Ville de Buenos Aires (Capital Federal)

argentine

Présentation

Située sur la rive ouest du Fleuve « Río de la Plata » et au centre est du pays, Buenos Aires est la capitale fédérale de l’Argentine. Avec environ 3 millions d’habitants intra-muros et 12,9 millions avec l’agglomération, Buenos Aires est la seconde ville plus importante d’Amérique Latine. Les habitants de Buenos Aires, appelés « Porteños » (habitants du port), originaires du flux d’immigration européenne, ont donné à la ville un aire de capitale occidentale.

Les visiteurs découvriront les différentes ambiances et couleurs selon les quartiers. Ils apprécieront se promener dans le quartier de Palermo avec ses ruelles pavées et ses maisons basses, de la Boca avec ses maisons de toutes les couleurs, de San Telmo durant le week-end pour découvrir les brocantes et les danseurs de tango argentin, de la Recoleta avec son mythique cimetière et ses salles de concert… La richesse et l’originalité de Buenos Aires proviennent de son mélange d’influences européenne et américaine !

La ville de Buenos Aires appartient à la province Capital Federal.

La ville de Buenos Aires s'étend sur 203 km² et compte 3 050 728 habitants (recensement de 2010) pour une densité de 15 028,22 habitants par km². L'altitude moyenne est de 25 m.
Le maire de la ville de Buenos Aires est actuellement Mauricio Macri.
Un habitant de la ville de Buenos Aires est appelé un Portègnes. Le nom français de la ville est Buenos Aires, le nom anglais de la ville est Autonomous City of Buenos Aires.
Le surnom de la ville est "The Queen of Río de la Plata". La ville de Buenos Aires a été fondée en 1536.

Points ou centres d'intérêts

La Maison rose

La Maison rose (La Casa Rosada) abrite les bureaux du président de l’Argentine. Ce bâtiment rose fait partie des monuments nationaux des plus emblématiques de Buenos Aires. La Maison rose est située sur l’une des principales places de la ville, la Plaza de Mayo (la Place de mai). Elle fut construite dans la seconde moitié du XIXe siècle sur le site de l’ancien fort érigé par Juan de Garay, le fondateur de la ville. Le musée de la Maison rose abrite des ruines de ce fort et des souvenirs des anciens présidents comprenant des meubles, des livres et des voitures à cheval. Deux hypothèses ont été proposées pour expliquer la couleur rose de la maison. Selon la première explication, le président Sarmiento durant son terme de 1868 à 1874 aurait tenté d’apaiser les querelles entre les fédéralistes (qui utilisent la couleur rouge) et les unitaristes (qui utilisent le blanc) en peignant le bâtiment présidentiel en rose. Selon la deuxième explication, la couleur rose viendrait du fait que le bâtiment fut peint avec du sang de vache, une pratique courante au XIXe siècle. Des tours gratuits sont offerts à la maison rose toutes les 30 minutes. Adresse:  Balcarce 50, 1064 Buenos Aires. Site Internet : http://www.presidencia.gob.ar/la-casa-rosada/historia, courriel : museo@presidencia.gov.ar. Téléphone : +54 11 434-3600, Heures d’ouverture : de 10 h à 18 h de mai à novembre, de 11 h à 19 h de décembre à avril.

Le cimetière de la Recoleta

Le cimetière de la Recoleta tire son nom du quartier dans lequel il est situé. Ce cimetière abrite les dépouilles de plusieurs personnages importants de l’histoire de l’Argentine. Parmi les personnages célèbres enterrés dans ce cimetière, on retrouve des Argentins qui ont reçu un prix Nobel, d’anciens présidents du pays, Eva Perón (l’épouse du président Juan Perón) de même que la petite-fille de Napoléon. Selon une étude menée par CNN, ce cimetière se classe parmi les des dix plus beaux cimetières au monde. Le cimetière entoure le monastère des frères récollets. Quand le monastère ferma ses portes et que l’ordre des Récollets fut dissout, le jardin qui entourait le monastère devint le premier cimetière public de la ville. Le cimetière couvre 5.5 ha et abrite 4,691 tombes hors-sol. Les mausolées dispersés dans le cimetière appartiennent à différents types de styles architecturaux : baroque, néogothique, Art nouveau et Art déco. Le cimetière est divisé en sections avec de larges allées pour circuler. Bien que la majorité des mausolées soient en assez bon état, quelques-uns tombent en ruines.  Adresse : Azcuénaga, Buenos Aires, télépnone: +54 11 480-1594.

La Place de mai

La « Plaza de Mayo » ou Place de mai est la place principale de Buenos Aires. Cette place a pris toute son importance au moment de la révolution, le 25 mai 1810, lorsque l’Argentine acquit son indépendance de l’Espagne. Depuis ce temps, cette place a gardé son importance du point de vue politique. La première place fut construite en 1580 par le fondateur de la ville Juan de Garay, mais la place actuelle date de 1884. Trois bâtiments importants qu’on peut voir sur la Place de mai sont : la Maison rose, qui abrite les bureaux du président, la principale cathédrale de Buenos Aires, ainsi que la banque de la Nation construite en 1939. La pyramide de mai, un obélisque qui célèbre le premier anniversaire de l’indépendance, domine le centre de la place. Sous la dictature en Argentine, de la fin des années 1970 au début des années 1980, la place est devenue le site de protestation des mères à la recherche de leurs enfants enlevés et le site des protestations contre l’oppression et le régime dictatorial. Aujourd’hui encore, tous les jeudis à 15 h 30, vous pouvez voir des mères qui marchent pour réclamer leurs enfants toujours manquants et d’autres manifestants qui dénoncent des injustices sociales. 

Le théâtre Colón

Le théâtre Colón est la maison de l’opéra de Buenos Aires située en plein cœur de la ville. Selon le National Geographic, ce bâtiment occupe le troisième rang des meilleurs opéras au monde pour la qualité de la construction et de l’acoustique. Le premier opéra fut construit sur ce site en 1857 et la construction du bâtiment actuel fut achevée en 1908. Le premier opéra avait été construit pour accueillir les différentes compagnies d’opéra qui faisaient des tournées dans la région dans les années 1850. Le premier théâtre comptait 2500 sièges et comportait une section réservée aux femmes. Le théâtre actuel compte 2487 sièges et une section additionnelle qui peut accueillir 1000 spectateurs debout. Le théâtre a été rénové entre 2006 et 2010. L’acoustique est considérée comme l’une des meilleures au monde. La décoration intérieure, aux couleurs dominantes de rouge et d’or, comprend des fresques qui datent de 1966. Consultez le site Internet pour toute information concernant le calendrier des représentations d’opéra et de ballet ou l’achat des billets. Le théâtre offre aussi des visites guidées de 50 min tous les jours. Adresse: Tucumán 1171 (Pasaje de Carruajes) Site Internet:   http://www.teatrocolon.org.ar/en/ , courriel : visitasguiadas@teatrocolon.org.ar, téléphone:  +5411 4378 7127. Heures d’ouverture : 9 h à 17 h du lundi au dimanche. L’horaire est sujet à changement en fonction des représentations. Entrée : admission générale 150 ARS. 

Le musée de l’art latino-américain à Buenos Aires

Le Musée de l'art latino-américain de Buenos Aires, dont le sigle est MALBA, est une organisation à but non lucratif. Il a été fondé par Eduardo Costantini, un homme d’affaires argentin. Le musée a ouvert ses portes en 2001 avec une exposition de la collection privée d’Eduardo Costantini. Depuis son ouverture, le musée n’a pas cessé d’accroître sa collection en acquérant des œuvres d’artistes provenant de différentes régions de l’Amérique latine. Le MALBA est consacré à l’art latino-américain du début du XXe siècle jusqu’à aujourd’hui. La collection permanente du musée comprend 140 tableaux, sculptures et dessins. Les œuvres proviennent d’artistes célèbres tels que Frida Kahlo, Diego Rivera, Tarsila do Amaral, Xul Solar et plusieurs autres. Le musée accueille aussi des expositions temporaires. Le MALBA se consacré à la promotion de l’art latino-américain en travaillant à l’acquisition, à la recherche et à la conservation des œuvres. Le musée abrite aussi un centre culturel qui participe à la promotion des arts par la tenue de différentes activités culturelles. Adresse : Av. Figueroa Alcorta 3415, C1425CLA Buenos Aires. Site Internet : http://www.malba.org.ar/en/, téléphone : +54 11 4808 6500. Heures d’ouverture : 12 h à 20 h du jeudi au lundi et les jours fériés, fermé le mardi, et de 12 h à 21 h le mercredi.  Dernière entrée 30 minutes avant la fermeture. Frais d’entrée : admission générale 50 ARS et 25 ARS le mercredi; cinéma 35 ARS.

La Boca

La Boca est un quartier unique très coloré de la ville de Buenos Aires. La majorité des résidants qui se sont installés dans ce quartier proviennent de la ville de Gênes en Italie, ce qui confère au quartier son côté européen. En 1882, les résidants de ce quartier se sont rebellés contre le pays et ont élevé le drapeau de Gênes en guise de sécession. Toutefois, la rébellion fut de courte durée et le quartier de la Boca redevint un quartier de la ville. Ce quartier compte plusieurs attraits touristiques tels que : ses maisons aux couleurs vives, la rue Caminit qui est à la fois un musée en plein air et un endroit pour danser le tango, le théâtre Ribera, des bars et des clubs de tango. 

Le musée national des Beaux-Arts

Le musée national des Beaux-Arts est situé dans le quartier Recoleta de Buenos Aires. Le musée ouvrit ses portes en 1885 dans un autre endroit et fut déménagé une première fois 1909 et une seconde fois en 1933 dans son site actuel. Le bâtiment dans lequel est logé le musée était autrefois une station de pompage. Les collections du musée comprennent des œuvres de partout dans le monde et de différentes époques allant du moyen-âge jusqu’au XXe siècle. La collection comprend également plusieurs œuvres d’artistes argentins du XXe siècle. Le musée comprend aussi des salles pour les expositions temporaires et une très grande bibliothèque qui compte près de 150,000 livres. Adresse : Av del Libertador 1473, Buenos Aires. Site Internet : http://www.mnba.gob.ar/, adresse courriel : info@mnba.gob.ar. Téléphone : +54 11 5288-9900. Heures d’ouverture : 12 h 30 à 20 h 30 du mardi au vendredi, 9 h 30 à 20 h 30 samedi et dimanche, fermé le lundi. Entrée gratuite. 

Le palais Barolo

Le palais ou palace Barolo, est un immeuble de bureaux dans le quartier Monserrat à Buenos Aires. Au moment de sa construction en 1923, c’était le bâtiment le plus haut de la ville et de l’Amérique du Sud. Il avait été conçu par l’architecte italien Mario Palanti pour l’homme d’affaires Luis Barolo, un Italien qui avait immigré en Argentine et qui avait fait fortune dans la fabrication des tissus de tricot. La conception du bâtiment était inspirée de la divine comédie de Dante Alighieri. Ainsi, le sous-sol et le rez-de-chaussée sont associés à l’enfer, les étages 1 à 14 représentent purgatoire et les étages 15 à 22 symbolisent le paradis. La lumière tout en haut du bâtiment est visible d’aussi loin que Montevideo en Uruguay. Le palais Barolo fut déclaré monument historique national en 1977 et abrite actuellement une école d’espagnol, des magasins de vêtements de tango, des agences de voyages et des bureaux de comptables et d’avocats. 

Le Cabildo de Buenos Aires

Le Cabildo de Buenos Aires abrita les bureaux de l’administration de la ville à l’époque coloniale. Il abrita également les bureaux du gouvernement de la vice-royauté du Rio de la Plata, qui était l’administration responsable de diriger la région au nom de l’Espagne. La construction du Cabildo date de 1610 et le bâtiment est situé sur la place de Mai (Plaza de Mayo). Depuis sa construction, le bâtiment a connu plusieurs agrandissements et de nombreuses rénovations. Aujourd’hui, il abrite un musée : le Musée national du Cabildo et de la révolution de mai. La collection du musée comprend des vêtements, des tableaux, des objets et des bijoux du XVIIIe siècle. Adresse : Bolívar 65, 1066 Buenos Aires. Site Internet : http://www.cabildonacional.gob.ar/ adresse courriel : cabildomuseo_nac@cultura.gov.ar. Téléphone : +54 11 4342-6729. Heures d’ouverture : 10 h 30 à 17 h du mercredi au vendredi, 11 h 30 à 18 h samedi, dimanche et jours fériés, fermé le lundi et le mardi. 

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
AR
Code postal :
C1001
Latitude :
-34.61178
Longitude :
-58.41731
Zone horaire :
America/Argentina/Buenos_Aires
Fuseau horaire :
UTC-3
Heure d'été :
N

Villes voisines

Booking.com

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

La ville de Buenos Aires compte deux aéroports : l’aéroport Jorge Newberry qui dessert des vols intérieurs et régionaux, et l’aéroport Ministro Pistarini ou Ezeiza, qui est le seul aéroport international de la ville. Cet aéroport dessert des vols directs vers plusieurs destinations dans le monde incluant des villes d’Amérique du Sud, d’Amérique du Nord, de l’Europe, de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande, de l’Espagne, de l’Italie, de l’Afrique du Sud et du Japon. Pour les informations concernant les aéroports en Argentine, consultez le site Internet « Aeropuertos Argentina 2000 » à l’adresse suivante: www.aa2000.com.ar. La compagnie aérienne nationale de l’Argentine, Aerolíneas Argentinas (www.aerolineas.com), dessert des vols vers plusieurs destinations internationales. On peut également arriver en Argentine par bus en provenance des pays suivants: Chili, Bolivie, Uruguay, Paraguay et Brésil. Les voyageurs qui montent à bord de ces bus doivent être munis des visas requis. Le bus demeure le meilleur moyen de transport pour voyager à l’intérieur de l’Argentine grâce à un réseau développé qui couvre presque tout le pays. Les bus sont rapides et confortables et de nombreuses entreprises offrent des services de liaison entre différentes villes du pays. Andesmar (www.andesmar.com) et Chevallier (www.nuevachevallier.com) sont deux sociétés qui offrent plusieurs options pour des trajets de longue distance. Le prix des billets de bus varie en fonction de la saison, de la société qui exploite le bus, et de la classe du siège. La location d’une voiture demeure une bonne option, étant donné la vaste étendue de l’Argentine. Les voyageurs qui planifient de se rendre en Patagonie doivent louer une voiture parce que peu de bus se rendent dans cette région. Les compagnies locales de location de voiture offrent de meilleurs tarifs que les compagnies internationales. Les trains sont également une autre façon de circuler autour de Buenos Aires et ses banlieues. Les billets de train sont généralement moins chers que les billets de bus, mais les trains sont plus lents et offrent moins d’options de trajets et d’horaire. Enfin, pour vous déplacer rapidement et efficacement dans la ville de Buenos Aires, prenez le métro, appelé le « Subte » . 

Les transports de Buenos Aires

Aéroports internationaux
Aeroparque Jorge Newbery ~6 km
Ministro Pistarini ~26 km
Autres transports
Darsena Norte ~5 km
El Palomar ~18 km
San Fernando ~24 km
Moron ~22 km