance. Elle coûte 34 euros pour les adultes, 14 euros pour les enfants de 7 à 15 ans, et est gratuite pour les moins de 6 ans. Valable pour deux semaines, elle sera l'alliée de vos parcours en solitaire ou à plusieurs.

A pied, le mieux est de se rendre dans le parc de Carinthia's Nature Area, comprenant la vallée de Gail, Gitsch, Lesach et le lac de Weissensee, avec ses 150 kilomètres de chemins balisés à destination des familles, et de suivre la route jusqu'aux gorges spectaculaires de Garnitzenklamm.

Pour les cyclistes ambitieux, des routes mènent directement à la frontière italienne. On peut les longer sur des kilomètres et suivre la rangée de montagnes des Alpes de Karnischen, qui offrent une vue imprenable sur le pays. 

A cheval, il est possible de parcourir 1400 kilomètres de chemins balisés, ce qui fait de la région l'eldorado équestre de l'Europe centrale. Pour les enfants, il existe même des parcours attitrés : ils s'amuseront grâce à des activités ludiques. 

Spécialités culinaires 

A Hermagor, on retrouve la gastronomie germaine, bien sûr, mais la situation géographique particulière d'Hermagor concentre des influences culturelles des trois pays frontaliers. On peut ainsi se laisser tenter par des Reindling, mi-gâteau mi-pain blanc, à manger salé ou sucré. Cela dit, comme dans tous les pays d'Europe centrale, on y mange beaucoup de charcuterie. Ainsi, le Gailtaler Speckfest qui se déroule chaque année fin mai, célèbre le lard sous toutes ses formes, dans la joie et la bonne humeur.

Le chant traditionnel

«  Empêchez un Carinthien de chanter, et il se fanera comme une fleur sans eau ». Cette citation de l'écrivain Josef Friedrich Perkoning indique à quel point les habitants de cette région sont attachés à la pratique du chant. Preuve en est le nombre impressionnant de chorales dans un espace si restreint. Il est difficile de trouver le moindre village sans au moins une chorale masculine, mixte et/ou une chorale religieuse. Assister à l'un des nombreux concerts sur place vous permettra d'apprécier les harmonies vocaliques particulières de la région. A quelques kilomètres, à Wolfsberg, vous pouvez d'ailleurs assister en septembre à un festival de chants traditionnels.

Hermagor est l'endroit rêvé pour reposer son esprit tout en vivifiant son corps, tout au long de l'année. Des vacances saines, avec des activités qui conviennent à toute la famille ainsi qu'aux amoureux des sensations fortes en montagne. Parfait pour vivre l'adage « un esprit sain dans un corps sain », on vit là-bas la forme germaine, les poumons purifiés, le regard lavé, l'esprit reposé : revigoré.

Rédacteur :

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
AT
Code postal :
9620
Latitude :
46.62724
Longitude :
13.37111
Zone horaire :
Europe/Vienna
Fuseau horaire :
UTC+1
Heure d'été :
Y

Villes voisines

Booking.com

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

Un aéroport a été construit à 70 kilomètres seulement d'Hermagor, à Klagenfurt, en Slovénie. Cela permet d'améliorer la connexion de la Carinthie au tourisme international. On peut s'y rendre de Vienne, Antalya, Hamburg, Cologne ou Londres via des vols quotidiens. Si vous partez de Paris, il vous sera cependant nécessaire de faire une escale.
De l'aéroport, des navettes assurent la connexion entre les deux communes. Il vous sera également possible de louer une voiture pour le reste du séjour.
Nous déconseillons de vous rendre à Hermagor en train, les routes de montagne rendant compliquée leur circulation. D'où que vous veniez, il vous faudrait changer plusieurs fois de train avant d'arriver à destination.
Un fois sur place, il vous sera possible de réserver, selon vos envies, un chalet, un hôtel ou une chambre d'hôtes. Les logements fleurissent dans la ville et vous devriez en trouver un de bonne qualité sans difficulté aucune, même en haute saison.