Ville de Biskra (Biskra)

algerie

Présentation

La ville de Briska est connue pour ses palmiers dattiers, ses sources minérales et pour être un  lieu d’escapade chaud pendant les hivers froids. Située aux portes du Sahara sur la partie d’un oasis, Biskra a une longue histoire. Autrefois habitée par les romains,  conquise par les Arabes, occupée par l’empire ottoman puis plus tard par la France, Biskra a donc été exposée à différentes influences culturelles. La ville est entourée de plantations de dattes, de figues, de grenades et d’abricots, donc les marchés ici sont la meilleure place pour goûter ses fruits exotiques fraîchement cueillis. Faites-vous plaisir une journée avec les sources sulfureuses du Hammam Salhine, où les traitements thermaux, tels que l’hydro massage, incorporent les bienfaits curatifs des chaudes sources minérales. Promenez-vous à travers le parc vert de la ville, le jardin London, où vous pouvez profiter de l’ombre des luxurieux dattiers et de nombreuses autres espèces de plantes, et vous détendre près des bassins et des fontaines. Le jardin se trouve près de la rivière Wad Biskra, qui pour la plupart de l’année est pratiquement à sec, mais qui remplit de nouveau le désert après les pluies hivernales. Visitez la mosquée la plus grande d’Algérie, la mosquée du 1er Novembre, sur la route entre Biskra et Batna. Les versets islamiques décorent les deux gigantesques dômes de la salle des prières.

La ville de Biskra appartient à la wilaya Biskra.

La ville de Biskra s'étend sur 127,55 km² et compte 205 608 habitants (recensement de 2007) pour une densité de 1 611,98 habitants par km². L'altitude moyenne est de 87 m.
Le nom français de la ville est Biskra, le nom anglais de la ville est Biskra, le nom espagnol est Biskra'بسكرة'Archivo.
Le site Internet de Biskra est http://www.ons.dz

Points ou centres d'intérêts

Sidi Uqba

A environ 20 kilomètres de Biskra, se trouve la tombe et la mosquée d’un général arabe, Uqba Ibn Nafaan qui introduisit l’Islam en Algérie et qui mourut lors d’une embuscade en 683 ap.J.C. La ville voisine  porte aussi son nom Sidi Uqba (ou Sidi Okba). La mosquée, et la tombe, semble avoir été construite l’année de la mort de Uqba, ce qui en fait la plus vieille du pays. Elle a été construite avec des matériaux humbles, en utilisant même des troncs de palmiers dattiers enduits de mortier comme colonne, et elle est complètement blanche à l’extérieur, avec des embellissements verts et dorés à l’intérieur. Ce monument historique est un lieu extraordinaire pour découvrir la longue histoire de l’art  et de l’architecture islamique, bien que vous deviez d’abord trouver votre chemin à travers les extensions plus modernes effectuées dans les années 60 et 70 pour créer un complexe culturel. La tombe en elle-même est très richement décorée de palmiers et de feuillages peints et sculptés, dont certains ont été rajoutés récemment. La tombe est  un lieu de pèlerinage islamique depuis des siècles. Il est pensé qu’Uqba a également posé les fondations d’une mosquée qui porte le même nom à Kairouan en Tunisie.

Le Complexe Thermal Hammam Salihine

Passez une journée en vous détendant dans les eaux minérales du Complexe Thermal Hammam Salihine. Ces eaux sortent de la source  à environ 43 degrés celcius, et de par leurs hautes teneurs en minéraux, il est dit que ces eaux sont bonnes pour la peau, la respiration et les rhumatismes.  Il semblerait qu’elles aient été découvertes il y a 2000 ans par les romains. Dans le Complexe Thermal Hammam Salihine vous pouvez profiter de tous les traitements thermaux possibles, des bains chauds hydromassants, bains de pied et bains de siège, douches massantes, aux inhalations de vapeurs. Vous pouvez aussi profiter d’un massage ou d’un sauna, des bains romains extérieurs, de faire de l’exercice ou de la réadaptation surveillée dans la gym. Il y a aussi un hôtel et des logements de style bungalow situés dans le complexe, ainsi qu’une discothèque, un restaurant, un café et des magasins. Le café possède une superbe vue sur la ville, et c’est un lieu idéal pour apprécier un dîner sous le ciel étoilé du désert. Des vendeurs d’arts et d’artisanats s’installent quelques fois sur le parking, et c’est peut-être l’occasion de trouver des souvenirs uniques. Le complexe est situé sur la route qui mène à Batna, à l’ouest de Biskra. Depuis décembre 2013, le complexe a été fermé pour rénovation, mais il rouvrira une fois les travaux finis.

Batna

Batna est le point de départ pour les ruines romaines de Timgad et Lambaesis, et le Parc national de Belezma.  Nichée entre les montagnes de l’Atlas, la ville de Batna est soumise  à des conditions météorologiques extrêmes, avec de la neige en hiver et la chaleur du désert en été, et sa principale ressource est basée sur la production agricole de la région.  Elle fut fondée  durant l’époque coloniale française, et qui se caractérise par une architecture de cette même époque et des rues bordées d’arbres.  Batna est une ville propice pour goûter à la cuisine algérienne, avec de nombreux vendeurs de nourriture, des cafés, des boulangeries et des restaurants situés dans le centre-ville.  La vie culturelle est très développée, et vous pouvez découvrir les œuvres de nombreux jeunes artistes et musiciens au centre culturel de Batna. Faites une excursion à la journée pour visiter les anciennes villes romaines, ou explorer le parc national de Belezma et apercevoir les espèces de gazelle en voie de disparition, des servals et des chats sauvages sur les chemins parsemés d’espèces de plantes locales. Des bus relient Batna au parc. Il y a une série de très anciens villages creusés dans la roche qui semblent s’accrocher aux flancs des falaises. Ils sont entourés de jardins de grenades et de figuiers avec des vues imprenables sur le canyon.  

Timgad

Si vous avez un peu de temps libre, il est recommandé de visiter les ruines romaines à Timgad, à 35 minutes de voiture de Batna, ou à deux de voiture de Biskra. Timgad présente des ruines d’une vieille ville romaine, classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Les évidences de résidences, de bains, de marchés, de rues, de temples et de bâtiments publics peuvent être trouvées à travers les décombres. Des colonnes en pierre, un arc de Trajan et des vestiges d’amphithéâtres témoignent d’une organisation sophistiquée de la ville dans cette colonie construite pour les soldats de l’Empereur Trajan au IIème et IIIème siècle. Si vous regardez attentivement la route, vous pouvez apercevoir les traces des charrettes et des chariots. La ville était tellement bien organisée qu’il y avait une entrée séparée dans l’arc de Trajan pour les piétons et les charrettes. Les ruines sont réputées pour posséder une bibliothèque publique, avec des creux pour le stockage de parchemins, toujours visibles. Pour avoir une vue sur les ruines, visitez le théâtre  taillé dans le flanc de la colline qui avait autrefois 3500 places assises. De là, un chemin vous mène au fort voisin de la période byzantine. Il est recommandé de visiter les ruines au printemps lorsque le soleil n’est pas encore trop chaud, et que la lumière est bonne pour la photographie.

El Kantara

La gorge qui caractérise cette petite ville est connue sous le nom de la ‘bouche du désert’. La route vers la gorge vous mène à travers de magnifiques falaises rocheuses et des palmeraies, des  ruines de murs en pierre et des villages fantômes. Remarquez le pont romain qui traverse le Wadi al Hai que les nomades du Sahara utilisaient autrefois pour emmener leurs caravanes vers des pâturages du nord plus verts en été. Les vues sur la ville et la gorge sont incroyablement pittoresques, donc n’oubliez pas votre appareil photo. Dans le centre-ville d’El Kantara, se trouve un musée  dédié à l’histoire de la révolution, et à l’ouest d’El Kantara, vous trouverez le village rouge, un musée en plein air avec des maisons traditionnelles. Le Musée lapidaire d’El Kantara possède une collection d’œuvres en pierre,  de statues, des fragments  architecturaux  et des poteries trouvés dans les ruines romaines des alentours. Etanchez votre soif ou goûtez aux savoureuses pâtisseries fourrées appelées ‘bourek’ au petit café, ou profitez de l’ombre des jardins dispersés à travers la petite ville. Il y a une gare, donc vous pouvez apprécier  le trajet panoramique en train depuis Biskra.

La Mosquée du 1er November 1954

Visitez la plus grande mosquée d’Algérie, près de la ville de Batna, sur la route qui mène à Biskra. Cette mosquée moderne comprend une bibliothèque, une école de sciences sociales et islamiques, une école coranique, et même sa propre maison d’édition et d’impression. La mosquée peut accueillir jusqu’à 30.000 fidèles. Philosophez en vous promenant dans les jardins de la mosquée, ou choisissez un temps calme de la journée pour visiter l’intérieur, décoré avec des versets, des calligraphies et des ornements géométriques. N’oubliez pas de regarder les plafonds et les dômes ornés. Les deux énormes dômes, les plus de 150 colonnes et les deux immenses minarets caractérisent la mosquée- leur taille font de ce bâtiment une oeuvre vraiment fascinante de l'architecture islamique.

Touggourt

Prenez le train pour vous rendre dans le sud à 200 kilomètres, dans la ville de Touggourt. Cette ville possède une longue histoire puisqu’elle était le point de rencontre des routes caravanières des nomades et des berbères. Les palmiers dattiers sont également la richesse principale de la ville mais la particularité pour les visiteurs est la forteresse-mosquée dans laquelle se trouvent les tombes des sultans Ben Djellab Touggourt. Ces sultans sont des descendants d’un prince marocain qui trouva sa voie à Touggourt et qui fonda la mosquée, et qui gouverna avec la reconnaissance des tribus nomadiques vivant dans la région. Touggourt était un des rares endroits en Algérie qui resta sous le gouvernement d’un natif  (sous les sultans Ben Djellab) jusqu’au XIXème siècle !

El Oued

Cette ville oasis se trouve à environ 230 kilomètres de Biskra et elle est connue pour être la ville aux mille dômes en raison du regroupement des maisons qui possèdent toutes des toits en dôme pour se protéger contre la chaleur du désert. C’est l’endroit idéal pour acheter un tapis car ils sont tous fabriqués localement et vous pouvez faire de très bonnes affaires tous les jours  dans le souk. Arrêtez-vous au petit musée El-Oued pour avoir un aperçu de l’histoire et de la culture de la ville et de voir sa fantastique collection de formations minérales insolites plus connues sous le nom de la ‘rose des sables’ ou ‘la rose du désert’.

Le Canyon de Ghoufi

A mi-chemin entre Biskra et Batna se trouve l’incroyable Canyon de Ghoufi. Si vous observez avec attention, vous verrez des vieilles ruines de maisons troglodytiques taillées dans les flancs des falaises rocheuses. Il y avait autrefois des villages entiers qui vivaient ici, qui avaient trouvé la sécurité avec l’élévation des balcons rocheux. Le canyon a été creusé par la rivière Labiod dans les temps plus pluvieux, et il fournit une représentation des couches géologiques accumulées dans la région. Un endroit fascinant pour prendre des photos.

Rédacteur :

Vous aimez ? Partagez !

Chiffres

Code pays :
DZ
Code postal :
07000
Latitude :
34.85683
Longitude :
5.72687
Zone horaire :
Africa/Algiers
Fuseau horaire :
UTC+1
Heure d'été :
N

Villes voisines

  • Biskra Star Melouk ~1 km
  • Biskra El Alia ~2 km
  • Biskra Cite El Amal ~3 km
  • Biskra Air ~3 km
  • Chetma ~8 km
  • Branis ~13 km

Rejoignez-nous !

Comment y aller ?

Biskra possède son propre aéroport duquel vous pouvez avoir des vols pour Alger, Ghardaia et Tamanrasset. Vous pouvez également prendre un taxi ou u bus depuis de nombreuses grandes villes.  Une fois à Biskra, de nombreux hôtels proposent des services de navette entre l’aéroport et votre lieu de séjour. Biskra se situe sur une ligne de chemin de fer qui relie d’autres grandes villes comme Constantine et Touggourt. Le train est un moyen de se déplacer plus loin, comme à El Oued et El Kantara, tout en profitant des paysages. Il n’y a pas d’agence de location de voiture à Biskra, il faudra donc passer par Alger si vous voulez en louez une. Il est à noter qu’il faut être conscient des risques de détournement dans certains endroits d’Alger et des dangereuses conditions de circulation avec de nombreux accidents dans le pays avant de décider de conduire soi-même.

Les transports de Biskra

Autre transport
Biskra ~7 km

Les hôtels de Biskra (Biskra)

Reserver votre chambre

Hôtel El Quods

Biskra city downtown
70000 - Gueddacha

Prix indicatif: 4500 DZD - 5000 DZD